Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Lutte contre la Cybercriminalité : Un réseau de présumés auteurs d’actes d’avortement et de proxénétisme mis aux arrêts

Accueil > Actualités > Multimédia • • vendredi 13 mai 2022 à 11h22min
Lutte contre la Cybercriminalité : Un réseau de présumés auteurs d’actes d’avortement et de proxénétisme  mis aux arrêts

Il s’agit d’un groupe de deux (02) individus qui s’étaient spécialisés dans les actes d’avortement et de proxénétisme. Très actif sur les réseaux sociaux, ledit groupe à travers plusieurs pages Facebook, s’adonnait au proxénétisme ainsi qu’à la promotion de médicaments destinés à l’avortement.

En effet, c’est d’une part à travers les pages dénommées « Interruption volontaire de grossesses non désirées », « Avortement à Ouaga », « Avortement disponible à Ouaga », « Avortement facile à Ouaga », « Avortement à Tampouy », « Au village d’avortement », et « Interruption volontaire de grossesses non désirées » que les présumés auteurs de ce réseau opéraient en faisant des posts sur des médicaments destinés à faire des avortements.

Ainsi, dès qu’une personne intéressée écrit sur l’une des pages, elle est immédiatement redirigée vers un compte WhatsApp afin de poursuivre les échanges sur les éventuelles conditions. Une fois ces conditions acceptées, un rendez-vous est fixé pour la livraison du produit moyennant une somme allant de 15 000 FCFA à 35 000 FCFA en fonction de la durée de la grossesse. Il faut signaler que l’un des membres de ce réseau présumé est un agent de santé.

Outre cette pratique, le groupe s’adonnait d’autre part à des actes de proxénétisme via les réseaux sociaux à travers une prétendue agence de rencontre matrimoniale dénommée « Agence de rencontre matrimoniale sérieuse » dont le but selon eux est de mettre en contact des personnes qui sont à la recherche de l’âme sœur moyennant une commission qui varie de 1500 à 5 000 FCFA.

Interpellés puis auditionnés dans les locaux de la BCLCC, les deux membres du réseau après avoir reconnus les faits, disent avoir créés lesdites pages dans l’optique de permettre aux personnes en difficultés et ne désirant pas garder leur grossesse de pouvoir s’en défaire.

La Brigade Centrale de Lutte Contre la Cybercriminalité (BCLCC) invite les populations à se démarquer de telles pratiques et à signaler tout cas suspect.

Votre sécurité numérique, notre mission !!!

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nécrologie : Le journaliste Amadou Zapré a définitivement rangé le micro
Burkina/Education aux médias : AmiNet sensibilise les élèves du Lycée Manegba de Kombissiri à une bonne utilisation des réseaux sociaux
Burkina Faso : Inoussa Traoré nommé directeur général de l’Agence nationale de promotion des TIC
Conseil supérieur de la communication : La magistrate Valérie Saouadogo remplace le conseiller démissionnaire Alexis Konkobo
Votre journal Courrier confidentiel N° 271 vient de paraître !
Expulsion de Fanny Kabré : Le gouvernement burkinabè regrette l’acte et réaffirme son engagement à préserver la liberté de la presse
Journaliste expulsée du meeting de Kémi Séba : Les organisations professionnelles des médias dénoncent « un manque de respect et de courtoisie à l’endroit du peuple et des autorités burkinabè »
Centre-est : Les journalistes des éditions Sidwaya renforcent leurs capacités
Digitalisation au Burkina : Du matériel informatique remis à quatre universités
Lutte contre la Cybercriminalité : Un réseau de présumés auteurs d’actes d’avortement et de proxénétisme mis aux arrêts
Service d’information du gouvernement : Jérémi Sié Koulibaly, nouveau coordonnateur, installé dans ses fonctions
Lutte contre la cybercriminalité : Des acteurs de la police judiciaire et de la gendarmerie à l’école de la gestion des infractions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés