Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Promotion des mécanismes locaux de dialogue au Burkina : L’UFC-Dori joue sa partition au nord

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 10 mai 2022 à 11h30min
Promotion des mécanismes locaux de dialogue au Burkina : L’UFC-Dori joue sa partition au nord

L’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) a organisé une rencontre d’échanges avec des organisations de jeunes et de femmes de quatre communes de la région du Nord. L’activité s’est tenue à Ouahigouya le vendredi 06 mai dernier. Elle été placée sous la présidence du gouverneur de la région du Nord représenté par Jérémie Kouka Ouédraogo, secrétaire général de la région.

L’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori), dans le cadre de sa mission met en œuvre en consortium avec la cellule nationale de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent du Burkina un projet « Prévenir la radicalisation et l’extrémisme violent par l’amélioration de la résilience des communautés locales dans les régions du Sahel et du Nord » (PREVENIR). L’activité qui a réuni des jeunes et des femmes de Ouahigouya, avait comme objectif de stimuler une implication effective des participants dans la promotion de la cohésion sociale et des valeurs de paix à travers le renforcement et la redynamisation des organisations d’appartenance des jeunes et des femmes.

Ils étaient une cinquantaine de jeunes et femmes à répondre à l’invitation de l’UFC-Dori pour s’approprier le projet PREVENIR et surtout pour avoir une idée exacte de l’état des lieux de la cohésion sociale et du vivre ensemble dans la région du Nord. A l’occasion, les participants à travers une communication ont évalué la contribution des femmes et des jeunes à travers leurs organisations dans la promotion de la cohésion sociale dans le contexte de crise sociale et sécuritaire.

Les participants aux travaux de l’atelier

Accroître les capacités de résilience face au risque de radicalisation

A l’ouverture des travaux, François Paul Ramdé coordonnateur de l’UFC-Dori a précisé le contexte de la mise en œuvre du projet PREVENIR dont l’objectif est d’accroître les capacités de résilience face au risque de radicalisation et d’extrémisme violent des jeunes et des femmes. Pour M. Ramdé, au terme du projet il est attendu entre autres, que les populations du Sahel et du Nord renforcent leur vivre ensemble et valorisent les mécanismes locaux de dialogue social, d’échanges socio-économiques et religieux. En termes de réalisations attendues, l’équipe du projet, foi de M. Ramdé espère la mise en place et la redynamisation de structures locales de paix, la vulgarisation des textes sur le foncier rural et le pastoralisme, le financement d’activités génératrices de revenu au profit des jeunes, etc.

François Paul Ramdé coordonnateur de l’UFC-Dori

Jérémie Kouka Ouédraogo a, au nom du gouverneur de la région du Nord, salué l’initiative de l’organisation de ladite session de renforcement de capacités par l’UFC-Dori. Pour l’autorité, la nécessité d’échanger sur les causes des conflits communautaires et l’identification des mécanismes de prévention et de gestion des conflits est plus que nécessaire. Il a invité les participants à une réflexion de fond pendant les travaux avant de les inviter à faire l’état des lieux du vivre ensemble dans la région, de recenser les dispositifs locaux visant la consolidation de la paix et du dialogue dans la région. M. Ouédraogo a incité les participants à défendre les objectifs déclinés par le projet. « Tout en fondant l’espoir de vous voir amazones et ambassadeurs de la paix dans notre région et au Burkina, je vous invite à prendre à bras le corps la promotion du mieux vivre ensemble entre les communautés à travers les valeurs de la coexistence pacifique caractérisée par la tolérance, le rejet de toute forme d’injustice » a indiqué l’autorité à l’endroit des participants.

C’est avec un appui de 800.000.000 FCFA du Fonds mondial pour l’engagement communautaire et la résilience (GCERF) que l’UFC-Dori et la CellRad-Burkina mettent en œuvre le projet PREVENIR pour une durée de trois ans.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Assises criminelles : Le dossier Ousmane Guiro de nouveau renvoyé à la prochaine session
Extrémisme violent : Les familles en quête de stratégies de résilience
Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la paix
Journée du fournisseur minier au Burkina : La 3e édition met l’accent sur l’efficacité du contenu local
Journée de l’excellence : L’Association Beoog neeré récompense les meilleurs producteurs du Ganzourgou
Agriculture au Burkina Faso : La CAIMA fait un bilan à mi-parcours
Prise en charge des PDI dans le Centre-nord : Le projet « Tileegré » pour contribuer à leur relèvement
IIIe Journée de pathologie et IVe journée du registre de cancer : Réfléchir sur la redynamisation du registre du cancer
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 8 de Ouagadougou ouvre ses portes
Evaluation en milieu universitaire : Un colloque international pour échanger sur les pratiques, les enjeux et les défis
Entrepreneuriat : Le programme 2SCALE fête ses dix ans de promotion de l’agrobusiness inclusif en Afrique
Partenariat pour l’action en faveur de l’économie verte au Burkina Faso : 8 ans sur le chemin de l’économie verte et inclusive
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés