Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Attaque du commissariat de police du district de Fô : Les deux policiers tombés reposent désormais au cimetière « route de Banankélédaga »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mercredi 29 juin 2022 à 11h02min
Attaque du commissariat de police du district de Fô : Les deux policiers tombés reposent désormais au cimetière « route de Banankélédaga »

Les policiers tombés le samedi 25 juin 2022, lors des attaques terroristes à Fô, reposent désormais au cimetière « route de Banankélédaga » de Bobo-Dioulasso. Ils ont été accompagnés dans leurs dernières demeures le mardi 28 juin, par leurs familles, collègues, amis et connaissances, sortis nombreux leur rendre un vibrant hommage.

Le commissariat de police du district de Fô, dans la province du Houet, région des Hauts-Bassins, a été la cible d’une attaque terroriste, le 25 juin 2022. Plus tard, dans la même journée, une autre équipe est tombée dans une embuscade sur l’axe Bobo-Fô, alors qu’elle était en ratissage dans ladite zone. A l’issue de ces deux attaques, l’on déplore la perte de deux agents de police et de deux autres blessés.

Cette disparition du sergent-chef de police Fidèle Ouédraogo et du sergent de police Ibrahim Sanon plonge la nation burkinabè en général et les institutions policières en particulier dans le désarroi. C’est pourquoi, à travers cette cérémonie organisée dans l’après-midi du mardi 28 juin 2022, la nation burkinabè, reconnaissante au sacrifice de ses « dignes fils », a voulu leur rendre un vibrant hommage. Ce, à travers la décoration à titre posthume des défunts, de la médaille d’honneur de la police nationale.

Cette disparition du sergent-chef de police Fidèle Ouédraogo et du sergent de police Ibrahim Sanon plonge la nation burkinabè en général et les institutions policières en particulier dans le désarroi

C’est une foule multiple qui est sortie accompagner les deux soldats dans leurs dernières demeures au cimetière « route de Banankélédaga » de Bobo-Dioulasso. Sur des visages, se lisait la tristesse et sur d’autres, la colère. Prenant la parole au nom des deux familles endeuillées, Lazare Sanou a tenu à exprimer aux autorités présentes, leur peine et leur chagrin face à la situation. Aussi, il a invité ces autorités « à mettre tout en œuvre pour gagner ce combat, parce que des familles pleurent. Et nous voulons que ça cesse », a-t-il souhaité.

Plutôt à la morgue du Centre hospitalier Souro Sanou de Bobo-Dioulasso, les autorités de la région dont le gouverneur et le haut-commissaire de la province du Houet ont assisté à la levée des corps. Ils ont saisi cette occasion pour présenter leurs condoléances aux différentes familles éplorées ainsi qu’à leurs frères d’arme.

Des autorités présentes à la cérémonie d’inhumation des soldats tombés

Né en 1994, le sergent Ibrahim Sanon avait intégré la police en 2016 pour une formation de deux ans. Après sa formation, il va servir au poste du commissariat de police du district de Fô de 2018 au 25 juin 2022, soit trois ans, onze mois et 25 jours de service rendu à la nation. Il laisse derrière lui une veuve, des parents, amis et connaissances, ainsi que des frères d’arme inconsolables et désabusés.

Les soldats tombés reçoivent la médaille d’honneur de la police à titre posthume
AB3 :

Fidèle Ouédraogo, né en 1989, a intégré la police en 2012 pour deux ans de formation. Depuis lors il servira son pays, jusqu’au 25 juin 2022. Il a travaillé à la Brigade anti-criminalité de Ouagadougou de 2014 à 2021 et depuis lors à la Brigade anti-criminalité de Bobo-Dioulasso jusqu’à la date du 25 juin 2022, où il a rangé à jamais son arme. Il laisse derrière lui une veuve et deux enfants.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Une attaque dans la commune de Bani fait 25 morts, selon un bilan provisoire
Insécurité dans le Centre-ouest du Burkina : « Si rien n’est fait, la commune de Dassa (Sanguié) va disparaitre », alerte l’ex maire François Bacyé
Insécurité au Burkina : « Le gouvernement a intérêt à prendre à bras le corps la situation de la région de l’Est », estime Marcel Ouoba, journaliste
Est du Burkina : L’armée et les volontaires pour la défense de la patrie repoussent une attaque terroriste
Insécurité dans le Sahel : L’armée burkinabè déjoue une attaque et tue une quinzaine de terroristes (Communiqué)
Région des Cascades : Les corps sans vie de quinze passagers découverts suite à un enlèvement par des hommes armés
Crise sécuritaire et humanitaire au Burkina : La situation dans le Sourou offre « un spectacle désolant et très préoccupant », indiquent des ressortissants
Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Burkina : Une centaine de terroristes neutralisés par l’armée aux environs de Gourcy
Reconquête du territoire national : La situation s’est améliorée, selon le service communication des Armées
Libération des 66 femmes enlevées à Arbinda : "Les recherches se poursuivent pour identifier les auteurs", promet le gouvernement
Insécurité au nord du Burkina : « Ceux qui tentaient de se cacher étaient froidement abattus », témoigne un rescapé de Bouloulou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés