Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Si quelqu’un fait un saut dans le feu, il lui reste encore un autre saut à faire. » Proverbe burkinabè

Burkina : Le Front de défense pour la patrie réclame l’annulation des accords militaires avec la France et l’augmentation des primes des soldats

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 15 mai 2022 à 22h00min
Burkina : Le Front de défense pour la patrie réclame l’annulation des accords militaires avec la France et l’augmentation des primes des soldats

Le Front de défense pour la patrie (FDP) a lancé une pétition pour l’annulation des accords militaires avec la France et demande l’augmentation des primes des Forces de défense et de sécurité ainsi que celles des Volontaires pour la défense de la patrie. C’était à travers une conférence de presse animée ce vendredi 13 mai 2022 à Ouagadougou.

« Censée contribuer à l’amélioration de la situation que vit notre pays, l’armée française s’est transformée en un témoin complice de la souffrance de nos populations », affirment les responsables de l’association, recommandant la recherche d’un « partenaire fiable comme la Russie ». Selon le coordinateur du Front de défense pour la patrie (FDP), Alassane Sawadogo, « la coopération militaire avec la France, qui devrait contribuer à l’éradication du terrorisme, est plutôt un fiasco, un échec criard ».

« Nos soldats et nos populations tombent sous les yeux d’une puissance impuissante, censée contribuer à l’amélioration de la situation que vit notre pays. L’armée française s’est transformée en un témoin complice de la souffrance de nos populations. (…). La France n’est pas prête à nous faire sortir du bourbier. La France n’est pas un partenaire fiable ; elle tient notre économie, elle tient notre sécurité », enfonce-t-il.

A cet effet, les dirigeants du FDP lancent une pétition sur toute l’étendue du territoire national et à l’international pour l’annulation des accords militaires entre la France et le Burkina. 75 mille signatures sont attendues pour une suite à donner à l’Assemblée législative de transition. Les responsables du FDP disent être prêts à accompagner les autorités dans cette dynamique de rupture des accords avec la France.

Au niveau des primes, les conférenciers proposent 20 000 francs CFA par jour pour le soldat de rang (contre 3 000 francs actuellement) ; 25 000 francs par jour pour le sous-officier (actuellement de 4 000 francs) et 30 000 francs par jour pour l’officier (au lieu de 5 000 francs comme de vigueur).

Pour les Volontaires pour la défense de la patrie, le FDP propose une somme de 200 000 francs par mois et par personne.

Les conférenciers du jour estiment que les primes actuellement servies aux soldats au front sont dérisoires.

Pour les femmes des Forces de défense et de sécurité ainsi que des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) tombés, le FDP demande qu’elles perçoivent l’entièreté du salaire jusqu’à ce que les veuves décident de se remarier. Pour les enfants (orphelins), il est proposé que l’État prenne en charge leur scolarité jusqu’à leur majorité.
Les conférenciers appellent les Burkinabè à la tolérance pour une union dans la lutte contre l’insécurité.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Des citoyens s’interrogent sur l’avancée du dossier de l’ex maire Armand Beouindé et les 77 véhicules
Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers
Education inclusive : L’ODDS concerte les acteurs pour la quatrième conférence régionale
Afrique : Les dirigeants et les partenaires de développement appelés à combiner l’intensification d’une réponse humanitaire
Manifestations d’orpailleurs à Houndé : Une ville sous haute tension, le gouverneur des Hauts-Bassins en sapeur-pompier
Education : Les syndicats de l’éducation demandent aux autorités de prendre des dispositions afin de protéger leurs collègues dans les zones à forts défis sécuritaires
Renforcement des capacités des acteurs du Cadre MRV national sur l’utilisation du Logiciel et lignes directrices du Groupe d’Experts Inter-gouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)
Fonds commun genre : Seize projets retenus pour 2022-2023
Manifestation des orpailleurs à Houndé : Le gouverneur de la région des Hauts-Bassins prône le dialogue
Burkina Faso : Le comité de revue du PN/GIRE se penche sur les activités menées en 2021 et celles à mettre en œuvre en 2022
Burkina : L’Organisation des personnes handicapées plaide pour la cause des élèves vivant avec un handicap
Burkina Faso : Les étudiants de "Aube nouvelle" à l’école de la protection des données à caractère personnel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés