Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Bobo-Dioulasso : CanalBox offre son service internet de très haut débit à la population

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • vendredi 6 mai 2022 à 16h07min
Bobo-Dioulasso : CanalBox offre son service internet de très haut débit à la population

« Avec l’arrivée de CanalBox Burkina, en moins d’une année, tout a déjà changé dans la ville de Ouagadougou, et désormais tout va changer à Bobo-Dioulasso », foi du directeur général de GVA/Burkina, Rodrigue Zabsonré. C’est dans cette optique de révolutionner l’internet dans la ville de Sya, que le Group Vivendi Africa y a officiellement lancé, le jeudi 5 mai 2022, son réseau CanalBox au profit de la population.

Présent au Burkina Faso depuis juin 2021 à travers son réseau CanalBox, le Group Vivendi Africa/Burkina (GVA/Burkina) a décidé ainsi d’offrir la meilleure connexion internet et à un coût accessible aux Burkinabè. Après Ouagadougou, CanalBox étend ses offres d’internet à très haut débit dans la ville de Bobo-Dioulasso. En offrant ainsi un service ultra performant, et en démocratisant l’accès au très haut débit, l’arrivée de CanalBox est une bonne nouvelle pour les foyers et les entreprises de la capitale économique, Bobo-Dioulasso.

Les officiels présents à la cérémonie de lancement de CanalBox à Bobo-Dioulasso

Avec ses différentes offres, les clients pourront désormais expérimenter le meilleur de la fibre optique chez eux à la maison et les entreprises pourront aussi booster leur compétitivité grâce à la transformation numérique. Selon le directeur général de GVA/Burkina, Rodrigue Zabsonré, CanalBox Burkina entend contribuer au développement du numérique dans notre pays et plus particulièrement dans la région des Hauts-Bassins, à travers ce lancement.

Le directeur général de GVA/Burkina, Rodrigue Zabsonré

« Avec l’arrivée de CanalBox Burkina nous allons impacter fortement et durablement la façon dont l’internet va être consommé avec une offre simple, illimité et sans surprise. Aujourd’hui, nous sommes très heureux d’être à Bobo-Dioulasso pour le lancement de nos activités. GVA est une entreprise de télécommunication qui fait exclusivement dans le déploiement de la fibre optique très haut débit. Notre crédo c’est un service de qualité, une offre simple, illimité et sans surprise », a expliqué le directeur général de GVA/Burkina, Rodrigue Zabsonré. Il a par ailleurs souligné les opportunités de CanalBox Burkina, avant d’inviter les populations de Bobo-Dioulasso à adopter ses différents services.

Ouvrir une nouvelle ère pour l’accès à l’internet

Pour ses promoteurs, le lancement de CanalBox à Bobo-Dioulasso ouvre ainsi une nouvelle ère pour l’accès à l’internet aussi bien dans les domiciles que dans les entreprises. Le premier conseiller, chargé d’affaires françaises au Burkina, Dominique Delpuech, a indiqué que cette technologie d’accès à internet est la plus innovante et la plus fiable qui existe. Pour lui, c’est une véritable révolution. D’où ses sentiments de satisfaction pour ce lancement à Sya. « Nous avons un attachement de cœur à la ville de Bobo-Dioulasso. C’est une partie de notre histoire et je suis heureux de voir qu’après le lancement des activités de GVA à Ouagadougou, déjà le public de Bobo-Dioulasso pourra accéder au même service, c’est une véritable révolution », a-t-il laissé entendre.

Le premier conseiller, chargé d’affaires françaises au Burkina, Dominique Delpuech

L’objectif de GVA/Burkina est de permettre à chacun de ses abonnés de vivre effectivement l’évolution numérique. Il se donne pour mission, non seulement de rendre l’internet accessible à tous les foyers, mais aussi de couvrir l’ensemble des localités du pays. Ce projet vise aussi à accompagner la stratégie gouvernementale pour réduire la fracture numérique à travers la mise en œuvre de « l’internet pour tous ». C’est le haut-commissaire de la province du Houet, Lamine Soulama, qui a présidé la cérémonie de lancement au nom du gouverneur de la région des Hauts-Bassins. Il a saisi cette occasion pour saluer cette initiative de CanalBox de venir à Bobo-Dioulasso. Il affirme qu’à travers cette technologie, Bobo-Dioulasso va se développer et va progresser en matière de communication.

Des citoyens bobolais présents à la cérémonie de lancement de CanalBox

« Nous accueillons favorablement CanalBox dans notre région. C’est pourquoi j’ai été instruit par le gouverneur de la région pour venir encourager cette initiative, féliciter les promoteurs et souhaiter qu’avec l’arrivée de CanalBox Burkina, qu’il y ait une véritable révolution en matière de communication et d’internet dans notre région », a souligné Lamine Soulama.

Le haut-commissaire de la province du Houet, Lamine Soulama

Pour le président de l’Arcep, Charles Millogo, faire en sorte que l’ensemble des populations et les entreprises aient accès à l’internet est une ambition du gouvernement burkinabè. A l’en croire, à travers ce lancement, le pays va connaître plusieurs opérateurs qui vont proposer des services de qualités aux populations, susceptibles d’entraîner la concurrence et la baisse des prix. Ainsi, il s’est dit très heureux pour cette initiative, avant de souhaiter la bienvenue au réseau CanalBox à Bobo-Dioulasso.

Le président de l’Arcep, Tontama Charles Millogo

« C’est une fierté de savoir que les obligations qu’on a imposé à cet opérateur, qu’il ait réussi à les honorer. Nous attendons qu’il déploie rapidement ses services, afin d’offrir à la ville de Bobo-Dioulasso cette connectivité très haut débit qui va permettre à la population et aux entreprises d’exercer convenablement leurs activités. Nous nous réjouissons d’avoir cette alternative parce qu’en tant que autorité de régulation, l’une de nos missions c’est offrir plus de possibilités aux consommateurs, afin qu’il y ait le choix. Cela permet également de créer cette concurrence qui va donc améliorer les choses au bénéfice des consommateurs », s’est-il réjoui.

Aux dires du directeur général de GVA/Burkina, Rodrigue Zabsonré, « GVA Burkina est une entreprise burkinabè, offrant de l’internet fait par les Burkinabè pour les Burkinabè. C’est déjà plus d’une centaine d’emplois directs et près de 300 emplois indirects créés au Burkina Faso, avec déjà plusieurs milliards de FCFA déjà investis ».

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nécrologie : Le journaliste Amadou Zapré a définitivement rangé le micro
Burkina/Education aux médias : AmiNet sensibilise les élèves du Lycée Manegba de Kombissiri à une bonne utilisation des réseaux sociaux
Burkina Faso : Inoussa Traoré nommé directeur général de l’Agence nationale de promotion des TIC
Conseil supérieur de la communication : La magistrate Valérie Saouadogo remplace le conseiller démissionnaire Alexis Konkobo
Votre journal Courrier confidentiel N° 271 vient de paraître !
Expulsion de Fanny Kabré : Le gouvernement burkinabè regrette l’acte et réaffirme son engagement à préserver la liberté de la presse
Journaliste expulsée du meeting de Kémi Séba : Les organisations professionnelles des médias dénoncent « un manque de respect et de courtoisie à l’endroit du peuple et des autorités burkinabè »
Centre-est : Les journalistes des éditions Sidwaya renforcent leurs capacités
Digitalisation au Burkina : Du matériel informatique remis à quatre universités
Lutte contre la Cybercriminalité : Un réseau de présumés auteurs d’actes d’avortement et de proxénétisme mis aux arrêts
Service d’information du gouvernement : Jérémi Sié Koulibaly, nouveau coordonnateur, installé dans ses fonctions
Lutte contre la cybercriminalité : Des acteurs de la police judiciaire et de la gendarmerie à l’école de la gestion des infractions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés