Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit. » Proverbe Africain

Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri Damiba, à l’écoute des forces vives des Hauts-Bassins

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 20 mai 2022 à 12h46min
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri Damiba, à l’écoute des forces vives des Hauts-Bassins

Le président du Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, échange avec les forces vives de la région des Hauts-Bassins, ce vendredi 20 mai 2022 à Bobo-Dioulasso. Cette rencontre a été voulue par le président du Faso, pour recueillir les préoccupations des populations pour la bonne marche de la transition au Burkina Faso.

Dans son mot introductif, le président Damiba a expliqué aux forces vives de la région, les raisons qui ont conduit aux événements du 24 janvier 2022 et la vision de la transition dans la restauration de l’intégrité territoriale du pays.

Selon le chef de l’État, plusieurs raisons expliquent la prise du pouvoir par le MPSR, dont la question sécuritaire qui demeure une préoccupation majeure pour la transition. « Ceux qui nous attaquent ne viennent pas d’ailleurs (...). Ce sont nos propres frères qui ont pris les armes contre nous », a fait savoir le président Damiba.

Face à cette situation, plusieurs actions sont en cours afin « de traiter le mal à sa source ». Il s’agit notamment de la mise en œuvre d’une « thérapie à double action ». A en croire le président Damiba, la première consiste à aménager des cadres pour que les Burkinabè qui désirent déposer les armes puissent le faire et se ranger afin d’aplanir les divergences. La deuxième consiste à traquer ceux qui ont refusé de déposer les armes jusqu’à leur dernier retranchement.

Cette rencontre a été une occasion pour le président Paul-Henri Damiba, d’inviter les populations de la région des Hauts-Bassins à s’unir pour lutter efficacement contre le terrorisme au Burkina Faso. Car il estime que seule l’union fait la force.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 mai à 13:06, par DJANGO En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri Damiba, à l’écoute des forces vives des Hauts-Bassins

    Mr DAMIBA allez au front pour vous entretenir avec ceux qui y sont . Vous n’avez pas besoin de battre une campagne quelconque.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 14:30, par Nousa En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri Damiba, à l’écoute des forces vives des Hauts-Bassins

    Merci mon président pour le ton ferme ! de cette manière l’ordre sera établi dans notre cher Faso. Gare aux égarés, aux indisciplinés, aux inciviques et aux populistes qui veulent même au prix du sang de leurs propres frères troubler la quiétude des honnêtes citoyens qui se battent nuits et jours pour assurer un future meilleur aux générations à venir. Courage à vous et n’écouter pas les plus septiques.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 14:44, par Dedegueba Sanon En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri Damiba, à l’écoute des forces vives des Hauts-Bassins

    Quelqu’un a qui son maître de mémoire au master, un officier français sans doute, a fait écrire qu’on ne pourra pas régler le problème des terroristes, même dans 10 ans ? Donc lui qui a défendu et obtenu son master avec une thèse pareille, peut-il vraiment être l’homme de la situation ? Lui qui a écrit et défendu qu’il faudrait au moins 10 ans va t’il se dédire en réglant notre problème en 3 ans ? Il y a comme une arnaque quelque part non ? Courageux pour dire que les russes et les chinois ne sont pas la solution, mais eux, on ne les a pas essayé, mais nous savons au moins que la France n’est pas la solution, car nous l’essayons elle, depuis longtemps, et les terroristes gagnent du terrain. Les maliens ont essayé autre chose, les voilà qui semblent bien tenir mieux que nous, avec un territoire beaucoup plus grand.
    La question est de savoir si le peuple burkinabè acceptera la "feuille de route" que la France a donné à ce chef putschiste pour diriger ce pays ? 10 ans à souffrir des terroristes et à subir l’humiliation de cette France qui nous tiend en laisse depuis nos arrières arrières grands parents jusqu’à nos jours ? Sommes nous un peuple ou une race maudite ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 15:09, par Mafoi En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri Damiba, à l’écoute des forces vives des Hauts-Bassins

    "......afin d’aplanir les divergences",de quoi ce chef restaurateur 5 étoiles au guide Michelin parle ?Certes nous avons mal à la mal gouvernance dans ce pays avec son lit de malheurs à savoir le vol à ciel ouvert des ressources de l’État et cela est possible parce que nos magistrats sont des corrompus et des incompétents notoires sinon,aucun fils de ce pays n’a de problème avec l’autre jusqu’à utiliser une arme pour terroriser le reste de la population.Ou alors pour que je puisse adhérer à la thèse de ce chef étoilé du restaurant mpsr,qu’il commence à lister ce qui nous divise avec ces bandits crapuleux avant de les inviter dans son restaurant.Ceci pour dire que ce damiba est entrain de créer un réseau de mafieux car des voyous viendront déposer des armes et surtout des armes factices,ils prendront 5 ou 10 millions et hop....ils disparaîtront dans la nature pour poursuivre leur sale boulot.Il me semble que pour mettre hors de danger ces bandits,il faut d’abord savoir quelles sont les organisations ,quels sont les États ou quels sont les individus qui les financent afin de couper le mal par la racine au lieu de nous servir une poudre de perlimpinpin pour distraire.J’ai toujours crû et je le pense que c’est bilaise kouassi né compaore qui est derrière toutes ces attaques meurtrières et pour que le Burkina retrouvé sa quietude,il suffisait de bloquer ses avoirs qui sont dissimulés un peu partout à travers le monde sans oublier de le mettre aux arrêts et le tour est joué.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
"Transition au Burkina : Réconciliation, refondation et restauration", les priorités de Me Hermann Yaméogo
Transition au Burkina : « Nul ne peut se prévaloir du monopole de l’avenir de notre peuple », prévient l’ex-APMP
Burkina : Le Premier ministre évoque une éventuelle réduction de la période de la Transition
Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été exclue des discussions sur l’agenda électoral
Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux
Burkina/Politique : Une alliance de partis rejette l’agenda électoral qui fixe les élections à février 2025
Burkina Faso : Les futures élections vont se tenir en février 2025
Crise au sein du CDP : « Pour nous direction politique, la fin de la recréation a sonné », affirme Achille Tapsoba
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo convoque son bureau politique le 2 juillet 2022
Commune de Bobo-Dioulasso : Les membres de la délégation spéciale installés
Centre-ouest : Les femmes du CDP plus que jamais déterminées à conduire Eddie Komboïgo à Kosyam
Insécurité au Burkina : Roch Kaboré et Paul-Henri Damiba doivent « forcément répondre des crimes devant les populations », exige le PDP/PS
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés