Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; Qui ne veut rien faire trouve une excuse.» Proverbe Arabe

Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • vendredi 20 mai 2022 à 20h30min
Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

Face aux forces vives de la région des Hauts-Bassins ce vendredi 20 mai 2022, le président du Faso, Paul-Henri Damiba, n’est pas allé du dos de la cuillère pour montrer son désaccord à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection populaire et celles du massacre de Yirgou.

« Pourquoi dédommager ? Parce qu’on a été victime ? C’est ce que la loi demande, mais nous nous ne sommes pas dans ces accords là pour le moment. Nous sommes convaincus que pour pouvoir fermer la plaie de la frustration, ce sont les victimes qui doivent oser pardonner. Ce sont elles qui peuvent réellement pardonner pour qu’on puisse passer à autre chose. Sinon le dédommagement va pervertir le sens du pardon et cela ne va pas soulager les victimes », a insisté Paul-Henri Damiba.

Pour lui, « il faut que les victimes de Yirgou ou de l’insurrection puissent pardonner. C’est comme ça que nous voyons les choses. Il y a eu beaucoup de jugements et de condamnations, mais est-ce qu’au fond cela résout un quelconque problème ? Nous pensons que non (…). Il faut que le Burkinabè travaille à diminuer son orgueil et sa fierté parce que c’est ce qui nous nuit très souvent. Le Burkinabè ne pardonne pas vite », a-t-il déploré.


Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 mai à 20:57, par Pandabf En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Non, non et non ! Ce regime we fout des gens. Dans ce cas les victimes n’ont qu’a lancers des poursuites et on va regler ca en justice. Damian vent mettle le feu au pays. Allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 21:03, par Joseph En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Cette vision est morte-ne. C’est tout simplement de l’amateurisme cette strategie. Le pardon ne se.decrete pas. La justice d’abord, puis le pardon. Dommage d’avoir Des personnes denuees de sagesse a la tete de ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 21:10, par Peuple insurgé En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    A bah...! Je suis confus. Gouverner demande beaucoup. Si je comprend bien, il faut banir le mot juste, justice du langage et du comportement des burkinabè. Laurent Bado....

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 21:24, par Yako En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Le pardon est un choix individuel c’est pourquoi il est impossible que l’état puisse l’exiger du citoyen. D’où le principe de l’amnistie et grâce présidentielle, prérogative inscrite dans notre constitution.Un droit que le président use souvent à contre cœur mais bénéfique pour la cité car la paix civile en dépend par fois.Pour ma part, j’interpelle le chef l’état à ne pas céder aux extrêmes et de décreter l’amnistie générale au nom de tous couvrant la période 1982 à 2022 c’est la seule façon de sortir de cette situation revancharde et haineuse c’est la dessus que l’on jugera son courage et le sens élevé d’homme d’état. Yako

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 21:33, par Wow En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Tout simplement incroyable ce raisonnement de Sandaogo.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 21:59, par Americain En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Damiba a dit la pure verite. La pardon d’abord, les aspects financiers ensuite

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 22:21, par TALL Hamadoum En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Si la justice ne résouds aucun problème, ce n’est pas l’injustice et l’impunité qui le feront non plus, bien au contraire. C’est dommage de raisonner de la sorte je pense, l’impunité entraîne l’anarchie et cahot dans un pays. Que celui qui a fauté soit punis afin que chacun respecte les règles du vivre ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 23:04, par wibga En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Il faut éviter les analyses tronquées !!! le contexte :
    - Yirgou : c’est un conflit communautaire, la justice va condamner une partie et les demandées de dédommager les victimes, pensez vous que dans le contexte du pays cela conduira à la cohésion ? non ça accentuera les animosités
    - insurrection : c’était le parti au pouvoir Cdp qui a été tout naturellement le plus touché, si la justice ordonne aujourd’hui le dédommagement de ce parti que n’entendrons nous pas dans ce pays ? déjà certains mal intentionnés associent le MPSR au CDP, imaginer la suite si un juge venait à trancher de la sorte.
    Au vu de ce qui précède, il nous faut trouver des alternatives endogènes qui nous sont propres comme nos sages savent bien de faire pour que nous parvenions à la réconciliation.
    Les responsabilités sont collectives et partagées que la justice du blanc telle que nous la connaissons sous nos tropiques ne résoudra pas le problème mais l’attiserait. Rappelez l’histoire de Pazani, Clément Sawadogo a couru nuitamment pour résoudre ça autrement en sus de la decision de justice avant que ça dégénère. Tous responsable

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 23:15, par Mang Biiga En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Quand je vois Damiba il me fait penser à Robert Gaye le balayeur de la lagune ébriée.
    Que Burkinabé ne pardonne pas vite. Oui oui ! C’est parce que Blaise, François, Gando et compagnie n’ont pas digérer ce qui leur est arrivé en 2014 que tu es au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 23:17, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Commbien de Victimes inoncentes sociaux economiques sont depuis dans l’attente de Dedommagements ? Certains ne sont meme plus parmis les vivants et l’on continue depuis presque une decennie a parle et bavardet sans aucune execution concrete de tout ce qui a ete convenues ? Continuez seulement a bavarder et le temps passe, c’est Dieu Sublime qui va resoudre ces Litiges ! Salut

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 23:21, par Sidwata En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Damiba a le mérite d’être clair, et il a raison. On ne va pas traîner cette histoire de "victimes de l’insurrection" toute notre vie. D’ailleurs, il faut établir clairement dans quelles circonstances exactes les uns et les autres ont été blessés ou tués.On ne peut pas se contenter des seules affirmations des "victimes" ou parents de "victimes". Chacun sait que certains ont été touchés lors de pillages de magasins ou de saccages de domiciles privés.
    Que ceux qui hurlent contre les propos de Damiba aillent demander à Roch et à son MPP pourquoi eux, les commanditaires et grands gagnants des casses, pillages et incendies, n’ont pas pendant leurs 6 ans au pouvoir, dédommagé les gens qu’ils ont flatté sortir risquer leur vie.
    Pendant qu’on y est, il ne faut même pas exclure qu’un jour, le procès des casses et incendies de l’"insurrection" soit ouvert. L’instruction de ce dossier sera très facile, puisque des vidéos, audios, interviews et déclarations incendiaires sur les réseaux sociaux sont là. Après tout, on a attendu 27 ans pour voir le procès Sankara....

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 23:31, par Gamba En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Mon Dieu ! Où allons nous encore avec ce genre de dirigeant ? Il faut respecter la mémoire des victimes et la douleur de leurs familles. Sans justice ou au moins confession sincère du bourreau, le pardon est très certainement une utopie voir une lâcheté. C’est aux dirigeants de jouer pleinement leur rôle pour assurer une justice impartiale, condition sine qua none pour rendre le pardon possible. Alors rendez justice et vous verrez que les burkinabés sont très enclins à pardonner.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 23:39, par Mafoi En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    En lisant les propos de ce chef restaurateur 5 étoiles du guide Michelin,on se perd en conjecture car dans le même temps,il s’engage à donner 5,10 millions à des bandits escrocs juste s’ils viennent déposer leurs armes factices alors que dans le fond,les mêmes criminels continueront leur sale besogne.De vous à moi,est ce que ce damiba n’est pas plutôt un chef de gang mafieux sans oublier qu’il est entrain de "restaurer" par petite touche cette milice criminelle à savoir ce sulfureux rsp dont il est l’un des membres et cela explique sa décision de ne pas dédommager les victimes de l’inssurection populaire de b2014 alors que pendant ce temps,il est disposé à arroser,à restaurer des voyous entretenus par son maître à penser à savoir bilaise kouassi né compaore avec des dizaines de millions de fca en pensant qu’ils déposeront les armes,ce qui est une grave erreur en terme de stratégie car la meilleure façon d’amener la paix dans ce pays,c’c’est de couper la tête de ce serpent qu’est bilaise kouassi né compaore et ses réseaux satellites mais ce damiba avec son rsp bis ne le fera pas et il sait pourquoi.Donc qu’il arrête de nous distraire avec son restaurant "mpsr" 5 étoiles

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 01:01, par Jonassan En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Des gens ont osé applaudir un coup d’État et quelques 3 mois après ils viennent pleurnicher qu’ils croyaient que ... Quand on est d’accord pour confier son sort à la loterie on doit assumer les résultats du tirage. La malhonnêteté se paie et ce peuple ne mérite plus l’attribut d’intègre. Dieu et les ancêtres n’aiment pas qu’on se moque d’eux. Même si on recommence « à faire les gens ici et y a rien » ne comptez pas sur des gens de bonne volonté que vous avez suffisamment vilipendés pour se lever contre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 02:45, par Sidnooma En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Cette posture n’est pas surprenante. N’oublions pas que Damiba et beaucoup de ceux qui nous gouvernent sont des anciens du RSP et des militants du CDP. N’oublions pas que le pouvoir a été pris par l’aile armée du CDP. Il ne faut donc pas être étonné qu’ils refusent de reconnaitre leur tort, de demander pardon afin que les victimes puissent pardonner et que nous puissions aller de l’avant.
    Qui doit diminuer son orgueil et sa fierté ? Les victimes ou les bourreaux ? M. Damiba fait lui-même preuve d’un véritable orgueil en tenant ce langage. C’est donc aux victimes de ravaler leurs blessures, leur colère, de faire table rase sur tout ce qui ce qu’ils ont vécu afin de pardonner leurs bourreaux qui ne ressentent ni n’expriment aucun regret pour ce qu’ils ont fait. Que c’est honteux de tenir un tel langage lorsqu’on est à la tête d’un pays. M. Damiba tient le même discours, a la même posture que les membres de l’aile civile du CDP. Nommez-moi un seul membre du CDP qui reconnaît qu’ils ont fait du tort à des millions de Burkinabe et qu’ils ont besoin d’être pardonnés. Depuis la chute de Blaise, ils ont toujours parlé du pardon comme d’un droit, comme de quelque chose que le peuple burkinabe leur doit. Damiba va totalement dans leur sens et leur donne raison.
    J’avoue que j’ai peur pour mon pays avec un tel homme au pouvoir. Ce n’est pas lui qui pourra réconcilier les Burkinabe ! Préparez-vous à ce qu’il accorde l’amnistie à tous ceux qui ont été condamnés pour le coup d’État de Diendéré, pour l’assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons et pour d’autres crimes. J’ai l’impression que si ce monsieur avait la possibilité de mettre un coup de frein au procès de Blaise et de sa bande il l’aurait fait. Alors, qu’il ne dise pas que c’est la peuple burkinabe qui est orgueilleux, c’est plutôt lui et les ceux qui ont gouverné ce pays pendant près de trois décennies qui sont orgueilleux et ne veulent pas reconnaitre leur tort et demander pardon. M. le président, faites preuve d’humilité et de hauteur d’esprit. La fonction que vous avez arrachée par la force des armes le requiert !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 03:32, par Legrand2000 En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Nous sommes vraiment perdus. Qui a dit que les indemnisations etaient une priorite ? Avec le proces de Sankara on a vu ce que la famille Sankara a fait. 1 franc symbolic. Cela veut simplement dire qu on voulait juste savoir ce qui s’est passe, c est tout. Qui peut payer une vie humaine perdue ? Arretez d insulter l’intelligence des gens. Vous ne pouvez pas non plus forcer des gens a pardonner parce que vous avez le pouvoir. Ces criminels n’avaient qu a penser par 2 fois avant d’appuyer sur la gachette. En plus vous qui etes "si forts", pourquoi tuer et avoir peur de l’avouer. ???

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 03:41, par Vérité En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Est ce cela le sens de la restauration ? On comprend pourquoi on veut nous faire passer inata dans les oubliettes. Le déni de justice ouvre la voie à l’impunité, le népotisme la corruption.... La fin de votre texte est une offense au peuple. Vous dites que le Burkinabe ne pardonne pas vite.... C’est gravissime.
    Ce peuple est patient et sait se lever au moment juste. Depuis votre coup d État, la sécurité est elle revenue ??? Si ce peuple ne pardonnait pas vite...... Yaako pour les pauvres victimes... Je m’arrête là

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 05:31, par TRAORÉ En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Quand on vous dit que leur restauration est une restauration du CDP et du RSP, les gens font semblant de ne pas comprendre. Ce raisonnement est purement et simplement CDPiste et anti-insurectionniste. Bonne chance à nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 06:20, par Manuel En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Bonjour
    Encore une preuve que ce militaire n’est pas à la hauteur de la gestion du Burkina Faso.
    Pardon, Pardon et pardon !! Tous ceux qui ont ce mot à la bouche n’ont jamais perdu un parent ou un proche dans l’histoire politique de notre pays.
    Et enfin, qu’est ce etonne dans ses propos, il veut restaurer le régime moribond et corrompu du clan Compaoré, pour qui la vie n’a aucune valeur.
    Attention, président restaurateur, tu continues de t’enfoncer et tu risques une fin pitoyable !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 06:20, par Bigbale En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    En quelques mois, Mr Sandaogo Damiba a vidé tout son sac. On sait ce qu’il veut mais il doit humblement se rappeler qu’il y a eu des hommes forts avant lui et il.y en aura après lui ! Le pardon ne se décrète pas et s’il veut obliger les Burkinabe à pardonner, qu’il décrète une amnistie pour qui il veut et on verra ce que ça va donner comme résultat. Non, on ne doit mal parler mal à des gens qui sont dans leur droit de demander justice et ils sont très nombreux aux Burkina et lui, Mr Sandaogo le sait bien. Je crois que ce Monsieur s’est précipité pour faire "son coup d’Etat" et veut aujourd’hui entrainer le pays dans une guerre civile car ceci est inévitable si on decide d’ignorer la justice comme le dernier dans un pays laïc. Burkinabè, réveillez-vous à temps !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 06:53, par Yapadra En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Je doute sincèrement du niveau de ce Président Putschiste.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 07:04, par Insight2dbone En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    M. le Président de la Transition Damiba, vous n’êtes même pas dans le bon rôle pour discuter de ces choses à ce moment précis, vous n’en avez pas le mandat, vous n’avez pas été élu. Il y a plus important actuellement : la défense du territoire et la protection des Burkinabè...car figurez vous que c’est pour cette raison que le Peuple vous a "toléré’’. Une question pour vous : à Bobo j’ai aimé votre ton patriotique qui disait que nous ne devions compter sur aucun pays étranger pour défendre le BF. Mais dans la liste des pays cités le nom de la France n’apparaît pas...est-ce un oubli ou sinon où en êtes-vous actuellement dans vos négociations avec la France pour un partenariat vrai et ’’gagnant-gagnant’’ qui pourrait sauver le Burkina Faso de la disparition ? Remarquez que je n’ai rien contre un partenariat vrai et franc avec la France. Mais ça urge et il faut parler aux Burkinabè, M. le Président de la Transition, en plus de vous montrer tous les jours à leurs côtés. Ne vous barricadez pas dans kosyam parce que vous avez l’obligation de nous sortir de cette situation. Les Burkinabè ont besoin de votre leadership maintenant que vous êtes ’’au pouvoir’’. Si vous ne pouvez pas gouverner pour nous sortir de cette situation, alors il est mieux que vous démissionniez pour vous exiler. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 08:05, par lewang En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    C’est mieux pour la junte, particulirement son chef de ne plus communiquer. Sinon ces bouts de phrases revelent de jour en jour ce que les gens suspectaient d’eux déjà ! Si la justice ne résoud pas de probleme vous verrez que l’impunité a la tete dure ! wait and see !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 08:53, par Jah2mots En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Je crois que le président du Faso a parfaitement raison. L’argent n’a jamais réconcilié les hommes. Nulle part ! Tant que les burkinabè eux-mêmes ne se résoudront pas à pardonner, on ira de vengeance en vengeance !🇧🇫🇧🇫🇧🇫

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 09:28, par Medafe En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Cet actuel président doit quitter le pouvoir au plus vite, sinon il va entraîner le pays dans un véritable gouffre !
    Tant qu’il n’y a pas de justice, il ne peut pas avoir la paix ! C’est quand il y a justice qu’on peut parler de pardon ! Comment il peut raisonner de cette manière !
    C’est normal que les victimes soit dédommagé c’est la moindre des choses.
    NOTRE GRAND CRÉATEUR, DIEU, EST UN DIEU DE JUSTICE, ET DIEU DEMANDE À TOUS CEUX QUI SONT À LA TÊTE D’UNE NATION DE TOUJOURS PRATIQUER LA JUSTICE AFIN QUE TOUT AILLE BIEN POUR SA NATION !
    Sans justice c’est le désordre, l’anarchie !
    Ce président n’a aucun discernement, aucun bon sens, aucune sagesse. Il ne mérite pas de diriger ce pays. Ces terroristes risquent de s’emparer de tout le pays avec un tel président à la tête de ce pays !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 10:59, par À qui la faute ? En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Et pourquoi vous ne pardonnez pas le Lt.Colonnel Zoungrana ? Juste qu’à preuve du contraire il n’a arrêté personne

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 11:36, par Burkina En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Un conseil cher petit frère :
    1. Cesse de parler : "celui qui veille sur sa bouche et sur sa langue Préserve son âme de l’angoisse" la Bible, Proverbes 21.23
    Il faut imiter Goita.
    2. Cesse les tournées ; prends ta tenue de combat, va à la guerre, libère le pays et seulement après et après seulement, les arbres à palabres pourront se tenir. Il ne faut pas s’amuser avec le peuple burkinabè ; c’est le plus patient mais aussi le plus téméraire ; un feu dévorant auquel rien, ni personne ne peut résister lorsqu’il le met en furie. À peine 3 mois et c’est déjà le même chemin de l’arrogance et puérilité ? Ah bon hein ? Il faut aller à Ouahigouya, Kaya, Dori, Kompienga ... insulter la conscience du peuple burkinabè comme ça. Au lieu d’aller à l’essentiel vous êtes là avec du baratin. Rencontrer les forces vives dans des salons feutrés pendant que le pays est entrain de se disloquer. Quelle inconséquence ! La force vive qui connait son rôle et qui aime ce pays ne doit même pas aller à ce genre de forums inutiles. On rencontre le peuple auréolé de victoires franches, pas avec la honte de morts par dizaines, de détachements, d’armes et d’équipements perdus qui vont renforcer les terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 12:55, par Le gauchal En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Le pardon relève de l’attitude et du comportement des bourreaux.Que ces derniers se présentent volontiers qu’ils acceptent dire la vérité, qu’ils regrettent enfin leurs actes et qu’ils se prêtent à la sentence divine et des hommes.C est en posant ces actes de pitié, que les coeurs sensibles des victimes vont s’élever au delà de toutes considérations et pardonner.C’est dire donc que le pardon est un état d’âme qui est indépendant de notre volonté.Il ne se décrète pas,il ne se décide pas, il vient en nous.Mr le Président les sujets aussi sensibles comme celui là il faut savoir répondre avec du tact sinon vous risquez de jeter de l’huile sur du feu et nuire ainsi à l’effort de réconciliation.Donc il faut commencer par créer un cadre de rencontre entre les victimes et leurs bourreaux ce serait déjà un début de résolution du problème !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 15:02, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Mon President, avec tous les respects dus et l’espoir que j’ai entretenu et defendu à cor et à cri, depuis le 24 jan 2022, je me vois obligé de faire defection : adieu veaux, vaches, cochons, couvées !
    Là, c’est trop ! Ce n’est pas au victime d’oser pardonner mais aux perpetreurs d’oser demander pardon. De plus, pourquoi cet amalgame grave entre 2 evenements.
    "Je lève les yeux vers les montagnes, d’où me viendra le secours ?"

    Répondre à ce message

    • Le 23 mai à 17:20, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

      Je surseois , au nom de l’interêt supêrieur du moment, à ma defection au benefice du doute, et ce, pour les raisons suivantes :
      - 1) Le 1er benefice du doute : Je pense que le President fait usage d’une techniuqe de communication que je ne nommerai pas. Au cas où je me tromperai, n’empêche, tiennent les raisons suivantes.
      - 2) 2eme raison de sursis : la reconcialiation nationale est un debat anticipée. C’est pas la peine de faire des bagarres anticipées.
      - 3) Le reconcialiation a 2 episodes de denouement  : episode de circonstances liés au terrorrisme (cela est ncecessaire et imperatif), episode d’envergure nationale et historique ( celle-ci n’est pas, à mon avis, l’affaire de la Transition, et c’est là qu’il faut reprendre les debats)
      - 4) Les missions de cette Transition sont claires : securisation et retour des PDI chez eux + Instauration Debut de Gouvernance Vertueuse + Organisation des Elections. POINT.
      - 5) Je voudrais eviter de tomber dans les pièges de maladresses eventuelles alors que jusque-là les promesses sur l’essentiel sont en bonne voie. Les "dires" peuvent reveler à juste titre "l’etre et le faire" tout comme ils peuvent les mettre à mal à tort.
      Mais d’ores et dejà, je suis dejà sur mes gardes.

      Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 15:44, par A woto ! En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Je n’ai peut-être rien compris... Sinon qu’au Niger voisin, les victimes des tirs français survenus lors du passage d’un certain convoi sont en train d’être dédommagés. Est-ce une erreur de la part des français et du gouvernement Nigérien ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 16:07, par Zaj En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Quelle honte et qu’elle indigence politique et intellectuelle ! Ce type doit dégager il n’a pas les épaules pour le costume de dirigeant mais au bf tout est possible. Pauvre patrie !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 17:09, par Made En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Bravo à Damiba. Un régime légal viendra voir tout ça. Le régime de Damiba est simplement légitime. Depuis quand vous avez vu le dédommagement pareil. Qui n’est pas victime ? Quand à Yigou, Damiba veut des acheter des armes pour combattrez les dérives de vos foi. Demander aux prophètes de vous dédommager. Vous avez la foi ou pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 21:16, par Made En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Qui sont les victimes de Yirgou ? La famille royale décimée ou les auteurs ou les auteurs pourchassés et anéantis ? Le drame de Yirgou est un fait de terrorisme. Si on les dédommage, il faudrait le faire aussi pour les familles des milliers de victimes du terrorisme. Point final.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai à 08:39, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    En realite le Malheur de ce Pays a conmence le 15 octobre 1987, quand Blaise compaore et ses accolytes criminels ont assassine Thomas Sankara et ses collaborateurs. C’est en moment que Blaise a reunit tous les conservateurs feodaux, les opportunistes, situationistes et Reactionnaires Insouciants et allies au Neocolonialisme et a l’imperialisme pour leurs interets egoistes et pour le pillages ehontes des ressources du Pays. Ainsi la grande corruption endemique et les mauvaises gestion publique et de gouvernance sont errigees en systeme politique et economiques reccurents au detriment des Peuples du Burkina Faso. La pauperisation continuelle doublee de l’injustice criardes et de l’Impunite des crimes economiques, sociaux et de sang se sont incrustes et sans aucune perspective pour la jeunesse citadine et rurale. De surcroit son accointance avec des chefs terroristes du Sahel dans son histoire de mediations, a acheve de rendre le Burkina Faso une Grande Poudriere dans les domaines : Securitaire, Economique, Social, de la Justice, de la Gouvernance desastreuses etc qui ont eclates apres son depart du pouvoir politique et son regime criminel. En sommes voila tout ce qu’il a laisse comme Heritage aux Burkinabe. Thomas Sankara disait : Si le Burkina Faso devait etre dirige un jour par celui qu’on connait (Blaise compaore) ce serait fini pour le Peuple Burkinabe. La solution ? Une veritable Revolution Democratique et Sociale avec une relecture actuelle du Discours d’Orientation politique de Thomas Sankara et son Programme economique et sociales fondamentales. Tout autre options ne serait l’accentuation de la faillite morale et de gestion dans la perpetuation de l’esclavagisme economique, social et securitaire desastreuse de ce Pays. Salut

    dans la

    perpetuation

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai à 08:39, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    En realite le Malheur de ce Pays a conmence le 15 octobre 1987, quand Blaise compaore et ses accolytes criminels ont assassine Thomas Sankara et ses collaborateurs. C’est en moment que Blaise a reunit tous les conservateurs feodaux, les opportunistes, situationistes et Reactionnaires Insouciants et allies au Neocolonialisme et a l’imperialisme pour leurs interets egoistes et pour le pillages ehontes des ressources du Pays. Ainsi la grande corruption endemique et les mauvaises gestion publique et de gouvernance sont errigees en systeme politique et economiques reccurents au detriment des Peuples du Burkina Faso. La pauperisation continuelle doublee de l’injustice criardes et de l’Impunite des crimes economiques, sociaux et de sang se sont incrustes et sans aucune perspective pour la jeunesse citadine et rurale. De surcroit son accointance avec des chefs terroristes du Sahel dans son histoire de mediations, a acheve de rendre le Burkina Faso une Grande Poudriere dans les domaines : Securitaire, Economique, Social, de la Justice, de la Gouvernance desastreuses etc qui ont eclates apres son depart du pouvoir politique et son regime criminel. En sommes voila tout ce qu’il a laisse comme Heritage aux Burkinabe. Thomas Sankara disait : Si le Burkina Faso devait etre dirige un jour par celui qu’on connait (Blaise compaore) ce serait fini pour le Peuple Burkinabe. La solution ? Une veritable Revolution Democratique et Sociale avec une relecture actuelle du Discours d’Orientation politique de Thomas Sankara et son Programme economique et sociales fondamentales. Tout autre options ne serait l’accentuation de la faillite morale et de gestion dans la perpetuation de l’esclavagisme economique, social et securitaire desastreuse de ce Pays. Salut

    dans la

    perpetuation

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai à 08:41, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    En realite le Malheur de ce Pays a conmence le 15 octobre 1987, quand Blaise compaore et ses accolytes criminels ont assassine Thomas Sankara et ses collaborateurs. C’est en moment que Blaise a reunit tous les conservateurs feodaux, les opportunistes, situationistes et Reactionnaires Insouciants et allies au Neocolonialisme et a l’imperialisme pour leurs interets egoistes et pour le pillages ehontes des ressources du Pays. Ainsi la grande corruption endemique et les mauvaises gestion publique et de gouvernance sont errigees en systeme politique et economiques reccurents au detriment des Peuples du Burkina Faso. La pauperisation continuelle doublee de l’injustice criardes et de l’Impunite des crimes economiques, sociaux et de sang se sont incrustes et sans aucune perspective pour la jeunesse citadine et rurale. De surcroit son accointance avec des chefs terroristes du Sahel dans son histoire de mediations, a acheve de rendre le Burkina Faso une Grande Poudriere dans les domaines : Securitaire, Economique, Social, de la Justice, de la Gouvernance desastreuses etc qui ont eclates apres son depart du pouvoir politique et son regime criminel. En sommes voila tout ce qu’il a laisse comme Heritage aux Burkinabe. Thomas Sankara disait : Si le Burkina Faso devait etre dirige un jour par celui qu’on connait (Blaise compaore) ce serait fini pour le Peuple Burkinabe. La solution ? Une veritable Revolution Democratique et Sociale avec une relecture actuelle du Discours d’Orientation politique de Thomas Sankara et son Programme economique et sociales fondamentales. Tout autre options ne serait l’accentuation de la faillite morale et de gestion dans la perpetuation de l’esclavagisme economique, social et securitaire desastreuse de ce Pays. Salut

    dans la

    perpetuation

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai à 12:17, par Idi En réponse à : Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou

    Un Président qui prone l’impunité, l’injustice, pensant avoir la sécurité.
    Pas de sécurité sans justice sociale. Ce que nous vivons aujourd’hui est la résultante de plusieurs injustices, de frustrations....donc il faut que l’Etat soit plus équitable, plus juste dans sa gouvernance.
    Damiba est tout simplement une vraie épreuve pour les burkinabé !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un congrès ordinaire pour apaiser les tensions
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi portant statut de héros de la nation est enfin adopté
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les Burkinabè à soutenir les autorités de la transition
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la CEDEAO est arrivé à Ouagadougou
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina Faso » demande aux Burkinabè de se focaliser sur l’essentiel
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble de cœur, rien n’est impossible pour les Burkinabè » (Bala Alassane Sakandé)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés