Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On ne peut penser à être acceptable aux yeux des autres avant de l’être pour nous-mêmes.» MALCOLM X

Direction générale des impôts : Daouda Kirakoya veut poursuivre l’œuvre de la digitalisation des services

Accueil > Actualités > Economie • Lefaso.net • jeudi 28 avril 2022 à 22h00min
Direction générale des impôts : Daouda Kirakoya veut poursuivre l’œuvre de la digitalisation des services

Le secretaire général du ministère en charge des finances, Nicolas Kobéané, a procédé, ce jeudi 28 avril 2022 à Ouagadougou, à l’installation officielle du nouveau directeur général des impôts, Daouda Kirakoya, et de son adjointe, Talato Éliane Djiguemdé/Ouédraogo.

C’est en présence de parents, amis et collègues que le nouveau directeur général des impôts, Daouda Kirakoya, a officiellement pris fonction ce 28 avril 2022. Son installation a été effectuée par le secretaire général du ministère en charge des finances, Nicolas Kobeané, qui a tenu à lui préciser qu’il hérite d’une direction capitale pour le pays dans ce sens ou les besoins de financement sont énormes. « La tâche sera certainement difficile, mais pas impossible, car comme l’a dit le théoricien de la politique et humaniste français Nicolas Machiavel : Là où la volonté est grande, les difficultés diminuent », lance-t-il au nouveau directeur des impôts. Comme pour dire qu’il ne doute pas de ses capacités à relever le défi. Pour cela, il a tenu à faire un bref rappel du parcours de l’homme.

Et selon lui, il est inspecteur des impôts, titulaire d’une maîtrise en droit de l’université de Ouagadougou et d’un master en management des projets de celle d’Alexandrie. Pour Nicolas Kobeané, c’est également un homme averti, pétri d’expérience et qui a une grande connaissance de l’administration fiscale burkinabé et des dossiers à enjeux stratégiques.

Le nouveau directeur général des impôts, Daouda Kirakoya, et son adjointe, Eliane Djiguemdé/Ouédraogo engagés pour la même cause

Tout ce rappel pour dire que l’homme possède les capacités nécessaires pour conduire le navire de la DGI à bon port. Tout en lui recommandant d’emprunter la même voie que celle de son prédécesseur et de poursuivre les reformes déjà engagées.

Dans son discours de prise de fonction, Daouda Kirakoya a pour sa part tenu à remercier les autorités qui ont placé leur confiance en lui et à tous ses amis et collaborateurs qui ont toujours su le guider et le conseiller. Quant au poste qui lui est confié, il s’est engagé à poursuivre les chantiers de ses devanciers. Des chantiers basés notamment sur la digitalisation intégrale des procédures, avec la conduite à terme du processus d’implémentation, des systèmes d’information cadastrale et de la sécurisation des titres fonciers.

A ceux-ci s’ajoutent également le maintien du rythme de croissance des recettes et la facture électronique certifiée des titres fonciers. Son souhait, c’est que la facture électronique se positionne comme une solution indéniable à même de contribuer à infléchir la masse salariale.

Le sécrétaire général du ministère en charge des finances, Nicolas Kobeané pose avec les deux directeurs généraux des impôts

S’engager à poursuivre la folie fiscale

L’autre point sur lequel Daouda Kirakoya veut aussi s’appuyer, c’est la poursuite de la segmentation administration, avec un accent particulier sur l’articulation des unités et sous unités de recouvrement. La liste n’est pas exhaustive, mais le plus important pour le nouveau directeur général, c’est de voir une DGI performance et renommée pour accroître le rythme de la croissance des recettes.

Son adjointe, Talato Djiguemdé/Ouédraogo, s’est elle-aussi engagée dans la poursuite des chantiers comme son directeur général. Mais surtout pour le concept que les acteurs du monde des impôts ont eux-mêmes nommément appelé « la folie fiscale ». Talato Djiguemdé a aussi rendu un hommage à deux grands hommes qu’elle dit avoir rencontré sur son chemin professionnel à savoir Moumouni Lougué et Innocent Ouédraogo. Et selon son témoignage, c’est eux qui ont cru en elle pour la première fois et qui lui ont accordé leur encadrement technique.

Parents, amis et collègues se sont déplacés pour la ceremonie d’installation de la nouvelle équipe des impôts

A ses collaborateurs directs et aux premiers responsables d’unités de recouvrement, elle a tenu à dire merci pour tous les défis relevés ensemble. Et enfin, à l’endroit des partenaires sociaux et à tous les travailleurs de leur maison commune, Éliane Ouédraogo a fait savoir qu’ils ne pourront réussir les défis qui se présentent et ceux qui s’annoncent, sans un mouvement d’ensemble. Pour terminer, la directrice générale adjointe les a encouragés à maintenir cet acquis de taille qu’ils ont engrangé au cours de ces trois dernières années. Tout en s’engageant à son tour à travailler à son renforcement.

Le directeur général adjoint sortant, Innocent Ouédraogo, a souligné, en remerciant ses collaborateurs, que beaucoup d’actions ont été menées dans le but de faire de la DGI une administration fiscale en voie de modernisation, orientée usagers, qui ont permis d’améliorer les performances dont les résultats sont connus. C’est pourquoi, il a fait savoir à la nouvelle équipe qu’elle est condamnée à réussir la mission qui lui est assignée.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Effets de la grippe aviaire au Burkina : Au bord de l’effondrement, Moablaou SA attend toujours la main tendue de l’Etat
Société Générale Burkina Faso et African Guarantee Fund facilitent l’accès au financement des PME burkinabè
Burkina : Le gouvernement attend du secteur privé une solidarité active dans la limitation de la hausse des prix
Contrôle des prix des produits de grande consommation : 111 tonnes de céréales et 22950 pagnes Faso Dan Fani saisis entre janvier et avril 2022
Lutte contre la concurrence déloyale au Burkina : Les journalistes à l’école de la facture normalisée
Embouteillage de boissons gazeuses : Coca Cola et Castel rompent leur partenariat
BCEAO : Le Burkinabè Norbert Toé nommé gouverneur par intérim
Direction générale des impôts : Daouda Kirakoya veut poursuivre l’œuvre de la digitalisation des services
Financement de la filière miel au Burkina : La Maison de l’entreprise met face à face banquiers et apiculteurs
Achat de véhicules neufs : Un bon investissement à long terme, selon Camille Ndessoko, directeur général de CFAO
Burkina : Le RENCOF délivre son rapport d’enquête relatif aux opérations de contrôle des commerces par le gouvernement à Ouagadougou
Ministère de l’Economie : Les nouveaux responsables du cabinet et du secrétariat général installés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés