Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Attaques de Seytenga : 19 299 personnes déplacées dont 193 femmes enceintes enregistrées à la date du 17 juin 2022

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • samedi 18 juin 2022 à 14h30min
Attaques de Seytenga : 19 299 personnes déplacées dont 193 femmes enceintes enregistrées à la date du 17 juin 2022

Dix-neuf mille deux cent quatre-vingt-dix-neuf personnes en provenance de 24 villages de la province du Séno ont trouvé refuge dans la ville de Dori, après l’attaque de Seytenga dans la nuit du 11 au 12 juin 2022. Ce sont là les chiffres actualisés du Conseil national de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (CONASUR), à la date du 17 juin 2022.

Sur ces 24 villages de provenance, 14 765 personnes sont issues du village de Seytenga, ce qui représente 76,51% des individus ayant fui l’insécurité depuis l’attaque de la localité. Les villages de Soffokel et de Fourakou viennent en deuxième et troisième positions des localités de provenance avec respectivement 2 176 personnes et 482 personnes.

Enregistrées au sein de 2 467 ménages, les 19 299 personnes déplacées sont composées de 3 089 hommes (16,01%), 4 184 femmes (21,68%) et 12 026 enfants de 0 à 17 ans. Le nombre de femmes enceintes est passé de 149 au 16 juin à 193 à la date du 17 juin.

Quant aux femmes allaitantes, leur nombre est passé de 812 à 1 051 sur la même période. Selon le CONASUR, les femmes en âge de procréer peuvent être approximativement estimées à 37,17% des déplacés dénombrés.

Vingt-quatre personnes vivant avec un handicap, 207 personnes âgées à risque et quatre personnes victimes de violence sexuelle et basée sur le genre (VSBG) ont également été enregistrées.

Le dénombrement électronique est toujours en cours de réalisation et le CONASUR indique que pour l’heure, 77,46% des personnes déplacées disposent d’une carte nationale d’identité burkinabè.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 juin à 15:23, par Alexio En réponse à : Attaques de Seytenga : 19 299 personnes déplacées dont 193 femmes enceintes enregistrées à la date du 17 juin 2022

    Le modele congolais est mis en marche sur le Faso. Faire fuire les habitants des zones riches en matieres premieres. Qui attaque Le Faso ? Bien sur l OTAN et ses sbires.

    Le President Daniba doit ceder le tablier si il veut pas se partir a l ecole du Mali d Assimi Goita pour contrer l hydre terrorisme que les tombeurs du regime de la Libye nous ont imposes pour ensuite une main-mise sur nos ressources minieres.

    Pourquoi Daniba deposer tous ses oeufs dans le panier de sa collaboration avec la France ? Un pays qui veut pas notre emancipation liberatrice ? Un pays qui controlle notre armee, amie et premiere leverandeuse d armes aux pays du Golfe basse arriere et financier d Alquaida . L Arabie Saoudite en est le parrain de l Etat islamique.

    Tant ce regime ne change de partenaire, nous serons toujours dans ce bourbier.

    Le sang des innocents qui serons verses unitulement

    Répondre à ce message

    • Le 18 juin à 20:32, par Ed51 En réponse à : Attaques de Seytenga : 19 299 personnes déplacées dont 193 femmes enceintes enregistrées à la date du 17 juin 2022

      Franchement, accuser l’OTAN, c’est un discours simpliste.
      Il faut savoir que le terrorisme n’épargne ni les personnes, ni les états.
      Comment définir le terrorisme ou plutôt les actes terroristes ?
      Les actes terroristes consistent à commettre des agressions pour son propre intérêt, en tant qu’individu ou groupes car cela facilite les interventions. Ils s’inventent des raisons pour se justifier à leurs propres yeux, comme la religion ou la politique.
      Ceux qui sont agressés, sont souvent des pauvres qui sont tués, pillés, violentés, mis en fuite.
      Toute guerre est une forme de terrorisme.
      Actuellement, Poutine agit en Ukraine pour provoquer du désordre. C’est du terrorisme.

      Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 18:27, par doucement En réponse à : Attaques de Seytenga : 19 299 personnes déplacées dont 193 femmes enceintes enregistrées à la date du 17 juin 2022

    C’est très douloureux de perdre ses compatriotes de cette manière. C’est encore plus douloureux de voir une certaine insensibilité à leur égard. Lorsque NAB avait dénoncé une banalisation de la mort au Faso, on l’a traité de tous les noms et pourtant ! Au Faso, 10, 20, 50, 100, 200 personnes perdent la vie, des PDI sont inondés sur leurs sites d’accueil, des populations entières crient FAIM, FAIM, FAIM sans que cela n’ébranle visiblement la nation. Faut-il qu’on ait une connaissance parmi pour ressentir et manifester un sentiment de douleur ? Avons-nous encore une nation ? Sinon comment expliquer qu’au milieu de cris de douleurs qui déchirent l’âme des gens parlent encore intérêt partisan.
    A la vérité, le problème du Burkina Faso est comme un serpent de mer. Depuis une trentaine d’année, personne n’est coupable de rien et personne ne paie pour une faute à l’exception des voleurs de poulets et de chèvres. C’est pourquoi le faux est appelé vrai et le criminel est célébré comme un héros. C’est sous nos cieux qu’on veut même amnistier des gens qui ne sont coupables de rien ! Le mensonge généralisé et l’hypocrisie sont devenus comme une calotte sur le ciel du Burkina Faso. Il ne faut pas se faire des illusions : aucune goutte de paix ni de bénédiction ne peut descendre sur une nation dans ces conditions. C’est encore le summum de la méchanceté lorsque les gens ne s’inquiètent que du sort de la capitale Ouagadougou comme si les autres zones sont sans importance.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 04:24, par Adonf En réponse à : Attaques de Seytenga : 19 299 personnes déplacées dont 193 femmes enceintes enregistrées à la date du 17 juin 2022

    Burkinabé, reveillez vous. Remplacons nos leader actuels qui ont echoués sur tous les plan.
    Bamiba DEGAGE !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nayala : Des HANI prêchent dans la mosquée de Biba
Messages audios à caractère xénophobe dans la région du Sud-Ouest : Le gouverneur invite les populations à la retenue
Province du Tuy/ Houndé : Des hommes armés font le tour de plusieurs villages
Pô : Trois personnes ont été tuées suite à l’incendie de leur maison
Nouna : Une citerne interceptée et vidée
Lutte contre le terrorisme au Burkina : L’accueil des déplacés oublie le volet travail
Ré-articulation de Barkhane hors du Mali : 300 conteneurs convoyés et un groupe terroriste neutralisé entre le 4 et le 9 août 2022
Réconciliation au Burkina : « Des terroristes satisfaits du message du président du Faso », affirme le ministre Yéro Boly
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Bientôt une « Journée nationale de refus du terrorisme »
Sécurité au Burkina : Bientôt l’opérationnalisation du ‘’Plan de résilience et de stabilisation de l’axe Ouaga-Kaya-Dori’’
Lutte antiterroriste au Burkina : Vers la création de formations militaires dans certaines provinces pour garantir la quiétude des populations
Insécurité dans le Nord du Burkina : Dix morts dans une attaque dans le département de Seguenega (officiel)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés