Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Burkina : Zéphirin Diabré reçoit une délégation de la coordination nationale de l’Alliance citoyenne pour la libération de Roch Kaboré

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • lundi 6 juin 2022 à 22h30min
Burkina : Zéphirin Diabré reçoit une délégation de la coordination nationale de l’Alliance citoyenne pour la libération de Roch Kaboré

Une délégation de la coordination nationale de l’Alliance citoyenne pour la libération de Roch Kaboré a rendu une visite de courtoisie au président du groupe UPC (Union pour le progrès et le changement), Zéphirin Diabré, dans la matinée de ce lundi 6 juin 2022 à Ouagadougou. Cette visite a pour objectif de promouvoir le dialogue avec les hommes politiques pour la défense des libertés et des droits humains et la libération « totale et sans restriction » de l’ex-président Roch Kaboré.

La coordination nationale de l’Alliance citoyenne pour la libération de Roch Kaboré exige des autorités une « libération totale sans restriction aucune » du président déchu, placé en résidence surveillée par le Mouvement pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) dès les premiers instants du coup d’Etat intervenu le 24 janvier 2022, puis transféré à son domicile au quartier Patte d’Oie de Ouagadougou sous la pression de la communauté internationale (CEDEAO). Depuis, l’ex-chargé de mission du président Kaboré, Désiré Guinko, et ses camarades n’ont cessé de dénoncer une violation des libertés et des droits humains de la part des militaires au pouvoir ainsi que leurs échecs à contrer le terrorisme.

Désiré Guinko, porte-parole de la coordination nationale de l’Alliance citoyenne pour la libération de Roch Kaboré

« Il s’agit pour notre coordination de porter notre voix et de faire la promotion du dialogue pour défendre la liberté des individus et les droits humains », a dit Désiré Guinko. Il a expliqué par la suite que cette série d’audiences auprès des politiques, des coutumiers, des religieux, des organisations internationales a pour but de lutter contre toutes les formes d’impunités au Burkina Faso.

De sa perception de la liberté, il ressort que le président Kaboré est en prison dans son domicile puisqu’il ne peut pas aller et venir comme il veut, il ne peut pas communiquer avec qui il veut ni recevoir ses camarades politiques. Bref, le président Roch Kaboré n’est pas libre de ses mouvements, a déploré M. Guinko. Avant de clore ses propos, il a remercié l’UPC pour sa promptitude à les recevoir et à prêter une oreille attentive à leurs préoccupations qui est essentiellement la libération inconditionnelle de leur champion, Roch Kaboré.

Zéphirin Diabré, président de l’UPC

L’UPC par la voix de son président, Zéphirin Diabré, dit apprécier positivement la démarche de ses hôtes du jour dans la mesure où elle entre en droite ligne d’une certaine considération du parti, de son action et de son histoire. Il a laissé entendre que, sur ce sujet, « Nous sommes un parti libéral et la question de la liberté sur toutes ses formes est au cœur de notre philosophie donc tout ce qui touche ce volet est digne d’intérêt ». Aussi, l’ex-ministre de la réconciliation nationale, a rappelé que le président Kaboré est un citoyen actif et un homme politique de grande envergure au Burkina Faso et que le priver de liberté dans un contexte politique interpelle tout le monde.

C’est dans cette dynamique qu’il a affirmé l’entière disponibilité de son parti à accompagner l’initiative de la coordination nationale de l’Alliance citoyenne pour la libération de Roch Kaboré « nous marquons notre disponibilité dans le cas d’un dialogue républicain à apporter notre contribution pour que non seulement la liberté soit obtenue mais surtout qu’elle s’étende sur toutes les personnes qui pourraient être amenées dans le contexte actuel d’Etat d’exception à être privées de leur liberté et de leurs droits humains ».

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Le MPSR 2 appelle à se départir de toute rumeur et désinformation
Burkina : L’intégralité de l’acte fondamental du MPSR
Burkina Faso : Ce que l’on peut retenir de l’acte fondamental du MPSR II
Futur président de la transition au Burkina : « Militaire ou civil, nous voulons quelqu’un qui suivra la voie tracée par le peuple »
Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées
« C’est dans la solidarité que nous devons relever les défis de l’insécurité », Salam Sawadogo, président du parti RMB
Suspension des activités des partis politiques : « Ce sont des mesures conservatoires que le capitaine Traoré a dû prendre », selon Me Bénéwendé Sankara
Burkina : Le capitaine Ibrahim Traoré remercie les manifestants pour leur soutien et sonne la fin de la récréation
Burkina Faso : Le SPONG déplore la multiplication des coups d’Etat
Eviction du LCL Paul Henri Damiba : Une dynamique interne du MPSR qui rassure le peuple burkinabè, selon le CREDD
Rien ne va au Burkina : L’insécurité fait deux coups d’Etat en huit mois
Situation nationale : Le président du MPSR appelle à la retenue face aux appels au vandalisme contre des autorités coutumières et religieuses
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés