Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; Qui ne veut rien faire trouve une excuse.» Proverbe Arabe

Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

Accueil > Actualités > Opinions • Tribune • mardi 17 mai 2022 à 16h36min
Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

Etonné de la manière dont Kemi Séba a traité une journaliste de TV5, l’étudiant en journalisme Issa Bâ dénonce, à travers les lignes qui suivent, une remise en cause de la liberté de la presse qui ne peut que causer du tort au Burkina.

Nous sommes en droit de nous poser cette question. En effet, ce samedi 14 mai, Kémi Séba, leader de l’ONG Urgences Panafricanistes, s’est rendu à Ouagadougou, à la Maison du Peuple, lors de sa tournée africaine anti-française. Il s’y est mis en scène, notamment en expulsant une journaliste franco-burkinabè. Que s’est-il passé cette fois pour qu’on le laisse entrer sur le territoire alors que nous l’en avions expulsé lors de sa dernière apparition en octobre 2021 au motif de « déstabilisation du pays » ?

Kémi Séba est une équation difficile à résoudre. Manipulateur hors pair, il est maître des mots avec lesquels il jongle toujours à la limite de l’outrage. Pour rappel, déjà en 2019, il avait été condamné après des propos jugés offensants contre Roch Marc Christian Kaboré qu’il avait accusé d’être aux ordres de Paris. Suite à cet événement et à celui d’octobre 2021, nos autorités ont décidé de donner une ultime chance au trouble-fête.

Il est vrai que de nos jours, interdire l’accès au territoire à Kémi Séba induit, de son point de vue, un positionnement « vassal du néo-colonisateur français » (pour reprendre ses termes). La position de nos autorités, souhaitant éviter cette étiquette, devient alors tout à fait concevable. Lui permettre de se livrer à sa pantomime est toutefois accepter qu’il s’adonne à la manipulation dans le seul but de créer le désordre et reflète une image tronquée du Burkina Faso. C’est ce qui s’est passé avec l’épisode de la journaliste TV5 Monde, Fanny Noaro-Kabré, ce samedi 14 mai. Officiellement invitée par les organisateurs qui lui ont donné accès à la salle, elle y a attendu le roi Séba en retard de deux heures sur l’horaire prévu. Son invitation ne fût qu’une manœuvre de subversion, nous l’avons maintenant bien comprise.

Sans cette expulsion, comment aurait-il pu faire le buzz devant une salle si faiblement remplie ?

C’est toute l’intention de cet article qui met en relief l’absence de mansuétude, le racisme du personnage au motif que le média TV5 Monde est pro-Français. Pourtant naturalisée burkinabè, la couleur de peau de cette journaliste, seule « blanche » de l’auditoire, a semblé être un motif aggravant conduisant à son expulsion. Depuis quand la tolérance n’est plus l’essence du panafricanisme ? Malheureusement pour nous, cet affront s’est déroulé sur notre sol et cette récidive fâcheuse ne peut que nous mettre dans l’embarras.

Si on refoule Kémi Séba du Burkina Faso, on passe pour pro-Français. A l’inverse, si on l’accepte, on s’assoit sur tous nos principes. Nous sommes quand même le pays des Hommes Intègres !!! Rappelons-nous que Kémi Séba serait supporté et financé par Evgueni Prigogine, actionnaire majoritaire du groupe Wagner qui commet nombre d’exactions de par le monde. Sa radicalité nous laisserait penser qu’il est préférable, pour la prospérité de notre nation, d’éviter tout contact avec ce type de personnage. Alors qu’il annonce revenir le 21 mai pour « libérer le pays », prenons les dispositions nécessaires afin d’éviter de plonger le pays dans une guerre civile. Nous avons besoin aujourd’hui d’unité derrière notre drapeau afin de retrouver notre prospérité d’antan et non d’ajouter des problèmes à nos problèmes.

Issa Bâ
Etudiant en journalisme

Vos commentaires

  • Le 17 mai à 17:05, par Sacksida En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    D’abord Kemi Seba est un Anarchistes et un Lumpen Proletariat qui se prend pour un revolutionnaire et Panafricaniste, alors c’est un manipulateur a la solde de l’imperialisme Russe Occidental. Si il veut manifester avec ses camarades de COPA BF dans le respect des regles du Faso en la matiere, il y’a aucun probleme ; mais s’il se permet de causer des troubles a l’ordre public ; la securite nationale doit s’en occuper de maniere vigoureuse. Le President du Faso Thomas Sankara a l’epoque a subit des critiques des Medias Occidentaux ; mais il n’a jamais expulse un Journaliste ; car il a toujours porte la contradiction.
    Finalement, Thomas Sankara est devenu un sujet interessant pour la presse Occidentale et Internationale. Le petit Kemi Seba manque de Culture et bien sur des Arguments revolutionnaire consequente pour porter la contradiction a ces contempteurs, et cela est une question de formation et d’experience dans la lutte. Burkina Faso une terre Africaine de Liberte ; mais pas de l’anarchisme ou les anarchos viendraient s’exiber ou faire des Buzs de Mauvais Gout. Salut

    Répondre à ce message

    • Le 17 mai à 17:22, par DJANGO En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

      SAKSIDA il faut saķé le sida. Tout est critique et critiquable. Vous n’êtes pas de son bord. Pouvez vous faire ce qu’il est entrain de faire dans la conscientisation de la jeunesse africaine ? Tant que la France ne va pas changer ses approches en Afrique ça sera son déclin. C’est irréversible

      Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 17:11, par Non Mais En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Interdire de territoire Kemi sur quelles bases ?
    Juste pour fasire plaisr a Macron ?
    Kemi a fait pire en France on ne peux lui l’interdire de territoire.
    Kemi est Africian avant tout. Malema en Afrique du Sud a fait pire aux journalistes l’a ton interdire de territoire ?
    Cette question est une question negre de maison. Quand les journaliste font des fake news et qu’il y’a parfois mort d’homme les interdit-on de territoire alors meme que l’acte de fake new est pire.
    Arretons de faire croire qu’etre journaliste c’est etre un demi-Dieu

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 17:12, par Seydou SESSOUMA En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    "Issa Bâ Etudiant en journalisme" , c’est bien, je dirais même que c’est très bien Mr Bâ, manifestement vous avez bien appris et bien récité votre leçon.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 17:12, par porto En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Tout les jeunes burkinabe qui etait a cette conference de presse et qui ont soutenu ce kemi seba qui n’est meme pas leur compriote a l’expulsion de cette dame journaliste sur le sol burkinabe sont des traitres a la nation.kemi seba peut il faire ca ailleurs ?C’est votre pays qui est un bordel ou chacun vient faire ce qu’il veut avec vous meme votre complicite.j’ai telmant honte que je demande pardon a genoux a fanny kabre pour ce incident.bande d’energumene !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 09:26, par JOB En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

      M. Porto, C’est mieux de vous informer avant de venir étaler des contrevérités sur la toile. Vous dites "....a l’expulsion de cette dame journaliste sur le sol burkinabe....". Ce n’est pas vrai. Kemi Séba n’a pouvoir pour expulser quelqu’un du sol burkinabè. Il l’a expulsée de la salle où il devait tenir sa rencontre. Il n’a pas souhaité que sa rencontre soit couverte par TV5 qui emploie la journaliste. Combien d’événements sont organisés ici et des organes de presse choisissent de ne pas couvrir alors qu’ils y sont invités ? Cela n’offusque personne.

      Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 17:16, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    "Kemi Seba, right or wrong !" Kemi Seba, Malcom X nouvelle version anti-imperialiste. Que tous ceux qui veulent s’engager pour l’Afrique contre l’imperialisme s’y engage au lieu de criticailler aussi facilement. Chaque journal a sa ligne editoriale et n’a de compte à rendre à personne. Malcom X avait sa ligne et Martin Luther King la Sienne. Certains actes ont plutot valeur de symbolisme que de fonds. Vive le panafricanisme et vive Kemi Seba ! Vive aussi bien la liberté d’expression que la liberté d’opinion !
    A bas Dieu et A bas l’Imperialisme et ses valets locaux !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 17:28, par À qui la faute ? En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    L’histoire retiendra qu’un béninois est venu expulser une burkinabé de la "maison du peuple", tout un symbole.
    C’est du terrorisme intellectuel. Il ne fera pas cela dans un pays bien dirigé, qui se respecte un minimum, même chez lui au Bénin.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 11:23, par jagger En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

      il ne faut pas confondre les choses, kemi a expulsé tv5 et non la dame ok ? il y avait d’autres blancs dans la salle, alors vous dites quoi pour rt et spoutnik ? quand ces media là mentent au point à créer du désordre dans nos pays vous dites quoi ? RFI sans aucune enquête a accusé notre armée d’exaction sur des civils c’est ça la liberté d’expression ?

      Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 17:50, par Gwandba En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    D’abord à l’auteur de cet article qui selon ses dires est étudiant en journalisme. A le lire, on se rend vote compte de la succession d’inepties à longueur de lignes et des questionnements surgissent car se réclamer étudiant en journalisme n’excuse pas des écrit à charge comme celui-ci.

    Mais comme on dit, en forgeant on devient forgeron.

    Ce que vous qualifiez de buzz n’est rien d’autres qu’un acte, réponse politique et symbolique nécessaire dans toute luttes car, cet acte est une victoire d’étape pour ceux qui savent. Parler de la couleur de la dame et voulant laisser penser que Kemi est raciste est pathétique car, cette dame viendrait à son nom propre resterait dans la salle comme tout le monde. L’acte est orienté à l’organe de presse qu’elle représente. Pas sa propre personne.

    Je veux juste rappeler ceux qui s’excitent que Kemi est chez lui au Burkina car, africain et citoyen de l’espace CEDEAO et UEMOA qui ne permet pas à qui que se soit de l’interdir d’entrée au Burkina.

    Le gouvernement de Rock en sait quelque chose lui qui s’est vu poursuivre en juste pour avoir cru qu’il est Mobutu.

    Un refus de séjour de Kemi au Burkina revient à utiliser les maigres fonds qui ne sont pas encore détournés comme dommage et interêts à Kemi qui va immanquablement déposé plainte.
    Alors, on fait comment monsieur l’étudiant en journalisme ???

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 18:03, par KOUDA En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Nous somme à une rencontre anti française. Que vient donc y faire une française ? Kémi séba est Africain et pas seulement, il est de ceux qui ont compris que la France est notre mal.
    Alors, qu’il soit manipulateur ou pas, on dit que en attendant, nous somme tous du même bord. Donc on abonde dans son sens. Il a fait ce que beaucoup auraient voulu faire.
    Qui vous dit que n’eu été par peur, DAMIBA n’allait pas faire de même ? Et c’est par peur que jusqu’à présent, on ne jette pas ces français hors de nos pays. Peur de bombardement. Djibouti, Les Bamilékés, Tiaroye etc.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 18:27, par Boubacar zangre En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Kemi seba le beninois qui a passeport français et qui vient expliquer aux burkinabés que les français sont tous pourris... ridicule comme personnage et surtout pas crédible du tout à part pour les ignorants ( ignorants présents dans la salle de conférence qui sont les premiers a prendre selfie devant la tour effeil a paris) wallay ce pays c’est vraiment du cinéma !
    Quand on voit ça on comprends pk le pays est au fond.du trou vraiment...
    C pas avec ce genre d’individus qu’on va construire qqchose dans ce pays ... à méditer...

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 19:28, par Burkindi En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Encore un perroquet en puissance à la solde de l’Occident, notamment la France. J’espère que vous avez des éléments probants qui vous permet de le qualifier de raciste ? En tant qu’étudiant en journalisme vous devez savoir que vous avez un devoir d’objectivité dans vos analyses.
    Arrêtez d’emboucher sans discernement la même trompette que ces médias occidentaux à la solde de leur politique impérialiste et de mépris des autres peuples. N’est-ce pas une entrave à la liberté de presse quand des médias russes ont été interdits d’exercice dans des pays Occidentaux ? En avez-vous parlez ? Le problèmes de ces occidentaux ne sont pas les nôtres, la mobilisation actuelle autour de l’Ukraine en est la preuve.
    Notre aliénation est sans égale, au point même de leur confier notre réflexion. Pitié pour l’Afrique !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 19:46, par Jean Paul En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Ce pseudo étudiant en journalisme, Issa Bâ, est un élément nocif du néo colonialisme français dont l’Afrique des libertés en général, et le Burkina en particulier n’en ont besoin. Sa sourciller, il manipule les faits, raconte des contre-vérités comme nulle autre personne ne peut le faire.
    Ce monsieur fait honte aux journalistes Burkinabè. Il fait honte à l’école de journalisme qu’il fréquente. Il fait honte à ceux qui ont eu confiance en son intégrité morale pour l’admettre dans l’école de journalisme. Il fait particulièrement honte à la jeunesse africaine qui se bat pour une indépendance vraie de l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 19:57, par Vérité Indiscutable En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Moi Vérité Indiscutable je me demande si nous désirons vraiment sortir de notre misère.
    Il n’y aura absolument aucun développement pour l’Afrique en dehors de l’autodétermination.
    Vous pouvez insulter, maudire et interdire Kémi Séba partout dans nos pays africains. Mais je regrette, il n’y a aucune issue de développement en dehors de ce qu’il propose et que d’autres ont proposé ou proposent encore.
    Bonne chance à ceux qui désirent la misère pour eux et leurs descendants en s’opposant à Lui.
    Nous sommes un peuple à plaindre VÉRITABLEMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 20:21, par internaute En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Quand les européens font ça aux médias Sputnik, Russia today ainsi qu’aux médias indépendants sur la guerre en Ukraine, vous ne condamnez pas cela. Vous trouvez cela normal. Quand un africains fait la même chose à un média européens et surtout un outil de propagande d’un pays européen, ça devient un scandale. Deux poids, deux mesures. Ah les Africains deh ! Humm !

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 15:04, par Passakziri En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

      @internaute
      Le problème avec vous les panafricanistes 2.0 c’est que vous aimez repeter tous les mensonges que Kemi Seba vous vomit sans esprit critique. Quand est-ce qu’un journaliste de Sputnik et RT accrédité pour couvrir un événement ou présent á un événement publique a été renvoyé ? citez vos références et sources. Seulement , si un organe de presse se voit rétirer son accréditation dans un pays parce que n#ayant pas respecté les normes eh bien c’est pas seulement en Europe. Allez demandr chez vos voisins putschistes de l’autre côté si RFI est suspendu là bas ou pas. Donc arrêtez vos mensonges . D’ailleurs êtes-vous les vengeurs de Sputnik et RT ou quoi ?

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 20:26, par Wibga En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Ce qui est drôle avec chez Mr Kemin Kemin !! Il vit en France, profite et jouit de la générosité française et vient flatter les damnés du Faso de bouter la France hors de l’Afrique. S’il aime l’Afrique pourquoi il revient pas vivre au Benin ? Malheureusement il y’a tellement de désœuvrés au Faso, qu’il arrive à mobiliser avec les enveloppes de Wagner. Il appartient à nos autorités de lui notifier que le Faso n’est pas son Casino et s’il persiste il sera perdant.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 20:27, par Belem Oumarou En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    J’étais aussi un pro Kémi Séba jusqu’à ce qu’il vilipende Clody Siar.Mais il faut que nos autorités comprennent que les fantasmes du panafricanisme n’est pas au goût de tout le monde.il est inacceptable de laisser des gens comme Kemi Seba semer le trouble ici .Nous ne sommes pas au mali mais au Burkina alors les mensonges et les jeux sur les émotions doivent êtres ailleurs pas ici.La journalistes est Burkinabee et elle vis au Burkina et chez nous on respecte les femmes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 07:58, par Le Réaliste En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Pour se montrer PanAfricaniste, que Kemi Seba décide de renoncer à sa Nationalité Française alors.

    Ce n’est pas en insultant lla France sans s’’auto-determiner que l’on aura la solution
    Ce n’est pas en vilipendant un pays tout en ayant à l’idée qu’on va faire appel à un autre pays pour nous "sauver* qu’on va voir le bout du tunnel

    C’est en s’assumant. Hélas, aucune réflexion en ce sens... Ce n’est pas en tenant un discours anti impérialiste sans se cultiver, sans se référer à l’histoire des pays comme Singapour, la Chine, la Corée, le Japon, Taïwan, l’Indonésie, la Malaisie, le Vietnam, le Rwanda, le Kenya, etc. qu’on verra le bout du tunnel....
    Ces pays ont eu des postures pour s’auto-determiner avec bien sûr l’aide de "pays amis" mais sans s’inféoder à eux. La preuve, ils sont actuellement concurrents sur les plans, politiques et économiques à l’échelle internationale....
    Ces pays se sont libérés de tout impérialisme ou continue cette œuvre constante par le travail mais pas par le discours, le culte de la paresse, l’inculture, la complainte, l’aigreur... Leur jeunesse est allée au delà et a véritablement joué son rôle historique... Elle s’est sacrifiée, a travaillé, a innové....

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:36, par YAWOTO En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Ce qui est drôle avec chez Mr Kemin Kemin !! Il vit en France, profite et jouit de la générosité française et vient flatter les damnés du Faso , tu peux ne pas l’aimer, apporte la preuve de ce que tu dis, on t’a dit qu’il ne travaille pas et qu’il est un SDF, je ne vois pas en quoi résider dans un pays et vivre du fruit de son travail c’est jouir de la générosité de ce pays. Arrêtez cette attitude misérabiliste.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 11:57, par koffi kopeto En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

      :D:D:D C’est quoi déja le travail de Kemi le sépulcre blanchi en France ? J’ai perdu le fil de ces successives affiliations infructueuses (ou insuffisamment lucratives ?), à une ribambelle de franchises rageuses (la révolution, c’est tout autre chose...). Wagner a le vent en poupe et gére tout un tas de mines (l’argent l’interesse, la "sécurité" n’est qu’un moyen d’enrichissement), grand bien fasse à Kemi le fringant - pour les ravis de la créche - VRP de la haine raciste inversée !

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:49, par étonné En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Kemi Seba qui vit en France avec un passeport français , représenterai le Panafricanisme ..
    Mais si il a des enfants ceux çi bénéficient de l’école, des allocations familiales, des soins gratuits etc..
    Julius MALEMA est sud Africain mais il fait de la politique dans son pays ..Il serait plus représentant du panafricanisme que SEBA..car il connait les conditions de vie de certains africains des TOWNSHIPS
    SEBA vit en France , pays de liberté et des droits de l’homme , il ne pourrait pas faire cela dans beaucoup d’autres pays

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:03, par oubzanga En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    je pense que nous devons faire attention avec ce type la qui est un néonationaliste radical. Tout ce qu’il prône a été fait par beaucoup de leaders avant les indépendances et même après. il n’y rien de nouveau. toutes ces idées ne sont pas bonnes ; nous devons nous mêmes nous transformer individuellement pour notre développement et non accuser les puissances occidentales ; le Burkina Faso doit faire attention avec des mecs de ce genre ; regardez son comportement face à la journaliste de TV 5 ; c’est inadmissible dans un pays ou nous cultivons certaines valeurs de paix et de démocratie. je suis même choqué que certains journalistes présents n’ai pas boycotté sa rencontre.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 10:13, par NONGMA En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Il vit bien en France et profite de tout là-bas ; Après il vient berner ses frères africains ko panafricaniste. Peau bien noire avec nationalité française et tu pousse les autres à détester la France. Nous africains nous sommes responsables de nos propres malheurs et quand ca va pas on cherche toujours des personnes à accuser. Changeons un peu et prenons nos destins en main et laissez ces plaisantins du genre Kemi seba

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 10:35, par Raag-Naaba En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Au lieu de suivre un égaré comme Kemi Seba, cet agent de la lutte de inter-impérialiste entre la Russie et les états occidentaux particulièrement la France, adhérez aux organisations avant-gardistes existant au BF telles l’ODJ pour une libération entière du Burkina Faso de toute forme d’impérialisme.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 11:00, par Madya En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Aucune crédibilité qu’il sacrifie sa nationalité française et vive en Afrique avant de se déclarer anti-francais il est à la solde des russes, france ou chine ou Russie ou Turquie c’est blanc bonnet ou bonnet blanc. L’Afrique ne changera pas tant que les africains ne changent pas eux même ne soient pas sérieux travailleurs et crédibles et surtout pas voleurs quand ils sont au pouvoir. La nouvelle transition au Burkina qui est venue le sauver a cru bon d’augmenter les salaires en principe le président devait garder que sa solde de lieutenant colonel puisqu il est chargé d une mission noble pareil pour tout le gouvernement de transition puisqu’ils n’ont aucune légitimité ils devaient se contenter d’indemnités symboliques.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 12:42, par PIONG YANG En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Le burkina faso en phase d’être achevé par les militaires inertes au pouvoir. KEMI devait être entendu et sanctionné. Mais bref, la souffrance psychologique aux Burkinabè qui ont encore le bon sens, et la jubilation aux ignares de toutes espèces. 1000 fois dommage.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 14:34, par Saydou Paologo En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    C’est qui Seba, je crois que le Burkina Faso doit se respecter. Comment permettre qu’un homme comme ça viennent nous enseigner l’Africanisme à nous Burkinabè...
    Bref Abat Seba

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 14:43, par Alexio En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Kemi Seba a refouler une journaliste a la solde de l Elysee. Ou la politique deux poids deux mesures sont appliquees selon les enjeux geopolitique internationale.

    Voila pourquoim, Macron b est pas aller sur le dos de la cueillere pour fermer tous les medias russes sur son territoires avec la benedictions de tous les pays europeens.

    En marchant sur les principes de la liberte de press ou la liberte d expression tout court, le regime de Macron s est devoiler au yeux du monde et pour ceux qui ne sont pas dans leur orbite du mondialisme sauvage et ravageur de l ancien ordre etablit.

    POUR ETABLIR LE NOUVEAU ORDRE MONDIALE DEFINIT PAR LES OCCIDENTAUX SOUS PARAPLY AMERICAIN, LE DIRIGEANT DE CET ORCHESTRE AVEC BEAUCOUP DE B-MOL DANS LES PARTITION DISTRIBUEES PAR L ONCLE SAM.

    l insecurite au Sahel n est rien d autres d un plan machiavelique bien concu. En l occurence la recolonisation de l Afrique pour ses matieres premieres unique au monde.

    Qui veut controller le monde doit d abord controller l Afrique. Son Uranium, son gaz, ses terres rares utilsees dans la fabrication des locomtions electriques pour les annees en cours, pour substituer le petrol dans un avenir prochain du au changement climatique.

    AFFAIRE KEMI SEBA EST PLUS GRANDE QUE L INTERESSE LUI-MEME DANS UNE OPTIQUE GEOPOLITICO-ECONOMICO CULTURELLE.

    L Afrique est la croisee des chemins. Elle est en face de l hegemonie les pays de Brettons woods system de 1944.D apres la guerre mondiale.

    Les systeme monetaire decoulant de reunoin des grands pays qui ont gagnes la guerre. Malgre la participation l Afrique dans ses guerres qui n etait les siennes fut mise a cote, et puis soumis ala dictature du systeme monetaire internationale.

    Le Fonds monetaire internationale et la Banque mondiale jouerons le role peage financier( orientation economique et d investissements).

    Le Dollar comme letalon monetaire de toutes les devises.

    La lutte de Kemi Seba est a supporter dans cette optique.

    LE PANAFRICANISME EST NEE DE LA DIASPORA AFRICAINE ET REPRIS PAR DES PRESIDENTS AFRICAINS ET AUTRES MOUVEMENTS DES DROITS DE L HOMME.

    Donc etre panafricain, n a rien avoir avec la couleur de la peau. Mais tes convictions politiques contre l exploitation de lhomme par lhomme, ses droits humains, et ses droits sociaux et politique.

    Refoulez un journaliste n est pas un crime de leche-majeste, mais notre contexte un cas de force majeure, ou l interesse ne veut pas etre assister par un iournal juge reactionnaire.

    LA TV5.

    Caisse de resonance de l Elysee en Afrique qui d ailleurs a subi le meme sort au Mali.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 14:47, par veenega En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Que c’est difficile de comprendre les gens ! pour moi l’affaire est simple. J’organise ma conférence avec toute les autorisations qu’il faut , je paie tous les taxes et j’ai le droit d’accepter ou de refouler qui je veux à ma conférence. Ceux qui parle de nationalité jouent aux sentiments. Ce n’est ni la burkinabè ni la française en elle qui a été refoulée de la maison du peuple mais simplement tv5 en elle. Posons nous la question : pourquoi les représentants des autres médias n’ont-ils pas été expulsés ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 15:37, par Manuel En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Bonjour
    Bon courage cher étudiant en journalisme
    Des arguments solides avec un raisonnement logique !
    Norbert Zongo a des enfants dignes, bon courage.
    Quant à ceux dont le seul mérite est de proférer des injures, bonne chance, Kemi Seba est loin d’être un exemple pour un jeune africain digne de ce nom !

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 19:15, par Meimei En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

      Malheureusement, ce soi-disant journaliste a pris le chemin opposé de Norbert Zongo qui n’était pas un anti-panafricaniste. Ca fait la deuxième fois que je vois un de ses écrits et c’est toujours contre le panafricanisme. Tout comme les terroristes armés, on aura aussi des gens comme lui qui seront financés pour retarder l’avancée du continent.

      Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 13:17, par Dibi En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    Pati-sangana !
    Toute la presse prostituée au néocolonialisme et toute la cohorte de ses journaleux sont vent debout pour sauver le soi-disant "honneur bafoué" d’un milieu de petits bourgeois prolétarisés, au service du néocolonialisme et des paradigmes de l’impérialisme occidental.
    Cette pigiste de TV5 au Burkina-Faso, savait comment faire le buzz autour de Kémi Seba de passage à Ouaga ; un Kémi Seba que déteste toute la presse occidentale française, à cause de sa lutte contre le Franc CFA et contre toutes les pourritures de la Françafrique.
    Ah ! L’occasion est bonne pour toutes sortes de prolétaires journaleux pour nous servir leur croyance au fétichisme de la liberté de la presse ! Ou mieux, la Liberté de mentir, de débiliter les peuples, de les amuser pour mieux les dominer, les exploiter ! Allons donc, braves gens d’aimer, des appareils qui vous méprisent ! Surtout ces appareils occidentaux que sont TV5, RFI, France 24, La Voix de l’Amérique, CNN, Al-Jazeera, la BBC…
    Qu’ils aillent donc, tous nos grands fétichistes de la Liberté de la Presse, faire un tour à Paris, à Londres ou à Berlin pour comprendre et voir comment les Grands Djihadistes Occidentaux de la presse libre traitent les médias alternatifs et les médias russes que sont RT et Sputnik ! Ils sont tout simplement interdits de diffusion, dans tout l’Occident Otanesque USA + UE ; le monde de la Démocratie ultime et de la Pure Liberté de la Presse ! A partir de là, nos djihadistes petits bourgeois fétichistes de la liberté de la Presse comprendront que les médias sont des armes de lutte dans la guerre sociale et des idées-propagandes en Occident, comme ici, chez nous !
    Et si on ne saisit pas les enjeux de nos luttes d’émancipation, arrêtons au moins de jouer les Nègres de maison contre Kémi Seba, un Frère et un militant panafricain, qui est chez lui, au Burkina-Faso ! Et qu’importe sa Nationalité - Hongroise, Française ou Tchèque…- , ou qu’il soit Blanc, Jaune, Vert, ou Noir… Ne soyons pas jaloux ! Et soyons politiques critiquement !
    Ce qui compte ce sont les causes progressistes qu’il défend, contre toutes les raclures serviles et ethno-racistes qui grouillent d’inepties chez nous ; et qui sont aux courbettes devant toutes sortes de pourritures locales ou de grands féodaux centraux et autres obscurantistes culturels.
    On peine et on souffre de voir l’extension de cette débilitation intellectuelle générale au Burkina-Faso, et qui prive, nombre d’esprits étroits de clocher ou de boutiquier, de toute boussole d’analyses pertinentes.
    Faute de tout aimant puissant qui magnétise les luttes d’émancipation contre le néocolonialisme ambiant, étouffant, nombre de Burkinabè se comportent comme des anguilles en eaux boueuses ! Et c’est à se demander où est passé l’héritage révolutionnaire critique de Thomas Sankara ?
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

    • Le 19 mai à 14:42, par Passakziri En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

      @ Didi
      Il y’a une chose que je ne comprends pas jusqu’ici : Pourquoi vous les panafricanistes du 21 e siècle pensez vous que nous devons defendre RT et Sputnik parce que des états souverains leur aurait rétiré une accréditation ? C#est different de ce que Kémi Seba a fait. Vous pouvez sortir vos gros mots ou plûtot vos mots grossiers comme vous voulez , ca ne vous fait pas avoir raison. NOUS NE SOMMES LES COMBATTANTS DE PERSONNE. NI LA FRANCE ; NI LA RUSSIE. Nous avons juste le devoir de défendre nos acquis de la liberté de la presse, la liberté d’expression et le droit à l’information. Sankara n’aurait jamais eu de la fierté de vous observer dans vos manières d’agir, parce que lui était extraordinairement bon qu’il vous disait la vérité sans vous insulter ( les taquineries de vieux crocodiles ne le sont pas pour moi ), il s’opposait sans hair. Il combattait des systémes sans opposer les peuples, les races. Malheureusement, Kemi Seba se croit très intelligent , mais n’a pas cette intelligence de Sankara qui lui permettait d’avoir une longeur d’avance sur le temps.
      Mais vous vous pensez qu’un point lévé et quelques slogans apris par coeur suffisent à vous faire de Sankara. C’est pas suffisant.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 11:16, par sidbé la sidkèta En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    En lisant certaines réactions, je pense qu’il nous sera difficile de se désaliener. Il vaudrait mieux de se taire quand on ne comprend pas le sens de la lutte du jeune Kémi. Il risque sa vie pour l’africain mais pas pour le béninois comme le dise/ou pense certain andocolon...
    Que nos vaillants ancêtres nous accompagnent dans cette lute de libération de l’africain

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 21:55, par étonné En réponse à : Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?

    A quoi peut servir un type comme SEBA ,
    A semer le désordre que l’on peut lire ici .Pourquoi mobiliser tant de gens pour un seul homme alors que le ton est à la dénonciation de l’impérialisme ?
    C’est un des amis de Poutine qui certainement n’aimerait pas qu’un
    citoyen Russe parcours le monde en ridiculisant la Russie..
    Le panafricanisme c’est trop sérieux pour être confié à un URLUBERLU ,
    Beaucoup de pays l’on comprit et ce bonimenteur n’agit pas dans beaucoup de pays..
    En ce qui concerne RT et SPUTNIK et bien d’autres médias Russes, nous savons tous que la presse en Russie n’est pas libre
    et que dans les pays occidentaux ces vecteurs Russes sont pilotés
    au plus haut niveau ..
    Vous devriez regarder YOUTUBE qui annonçait que le BURKINA
    avait signé avec la Russie !!!...Bien sur une FAKE.
    Vive le vrai Panafricanisme qui grandira dans la ZLEC faite par les
    pays africains sans l’apport d’un guignol qui ne représente que lui même ..

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : « C’est un devoir pour chaque Burkinabè d’être un VDP »
Burkina : Peu importe l’ennemi il faut le détruire
Burkina : La Patrie ET la Mort, nous Vaincrons ?
Vie sociale : « Le chef de famille n’est pas un tortionnaire, un tyran » (tribune)
Burkina Faso : Il faut supprimer l’armée pour sauver le pays
Coût des imprimés au service des impôts de N’Dorola : Lettre ouverte au directeur général des impôts
Solhan, Madjoari, et Seytenga : Comprendre les massacres des civils par les djihadistes
Transition au Burkina Faso : Réflexion sur la désignation d’un médiateur de la CEDEAO
Burkina Faso : Les fondements sociologiques de la crise sécuritaire
Tribune : « Pendant que la France condamne de façon ferme les coups d’Etat militaires au Mali, en Guinée et au Burkina Faso, elle avalise les troisièmes mandats », s’insurge Oumar Ba
Tribune : Yéli Monique Kam dénonce un excès d’ingérence de la France dans la gouvernance au Burkina Faso
Lutte contre l’inflation au Burkina : La guerre du pain n’aura pas lieu !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés