Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Procès Thomas Sankara et douze autres : "Depuis l’instruction, le non-lieu devait être prononcé", Me Ollo Larousse Hien

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • Lefaso.net • mercredi 23 mars 2022 à 22h55min
Procès Thomas Sankara et douze autres :

Tondé Ninda Pascal dit Mang naaba, ancien chauffeur du général Gilbert Diendéré, est accusé de subordination de témoin. De témoin au départ de l’instruction du dossier, il a fini par être inculpé pour avoir conseillé à Abderrahmane Zétiyenga, sur instruction de Gilbert Diendéré, de dire une fois devant le juge qu’il était en ville lorsque se déroulaient les évènements du 15 octobre.

Pour son conseil Me Ollo Larousse Hien, toute l’accusation repose sur un enregistrement audio obtenu de manière déloyale. En effet, c’est le témoin Abderrahmane Zétiyenga qui a enregistré, par sa propre initiative, la conversation qu’il a eue avec Mang naaba à l’insu de celui-ci et a remis l’audio au juge d’instruction.

L’avocat parle alors de déloyauté de la preuve, car pour que cet enregistrement soit légal, il aurait fallu qu’il soit fait à la demande du parquet ou du juge d’instruction. Et Me Hien d’en déduire que s’il y a eu malhonnêteté et que la preuve a été obtenue par infraction, elle doit être rejetée par le tribunal.

L’avocat relève également ce qu’il qualifie de "cafouillage juridique", car Mang naaba et le général Diendéré sont tous les deux poursuivis pour subordination de témoin, alors que le général en détention, n’a pas pu avoir de contact avec Zétiyenga. Et pour lui, ça saute aux yeux que les deux accusés n’ont pas pu suborner le même témoin. " Au final qui a suborné qui ?" s’interroge-t-il.

Me Hien est convaincu que cette accusation contre Mang naaba n’est qu’une machination pour atteindre le général Diendéré. "Depuis l’instruction, le non-lieu aurait dû être prononcé. Quand il n’ y a rien, il faut dire qu’il n’ y a rien. On a forcé pour être là...Il y a là une volonté de faire mal à mon client pour qu’il cesse d’être fidèle au général Diendéré", a-t-il martelé.

Me Ollo Larousse Hien a invité le tribunal à relaxer son client, car il y a bien doute sur l’infraction pour laquelle il est accusé.

L’audience reprend demain 24 mars 2022 à partir de 09h, avec les plaidoiries du collectif d’avocats du général Gilbert Diendéré.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dossier Thomas Sankara et autres : Le volet international en cours, l’inhumation des restes en perspective
Procès Thomas Sankara : Les accusés condamnés à payer 1 franc symbolique aux ayants droit du père de la révolution
Procès Sankara et compagnons : Quand les réclamations « fantaisistes » fâchent les avocats de la défense !
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : L’État réclame plus d’un milliard 145 millions de francs CFA pour les préjudices subis
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : La famille de feu Thomas Sankara réclame une "somme symbolique"
Procès Thomas Sankara : Sept personnes condamnées font appel
Procès Sankara et douze de ses compagnons : L’audience sur les intérêts civils est renvoyée au 25 avril 2022
Procès Thomas Sankara : « Au Burkina, quand on parle de réconciliation, on revient presque toujours à la question de la grâce ou de l’amnistie » (Me Boukary Willy)
Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale
Procès Thomas Sankara et douze autres : Justice enfin pour les familles !
Procès Thomas Sankara et douze autres : Ablassé Ouédraogo trouve le verdict humiliant pour certains condamnés
Procès Thomas Sankara et douze autres : Une victoire dans la lutte contre l’impunité, selon les avocats de la famille de l’ancien président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés