Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas parce qu’un crâne est chauve qu’il n’a pas de poux.» Proverbe Africain

Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 26 juin 2022 à 22h17min
Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP

Au cours d’un point de presse organisé ce 25 juin 2022, le Rassemblement des mains blanches (RMB) a appelé les fils et filles du Burkina à mettre de côté leurs différends pour s’unir autour des autorités, afin de venir à bout des maux qui minent le pays. Le RMB a aussi fait des propositions aux autorités en place, qui devraient permettre au Burkina de retrouver sa paix et sa stabilité d’antan.

Face aux attaques terroristes qui se sont multipliées ces derniers temps, l’heure n’est pas aux guéguerres inutiles. Aussi, ce n’est pas le moment de se laisser manipuler par les vieux loups de la politique, assoiffés de pouvoir à tout prix. Telle est la conviction du Rassemblement des mains blanches (RMB), qui affirme qu’un coup d’Etat ou un soulèvement populaire ne saurait sortir le Burkina Faso de la situation dans laquelle il se trouve actuellement.

« Peuple du Burkina Faso, l’heure est à l’union et non à la division ; raison pour laquelle le RMB invite ses militants ainsi que les Burkinabè de tous les quatre côtés, à faire bloc autour du MPSR afin de former un front commun contre l’ennemi », a lancé Salam Sawadogo, président du RMB.

Et dans l’optique de ramener la paix et la quiétude au Burkina Faso, le RMB a fait un ensemble de propositions au pouvoir de Paul Henri Sandaogo Damiba. Il s’agit de la libération de tous les soldats de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP) ainsi que des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé, afin qu’ils puissent apporter leur contribution à la lutte contre le terrorisme.

Les conférenciers proposent aussi la libération totale du président Roch Kaboré ainsi que du lieutenant-colonel Zoungrana, la facilitation du retour des exilés politiques, en particulier l’ancien président Blaise Compaoré, sans oublier la déclaration totale d’une guerre contre le terrorisme. Toutes ces propositions, si elles sont mises en œuvre, devraient, selon Salam Sawadogo, ouvrir les portes vers une réconciliation sincère.

Le président du RMB n’a pas manqué d’appeler les nouvelles autorités à aller très vite à la réconciliation nationale qui, soutient-il, a trainé du fait de la susceptibilité de certains hommes politiques. Il les a aussi invités à éviter d’être à la solde d’un groupuscule politique.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 25 juin à 14:34, par momine En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    pas question.il fo que chacun assume.c,est ca etre un vrai homme.le pays a besoin d,institutions fortes.n remettons donc pas en cause les decisions de justice.un vrai burkinabe c,est celui qui assume ce qu,il pause comme acte.fuir est un acte de bravour courir est aussi un acte de bravour.c,est une question de choix.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 15:07, par Sidnooma En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    J’espère que le pouvoir en place, bien qu’il soit le bras armé du CDP et donc à la solde de Blaise, n’écoute pas ce type de personnes qui ne savent pas ce qu’est une réelle réconciliation, ce qu’est la véritable réconciliation dont notre pays a besoin. Ils mettent Rock sur la liste des personnes à libérer tout simplement pour cacher leur vrai visage. Ce qui les préoccupe est la libération de leurs maîtres.
    Qui veut une véritable réconciliation dans notre pays ne peut pas demander que ceux qui sont en prison pour avoir détruit des vies de Burkinabe afin d’asseoir et de maintenir leur pouvoir et leurs intérêts personnels. Qui aime notre pays et y veut la paix ne peut pas avoir un tel mépris pour les victimes de ces personnes. Qui aime le Burkina Faso ne peut pas insulter notre armée de cette façon en prétendant que seuls ces assassins peuvent sortir notre pays de ce bourbier dans lequel ils ont d’ailleurs contribuer fortement à nous mettre.
    Qu’il est plus facile de ce donner un nom que de l’incarner. Quiconque affiche un mépris à l’égard des victimes de Blaise et de son clan tâche ses mains du sang de ces victimes. Vos mains sont tout sauf blanches !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 15:59, par Mafoi En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    Dommage que vous n’êtes pas courageux sinon vous auriez dû appeler votre machin "le rassemblement des mains sales" et cela n’aurait choqué personne avec ce que vous venez de pondre qui est au dessus de l’infamie

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 16:52, par HUG En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    Nous attendons de pied ferme leur liberation.On attend et on verra.Nulle n est indispensable car les cimetieres sont peuplés de gens indispensables.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 17:34, par TANGA En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    Internaute numéro 3 Mafoi, si qu’il sont courageux par ce qu’ils parlent ouvertement. Mains sales et mains blanches veulent dire la même chose ici. Ils ne vont pas nier.
    C’est des mains sales par la farine de boulangerie ; donc blanches.
    Ce sont ces mains qui servaient et servent à ’’BOULANGERIE’’ enfariner les populations.
    On se comprend maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 17:48, par Omar Dao En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    Il n’y a que dans notre pays que je vois ce genre de spectacle. N’importe quelle association bidon, sans aucune légitimité, peut se lever, convoquer la presse et lancer publiquement des messages qui vont à l’encontre des décisions établies de justice. La liberté d’expression doit être encadrée !!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 18:02, par SID PAWALEMDÉ En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    Blaise n’est pas un exilé politique. Qui l’a chassé ? D’abord il est ivoirien et s’il revient burkinabè, sa place est à la MACA, point. Il est condamné à perpétuité et il doit mourir en prison pour avoir eu des temps de gloire pour marcher sur des cadavres. N’importe qui ne marche pas sur des cadavres. C’est tellement bon !!!!! Quand aux Diendéré et Djibril Bassolé, le Burkina regorge de valeureux militaires et en regorgera dans 100, 300 ou 700 ans plus que ces deux généraux. Et le pays existera. Il ne faut pas décourager notre armée. J’espère qu’aucun militaire n’a vu cet écrit sinon c’est grave. Cela veut dire que le caca de Gilbert Diendéré et de Djibril Bassolé vaut mieux que toute l’armée nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 19:52, par Manuel En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    Bonjour
    Nous avons vraiment touché le fond !
    Pauvre peuple burkinabè, tu mérites mieux que ces apprentis sorciers sans aucune dignité .
    Et dire que ce sont des pères et mères de famille !
    Que dites vous à vos enfants à la maison ? Que tuer est bien et que la loi du plus fort doit être la règle ?
    Vraiment nous nous en sortons pas avec de tels lugubres individus.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 21:18, par Kouda En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    Pendant qu’on demande des volontaires pour défendre la patrie en péril, des clowns viennent se donner en spectacle de la pire des manières.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 21:45, par Dibi En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    Vous avez dit Rassemblement des mains blanches ? Pour libérer qui ?
    Vous êtes jeunes et Regardez bien vos mains si vous n’êtes atteints de daltonisme ! Ne les salissez pas pour des causes perdues en Histoire, pour sauver qui ? Des septuagénaires, des octogénaires, de grosses raclures embourgeoisées qui dorment au frais sur tout ce qu’ils vous auront pris ; votre avenir, vos études, votre santé et votre émancipation culturelle !
    Sans cette mise en perspective critique, anti-néocoloniale, vos mains paraitront dégoulinantes du sang de notre peuple, rien qu’au motif de la cause des raclures que vous défendez ! Et la farce que vous jouez pour ces gens, sera toujours et encore une tragédie pathétique pour vous et pour notre peuple ! Car lui seul est premier et prioritaire, avant les individus ; et surtout avant des Médiocres jugés, délaissés et à oublier !
    Vous avez l’air de quoi ? Avec ce rassemblement qui ne ressemble à rien ; et qui nous fait dire : ce n’est pas bon pour une jeunesse (à moins qu’elle ne soit totalement débilitée et aliénée par des calculs réactionnaires) de réfléchir avec sa moelle épinière ! Ou encore avec des œufs pourris dans la tête, servie par une conscience acritique et limitée à des émotions puériles qui l’empêchent de réfléchir, de penser correctement sur le plan politique, notre histoire nationale et non-ethnique ou familiale ; le devenir de nos institutions en dépend ; et l’avenir de notre pays ne saurait être réduit à un hochet bruité au profit et aux mains de quelques débiles totaux.
    C’est sérieux, ce que vous comptez faire avec des mains sales, mêmes blanches ; si vous compter partager le banquet, avec toutes les pourritures que vous comptez libérer de la Maco ? Est-ce le MPSR de Damiba qui vous missionne à ce suicide politique ? Remettre en selle des hommes finis politiquement au plan de l’histoire ? Est-ce Sandaogo Damiba, Lionel Bilgo, Achile Tapsoba, Eddie Komboïgo, J. B. Ouédraogo, les féodaux-centraux,... qui vous invitent à faire fi de ce grand vent anti-néocolonial qui balaye toute l’Afrique et réveille notre peuple et toute sa jeunesse militante progressiste à des espérances nouvelles ? Aller à contre-courant de ces évolutions est une erreur épouvantable et monumentale.
    Ne loupez pas le train de l’Histoire et refusez les régressions dans le passé ! Ne plongez pas dans les marécages putrides pour sauver qui que ce soit et quoi que ce soit ! Surtout pas des porteurs de paniers d’étrons que notre peuple a vomis et jugés ou en attente d’être jugés !
    Ne restez pas au balcon des salons de Sandaogo Damiba pour tendre des perches à des raclures qui lui ressemblent et qui sont tombés définitivement, irrémédiablement, dans la fosse à purin où notre peuple les a jetés ! Ailleurs en Chine populaire, en Corée du Nord, en Iran, …, la trahison et le mépris du peuple, la corruption, les crimes d’ambitions et d’égotisme personnels de classes réactionnaires, féodo-ethno-centrées et compradores, la médiocrité politico-bureaucratique, se payent au poteau !
    Alors, arrêtez ce petit jeu au Balcon de Sandaogo ! C’est une farce que vous jouez ! Et ça commence à écœurer notre peuple dont l’histoire passée, présente et future ne saurait se réduire au destin, même tragique, de quelques raclures endo-coloniales bien tristes ! Et Damiba Sandaogo ferait mieux de s’aviser avec qui et au profit de qui, il fraye dans le marigot boueux du Kadiogo !
    Na an lara, an sara !
    La Patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 22:05, par diafire En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    Comment peut - on libérer des sanguinaires, de vrais assassins.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin à 00:20, par Fasovision En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    Des caudataires qui plaident, et ce n’est plus un secret, pour la résurgence d’une certaine république de la gâchette facile et des coups tordus. Autrement dit, il y a, clairement, à faire face et à traiter avec la plus grande lucidité et la plus franche responsabilité citoyenne, cette avalanche d’offres qui concourent au seul et même but : remettre au goût du jour "la démocratie au bout du canon" ou encore la "gouvernance rouleau-compresseur politico-administrative" dont beaucoup voudraient, aujourd’hui, et avec juste raison, se passer du souvenir. On aurait pourtant cru cette époque bien loin derrière nous !
    Comme quoi, Terminator croit, dur comme fer, à son immortalité réelle, au-delà de la fiction ! En tout état de cause, il reste que notre pays dispose du droit de se faire valoir mieux que ça. Beaucoup mieux que ça. Aujourd’hui ou demain.

    On tend à nous proposer, ici et là, comme modèle, une société où l’on devra désormais apprendre et s’habituer à marcher sur la tête, une certaine inversion des normes quitte à tenter même de décoiffer les têtes couronnées de leurs attributions séculaires ! Ça, il faut bien le faire, surtout à une époque où les autres nations du monde, fortes de leurs valeurs fondatrices, justement, s’apprêtent à franchir un autre cap dans leur marche vers le progrès.

    L’étape est cruciale, pour ce qui nous concerne, il n’y a pas à en douter. Et, de ce fait, nous avons un choix à faire. Ou bien nous continuons à bâtir sur le vrai pour de vrai et pour de bon (c’est l’option la plus difficile, mais la plus responsable et la plus fructueuse), ou bien nous faisons le choix de la facilité qui consisterait alors à nous mélanger nous-mêmes les pédales, en cherchant encore et toujours à nous cacher derrière toutes sortes de prétexte.
    On ne saurait pourtant monnayer moins de deux cauris la dignité de cette nation pour accommoder les caprices d’un individu ou d’un groupe d’individus, surtout pas de ceux (avec leurs commanditaires d’ici et d’ailleurs) qui persistent à nous faire ce chantage éhonté à coup de bruits de canons meurtriers dans certaines contrées du pays. Car une nation, ça transcende, forcément, une seule personne ou un groupe de personnes, quel que soit leur statut ou leur force.

    Oui à la cohésion sociale (le Ciel soit remercié que les différentes communautés du pays vivent plutôt en bonne intelligence !) ; oui à la paix sociale, l’une des caractéristiques légendaires de notre société (nos ennemis d’aujourd’hui qui troublent notre quiétude ne sont que des mercenaires, jeunes burkinabè manipulés, pour la plupart, et étrangers, payés pour la basse besogne, tous recrutés, formés et relâchés contre notre pays) ; mais non à toutes ces accolades feintes, non à tous ces amours artificieux, non et non à toutes ces paix énigmatiques dont les termes et implications concrètes échappent, clairement, à ceux à qui elles sont censées profiter.

    La paix sociale se fait, forcément, avec la société dans son ensemble et autour de valeurs partagées, mais jamais à son insu encore moins contre elle. La paix suivant le seul bon gré d’un individu ou d’un groupe d’individus, en d’autres termes la paix concoctée dans des officines dissimulées, loin du regard de la société, eh bien une telle paix, même quand elle serait obtenue, y compris par le moyen du chantage violent et meurtrier auquel on assiste, ne serait qu’une paix au service du conflit. A nous de voir ce que nous recherchons, au fond, pour le plus grand bien de notre société, par-dessus tout.

    Ceci étant, nous avons encore le temps, l’espace mais surtout les ressorts pertinents pour y parvenir. Notre pays en a plus que jamais besoin.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin à 00:45, par Bob En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    Si le ridicule tuait Blaise serait mort. Un tortionnaire sanguinaire qui a endeuillé le pays et s’est sauvé comme un lapin quand il fallait répondre de ses actes ignobles ne PEUT pas être la PIERRE ANGULAIRE pour résoudre les problèmes de ce pays. Quand lui et ses affidés Diéndiere et Bassole semaient la mort et la désolation au Liberia en Siéra Leone et ailleurs ils oubliaient que tout se paie en ce bas monde. Leur folie meurtrière a attiré le malheur sur le Burkina. Si j’étais WACKMAN je dirais que seul leur sacrifice sur les plus grands fétiches m’osais et gourou si conjurerait la MALÉDICTION qui frappe le Burkina. Je propose pour être gentil qu’on mette en prison toute personne qui propose la libération de Diendiere, Bassole , RSP, Blaise COMPAORE et consort pour atteinte à l’honneur et déni de la justice Burkinabé. Je propose déjà que les bandits de MANEGA soient mis en prison pour fraude sur l’histoire du Burkina, insulte à la justice Burkinabé et parjure.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juin à 12:03, par Intègre En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

      Mon frère, je suis d’accord avec toi . Mais le coup du 24/01/2022 est loin d’être pour la sécurisation de notre pays ! D’après quelqu’un "si les couloirs pouvaient parler" ,on saurait mes frères le vrai motifs de ce coup . Il faut que les nargueurs cessent de nous narguer nous les vrais patriotes . Nous avons marre d’entendre tous les jours chanter sur nos chaines les louanges des prisonniers . C’est honteux et insultant pour notre peuple . L’orgueil de ces gens qui croyaient que le BURKINA FASO c’est pour eux et qui se sont vu déloger brusquement , ne leur permet pas d’avaler la pilule. Nous les jeunes nous devons être vigilants ; démarquons-nous de leur proposition d’argent ,sinon on sera coupable comme eux. Le MPSR ce n’est rien d’autre que la répétition du pagaille du 15/09/2015 de leur patron . Mais je jure qu’ils vont rentrés grands dans l’histoire s’ils changent aujourd’hui même d’objectif ( en se démarquant de la libération de qui que ce soit même dans les couloirs ) et de comportement ( en ne nommant pas comme blaise compaoré leurs parents ou leurs amis) .Il est temps que notre BURKINA FASO reprenne sa vie de 1983 à oct. 1987. Soyons intègre .

      Répondre à ce message

  • Le 26 juin à 06:44, par Legrand2000 En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    Mes amis, les gens sont entrain de venir se livrer petit a petit, un a un, groupe par groupe. Apres le MPSR voila des gens qui clairement nous disent qui sont les terroristes au Burkina ; Lisons ensemble : " Le parti de Salam Sawadogo a aussi fait un ensemble de propositions au pouvoir de Sandaogo Paul Henri Damiba, pour le retour de la paix. Ce sont entre autres la libération de tous les ex-soldats du RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé afin qu’ils contribuent à la lutte contre le terrorisme" ; je trouve cette expression "Pour le retour de la paix" tres edifiante. Ah bon !!! Ce sont donc ces prisonniers qui ont eux meme reconnus avoir tues des Burkinabe qui detiendraient la cle de la PAIX tant souhaitee par les Burkinabe. En un mot vous nous informer que si on les libere pas il n y aura pas de paix au Burkina. Pourquoi ne demandez vous pas que l’on reintegre les soldats radies pour qu ils contribuent a la lutte contre le terrorisme. Eh Dieu ! J espere seulement que les parents des victimes vous ecoutent...

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin à 07:16, par jan jan En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    C’est plutôt le rassemblement des "mains rouges", puissent qu’ils veulent la libération des tueurs, ils ajoutent Roc pour la diversion, on vous voit venir depuis l’avènement du MPRS alias RSP Moov.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin à 13:21, par Boin-Zem-Wendé En réponse à : Situation nationale : Le rassemblement des mains blanches propose la libération des ex-RSP et des généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

    Rassemblement des mains blanches vous avez dit😎😎😎
    Quelle main blanche ???
    Mains de français européen américain ou asiatique ?

    On est tous des Burkinabè , non ???
    on est de teint noir on ne peut donc pas avoir des mains blanches.
    ET ceux que vous réclamez la libération n’ont-ils pas tué tué et tué, n’ont-ils pas les mains plutôt rouge de sang ?? maudit de vous !!

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin à 15:22, par Nabiiga En réponse à : Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP

    GRATUITÉ DES MICROS À BLÂMER

    Je l’ai dit à plusieurs reprises et je me répète, nul ne doit blâmer ces fanfarons pour ce qu’ils nous ont craché. Blâmons haut et fort la gratuité de l’utilisation des micros dans notre pays. Il faudrait 10 millions de nos francs pour avoir le droit de se placer devant un micro. Nous sommes un peuple qui veut se faire voir de partout. Tout quidam se voit chef de son lieu et tient à ce que tout le monde le sache. Sinon, ces fanfarons en manque de quoi à faire, quel droit ont-ils à nous distraire de cette sorte sinon que parce qu’ils n’ont rien payé pour se trouver devant ces micros.

    Libérer des soldats malfrats à quelle fin si je peux vous poser la question. Je suis content que vous ne mentionniez pas la guerre car justement, la guerre est perdue entre les mains de ces mêmes anciens RSP au pouvoir. Damiba ne sait plus où mettre sa tête.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin à 23:18, par Lexys En réponse à : Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP

    QU’est-ce qui arrive à mon pays avec ces spectacles bidons qui commencent à faire l’actualité. Est-ce la liberté d’expression mal assimilée qui autorise n’importe quel quidam à se lever fabriquer une association factice et se permettre de convoquer la presse pour des déclarations vaseuses et malheureusement gênante pour la transparence et la qualité du débat public ? Je ne comprends pas pourquoi, on laisse faire ces vuvuzelas qui n’ont aucune utilité et qui contribuent dangereusement à polluer l’actualité nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 00:43, par Zoom En réponse à : Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP

    La restauration du regime defunt de Blaise Compaoré est en plein chantier. Damiba avait promis de restaurer des le depart et c’est exactement ce qu’il fait avec l’appui de la France.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 07:48, par Vérité Indiscutable En réponse à : Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP

    CE SONT DES TRUCS DE CE GENRE qui vont perdre le pays pour longtemps. Au Burkina la honte est arrivée à un tel niveau qu’il n’y a rien qui empêche ce pays de sombrer.
    Comment des gens normaux peuvent-ils se coaliser pour défendre le mal et le présenter comme un bien ?
    Burkinabè de la pauvreté inimaginable qui vendent leur dignité à quelques sous.
    Kato !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 09:47, par Prudence En réponse à : Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP

    Je ne pense pas que ces gens soient vraiment au sérieux. Il s’agit simplement d’une sonde lancée dans l’opinion publique pour voir les tendances, les prises de position des citoyens et ainsi anticiper sur les limites que les gens sont prêts à accepter, ou à reculer.

    Sinon, dans un État de droit, libérer des personnes reconnues coupables devant la justice sur demande de citoyens est tout simplement impensable, tendancieux et dangereux. Ce serait créer un précédent dont les conséquences seront irrésistibles.

    Et puis, qu’on se le dise. Demander le retour de personnes condamnées "pour soi disant le retour de la paix" revient à les désigner comme la source de tous les maux de ce pays. Autant se débarrasser d’eux pour de bons dans les oubliettes de l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 10:06, par Utam’si En réponse à : Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP

    Rassemblement des mains sales déguisé en mains blanches. Vos mains viennent d’où ? On sait que toute main au Faso a été sali depuis 1987 après le décès du père de la révolution (Thomas SANKARA).

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 10:52, par Passakziri En réponse à : Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP

    La quitescence de cet appel de dupes est que vous voulez la libération de Diendiéré , sinon avoir appartenu au RSP ne peut conférer à qui que ca soit le droit à l’impunité. Comble de votre duperie , vous dites de liberer Bassolé, quelqu’un qui n’est même pas en prison, puisqu’ayant joué au plus rusé avec les autorités et le peuple burkinabè.
    Bref, existe-t-il en dehors du lt .Colonel Zoungrana , quelqu’un au Burkina qui croupit en prison sans jugement, Je dirais OUI, mais sauf qu’ils ne sont pas de l’ex RSP. Il existe des burkinabé anonymes dans nos prisons qui sont détenus en attendant leur jugement comme ces suspects de terrorisme qu’on doit maintenir, mais il existe des gens aussi qui pour des delis moindre y sont ; Faut-il les libérer tous ou comment pretendez-vous arriver à votre union de fassade ? La justice n’empêche pas l’union, au contraire c’est l’injustice qui est le grain de la desunion. Donc ayons un peu de lucidété dans nos agissements. Si l’on doit liberer les Ex-RSP pour la soit disant union, il va falloir plûtot vider toutes les prisons de leur contenu.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 11:24, par Bande-de-Corromp-s En réponse à : Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP

    Disons plutot Rassemblement des mains sales plutot. Vous avez pris combien pour faire ce sale bouot ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 11:27, par Pifo En réponse à : Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP

    Sacrés burkina, la création des OSC est devenue comme un jeu d’enfants. Depuis l’exercice dans les années COMPAORE, les Amies de Chantal, les ABC, les AFC, les tanties et les tontons de Djamila,

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 12:25, par Intègre En réponse à : Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP

    Que DIEU LE TOUT-PUISSANT , Créateur ,qui voit tout et qui entend tout, que les ANCÊTRES du BURKINA FASO , qui intercèdent pour notre bien , que l’ANGE GARDIEN de notre pays , frappent d’un malheur celui qui à l’intérieur ou à l’extérieur manigancera avec le MPSR pour libérer ceux qui à l’origine de nos malheurs aujourd’hui . Que DIEU protège tous les burkinabè de bonne foi . AMEN AMEN infiniment

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 16:53, par SOYONS VRAI ! En réponse à : Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP

    J’ai mal en mon cœur quand je vois des néophytes de la politique et de l’histoire organiser des conférences publiques sur ces questions. Savez- vous vraiment ce que vous êtes entrain de dire ? Toutefois vos réclamations ne doivent étonner personne quand on connait la signification réelle de la dénomination de votre mouvement : RMB =Rassemblement des Mains Blanches, c’est - à-dire des personnes / des citoyens burkinabè, qui soutiennent le Néo colonisateur Blanc qui n’est autre que la France, et qui défendent les intérêts des français...
    Enlevez le nom de Roch et de Zoungrana de votre liste de personnes à libérer : c’est une pure hypocrisie....
    Mais n’oubliez pas que ces personnes dont vous réclamez le retour ou la libération ne sont que des valets de la France, qu’ils ont pactisé avec les terroristes pour endeuiller des familles dans d’autres pays, qu’ils ont versé de leurs propres mains beaucoup de sang burkinabè innocent : L’histoire ne nous ment pas là-dessus. .. Vous devez souhaiter autre chose pour votre pays !
    Parlant de la réconciliation, elle ne se fait pas par coup de baquette magique : à la blaise Compaoré avec ses fameux pigeons qui ont conduit à sa fuite ! .Le gouvernement du MPSR n’est pas qualifié pour la réconciliation des burkinabè.... Sa mission, ramener la sécurité dans le pays. Dieu se souvient du Faso.
    .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Vie de la rédaction : Zéliya Tamboura, responsable du Centre d’information des Nations Unies, au siège de Lefaso.net
Ligne électrique Ouaga-Sapouy : Des chauves-souris à l’origine de coupures de courant
Entrepreneuriat au Burkina : 60 jeunes formés par la société minière de Sanbrado
Sécurité routière au Burkina : Les autorités sensibilisent les populations au port du casque
Commune de Ouagadougou : Le Mogho Naaba Baongo invite la délégation spéciale à privilégier l’intérêt collectif
Entrepreneuriat agricole à Gaoua : L’étudiant Adama Palé expérimente une superficie de 4 hectares
Don de sang au Burkina : « Le sang est gratuit pour tous… », rappelle Dr Alice Kiba Koumaré, DG du Centre national de transfusion sanguine
Burkina Faso : Plus de 85% des victimes d’accidents de la circulation routière ont des traumatismes crâniens graves
Banditisme en milieu urbain : Trois malfrats dans les mailles de la police nationale de Ouahigouya
Promotion sportive et éducative au Burkina : Des pensionnaires de l’Académie football club du Sig-Nonghin reçoivent des kits scolaires
Enfance en difficultés : Hugues Fabrice Zango fait ambassadeur de bonne volonté de l’Unicef
Circulation routière au Burkina : Ouagadougou, capitale des paradoxes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés