Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit. » Proverbe Africain

3e édition du Festival de films pour enfants : 14 films et trois ateliers au programme

Accueil > Actualités > Culture • Lefaso.net • mercredi 4 mai 2022 à 21h35min
3e édition du Festival de films pour enfants : 14 films et trois ateliers au programme

Le top départ de la troisième édition du Festival de films pour enfants (KIFIFE) a été donné le mercredi 4 mai 2022 à l’école Village opéra à Ziniaré, dans le Plateau-central. Placé sous le sceau de la résilience, KIKIFE, acte 3 c’est 14 films pour enfants qui seront projetés et trois ateliers.

Initier les enfants et les adolescents aux techniques cinématographiques et à l’audiovisuel tout en promouvant la production et la diffusion de films qui leurs sont dédiés. C’est le leitmotiv des promoteurs du Festival de films pour enfants (KIFIFE). La troisième édition a été lancée ce mercredi 4 mai 2022, à l’école du Village de l’opéra, à Ziniaré.

A l’ occasion du lancement, les enfants ont présenté un spectacle de marionnette

Plusieurs activités sont au programme de cette édition. Il s’agit, a précisé le directeur du festival, François Bouda, de trois ateliers et des projections de films. Le premier est un atelier de conte qui sera animé par l’acteur comédien Sidiki Yougbaré, le deuxième, sera axé sur le jeu d’acteurs assuré par Eléonore Kocty et un troisième atelier, évacué par le Doh Daiga sur l’animation aux tout petits. « Ces ateliers seront animés au profit de 45 élèves sélectionnés à l’école du Village opéra mais aussi dans d’autres écoles voisines », a-t-il déclaré. M. Bouda a ajouté que ces ateliers feront l’objet de restitution le samedi 7 mai 2022.

le directeur du Festival, François Bouda, a indiqué que la 3e édition présentera trois ateliers et la projection de 14 films

Une édition placée sous le signe de la résilience

En plus de ces ateliers, le directeur du Festival a révélé que 14 films ont été sélectionnés pour être projetés. Les séances se dérouleront aussi bien au Village opéra mais aussi à l’école de Laongo, de Tamissi et celui de Ziniaré. Une part belle a été faite aux films (longs métrages, des courts métrages, des documentaires) qui racontent le quotidien ou l’histoire des adolescents africains, foi de M. Bouda. « Chaque année nous veillons à projeter au moins un classique. Et cette année c’est le film Wendemi de Saint Pierre Yaméogo. Cela pour permettre aux enfants de pouvoir avoir un large vue de la richesse cinématographique du Burkina Faso », a-t-il souligné.

Le comédien Sidiki Yougbaré va animer pendant trois jours, un atelier de conte au profit des enfants.

Cette troisième édition est placée sous le signe de la résilience. Selon le directeur du festival, l’idée d’associer les ateliers aux projections de films vise à initier les enfants à l’art cinématographique parce que le cinéma est une discipline qui est fédératrice de plusieurs disciplines.

Le comédien Sidiki Yougbaré va animer pendant trois jours, un atelier de contes au profit des enfants. Tout en remerciant les initiateurs du projet, il est revenu sur l’importance du conte dans le développement psycho-social des enfants. « L’enfant apprend très rapidement à travers le conte. A travers le conte, il arrive à se projeter et se faire une référence », a-t-il expliqué.

Le directeur régional de la culture, Bernard Saba a rassuré les organisateurs de la disponibilité de la Direction de la culture à les accompagner

Avant de lancer officiellement la troisième édition de KIFIFE, le directeur régional de la culture du Plateau-central, Wenkouni Bernard Saba, a laissé entendre que KIFIFE est d’abord un festival d’éducation. Dans son entendement, ces enfants prendront le relais et trouveront d’autres paramètres de la culture à promouvoir. Car dit-il, ils auront la latitude de diagnostiquer la culture. C’est pourquoi il a encouragé les organisateurs pour le pari tenu malgré le contexte.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Romaric L. Dala, étudiant et slameur : « On peut poursuivre deux lièvres à la fois, il suffit de savoir s’organiser »
Musée du Poni : Un condensé de l’histoire des civilisations du Sud-ouest
Burkina : Issouf Compaoré célèbre ses 50 ans de carrière musicale
Musique : « Nourat et les Lions » dédicacent « Pectoral », leur premier album
Burkina/Cinéma : "La belle et Noufou", un long métrage de Derek Zampaligré qui veut redonner le sourire aux Burkinabè
Culture : Avec son nouvel album « Merci toujours », Ab Paul Ting invite à cultiver les vertus de la foi, de l’espérance et de la charité
Burkina : L’Institut des sciences des sociétés réfléchit sur la préservation du patrimoine culturel africain
Billet d’humeur : Une fille samo Miss Université !
Culture et coopération : Les rideaux sont tombés sur la Semaine européenne du cinéma
Bobo-Dioulasso : Le théâtre de l’Amitié bientôt réhabilité
Musique : Miss Tanya dédicace son album "Héroïne" à Bobo-Dioulasso
Musique : Issa Ballon signe son premier maxi dénommé « Douaga »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés