Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit. » Proverbe Africain

Renforcement des capacités des acteurs du Cadre MRV national sur l’utilisation du Logiciel et lignes directrices du Groupe d’Experts Inter-gouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)

Accueil > Actualités > Société • Publi-reportage • jeudi 26 mai 2022 à 15h00min
Renforcement des capacités des acteurs du Cadre MRV national sur l’utilisation du Logiciel et lignes directrices du  Groupe d’Experts Inter-gouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)

Du 16 au 27 mai 2022, le Secrétariat Permanent du Conseil National pour le Développement Durable (SP/CNDD) à travers l’Observatoire Nationale du Développement Durable (ONDD) avec l’appui de l’Institut mondial pour la croissance verte (GGGI) et la Coopération Suédoise (SIDA) a organisé un atelier de renforcement des capacités techniques des acteurs nationaux. Ils étaient au nombre de vingt-huit (28) dont sept (7) femmes intervenant dans le système national de mesurage, de rapportage et de vérification (MRV) à renforcer leur capacité sur le logiciel et les lignes directrices du GIEC 2006 pour produire les Inventaires de Gaz à Effet de Serre (IGES).

Cet atelier visait à faciliter la collecte et le traitement des données par les experts du système national MRV. Il a permis de renforcer l’expertise nationale dans l’élaboration des IGES. Aussi, dans l’évaluation des Contributions Déterminées au niveau National (CDN), ces agents seront d’un grand appui pour rendre les données nationales disponibles.

Durant deux semaines, les acteurs ont pu examiner les différentes facettes du logiciel du GIEC qui couvre les quatre secteurs d’inventaires que sont AFAT (Agriculture, foresterie, et autres affectations des terres), l’énergie, les procédés industriels et utilisation des produits et les déchets. En outre, les participants ont procédé à des simulations à l’aide de données sur les activités provenant des sources d’émissions ou d’absorption de GES. Ils ont aussi appris à résoudre dans le logiciel les niveaux d’incertitudes liées à l’exactitude sur les données d’émissions.

Des participants lors des travaux de la formation GIEC

Le risque de double comptabilisation des émissions de CO2 constitue un problème majeur et doit être évité durant les analyses pour rendre les inventaires fiables d’où la nécessité d’une bonne compréhension de ces lignes directives. Face aux difficultés d’accès aux données sur le plan national des opérateurs nationaux, l’ensemble des parties impliquées lors des IGES lancent l’appel pour plus de transparence pour permettre au pays de publier des rapports biennaux sur les IGES de façon périodique. Rappelons que la transparence sur les IGES pourrait permettre au pays d’accroître sa crédibilité internationale et de bénéficier de plusieurs financements sur le plan international pour l’adaptation face aux effets néfastes du changement climatique.

Lors des IGES, il est important de documenter les causes probables des incertitudes ainsi que les mesures prises pour les réduire. Les recommandations du GIEC en matière de bonnes pratiques et de gestion des incertitudes pour les IGES ont été abordées pour mieux équiper les participants.

Le projet MRV de GGGI lancé en 2020 d’une durée de 3 ans vise à parvenir à un système robuste et intégré de gestion de données des Gaz à Effet de Serre (GES) et à permettre au Burkina Faso d’atteindre des exigences plus élevées et plus strictes de l’Accord de Paris. Depuis l’adhésion du Burkina-Faso à l’Institution en 2018, le Bureau Pays de GGGI a exécuté de nombreux programmes en étroite collaboration avec les entités gouvernementales.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Assurance au Burkina : La GA ouvre une agence à Borgo (Ouagadougou)
Association Action pour un monde meilleur : Pour le leadership des femmes et des jeunes filles handicapées
Modernisation de l’administration : Le ministre de la fonction publique, Bassolma Bazié, sollicite l’engagement de tous
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages vulnérables et des équipements pour les acteurs du mécanisme d’assistance de proximité de Nanoro
Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur 541 dans deux jurys du centre du lycée municipal Bambata de Ouagadougou
Burkina : Un nouveau projet pour promouvoir la gouvernance inclusive et résiliente
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un atelier de dissémination après quatre ans d’études
Ministère de la Santé : Deux documents stratégiques en cours de validation
Sécurité : Le projet « Renforcer la sécurité des frontières au Burkina Faso » lancé
Religion : La fête de la Tabaski sera célébrée le 9 juillet 2022
Éducation de la jeune fille au Burkina : Le comité de pilotage du projet PROMESSE-FP en session
Burkina/Lutte contre le paludisme : Les journalistes invités à s’impliquer fortement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés