Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Aucune justice ne permet de condamner, pas même pour les beaux yeux d’un peuple »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • LEFASO.NET • mercredi 23 mars 2022 à 11h45min
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Aucune justice ne permet de condamner, pas même pour les beaux yeux d’un peuple »

A l’instar de ses confrères, Me Éliane Kaboré a plaidé pour l’acquittement de son client Yamba Élysée Ilboudo, ce mercredi 23 mars 2022. Accusé de complicité d‘attentat à la sûreté de l’Etat et de complicité d’assassinat dans le procès sur l’assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons, il a conduit l’un des véhicules du commando qui a fait irruption au conseil de l’entente, le 15 octobre 1987.

C’est sur ordre de l’adjudant chef Hyacinthe Kafando, que le soldat de première classe Élysée Ilboudo a conduit la galante rouge du domicile de Blaise Compaoré, sis derrière l’ancienne Assemblée nationale, jusqu’au conseil de l’entente où le président Thomas Sankara et douze de ses compagnons ont été assassinés. A la barre, il a toujours martelé n’avoir jamais pris part à une réunion préparatoire du coup d’Etat. « Il n’a fait qu’obéir à un ordre légal, celui de conduire son chef comme il l’a toujours fait. Et son chef ne lui a pas dit aussi qu’ils allaient faire un coup d’Etat », a indiqué Eliane Kaboré.

A l’en croire, aucun chauffeur dans le monde n’aurait l’outrecuidance de demander à son patron l’identité des personnes qu’il va rencontrer et l’objet de la rencontre. « S’il le fait, il sera sanctionné. Dans ce dossier, ce ne serait pas seulement sanction, puisque Hyacinthe Kafando a été décrit par beaucoup comme étant quelqu’un de méchant ».

Pour Me Eliane Kaboré, Élysée Ilboudo n’est pas un complice, car il aurait fallu impérativement une volonté de s’associer à l’action pour le déclarer coupable. La préméditation étant l’un des éléments distinguant l’assassinat du meurtre, elle dira que son client n’a rien préparé et n’a pas voulu la mort du président et de ses compagnons.

Elle soutiendra enfin que si Élysée Ilboudo était au parfum du coup, il serait donc au courant de l’itinéraire que devait suivre le commando. Sauf qu’au conseil de l’Entente, après avoir quitté le pied-à-terre de Blaise Compaoré et pris la direction de la résidence de celui-ci, Hyacinthe Kafando va subitement, la main sur le volant, orienter le véhicule en lui disant « Tu vas où ? ». Conséquence : le virage est si brutal que le véhicule conduit par Élysée Ilboudo finit sa course à l’entrée du secrétariat du bâtiment où s’étaient réunis Thomas Sankara et ses compagnons.

Tout en demandant l’acquittement pour son client, Eliane Kaboré a demandé au président de la Chambre de ne pas suivre la partie poursuivante qui a requis 11 ans de prison ferme contre l’accusé. « Si vous suivez le parquet, vous aurez jugé, mais vous n’aurez pas rendu justice (…) Aucune justice ne permet de condamner, pas même pour les beaux yeux d’un peuple. Ne suivez pas le parquet. Nous avons décelé l’embarras de ce parquet qui par moments félicite notre client. Il n’y a pas d’éléments de preuve apportés dans ce procès, à part des tâtonnements et des doutes », a martelé Me Eliane Kaboré.

HFB
LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dossier Thomas Sankara et autres : Le volet international en cours, l’inhumation des restes en perspective
Procès Thomas Sankara : Les accusés condamnés à payer 1 franc symbolique aux ayants droit du père de la révolution
Procès Sankara et compagnons : Quand les réclamations « fantaisistes » fâchent les avocats de la défense !
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : L’État réclame plus d’un milliard 145 millions de francs CFA pour les préjudices subis
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : La famille de feu Thomas Sankara réclame une "somme symbolique"
Procès Thomas Sankara : Sept personnes condamnées font appel
Procès Sankara et douze de ses compagnons : L’audience sur les intérêts civils est renvoyée au 25 avril 2022
Procès Thomas Sankara : « Au Burkina, quand on parle de réconciliation, on revient presque toujours à la question de la grâce ou de l’amnistie » (Me Boukary Willy)
Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale
Procès Thomas Sankara et douze autres : Justice enfin pour les familles !
Procès Thomas Sankara et douze autres : Ablassé Ouédraogo trouve le verdict humiliant pour certains condamnés
Procès Thomas Sankara et douze autres : Une victoire dans la lutte contre l’impunité, selon les avocats de la famille de l’ancien président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés