Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; Qui ne veut rien faire trouve une excuse.» Proverbe Arabe

Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 17 juin 2022 à 12h28min
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

Face aux audios au relent ethniciste qui circulent dans les réseaux sociaux, le gouvernement invite l’ensemble des Burkinabè à ne pas en faire écho. Tout en fustigeant ces attitudes qui sapent le vivre-ensemble, le gouvernement dit se donner tous les moyens de traquer leurs auteurs. Plus de détails dans le communiqué ci-dessous joint.

Vos commentaires

  • Le 17 juin à 14:28, par saam En réponse à : Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

    L’audio en question j’ai eu de la peine en l’écoutant et je l’ai supprimé sans faire suivre.
    Celui qui parle, au lieu de jeter l’huile sur le feu, devrait utiliser toute son énergie et sa rage pour aller directement combattre les hommes armés au lieu d’inciter d’autres personnes à s’en prendre à ces milliers de burkinabè tout aussi victimes du terrorisme qui n’aspirent qu’à une vie paisible.
    Ces personnes sont des burkinabè au même titre que lui, sont nés au Burkina, ont grandi au Burkina se sont mariés avec des personnes de différentes communautés.
    Des liens de parenté inter-communautaire se sont crées, des enfants en sont nés et voila un pyromane qui veut remettre tout cela en cause parce qu’une poignée d’enfants tueurs, délinquants et inconscients arrivent à semer la pagaille dans notre pays.
    Pourquoi doivent-ils payer pour une situation que la grande majorité n’a pas provoqué ?
    Vivement que cet individu soit retrouvé et que sa punition dissuade tous ces pyromanes qui seront tentés d’enflammer le pays, plus qu’il ne l’est déjà, par des propose haineux.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 14:52, par AMADOU En réponse à : Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

    Mr BILGO le Burkina vous a vu naître. Allons doucement. Arrêtez de jouer à l’esprit . L’école n’est pas née sous votre régime

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 14:58, par Kalonji rock En réponse à : Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

    Au lieu de vous donner les moyens de traquer les auteurs des audios donner vous les moyens de traquer les assaillants criminels et leurs complices les aneantirs, lá vous verrez qu’il y aura moins ou Presque plus ce genre d’audio inaceptable.

    Répondre à ce message

    • Le 17 juin à 19:57, par Le Vigilent En réponse à : Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

      @Kalonji rock, dites clairement que vous etes de ceux qui soutiennent le contenu des audios incrimines et leurs auteurs. On ne peut pas expliquer autrement votre reaction a la declaration du Ministre Bilgo qui exprime les vues du gouvernement du Burkina Faso. Nulle part dans la declaration du ministre il n’est question d’abandonner la lutte contre les auteurs des attaques pour traquer les concepteurs des audios incendiaires. A moins que dans votre esprit il n’y aie une incompatibilite entre les deux actions.

      Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 15:50, par Peuple insurgé En réponse à : Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

    Le burkinabè semble avoir perdu beaucoup de sa valeur, comparé à ceux qui se sont battus pour constituer la Haute Volta à partir de morceaux du Niger, du Mali et de la Côte d’Ivoire. En son temps le Moro Naba avait travaillé avec les rois des autres régions du pays, sans distinction d’ethnies, y compris les émirs peuls du Yagha, du Liptako et du Djelgodji (Soum). Les historiens peuvent me corriger si ce n’est pas exact. Aujourd’hui que la division veux s’installer, la voix du Moro Naba devait être audible, ... pour ne serait ce que préserver l’héritage de ses ancêtres.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 17:21, par Sidnooma En réponse à : Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

    Je n’ai pas écouté ces audio en question, mais je condamne non seulement les propos tenus mais également leurs auteurs. Le gouvernement doit tout faire pour les retrouver et les livrer à la justice qui ne doit avoir aucune compassion à leur égard. La sanction la plus élevée doit leur être réservée. Rien ne peut justifier un appel au meurtre d’une partie de la population. Des Peuls font partie des victimes des terroristes et de non-Peuls font partie des bourreaux du peuple. Ceux qui participent à la diffusion de ces ordures en sont complices et doivent être punis.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 18:37, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie En réponse à : Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

    La reconnaissance de la douleur fait aussi partie de la therapie contre la douleur. Reconnaissons les douleurs et soignons les.
    Dieu reste Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 13:54, par Bigbale En réponse à : Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

    C’est très bien si au plus haut niveau on prend conscience que ce n’est pas la haine qui va nous sauver ! Le problème est que parmi les mêmes autorités à tous les niveaux, cette haine née des pratiques politiques malhonnêtes depuis des décennies, entretenue par certains civiques des différents régimes jusqu’au MPRS fait des ravages tous les jours dans les coeurs. Il faut que les autorités dans leurs discours et dans leurs faits et gestes soient les premières à éviter le langage et les faits de haine. Sinon, on a beau le crier sur les toits, il n y aura d’effets positifs. A chacun de faire d’interroger sa conscience !

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 13:55, par Bigbale En réponse à : Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

    C’est très bien si au plus haut niveau on prend conscience que ce n’est pas la haine qui va nous sauver ! Le problème est que parmi les mêmes autorités à tous les niveaux, cette haine née des pratiques politiques malhonnêtes depuis des décennies, entretenue par certains civiques des différents régimes jusqu’au MPRS fait des ravages tous les jours dans les coeurs. Il faut que les autorités dans leurs discours et dans leurs faits et gestes soient les premières à éviter le langage et les faits de haine. Sinon, on a beau le crier sur les toits, il n y aura d’effets positifs. A chacun de faire d’interroger sa conscience ! Soyons courageux !

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 14:28, par Sonni ALIBER En réponse à : Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

    Eh Mr biligo,c’est honteux de dire de telles bêtises,au contraire c’est vous les usurpateurs de ce fantôme de gouvernement qui avez semé la diffusion de la haine contre les burkinabé pour le bénéfice des terroristes et des impérialistes dont vous dépendez /Ce gouvernement n’aura pas sa place dans l’histoire du peuple burkinabé,,NOUS VOUS CONDAMNONS AVEC VIGUEUR ET SANS RÉSERVE,pour avoir déstabiliser le pays,,honte à vous

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 16:10, par Fasovision En réponse à : Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

    La plus grave des erreurs à ne pas commettre, dans le contexte actuel : se dresser, une communauté ou une religion contre une autre. Car cela est, entre autres, le levier qui sert aux ’’terroristes" et à leurs commanditaires pour parvenir à leurs fins.

    Que les Burkinabè ne se trompent donc pas de combat. Cette guerre n’est ni plus ni moins qu’une guerre de prédation de ressources naturelles au fond. Pour y parvenir, les agressions barbares contre nos populations civiles auxquelles nous assistons sont l’un des moyens. Il s’agit de vider les territoires convoités de leurs occupants par le recours à la violence sauvage et aveugle. Quand les populations sont sur place, ces prédateurs ne pourront pas s’adonner aisément à leurs basses besognes. Alors il faut à tout prix les en chasser.

    L’autre élément, une certaine ruée humanitaire ou humantariste n’est pas le meilleur des signes quant au bout du tunnel. C’est en cela que la responsabilité du décideur est déterminante. De la ligne de décision et d’action du décideur dépendra, en effet, toute la suite, à savoir si nous optons de subir le sort ou de nous en défaire, étant convaincus que ce n’est pas ce à quoi le destin nous a appelés.

    C’est à nous de nous décider, en toute responsabilité, entre l’un où l’autre, en ces moments critiques.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 06:17, par TANGA En réponse à : Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

    Cet audio a comme initiateur un qui travaille avec les terroristes. Il ne faudra pas y prêter attention car c’est jouer le jeuxdes créateurs du terrorisme.
    Oui les créateurs du terrorisme veulent seulement la guerre dans nos pays afin de s’emparer de nos richesses.
    Ce qui est sûr, les chefs terroristes feront vite d’éliminer un sieur comme ça pour mettre ça sur le pouvoir ou autre. Histoire de mettre l’huile sur le feu.
    Qui participe donc avec les bandits à détruire le pays doit savoir qu’un jour il sera éliminé par ces amis qui trouverons qu’il en sait trop sur eux. Idem avec l’impérialisme.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 15:33, par Alexio En réponse à : Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division

    La France n a pas le moyen de sa politique sans l EU et les Etats-Unis. L OTAN pour sa force militaire.

    Ceux sont eux qui financent le chaos au Sahel aujpurdhui. Je suis tres d accord avec l analyse de l Internaute 11. Tanga.

    Ce sont les memes modes operatoires que la France a utiliser au Mali par ses medias mensonges et speculatifs tels France 24 et RFI chasses du Mali. Ils se focalisent sur les bavures orchestres par elle meme entre Peuls et Dogons.

    Mais ses medias caisse de resonance de l Elysee ont passe de la main les bavures de l armee francaise a Bounty. Ou elle massacra
    des peuls et autres malien en ceromonies du mariage.

    L ONU CONFIRME ; LA PERSISTE SUR SON INNOCENCE.

    La legion francaise est spesialistes de ses coups bas du double jeux de ce pays criminel qui a du sang dans ses mains depuis notre rencontre qu elle nous imposer par l esclavage, la colonisation et le neocolonialisme d aujourdhui masque par leur fausse agence france developpement( AFD) qui nous tient a l oeuil. Et le developpent s attarde a venir.

    LOUTIL QUI LUI PERMET DE NOUS NOUS CONTROLLES EST LE FCFA.PAR LE BIAIS DE LA BANQUE DE FRANCE.

    Puisque c est elle qui fabrique ses billets de banques a Chamallieres. Donc elle peut battre cette monnaie a des FINS GEOPOLITIQUE. Payements des groupes terroristes qu elle controlle.

    Une retrospective du temps du regime Blaise Compaore en dit mieux.
    Les traffics illicites de cugarettes et drogues molles( Chanvre indien) et dures(Cocaine) de toutes sortes. Enlevements des touristes europeens.

    L Afrique de l Ouest est devenue un Hub du narco-traffic.

    La Cote D Ivoire est au trone.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un congrès ordinaire pour apaiser les tensions
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi portant statut de héros de la nation est enfin adopté
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les Burkinabè à soutenir les autorités de la transition
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la CEDEAO est arrivé à Ouagadougou
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina Faso » demande aux Burkinabè de se focaliser sur l’essentiel
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble de cœur, rien n’est impossible pour les Burkinabè » (Bala Alassane Sakandé)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés