Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Diaspora : Le ministre Bassolma Bazié échange avec les membres de la communauté burkinabè résidant en Suisse

Accueil > Diasporas • Communiqué de presse • mardi 14 juin 2022 à 14h20min
Diaspora :  Le ministre Bassolma Bazié échange avec les membres de la communauté burkinabè résidant en Suisse

Le ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, Bassolma BAZIE a tenu une rencontre avec les membres de la communauté des Burkinabè résidant en Suisse et en France voisine, le jeudi 9 juin 2022, à la Mission, Représentation permanente du Burkina Faso à Genève.

Monsieur le Ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale avait à ses côtés Madame la Représentante Permanente adjointe, Son Excellence Éliélé Nadine TRAORE, ainsi que les membres de son cabinet. En introduisant la rencontre, le Ministre Bassolma BAZIÉ a salué toutes celles et tous ceux qui ont effectué le déplacement, malgré leurs contraintes socioprofessionnelles, et qui ont parcouru de longues distances, pour y part prendre. Il a dit toute son admiration pour les efforts fournis par les Burkinabè vivant à l’étranger et particulièrement en Suisse, louant la qualité de leurs rapports et interactions avec leur pays d’accueil.

Il a aussi félicité les participants pour leur mobilisation, signe d’attachement à la mère-patrie, et a invité les uns et les autres à des échanges à bâton rompu, l’intérêt mutuel étant l’échange d’informations sur la situation au Burkina Faso, le partages d’idées et de bonnes pratiques. En termes de mesures et de réformes à entreprendre pour une refondation réussie, la part contributive de la diaspora est de la plus haute importance, a-t-il dit. Le Burkina Faso a besoin du rôle qu’ils jouent dans le cadre de son rayonnement à travers le monde, a-t-il assuré.

Après cette introduction, Monsieur Bassolma BAZIE a situé le cadre de son séjour à Genève : la participation, avec une délégation tripartite (Gouvernement, représentants du patronat, représentants des travailleurs) à la 110ème Session de la Conférence internationale du travail et à la 32ème Session du Conseil des Ministres de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (CIPRES). Il a souligné l’intérêt de la participation pour notre pays à ces instances, en tant que cadres d’élaboration et d’adoption des normes internationales du travail et de suivi évaluation de leur application au niveau des pays, de renforcement de capacités pour les participants, etc.

Les échanges ont ensuite tourné autour de la situation nationale, de la gestion de la crise sécuritaire, du renchérissement du coût des produits de première nécessité (vie chère), des stratégies développées par le Gouvernement et ses partenaires sociaux pour amortir la pression ressentie par les populations, de même que des efforts déployés pour instaurer un climat social apaisé, notamment par la promotion du dialogue. Il a aussi été question de la détermination du Gouvernement à assainir le cadre normatif du travail et de l’administration publique et privée, à rationaliser les ressources publiques, en passant, entre autres, par une réduction du train de vie de l’État. Autre point d’intérêt abordé, le Plan stratégique de développement de l’administration du travail 2022-2026 qui vient d’être élaboré et dont la mise en œuvre va corriger nombre de dysfonctionnements constatés dans l’application des textes normatifs.

Abordant les questions de l’actualité brulante au Burkina Faso, Monsieur le Ministre a relaté les péripéties du drame survenu dans la mine de zinc de Perkoa, dans la province du Sanguié (Région du Centre-Ouest). Il a présenté l’évolution des recherches des personnes disparues, avec la forte implication du gouvernement, ainsi que certaines mesures conservatoires prises dans la gestion de cette crise.

Il a clos son propos liminaire en appelant à « désarmer les cœurs pour la reconstruction de la paix et de la cohésion, du tissu social endommagé », prônant les vertus du dialogue. Monsieur le Ministre n’a pas manqué de saluer et de magnifier la résilience du peuple burkinabè face à ses challenges aux niveaux sécuritaires, socioéconomiques et politiques.

Présent à la rencontre, le délégué au Conseil supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE), Monsieur Tahirou Komi a exprimé, au nom de toutes et de tous, des sentiments de satisfaction pour la tenue de cette rencontre avec Monsieur le Ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale. « Merci d’avoir pensé à nous », a-t-il salué.

Les interventions, (questions, contributions et doléances) ont essentiellement porté sur :

-  Les mécanismes envisagés pour assurer la sécurité des travailleurs sur leurs lieux de travail et la situation des responsabilités dans le drame de Perkoa ;

-  Les capacités de l’Etat et des FDS à endiguer les attaques terroristes et à ramener les populations dans leurs terroirs ;

-  Les stratégies pour ramener les fils et filles du pays qui ont pris les armes à de meilleurs sentiments envers leurs pays et à déposer les armes ;

-  Les difficultés que rencontrent les jeunes de la diaspora pour s’insérer dans la fonction publique ou se faire employer dans les structures privées, sinon créer leurs propres entreprises ;

-  Les orientations du Gouvernement en termes d’amélioration du code minier au Burkina Faso et de réduction des pertes de capitaux ;

-  Les réformes attendues dans le système éducatif en vue d’arrêter de former des diplômés généralistes, mais plutôt former des travailleurs dans les domaines techniques et scientifiques recherchés au Burkina Faso ;

-  Les mécanismes pour faciliter une meilleure contribution de la diaspora à la dynamique du développement national ;

-  Les potentialités et opportunités d’investissement, l’accompagnement de l’entrepreneuriat et des apports innovants de la diaspora par l’Etat ;

-  Les difficultés d’obtention de postes de stages académiques et/ou de formation professionnelle par les étudiants Burkinabè qui suivent leurs études à l’étranger.

A toutes ces préoccupations, Monsieur le Ministre a apporté des réponses, tout en insistant sur la solidarité dans l’action, la nécessité d’accompagner les autorités de la Transition, pour qu’au terme de leur mission, elles laissent derrière elles un pays confiant en son avenir, une gouvernance vertueuse et des institutions fortes.

Madame l’Ambassadeur, Représentante permanente adjointe a formulé les encouragements ainsi que les engagements de la Mission permanente à accompagner toute initiative et action allant dans le sens de la mobilisation de nos compatriotes vivant en Suisse pour l’atteinte des objectifs susmentionnés.

Ambassade, Mission Permanente du Burkina Faso à Genève

Vos commentaires

  • Le 14 juin à 14:58, par porto En réponse à : Diaspora : Le ministre Bassolma Bazié échange avec les membres de la communauté burkinabè résidant en Suisse

    AH la suisse !!!Le compte numeroter a ete deja ouvert mr le ministre oubien !!???

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin à 16:58, par Mafoi En réponse à : Diaspora : Le ministre Bassolma Bazié échange avec les membres de la communauté burkinabè résidant en Suisse

    C’est ce qu’on appelle faire du bruit pour rien.En terme clair,le sinistre bassolma bazié est venu faire son vuvuzela car même si on accorde 100 ans à cette transition de mafieux dont il appartient,elle ne pourra jamais laisser une gouvernance vertueuse,des institutions fortes et surtout un pays en totale sécurité.C’est dire qu’avant le 24 janvier 2022,le Burkina avait X maux mais un autre mal est venu se greffer à savoir cette bande de voyous regroupés au sein de leur fameux restaurant appelé "mpsr" et qui va finir par liquider notre maison commune le Faso si on les regarde faire leur cinéma de mauvais gout sans réagir

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin à 17:45, par Absent En réponse à : Diaspora : Le ministre Bassolma Bazié échange avec les membres de la communauté burkinabè résidant en Suisse

    Monsieur le Journaliste pouvez hors justifier l emploi Son Excellence pour une Adjointe. C’est des termes consacrés donc l usage doit être soigné.
    Sinon la situation nationale ne se prête plus à des fêtes de ministres à l Exterieur.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin à 17:51, par Ka En réponse à : Diaspora : Le ministre Bassolma Bazié échange avec les membres de la communauté burkinabè résidant en Suisse

    Monsieur le Ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale avait à ses côtés Madame la Représentante Permanente adjointe, Son Excellence Éliélé Nadine TRAORE, ainsi que les membres de son cabinet.

    Les échanges ont ensuite tourné autour de la situation nationale, de la gestion de la crise sécuritaire, du renchérissement du coût des produits de première nécessité (vie chère), des stratégies développées par le Gouvernement et ses partenaires sociaux pour amortir la pression ressentie par les populations, de même que des efforts déployés pour instaurer un climat social apaisé, notamment par la promotion du dialogue. Bassolma BAZIE rentrez et voir les nouvelles sécuritaires avec plus de 50 morts en un jour. Ce qui me fait rire c’est de voir qu’il y a que 20 Burkinabé alimentaires a cet rencontre si on déduit votre suite sur cette photo.

    En Suisse il y a plus de 500 Burkinabé sans compté ceux qui sont dans les frontières entre la Suisse et la France : Même notre ambassadeur peut être par honte n’est pas sur cette photo, un ambassadeur nommé par Roch Kaboré.
    Sauf les Burkinabé que vous aviez offert le restaurant étaient a cet rencontre, sinon, quand on parle d’une rencontre avec un ministre de travail Burkinabé comme vous, la salle est pleine, surtout avec les ONG. Pour vous dire Mr. Bassolma Bazié, que la Suisse est un pays démocratique qui n’aime pas les dirigeant illégitimes et destructeurs de la démocratie. Les Burkinabé présents a votre rencontre n’ont pas adopté la suisse et ne connaissent pas ce que veut dire démocratie.

    Je suis en dehors du Burkina dans un quartier ou vivent des milliers des Burkinabé dont 98% me disent comme l’internaute de bonne foi ’’’’’’’’’’’Yasidababa’’’’’’’’’’’’’ dans l’analyse de « L’armée a retrouvé 50 corps » (bilan provisoire du gouvernement :) merci yasidababa en disant :
    ’’’’’’’’’’’’’’’’Au regard du développement actuel de la situation nationale au plan sécuritaire, alimentaire et social je regrette amèrement mon soutien au MPSR dont j’ai applaudi la prise du pouvoir. Sous le régime Rock les choses devenaient insoutenables et l arrivée de Damiba nous a donné beaucoup d’espoir pour recouvrer la sécurité et la paix dans le pays. Mais hélas AVEC Le MPSR la situation s’est empirée.’’’’’’’’’’’’’’’’’’

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 11:34, par Ka En réponse à : Diaspora : Le ministre Bassolma Bazié échange avec les membres de la communauté burkinabè résidant en Suisse

    Merci internaute ‘’’’’’’Mafoi,’’’’’ en disant : C’est ce qu’on appelle faire du bruit pour rien. En terme clair, le sinistre bassolma bazié est venu faire son vuvuzela car même si on accorde 100 ans à cette transition de mafieux dont il appartient, elle ne pourra jamais laisser une gouvernance vertueuse, des institutions fortes et surtout un pays en totale sécurité.

    Et l’internaute ’’’Porto’’’’ Conclu en disant AH la suisse !!!Le compte numéroter a été déjà ouvert Mr. le ministre ou bien. !!???’’’’’’

    Le plus marrant c’est : ’’’’’’’’’’’’’Présent à la rencontre, le délégué au Conseil supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE), Monsieur Tahirou Komi a exprimé, au nom de toutes et de tous, des sentiments de satisfaction pour la tenue de cette rencontre avec Monsieur le Ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale.’’’’’’’’’’’’’’

    Pourtant toutes et tous les délégués du (CSBE) ont été dissous et ont un seul rôle de liquider les affaires courantes avant l’arrivés des élus des nouvelles et les nouveaux délégués. Si ici en Côte d’Ivoire les Burkinabé habitants d’un quartier et membres des associations et CSBE, beaucoup se demandent pourquoi ce délégué du CSBE a pris la parole, si ce n’est pas un délégué alimentaire, le ministre en charge de la diaspora Burkinabé devait répondre à cette question, car il y avait au moins un des représentants des associations des Burkinabé en Suisse qui pouvait prendre la parole au lieu d’un délégué du CSBE qui ne l’était plus selon un degré ministériel.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin à 17:12, par Eugène En réponse à : Diaspora : Le ministre Bassolma Bazié échange avec les membres de la communauté burkinabè résidant en Suisse

    Comment a-t-il osé parler de la réduction du train de vie de l’Etat avec dédoublement des salaires des gouvernants ? Il demande de désarmer les coeurs qu’il a contribué à armer en présentant les gouvernants avant lui comme les artisans de la souffrance du peuple. Et aussi il appelle au dialogue pour lequel lui-même posait toujours des préalables pour y aller. Dieu est bon et patient.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 16:29, par jeunedame seret En réponse à : Diaspora : Le ministre Bassolma Bazié échange avec les membres de la communauté burkinabè résidant en Suisse

    Des voyages de diaspora éternels. Aujourd’hui en Suisse, demain en france, ...et bonjour le tourisme. Ministre BASSOLMA, désormais faites ces rencontres en ligne ; même google meet ; juste pour réduire le train de vie de l’État.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Des acteurs burkinabè de la filière coton, venus exposer en Ethiopie, reçus à l’Ambassade du Burkina Faso
Burkinabè de Washington (ABURWA) : 100 000 verres correcteurs pour le ministère de la santé du Burkina Faso
Avènement du MPSR 2 : La Coordination Générale des Burkinabè de la Diaspora invite à la mise en place d’une transition inclusive
Diaspora - Canada : Les professionnels burkinabè en génie veulent apporter leur pierre à la construction de leur mère-patrie
Lutte contre le terrorisme : La communauté burkinabè du Niger invitée à s’impliquer
Festival des cinémas d’Afrique de Lausanne : L’ambassadeur, représentant permanent du Burkina Faso à Genève est allé soutenir la délégation burkinabè
Ethiopie : La ministre Olivia Rouamba dit au revoir au personnel de l’ambassade du Burkina Faso à Addis-Abeba
Visite de Blaise Compaoré à Kosyam : Déclaration d’un groupe de citoyens burkinabè résidant au Canada
Addis-Abeba : La ministre Olivia Rouamba échange avec la diaspora burkinabè
Suisse : Le ministre Abdoulaye Tall rencontre les Burkinabè de Suisse et de la France voisine
Diaspora : Le ministre Bassolma Bazié échange avec les membres de la communauté burkinabè résidant en Suisse
Dr Boukary Sawadogo, meilleur enseignant 2022 Black Studies Program : « Rien ne me prédestinait à une carrière académique aux Etats Unis »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés