Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’œil qui a connu le malheur et qui n’a pas crevé, connaitra certainement le bonheur.» Proverbe Africain

Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • mardi 7 juin 2022 à 22h17min
Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

Sous la houlette de son président, Zéphirin Diabré, la direction politique nationale de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a, en début mai 2022, entamé une tournée auprès des partis politiques pour discuter du rôle et de la place de la classe politique en ce moment des grands défis pour le pays. Ce mardi 7 juin 2022 à Ouagadougou, les partis qui ont reçu la visite de la délégation de l’UPC se sont réunis dans une perspective de dégager des solutions face aux défis qui « assaillent » le pays.

Ont pris part à cette rencontre, outre leurs présidents, les points focaux désignés par les partis politiques visités par la direction de l’UPC (les points focaux sont appelés à réfléchir pour faire des propositions concrètes sur le rôle de la classe politique en cette période de grands défis pour le pays).

Cette rencontre se veut donc un prolongement de l’initiative prise par l’UPC et qui va se poursuivre auprès d’autres partis. « L’objectif global se situe au niveau de la place, du rôle, mais surtout de la contribution des partis politiques à la vie de notre nation, principalement dans cette phase de transition que nous connaissons depuis le 24 janvier dernier. (…). C’est ce qui a conduit les différents partis à proposer cette rencontre des présidents de partis et points focaux, afin que d’ores et déjà, le travail qui doit être fait soit fait », a précisé Zéphirin Diabré, au sortir d’environ deux heures d’aparté.


Lire aussi : CDP : Le récépissé « qui bloque » la visite de Zéphirin Diabré ?


Selon le président de l’UPC, cette période d’exception « appelle à un certain nombre de démarches et réflexions au regard des défis qui assaillent le Burkina ». Il s’agit, dit-il, du défi sécuritaire qui reste persistant. L’autre défi, poursuit-il, c’est la conduite à bon port de la transition actuelle, qui doit se terminer et laisser place aux élections présidentielle, législatives et municipales transparentes. ‘’Le souci du devenir de la nation est le principal moteur de notre engagement politique. Il était donc opportun pour cette classe politique de se réunir et se concerter pour trouver une formule pour apporter sa contribution multiforme pour la résolution des différentes questions’’, a, en substance, expliqué M. Diabré, précisant que les propositions qui vont sortir de ces réflexions sont « uniquement pour la nation et non pour un individu ».

« Dans certains milieux, on entend des discours tendant à diaboliser les acteurs politiques, à se questionner sur leur utilité. Les acteurs politiques, que nous sommes, ne sont pas descendus du ciel ; nous sommes le produit de la même société qui fabrique et produit l’ensemble des différents groupes sociaux. Certes, nous ne sommes pas exempts de critiques, parce que dans notre manière de faire la politique, nous commettons des erreurs et des fautes. Mais dites-nous dans quel groupe social dans ce pays-là, il n’y a pas une partie qui ne fait pas des erreurs et des fautes. Si la situation de la nation doit incomber à quelqu’un, elle doit nous incomber tous : hommes politiques, acteurs de la société civile, religieux, opérateurs économiques, militaires, etc. », partage Zéphirin Diabré, avant d’inviter chacun à faire une introspection.

Dix partis politiques étaient présents à cette rencontre. Il s’agit de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), de l’Union pour la Renaissance/Mouvement patriotique socialiste (UNIR/MPS), du Nouveau temps pour la démocratie (NTD), du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), de l’Alliance démocratique pour la Fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), du mouvement Agir ensemble-Burkina Faso, de l’Alliance panafricaine pour la refondation (APR), des Progressistes unis pour la refondation (PUR), du Congrès national pour le progrès (CNP) et du Parti démocratique pour l’intégration et la solidarité-Laafia (PDS-Laafia).

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 juin à 00:48, par Sacksida En réponse à : Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

    Tous ces politiciens vereux qui sont des plaies bellantes de la fameuse democratie neocoloniale Bourgeoisie et notre gouvernance publique desastreuses peuvent ils faire quoi ? Ils ont tous participe aux differents pouvoir politique et politicienne neocoloniaux depuis des decennies sans pouvoir resoudre les questions Nationales et les pratiques decries par notre Peuple Burkinabe. Que l’on veuille ou pas cette classe politique est depassee par les evenements et sont incapables d’inventer des solutions adequates Endogenes. Les seules solutions adequates pertinentes rationnelles ne peut que etre une Revolution Democratique et Sociale Fondamentale pour redresser les tors et les mauvaises habitudes de gestion publique desastreuses qui gangrenent notre Patrie et Peuple Burkinabe qui est integre. Que Dieu Sublime aide notre Peuple Burkinabe qui est integre et progressiste. Salut

    Répondre à ce message

    • Le 8 juin à 10:40, par kwiliga En réponse à : Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

      Bonjour Sacksida,
      La déchéance de notre vieillissante classe politique est plutôt bien résumé dans vos propos.
      J’ai malheureusement moins d’espoir que vous quant à l’intégrité de notre peuple et encore moins en ce qui concerne son progressisme supposé.
      Un clin d’œil optimiste néanmoins. J’ai failli me réjouir, en début d’article, en lisant ceci : "Ce mardi 7 juin 2022 à Ouagadougou, les partis qui ont reçu la visite de la délégation de l’UPC se sont réunis dans une perspective de dégager...", malheureusement, la phrase ne s’arrête pas là.

      Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 05:43, par SAVANA En réponse à : Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

    Vos militants sont tellement déçu de vous. Aucun militants sincères ne vas s’allier à BALA du MPP pour l’avenir de ce pays. Pendant leur gouvernance ils ont piétiné et humilié les partis de la mouvance. Aujourd’hui victimes de leur boulimie de pouvoir, ils rasent les murs pour exister. M. Diabre qui aurait dû se battre pour un idéal est allé à la soupe et malheureusement à cause de sa soif de gouverner est allé se jeter dans les bras de ponce Pilate. Il doit s’en vouloir à lui même si ses militants sont entrain d’aller au PPS. Vous êtes disqualifiés. Regardes l’état du pays aujourd’hui et de par votre faute. Si aujourd’hui vous rasez les murs vous êtes aussi conscients de vôtre responsabilité. Ah ça sera très difficile pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 06:10, par Yobi En réponse à : Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

    Très belle initiative ! Il faut élargir ce cadre aux organisations de masse. Félicitations au Président Zephirin DIABRE.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 07:30, par Gear4 En réponse à : Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

    Quand vous vous regardez dans la glace, vous n’avez pas honte, c’est à cause de vos petites mesquineries que le pays est là où il l’est.
    Faire de la politique n’est pas une faim en soi.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 07:45, par Sarko En réponse à : Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

    Monsieur Diabré,les populations ne diabolisent pas inutilement les partis politiques. Ce sont les comportements négatifs de vos acteurs qui amènent les gens a vous détester. Que n’a t’on pas vu de negatifs dans les agissements negatifs du cercle proche du président kaboré. Des ministres, des maires et des présidents de collectivités ont été embastillés pour des faits de corruption. Des minstres trainent des journalistes en justice.
    Monsieur diabré,les populations sont fatiguées des faits de népotisme ,de concussion et de traîtrise. D’ailleurs vous-même vous êtes victime de ces comportements honteux. Vos militants vous quittent en pleine bataille avec des prétextes fallacieux. Donc acceptez nos critiques pourque vous allez de l’avant.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 10:33, par Un Burkinabê En réponse à : Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

    Seul le Mouvement SENS et l’Alliance à laquelle il appartient dénommé "Ensemble pour le Faso" pourraient être la meilleur alternative pour notre pays.
    1- le CDP est allé se retrouver en Côte d’Ivoire pour se re-organiser. Est ce que c’est normal que les débats de notre Etat soit discuté dans un pays tiece ? Rien ne prouvent que tout y soit enregistré et partant il n’ya aucun secret vis à vis d’un autre pays. Le CDP devrait être dissout rien que par cette attitude.
    2- tous les autres partis autour de l’UPC/ADF et du MPP/NTD ont déjà dirigé ce pays. Ils n’ont plus rien à proposer qui ne soit pas fait. Tous des partis incapable de présenter des programme Législatif Alternatif n’en parlons de programme de société viable et réalisable.
    3- tous ces partis n’ont pas condamné le coup d’Etat sauf l’Alliance "Ensemble pour le Faso" qui a été le premier à se prononcer et à condamner le coup d’Etat en disant que c’était contre leurs principes.
    Bon vent aux jeunes du Mouvement SENS et de l’Alliance "Ensemble pour le Faso".

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 11:38, par PIONG YANG En réponse à : Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

    Si Sankara avait trouvé le peuple actuel quant il a prit le pouvoir, il n’allais pas nommer la Haute Volta "Burkina Faso(Pays des hommes intègres)". Il n’en ai plus rien. Et Sankara n’aimant pas le mensonge, il allait peut être le baptiser "Honteux Citoyens", car l’avenir de ce pays, avec nos mentalités à l’heure actuelle, ne donne rien de bon. Des fuites en avant de tout coté. Courage chers politiciens civils. Votre problème s’appelle en réalité Blaise Compaoré qui, après avoir transformer l’armée en parti politique, a détruit finement nos valeurs sociales en introduisant ses grands voleurs dans tous les niveau de l’organisation étatique. Ils a détruit d’abord l’armée en gavant ses officiers d’argent et de facilités (parcelles, terrains, fermes, missions, confort, etc). Il a saboter l’administration publique en encourageant les recrutements frauduleux (Rock a payé les frais des enfants fonctionnaires de Blaise, grévistes extrèmistes). Du coup, on ne voit aujourd’hui que la malgouvernance des politiques civils, alors que l’auteur de la situation, c’est bien l’ivoirien, Blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 14:23, par Wena Saam Yandé ! En réponse à : Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

    A tous ces critiqueurs de métier Sacksida, Sarko, Gear4 et autres, est-ce que vous avez encore un choix, à part critiquer ? Le seul choix que que vous avez, est de vous assumez, et prenez la place de ces politiciens véreux, lâches et vendus etc. Mais malheureusement, je constate que vous n’avez pas cette audace. Est-ce donc nécessaire de critiquer pour critiquer ? Soit vous créez vos partis, ou vous-vous présentez en indépendant, vous prenez le pouvoir, et vous gérez comme comme vous en rêvez, et nous allons tous vous applaudir, et vous élever comme héro à côté de Sankara. La constitution vous en donne pleinement droit. C’est pas parce que je suis contre les critiques, mais je suis souvent dépassé par les haines que certains véhiculent. Pour eux c’est l’occasion rêvée pour régler des comptes. La haine n’a jamais développé un pays. Je suis convaincu que si on les prenait, et on les plaçait à la place de ceux qu’ils critiquent et insultent à longueur de journée, pour gérer ce pays, ils seront incapables. Wena Saam Yandé !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 17:51, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

    Il aurait fallu que ... tombât dans cette salle et le pays se sera retrouvé pour son développement et sa prospérité. Mais ça viendra ! Il va faire le pas parce qu’il n’est pas naïf.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 18:47, par Sawadogo En réponse à : Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

    Salut Monsieur Diabré.
    Votre démarche est courageux et salutaire.
    Dans la situation actuelle où il faut bien que quelqu’un commence, où il faut commencé par quelque part, votre démarche me donne de l’espoir.
    Que votre amour pour le Burkina et les ancêtres vous aident.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin à 01:31, par chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs face aux défis de l’heure

    La vraie cata, c’est quand tout le monde s’est tu après la parodie d’élections en 2015 validés par le CENI de NAB, la Codel de Halidou Ouédraogo et la fameuse communauté internationale. On a voulu peut-être faire l’économie d’une bagarre, mais le même scénario s’est répété en novembre 2020. C’est vrai, certains pensent que le BF est béni de Dieu mais en toute chose, il faut observer des limites et les limites de l’indécence ont été dépassées avec la mascarade de novembre 2020. Nous sommes à présent entrain de payer le prix de la couardise observée face aux imposteurs du MeuPeuPeu. Les principaux animateurs du MPP devraient être traduits en justice pour haute trahison, parjure, non assistance à personne en danger et incompétence notoire. Au lieu de cela, on veut encore nous faire porter tous le résultat des choix hasardeux opérés par RMCK et sa bande de mafieux. Et il y en a qui ont l’outrecuidance de se coaliser pour réclamer la libération d’un type dont l’irresponsabilité, l’insouciance et l’incompétence nous plonger dans le gouffre.
    Tous les politiciens véreux ont intérêt à œuvrer pour la réussite de la transition ou alors préparons-nous à remplacer la constitution par la charia.
    Honte aux insurrescrocs qui ont déstabilisé les institutions pour se distribuer des galons, des postes (à peu de frais) et qui se croient plus intelligents que tout le monde !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Une manifestation contre le néocolonialisme dispersée à coups de gaz lacrymogène
Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina
Journée mondiale de la jeunesse : Abdoulaye Mossé croit au dynamisme de la jeunesse pour relever les défis du Burkina Faso
Burkina Faso : Roch Kaboré attendu ce jeudi aux Émirats Arabes Unis pour des soins
Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022
39e anniversaire de la révolution burkinabè : Le mouvement ‘’ Endogène’’ invite le peuple à recourir aux valeurs patriotiques de la révolution
62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso
Conduite de la Transition : Le Président du Faso échange avec des représentantes de structures de femmes des 13 régions
Situation nationale : La « Mobilisation des intelligences pour le Faso » rejette la demande de pardon de l’ex président Blaise Compaoré
Burkina : Un Front patriotique est lancé pour « oeuvrer sans délai pour une transition politique légitime et souveraine »
Burkina Faso : L’ALT définit le rôle du Conseil d’orientation et de suivi de la transition.
Rumeurs sur l’enterrement des restes de Sankara et compagnons : L’UNIR/MPS prendra ses responsabilités si ...
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés