Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit. » Proverbe Africain

Burkina : L’Organisation des personnes handicapées plaide pour la cause des élèves vivant avec un handicap

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 25 mai 2022 à 16h14min
Burkina : L’Organisation des personnes handicapées plaide pour la cause des élèves vivant avec un handicap

Dans l’optique d’améliorer les rendements scolaires des élèves vivant avec un handicap et qui sont candidats aux examens et concours généraux et techniques, l’Organisation des personnes handicapées (OPHs) a tenu ce mercredi 25 mai 2022, à Ouagadougou, une conférence de presse placée sous le thème : « Sensibilisation pour des examens inclusifs au profit des élèves handicapés ».

« Il faut s’accrocher à l’espoir que l’école peut être le principal acteur, transformant tout handicap en source d’énergie », disait l’écrivain Albert Jacquard. Cette citation traduit l’impact que peut avoir l’école dans la formation des élèves vivants avec un handicap, afin de favoriser leur entier épanouissement dans la société. « Le handicap des élèves candidats à des examens et concours étant la cause majeure de leur échec, » l’OPHs a décidé de faire de ce problème, son cheval de bataille.

« Nous remercions la presse pour le relais de l’information qui nous permet de faire valoir la cause des élèves vivant avec un handicap », Evelyne Winkoun Hien, présidente de l’Union nationale des associations de filles et de femmes handicapées du Burkina

En effet, les candidats vivant avec un handicap rencontrent d’énormes difficultés. « Ceux atteints d’albinisme sont malvoyants et peinent souvent pendant les épreuves sportives du 100 m plat à voir le mouvement donnant le signal du départ à une grande distance. Les élèves souffrant d’un handicap visuel ne bénéficient pas du tiers du temps complémentaire censé leur être accordé. Dans les centres d’examen qui reçoivent des candidats souffrant d’un handicap auditif, l’absence d’interprète en langue des signes, complique la tâche aux surveillants qui éprouvent d’énormes difficultés à les comprendre. Quant aux autistes, il existe quelques épreuves qu’ils sont dans la totale incapacité de traiter. Leur demander par exemple de raconter une histoire relève d’un casse-tête chinois, car ne relevant pas de leur imaginaire, etc. »

Les membres de l’organisation et la presse suivant la conférence présentée par l’OPHs

Pour remédier à ces situations déplaisantes, l’OPHs soumet une kyrielle de propositions parmi lesquelles, « l’adaptation au niveau national des épreuves aux candidats handicapés selon le type de handicap, la vulgarisation des textes de loi auprès du personnel d’encadrement et des élèves handicapés, afin de faciliter l’application des droits de ces derniers, ainsi que le regroupement des candidats handicapés dans un même centre pour faciliter la composition, au regard du nombre limité de matériel et des ressources humaines spécialisées en la matière, etc. »

L’OPHs dit se réjouir des quelques acquis engrangés sur le terrain, mais souligne que le combat est loin d’être terminé. De ce fait, elle interpelle l’opinion publique à s’engager dans la lutte pour que la cause des élèves candidats vivant avec un handicap soit entendue et invite les autorités a d’ores et déjà prendre le taureau par les cornes pour réduire de façon drastique les difficultés de composition de ces élèves pour l’année 2022-2023.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Assurance au Burkina : La GA ouvre une agence à Borgo (Ouagadougou)
Association Action pour un monde meilleur : Pour le leadership des femmes et des jeunes filles handicapées
Modernisation de l’administration : Le ministre de la fonction publique, Bassolma Bazié, sollicite l’engagement de tous
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages vulnérables et des équipements pour les acteurs du mécanisme d’assistance de proximité de Nanoro
Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur 541 dans deux jurys du centre du lycée municipal Bambata de Ouagadougou
Burkina : Un nouveau projet pour promouvoir la gouvernance inclusive et résiliente
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un atelier de dissémination après quatre ans d’études
Ministère de la Santé : Deux documents stratégiques en cours de validation
Sécurité : Le projet « Renforcer la sécurité des frontières au Burkina Faso » lancé
Religion : La fête de la Tabaski sera célébrée le 9 juillet 2022
Éducation de la jeune fille au Burkina : Le comité de pilotage du projet PROMESSE-FP en session
Burkina/Lutte contre le paludisme : Les journalistes invités à s’impliquer fortement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés