LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina : L’économiste Albert Ouédraogo nommé Premier ministre. Qui est le nouveau chef du gouvernement

Lefaso.net

Publié le vendredi 4 mars 2022 à 23h25min

PARTAGER :                          
Burkina : L’économiste Albert Ouédraogo nommé Premier ministre. Qui est le nouveau chef du gouvernement

Vingt-quatre heures après son investiture en tant que président du Faso, le lieutenant-colonel Paul Henri Damiba a porté son choix sur le Dr Albert Ouédraogo pour diriger le futur gouvernement de Transition.

Ancien enfant de troupe (promotion 1981 du Prytanée militaire de Kadiogo), Albert Ouédraogo est un économiste, spécialiste en développement des entreprises et en management. Le nouveau Premier ministre dispose d’une solide expérience dans le domaine du management des administrations publiques, des projets de développement ainsi que des entreprises privées.

Selon sa biographie expresse publiée par la Télévision nationale, il a conduit plusieurs missions d’études sur le développement du secteur privé, sur la faisabilité économique et financière de création d’entreprises et d’organisation, sur l’élaboration de plans stratégiques de même que des missions d’audits organisationnels et d’élaboration de manuels de procédures.

Syndicaliste convaincu, Albert Ouédraogo a milité à l’association nationale des étudiants burkinabè (ANEB) dont il a été le trésorier du bureau qui a été dissous en 1990 et ses membres exclus de l’université de Ouagadougou. Pourtant, il reviendra plus tard sur le campus, muni de son titre de docteur en sciences de gestion, pour partager son savoir.

D’octobre 1996 à décembre 2002, il enseigne plusieurs matières à l’université Joseph Ki-Zerbo (ex-université de Ouagadougou) :

• Gestion budgétaire et Contrôle de gestion,
• Comptabilité Générale,
• Comptabilité Analytique,
• Politique générale et Stratégie d’Entreprise,
• Création et gestion des PME,
• Gestion financière

Avec toujours le virus du syndicalisme chevillé au corps, il s’engage dans le SYNTER. C’est l’une des grèves de ce syndicat qui lui coûtera sa carrière universitaire, car on lui refusera sa titularisation comme enseignant. Il quitte alors le campus et crée en 2007 son cabinet d’études IPSO. Il s’agit d’un cabinet spécialisé entre autres dans la réalisation d’études économiques, d’audits organisationnels et d’audits de ressources humaines. Avant de diriger ce cabinet, il a occupé, de janvier 2003 à mars 2007, le poste de directeur du Département Consulting de l’entreprise Deloitte au Burkina.

Le Dr Albert Ouédraogo est né le 6 avril 1969 à Dori, dans la province du Séno. Il est marié et père de deux enfants.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Bienvenu monsieur Albert de Deloitte la boîte basée en France.
    Espérons que ça sera du bon puisque Deloitte est bien connu surtout pour les audit.
    Hey Albert, tu ne vas pas prendre ton ancienne collègue dans ton gouvernement ?

    • Enfin , on avance.Laissons le temps et la liberté de travailler au premier ministre...les résultats suivront ,j en suis convaincu...

    • J’espère que son profil d’auditeur financier que vous mettez en avant est adapté aux objectifs qu’on a fixé à la transition à savoir libérer le pays et organiser des élections. On n’est pas dans une situation classique où il faut des planification à Long terme pour le développement. Dans notre contexte il fallait quelqu’un qui a des contacts au niveau national mais surtout au niveau international. Vu qu’on est en mode coup d’état et qu’on est suspendu par pas mal de partenaires. On aura besoin de négocier en bas avec des chefs d’Etats mais aussi avec l’ONU, la CEDEAO, l’UA, l’uemoa etc. J’espère qu’il pourra nous aider dans ce sens. Félicitations à lui et bon courage.

  • Je ne te connais pas Dr. Donc Bonne chance a Toi. Surtout reste du coté du peuple peu importe ce qu’on te fera miroiter.

  • On ne tient pas compte de l’équilibre régional dans la gestion du pays wah ? Tous les gouvernements de Blaise et Rock respectaient cet équilibre. C’est un avis et je pense que c’est important pour la cohésion et la stabilité. Si au grand Nigeria, on tient compte de cela, j’exhorte les nouveaux dirigeants à y penser. Bon vent à lui.

    • Quel équilibre ? Pour l’instant il n’y a que le président qui est jeune et militaire né à Ouagadougou et le premier ministre qui est ancien et civil né à Dori. Pour les deux personnalité ce n’est quand même pas les mêmes profils sur aucun plan.
      Ne nous ramenez pas le régionalisme ou la religion ou le féminisme dès maintenant.

    • Il ne faut pas parler d’équilibre régional car c’est un régime d’exception issu d’un putsch.

  • Bon ; ok. Je ne le connais pas mais cela vaut mieux que les gens dont on passait le temps à faire les prodada dans les radios (émissions interactives) et dans les reseaux sociaux. Le seul coak que je vois c’est que généralement les gens qui exercent dans le privé connaissent peu le fonctionnement de l’administration publique

  • Félicitation au Docteur bon vent et que Dieu vous accompagne dans votre lourde et noble mission

  • Voila un homme neutre apolitique qui peut avec l aide des Burkinabes sinceres etre tres utile pour la transition.Bonne chance.Ait comme slogon et repaire celui d Etienne Tshesekedi : le peuple d abord.Le regime de blaise compaoré et de Roch Marck kabiore etait a l extreme opposé du slogan d Etienne Tsesekedi.

  • Bonne chance a M. Ouedraogo. MPSR, on vous a a l’oeil. Le Burkina Faso a montre qu’il n’est pas a comparer a une peripateticienne ou tout le monde peut venir se soulager de ses envies libidineuses et continuer sa route. Nous vous jugerons dans 6 mois.

    • Bonjour Danton,
      Vous avez raison. Une prostituée se fait payer, tandis que depuis plus de trente ans, le peuple burkinabè aurait plutôt tendance à se faire abuser gratuitement.

  • En regardant lui la jai pa confiance a lui Mai on verra sil nest in oiseaux de la france afrique que Les burkinabè veulent çe debarrasser

    • Bonjour Cisse,
      Heu, comme ça là, juste avec une photo, c’est un peu difficile de se faire un avis des compétences ou de l’intégrité de la personne.
      Sinon, en attendant de nous débarrasser de la France/Afrique, vous avez jugé bon de vous fâcher avec le francophonie.

  • Au moins du sang neuf à tous les égards au regard de sa biographie. L’ASCE LC et les différentes structures de contrôle pourront travailler librement sans pression aucune si le choix des ministres obéit aux critères neutralité et de nouveauté. Bon bon vent à lui. On est ensemble

  • Vous avez dit apolitique, waaaa ? Je suis mouri de dire. Oolitique ou apolitique, nous on regarde seulement. Ils ont 1 an de gra ce. Si dans un an ca ne change pas, nous les burkinabe, on na pas honte ooooh. Chasser gouvernement, ca nous connait. Damiba, faut faire attention seulement. tu es encore jeune. Si tu joue au patrimonialiste, si tu laisses piller les caisses de l’ etat comme Rock et Blaise avant, tu es mort meme. Je te vouvoies parce que tu es un petit frere et je t’ ai pas vote. Tu as pris le pouvoir par la force. C’ est fanga sport. Mais si tu travai ;l ;les bien, tu seras legityimer. Sinon c’ est mascarades de jurer devant la cour constituionnelle, ca veut rien dire. Tu as fait un coup d’ etat et que voient faire une cour constitutionnelle ici encore !?

    Apolitique ca m’ interesse meme pas. Personne est apolitique.

  • Les gens qu’on appelle "Technocrates ou Fins stratèges" ont toujours échoué au Burkina ; gageons qu’il fasse l’exception.

  • Mes congratulations à vous Mr le PM.Bon vent à vous.Nous voudrions vous demander le traitement diligent des dossiers des agents au Ministère de la Fonction Publique (Nomination d’emplois, mandatement, avancements, titularisation) et la diminution des prix des produits de 1ère nécessité. Aussi, hormis Mme Rosine SORI COULIBALY des Finances et Harouna KABORE du Commerce,nous souhaiterions du sang neuf dans le Gouvernement.Mrs Ablassé OUEDRAOGO, Hermann YAMEOGO,Luc Marius IBRIGA et Mme Yéli Monique KAM peuvent apporter beaucoup de choses aussi à votre Gouvernement.

    • Bonjour Le Nahourien
      Désolé, mais nous n’avons pas les mêmes priorités. S’occuper de la caste des privilégiés que sont les fonctionnaires, devrait passer après l’urgence sécuritaire.
      En ce qui concerne les futures nominations ministérielles, je trouve que vous avez une drôle de conception de ce qui pourrait-être "du sang neuf"...?

    • Très peu de nos compatriotes vous suivront ! Vos conseils ne sont pas bons mon frère.

  • Ouf, ce n’est pas l’autre Albert, on l’a échappé bel. Ah hia !!!
    Pour le reste, il semble venir du privé, un privé où l’obligation de résultat est fondamentale. Bon vent et va à l’essentiel cher frère !!!!

  • Congratulation Excellency. May you succeed your noble mission .On attend de voir . Yaab ramb la tenkoug wiiligui sore.wena tu taore.

    • Qeul Tengkuga ? Ici au Faso ? il y’a plus Tenkugri que la constitution ? Ses frères l’on imobilisée pour la livrer au viol du RSP-M, et ce, sous le regard de ses enfants.

      Passakziri

  • Mes frères.il semble que le nouveau premier ministre est un bras droit de certains gourous du MPP.le MPSR m’a déçu et je vois déjà l’echec.vous avez trahison la jeunesse qui croyait tant en vous.je regrette d’avoir jubilé le jour du renversement du pouvoir MPP

  • Vu le background du tout nouveau premier ministre, nous osons croire que les audits des entreprises et ministères publics seront réalisés dans l’art et les résultats sincères. Bon vent à lui !!!

  • Vu que c’est un expert dans les audits espérons que les audits lancés dans les entreprises et ministères publics seront réalisés dans l’art et les résultats sincères. Félicitations à lui et bon vent à lui.

  • Dans le choix de nos dirigeants, il faut tenir compte de la diversité culturelle de notre pays. Il y a plein de gens compétents qui ne sont pas de l’ethnie majoritaire. Si c’était un Dioula PR, qui mettait un Dioula PM, les gens allait parler. Si c’était un Bissa PR qui mettait un PM Bissa là encore ça allait être pire. Donc il faudra revoir votre copie. Pas seulement les mossis à la tête du pays. Je n’aime pas ce genre de discours mais quand c’est flagrant, il faudra le dénoncer.
    Secondo, ce nouveau PM ne m’inspire pas du tout compétent pour ce poste à travers son bref CV et aussi à travers sa méthode d’enseignement qu’il donnait dans les privés. Bref, est-ce que le coaching est bon ? Je ne pense pas mais bon je vous accorde le bénéfice du doute.

  • Bon vent au PM ! Il doit éviter de s’engluer dans les complaisances et les faux privilèges de PM et rester lui même.
    Surtout pas de compromission. La rigueur et la gouvernance par l’exemple permettra au peuple d’être vainqueur.

  • Félicitations Dr. nous osons croire que c’est pas copain-copain comme l’ancien pouvoir ? Si c’est tes copains de Johnnie ça va se savoir le peuple est vigilant.

  • nahourien tu semble etre sur une autre planete : un hermann yameogo ds un gouvernement ????? tu as confiance en ce type là ! bon !

  • Je n’ai rien contre Dr, mais il est important de souligner que le Burkinabè n’est plus pret à accepter des compromis sur des dossiers de fraude. s’il y a des manquement faites votre travail et laisser la justice récupérer le dossier pour suite à tenir. Je vous connais très bien pour votre rigueur, c’est pourquoi je tiens ces propos. Bien à vous surtout. Je sais que d’ici trois mois les Burkinabè voudront vérifier vos résultats.
    Bon vent à vous Dr.

  • honte à toi Damiba tu as violé l’équilibre régional. Hey Hey !! Attention : le président est Mossi le PM est mossi. sa ne s’est jamais vu au bf. Ce n’est pas bon. ne piétinez pas les minorités. regardez c’est cela ki ns a occasionné cette guérilla ke ns vivons aujourd’hui. il ne faut jamais sous-estimer le plus petit que soit. ATTENTION SA COMMENCE MAL.

    • Forumiste "Ouedraogo Ami", tu es un oiseau de mauvaise augure, un fauteur de troubles, un apatride, un vaurien, quelqu’un qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. On cherche des fil du pays capables de nous sortir d’affaire durant cette courte transition pas quelqu’un pour bouffer le naam. Il n’y a de pouvoir ou de gâteau à partager selon les régions ou les ethnies. Que le Premier ministre soit peulh, dioula, gourounsi ou mossi, là n’est pas le problème. Mettez de côté cette bêtise du régionalisme.

      On veut seulement des hommes intègres, neutres, travailleurs, patriotes, etc. pour notre navire qui tangue. Tout le gouvernement n’a qu’à être constitué de 80% de mossi ou de gourounsi ou de dioula, pourvu que nous ayons de bonnes réponses à notre situation !!!

  • Je n’ai rien contre Dr, mais il est important de souligner que le Burkinabè n’est plus pret à accepter des compromis sur des dossiers de fraude. s’il y a des manquement faites votre travail et laisser la justice récupérer le dossier pour suite à tenir. Je vous connais très bien pour votre rigueur, c’est pourquoi je tiens ces propos. Bien à vous surtout. Je sais que d’ici trois mois les Burkinabè voudront vérifier vos résultats.
    Bon vent à vous Dr.

  • Félicitations M.OUEDRAOGO. Que Dieu le tout puissant t’accompagne dans ta mission.
    Surtout ne pas vous laisser aller en bateau par ces gens qui se réclament "Propriétaire du départ de Rock", je veux parler de ces OSC mange-mil. La plupart de ces gens n’ont pas d’emploi ; et depuis BLAISE ils ne vivent que de ça.

  • Comme nous le disions des Oiseaux rares dans plusieurs domaines ils en existent au Burkina Faso. Mon presentiment est que le President du Faso Damiba a grouille pour denicher Ouedraogo Albert dont les competences transversales en matieres de Gestion publique et Privee seront utiles dans les missions de la Transition Democratique Burkinabe. Tous nos encouragements a Mr Albert Ouedraogo et a l’equipe de techniciens qui seront mis en place pour les Combats Securitaire, economiques, sociaux et dans la Bonne gouvernance operationnelle et Vertueuse. A mon humble avis, il faut mettre en route un Programme d’Urgence Economique, Social et Securitaire de Developpement (PUESD) qui serait etale sur les Trois prochaines annee. Quel Dieu Sublime aide notre Peuple Burkinabe qui est integre. Salut

  • Bon vent docteur. Que les cieux t’éclairent. vive le Burkina, vive le peuple

  • félicitation ALBERT et surtout courage nous sommes à tes cotés.

  • Bon vent au nouveau PM Albert Ouedraogo. Prions pour notre pays et pour lui car ça ne sera pas facile de faire des réformes en temps de guerre en ouvrant d’autres fronts.

  • ONCLE ALBERT BON ARRIVE !!!!ETRE TRES INTELLIGENT NE SUFFIT PAS POUR GERER UN PAYS.JE PREND TOUJOURS L’EXEMPLE SUR LE PROF CHEIK MODIBO DIARRA ANCIEN PREMIER MINISTRE DU MALIN ET GRAND SCIENTIFIQUE MAIS PIETRE PREMIER MINISTRE.

  • Le problème du Burkina Faso est complexe. Moi j’aurai préféré quelqu’un qui a une expérience de l’administration publique et du milieu politique. En matière d’innovation, je me demande qui peut dépasser le Président Rock. Il a rempli la gouvernance du pays de techniciens du privé et des institutions internationales, d’universitaires et docteurs, de financiers et banquiers, de journalistes et communicateurs. En quoi donc le profil de cet homme a-t-il une valeur ajoutée par rapport à ce que le Président Rock a fait ?

  • Bon vent au nouveau PM. Même si ma conviction est que Tertius Zongo était l’homme de la situation. Vive le Burkina Faso.

    • Valide cher compatriote
      J’ai beaucoup pense a Tertius ne ce reste que pour lancer la machine 6 a 12 mois
      Ou même kalifara sere
      Le problème n’est seulement technique et quelq’un qui saute dans l’administration comme ca je suis inquiete
      Ca me rappelle kaba et je lui avais a la maison du peuple qu’il va echoue et tout le monde m’a regarde comme ???
      Wait and see

  • Toutes mes félicitations au nouveau premier ministre. J’observe cependant que pour une transition dite inclusive, on aurait pu choisir une personne compétente d’une autre région. Le Burkina Faso est un ensemble de régions et d’ethnies. Même dans les dernières nominations de gouverneurs, on observe le même phénomène. Le pouvoir n’est pas seulement bon entre les mains d’une seule ethnie, fussent-elle majoritaire. Les dérives viennent souvent de là. Au Burkina, on a toujours eu peur de se lancer dans les discussions d’équilibre régionale pour éviter la frustration et la colère. Pourtant, il faut avoir le courage d’en parler et arriver à des décisions fortes, avant que souvent les crises ne nous l’impose. Nous sommes intelligents, et avec la sagesse divine nous pouvions arriver à codifier certains principes sacrés dans la constitution du pays, pour un Burkina paisible et prospère. Le Président DAMIBA doit travailler avec les burkinabés compétents tenant compte des équilibres régionales au lieu de s’entourer seulement d’amis promotionnaires ou de connaissant.
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

  • Déjà votre choix semble être réfléchi. Je vous encourage dans la même lancée si réellement vous êtes venu pour travailler. En lisant des informations sur son parcours (du Premier Ministre) c’est un homme capable de faire bouger le pays (Burkina Faso) si toute fois il a déjà mesuré et comparé l’ampleur de la situation depuis temps du Président Thomas Sankara, de l’époque de Blaise Compaoré et celle de Roch Kaboré. Nous n’avons rien à vous apprendre car vous-même auriez subi les effets, les conséquences et les peaux cassées de certains de ces systèmes passés. Je vous souhaite bon vent, que le tout puissant qui guide.

  • Félicitations au nouveau PM. Il y a toujours des éternels insatisfaits. Même si le Président avait nommé l’archange Michel, des gens allaient voir poux sur tête rasée... quittons dans cette affaire de régionaliste. Je ne suis pas mossi mais cela ne me dérange aucunement d’avoir un président et un pm mossi. PM Ouedraogo, ma prière est que la grâce de Dieu vous accompagne. Si votre soucis, c’est le bien être de la population, Dieu lui même vous aidera, mais si c’est le contraire, bref... vous connaîtrez la suite...tout dépend de vous ! Shalom

  • Vivement un gouvernement de commandos c ’est un ancien du PMK lui aussi.

  • Vous savez que ce monsieur a été malmené par le Cdp de Blaise Compaoré ? Ceux du cdp qui pensent se venger de Rock n’ont rien vu d’abord. Heureusement que ce monsieur n’est pas un revanchard comme ceux du mpp et du cdp. Ceux qui seront satisfaits ce sont qui travaillent honnêtement mais ceux qui ont la malhonnêteté dans les intestins peuvent se chercher.
    Bon vent au nouveau PM. Que dieu le guide et le béni.

  • Dr Albert je vous conseille de faire la passation avec Dabire car Zerbo n’a pas grand chose à vous apprendre à part comment couper la 3 G .

  • Félicitation Albert, bon vent à toi
    Cher burkinabé, on est tous Burkinabè ! pourquoi cherche-t-on toujours que telle ou telle ethnie soit à telle ou telle place.

  • Ouedraogo Ami laisse pour toi la actuellement le Burkina veulent Des gens competent et non l’équilibre Des ethnies pourquoi je dit ça ?religionisme le burkina çest Les musulmans qui domine est ce que sil çe lève pour dire eux aussi veulent le poste d’un premier ministre ça va allez ?non pourtant ils on jamai reclamer le site de la presidence ou bien premier ministre donc faite en sorte de Les accompagner

  • 1) Un très bon choix. Quand on dissolvait le bureau ANEB avec la radiation de près de 20 etudiants, moi, mon nom etait sur la 2eme liste en attente des etudiants à radier. Mais, dit-on, le ministre Mouhoussim Nacro en son temps, a demander à temperer les ardeurs. Voici comment, en qui nous concerne, notre radiation a été suspendu et nos bourses ont été coupé, de la forte belle manière : le jour même où on etait aligné pour percevoir les bourses des 3 mois de vacances, nos "cartons" ont été systematiquement confisqué. J’ai failli faire 2 jours (48h) de sommeil d’affilée tant j’ai été sonné. La raison en ce qui me concerne en tant que simple militant nouveau bachelier, juste le fait d’avoir mené un debat en presence du Delegué General du Lycée Zinda.
     L’homme choisi ici rempli un minimum de critère d’espoirs :
     sensibles aux droits humains, droits des travailleurs
     il est sachant en economie
     sachant en gestion d’Entreprise
     pugnace (2eme degagement de l’Université en tant membre du SYNTER.
    2) J’avais porposé la mise en place de seances de formation pour tous les ministres, les parlementaires. Cette formation, initialement à improviser, pourra prendre forme dans un "Institut de Renforcement à la Haute Citoyenneté des PErsonnalités de l’Etat : IRHC. Des BAS-BA à ne point presumer :
     Quelle est le role d’un ministre ?
     LE fonctionnement de toutes les instittutions Republicaines : de tous les 3 cotés Executif, Legislatif, Judiciaire.
     une remise à jour des procedures internes et autres dans tous les ministères
     à la limite, là ou ça n’existe pas encore, instaurer une Charte de Qualité Citoyennetaire (pour servir le fonds et NON la forme contrairement aux obsessions de certains Hommes de Droit) pour toutes les Administrations Publiques : plus de bras long pour avoir rapidement quelque chose. Des delais d’honneur à fixer pour tous les actes et à respecter.
     Etc.
    3) Cela tombe bien et très bien. Le Nouveau Premier Ministre en tant qu’ancien de Deloitte doit savoir mieux que quiconque la preponderance de la vulgarisation, le respect des procedures dans tous les actes internes d’une Administration. Cher Ministre, 1ere des choses, remettez à jour ces Procedure internes dans les Ministères : de l’agent de liaison jusqu’au SG et Ministre.
    4) Pouquoi une vulgarisation des Procedures Internes ? Très souvent, beaucoup de gens travaillent dans les Services sans rien connaitre des regles elementaires regissant les actes qu’il pose. Remettez tout à jour et que les Procedures soient connues de l’Agent de Laison jusqu’au Ministre
    5) La transparence est une valeur republicaine. Et l’on ne saurait etre transparent dans l’ignorance beate des Textes, des Procedures Internes ou Externes. Beaucoup de d’honnetes gens ont été piégé dans leur carrière par ces ignorances en s’en tenant à leur soit-disant SG corrompu jusqu’à la moelle.
    "Dieu reste Burkinabè"

  • les gens oublient vite deh ! ko un president et pm mossi. huum ; kadre ouedraogo n etait pa mossi ; Issouf ouedraogo n etait pas mossi, rock fut 1er ministre il n’etait pas mossi ? arretez ca

  • Il ne faut pas se voiler la face ; on ne peut pas constituer une équipe gouvernementale dans un pays comme le nôtre sans tenir compte des équilibres ethniques, régionaux et religieux. Je n’oublie pas non plus le côté genre qui ne doit pas être négligé. Les gens compétents, on en trouve dans toutes les ethnies.toutes les religions et toutes les régions. Ceux sur le site qui sont en train de dire que le débat sur l’ethnie n’a pas de raison d’être, j’aimerais bien les entendre si par hasard tous les futurs 25 ministres du gouvernement sont de la même ethnie.

    • Forumiste "Alaini", tu es un oiseau de mauvaise augure, un fauteur de troubles, un apatride, un vaurien, quelqu’un qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. On cherche des fil du pays capables de nous sortir d’affaire durant cette courte transition pas quelqu’un pour bouffer le naam. Il n’y a de pouvoir ou de gâteau à partager selon les régions ou les ethnies. Que le Premier ministre soit peulh, dioula, gourounsi ou mossi, là n’est pas le problème. Mettez de côté cette bêtise du régionalisme.

      On veut seulement des hommes intègres, neutres, travailleurs, patriotes, etc. pour notre navire qui tangue. Tout le gouvernement n’a qu’à être constitué de 80% de mossi ou de gourounsi ou de dioula, pourvu que nous ayons de bonnes réponses à notre situation !!!

  • Pourquoi au BF on met chaque les diplômes en avant ?? Il ya des diplômés idiots qui ne savent pas mettre leurs savoirs au profit des autres, le larlé naba hanbga n’est pas allé à l’école de même que le Mogho naba koom, mais ils ont sauvé la haute volta. Être intelligent est très différent que être diplômé. On peut être bien instruit et manqué la transmission et le bon usage des connaissances.

  • Selon rfi , des politicards burkinabes sont frustrés du fait de leur mise a l ecart. Moi j applaudis leur mise à l ecart car notre malheur depuis 33 ans vient de ces gens sans vergogne dont le seul souci est de se remplir les poches.Apprenez chers politiciens a gagner votre vie en travaillant et non en passant par les raccourcis.

  • Bonjour Lefaso.net
    Albert Ouédraogo n’est pas économiste. Il est gestionnaire.
    De la même manière que médecin et pharmacien ne sont pas identiques, que géographe et historien ne sont pas les mêmes, économiste et gestionnaire sont différents.
    En tant que medium, vous participer à la culture des lecteurs et je pense que vous efforcez d’utiliser les termes et expressions correctes participent à cette culture de votre lectorat.
    Bon courage à vous.
    Plein succès au premier ministre Albert Ouédraogo, le spécialiste des manuels de procédures, entre autres.

  • Bravo et tous mes encouragements. Je salue Ce choix, car vous faites partie des meilleurs produits de l’université de Ouagadougou. Le professionnalisme étatique commandite une compétence comportementale fondé sur "l’inclusivité méthodologique" à orientation d’impact de long terme. Cette approche vous impose d’avoir une vision qui décline des objectifs stratégiques dont la posture dans le court terme doit être pertinente en terme de réponses aux attentes du moment. Bon vent à la jeunesse.

  • Et VLAN ,voilà la vérité crue, que vient de publier l’hebdomadaire Jeune Afrique . Depuis hier , quelque chose me taraudait intérieurement ,que le choix de Mr Albert OUEDRAOGO, avait pour origine d’autres considérations, que les seuls critères de compétence technique et d’expérience ,de critères moraux etc. , d’autant ,que plein de cadres burkinabè répondant au même profil de gestionnaire et non d’économiste comme l’a si bien rectifié un internaute précédent ,et ayant fait leurs preuves à la tête de grands services de l’Etat pullulent dans nos ministères .
    Ceci dit ,entendons -nous et comprenons -nous bien . Je n’ai rien contre Mr Albert OUEDRAOGO ,ni contre sa nomination comme Premier Ministre . Je ne le connais pas .
    Seulement, voilà, il faut, que nous ayons parfois le courage de dénoncer une certaine mentalité qui fait beaucoup de mal à notre pays et est peut-être source de tous nos malheurs d’aujourd’hui .
    Il s’agit de ces nominations /promotions basées sur des liens de parenté directe ou indirecte .
    Ainsi ,Jeune Afrique indique clairement ,que Monsieur Albert OUEDRAOGO a été nommé Premier Ministre par le fait, qu’il était et est un proche de Monsieur Pierre Claver DAMIBA ,oncle du Président du Faso SANDAOGO DAMIBA . Et le vieux Pierre Claver DAMIBA aurait pesé de toute son influence sur son neveu pour ce choix .
    Et nous revoilà dans les mêmes pratiques ,les mêmes méthodes des régimes précédents ,notamment ceux de Blaise COMPAORE et de RMCK . Sous le régime de RMCK, qui n’a pas entendu et même constaté qu’un certain nombre de ministres ne l’avaient été que par le fait de la parenté proche ou éloigné du Président RMCK .
    Si ce n’est le cousin ,c’est le neveu ,la cousine ,la nièce ,ou l’enfant de l’oncle ,de la tante ,de la grand-mère etc. etc.
    Voilà l’autre drame des pays africains en général et du BURKINA FASO en particulier . Et malgré les conséquences désastreuses de ces pratiques sur la bonne gouvernance et bonne gestion de nos Etats ,les dirigeants qui succèdent aux autres ne tirent jamais de leçons et pensent toujours que ça n’arrive qu’aux autres .
    Après l’affaire MAIGA Ibrahim, la polémique autour de la prestation de serment et l’investiture du président DAMIBA ,franchement le MPSR aurait pu éviter de fournir encore un autre sujet à polémique ou à suspicion à ses contempteurs . Car quoi qu’on dise ,cette révélation de Jeune Afrique dont la crédibilité ne peut être mise en doute ,suscitera forcément des appréhensions vis à vis du MPSR d’autant que certains crient déjà à l’inobservation de cette règle non écrite de l’équilibre régionale dans le choix des 3 têtes de l’Etat dans notre pays
    Quand à ces vieux ,genre Pierre Claver DAMIBA ,de grâce ,ils ont fait leur temps et leur part de service de l’Etat . Nous les respectons mais de grâce, qu’ils arrêtent maintenant de se mêler de la gouvernance et la gestion du pays de par leur influence sur X ou Y parce que parent . Et comme, ça a commencé avec le choix du premier Ministre, il est à craindre que la formation de l’équipe gouvernementale soit également influencée par des considérations d’ordre parental ,amical ,promotionnaire ,sentimental que par les critères de compétence ,d’expérience ,de dynamisme ,et moralité quand membre influent du MPSR voulant placer son HOMME et/ou son parent .
    WEB Master je n’ai rien de mal .

    • Ainsi ,Jeune Afrique indique clairement ,que Monsieur Albert OUEDRAOGO a été nommé Premier Ministre par le fait, qu’il était et est un proche de Monsieur Pierre Claver DAMIBA ,oncle du Président du Faso SANDAOGO DAMIBA . Et le vieux Pierre Claver DAMIBA aurait pesé de toute son influence sur son neveu pour ce choix...hey jalousie,quand tu tiens l homme noir !pourquoi tonton claver qui du reste n est pas lambda fut il vieux, ne proposerait il pas au neveu un homme qu il estime bien en tant qu expert international pour l exposer moins au risque d échec par la nomination d un inconnu n en déplaise a lambda bavard et jaloux qui ergote en jouant les innocents ?

    • Vous avez toujours été des caisses de résonance de RFI ! Continuez ainsi et on verra si RFI vous ne serez pas obligé un jour d’avouer à RFI ce que vous avez fait sans la nuit dans votre chambre à coucher, pour avoir l’esprit tranquille !

  • J’ai honte et peur de voir des gens parler d’équilibre régional.Nous sommes tous des Burkinabè et c’est l’essentiel.Ouédraogo,Zerbo,Sanou, Diallo...pourvu qu’ils servent bien.Attention ! Attention ! Un Rwanda 94 nous guette avec cette manière honteuse de parler d’équilibre régional.

  • internaute @saksida ,
    je partage votre avis pour qu’on oublie pas les questions socio économiques , mais vous suggérez un programme d’urgence de....
    Lors de l transition de 2014 il Ya eu un programme d’urgence de la Transition dont on connait pas le bilan.
    Je suis personnellement contre les programmes d’urgence

  • Le Albert Ouedraogo d’aujourd’hui est tres different physiquement du Albert Ouedraogo qui est sur la photo. Tout ca n’est que com.

  • C’est Ambroise Kafando alias ’’Keynes’’ qu’il aurait fallait nommer. Rigoureux jusqu’au bout des ongles et integre. Mais bon...

  • Bjr mes chers internautes kwiliga et lewang.Sachez que tout Burkinabè conscient et honnête sait que le domaine sécuritaire est la 1ère priorité des autorités actuelles de notre pays.Pour cela,c’est inutile pour moi de l’évoquer dans mon commentaire . Aussi,c’est vous qui ne faites pas confiance à Me Hermann YAMEOGO.À mon avis,il peut apporter beaucoup de choses au Gouvernement actuel.En outre,le traitement des dossiers des agents publics aussi est capital car ils contribuent énormément pour le fonctionnement du pays et ils ne doivent pas être négligés.

  • Bonjour mes chers internautes kwiliga et lewang.Sachez que tout Burkinabè conscient et honnête sait que le domaine sécuritaire est la 1ère priorité des autorités actuelles de notre pays.Pour cela,c’est inutile pour moi de l’évoquer dans mon commentaire . Aussi,c’est vous qui ne faites pas confiance à Me Hermann YAMEOGO.À mon avis,il peut apporter beaucoup de choses au Gouvernement actuel.En outre,le traitement des dossiers des agents publics aussi est capital car ils contribuent énormément pour le fonctionnement du pays et ils ne doivent pas être négligés.

  • Tous ceux qui parlent de répartition du pouvoir selon la région et l’ethnie sont des oiseaux de mauvaise augure, des fauteurs de troubles, des apatrides, des vauriens, des gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.
    On cherche des fils du pays capables de nous sortir d’affaire durant cette courte période de transition mais pas des gens pour bouffer le naam. Il n’y a de pouvoir ou de gâteau à partager selon les régions ou les ethnies. Que le Premier ministre soit peulh, dioula, gourounsi ou mossi, là n’est pas le problème. Mettez de côté cette bêtise du régionalisme.

    On veut seulement des hommes intègres, neutres, travailleurs, patriotes, etc. pour notre navire qui tangue. Tout le gouvernement n’a qu’à être constitué de 80% de mossi ou de gourounsi ou de dioula, pourvu que nous ayons de bonnes réponses à notre situation !!!

  • Erratum : aurait fallu. Comme ça les ’’Francophones’’ ne vont pas me tomber dessus à bras raccourcis.

  • Attention, ceux qui tirent a boules rouge sur la Transition Democratique de 2014 sont des gens de mauvaise foi ou des mediocres qui provoquent des problemes inutiles. A la fin de la Transition conduite par Michel Kafando et son 1er Ministre Yacouba Isaac Zida, a ete controlee par la Cour d’Etat et la Cour des Comptes, mais rien a dire de mauvais car tout s’est bien passé et la Transition de Michel Kafando a laisse au moins 90 milliards au Tresor public. Par ailleurs, le Programme d’Urgence conduit par un homme competent et integres Mr Sawadogo avant la cloture des dossiers, un Bilan technique et Financier a ete fait dans les regles de l’Art. Cessez donc les insinuations inutiles et recherchons le progres du Burkina Faso.

  • Attention, ceux qui tirent a boules rouge sur la Transition Democratique de 2014 sont des gens de mauvaise foi ou des mediocres qui provoquent des problemes inutiles. A la fin de la Transition conduite par Michel Kafando et son 1er Ministre Yacouba Isaac Zida, a ete controlee par la Cour d’Etat et la Cour des Comptes, mais rien a dire de mauvais car tout s’est bien passé et la Transition de Michel Kafando a laisse au moins 90 milliards au Tresor public. Par ailleurs, le Programme d’Urgence conduit par un homme competent et integres Mr Sawadogo avant la cloture des dossiers, un Bilan technique et Financier a ete fait dans les regles de l’Art. Cessez donc les insinuations inutiles et recherchons le progres du Burkina Faso.

    • Sacksida tu dis : ’’’’’’’’’’Attention, ceux qui tirent à boules rouge sur la Transition Démocratique de 2014 sont des gens de mauvaise foi ou des médiocres qui provoquent des problèmes inutiles.’’’’’’’’’’’
      Je confirme que Michel Kafando et son équipe était des vrais responsables d’une transition transparente, et je ne crois pas qu’aucun premier ministre de transition dans notre pays et son équipe ne pourra égaler a l’équipe de choc de Michel Kafando, surtout avec des personnes comme A. Barry, Joséphine Ouédraogo qui ont montré leurs capacités d’être des responsables de leur mission.
      Quant au premier ministre Albert Ouédraogo, il est mal barré, car la gouvernance de Damiba est déjà taché de mensonges et des magouilles. Et quand on commence mal, on finit mal. Pour Ka la seule chance d’Albert Ouédraogo c’est d’être neutre comme Michel Kafando et qu’importe d’où sort ce "administrateur émérite," la seule chose qu’on le souhaite, c’est qu’il soit aussi dynamique, actif et plein de bonnes idées que l’illustre Michel Kafando,.

      "On espère que la transition qui s’ouvre pourra au moins limiter cette politisation de l’Administration à outrance, qui rime avec inefficacité et mauvaise gestion de la chose publique, et livrera un combat sans merci contre la corruption qui ruine le développement du pays en favorisant l’enrichissement personnel de quelques acteurs cupides et insatiables."

      Et comme je l’ai déjà dit dans un de mes messages à propos des transitions en cours au Mali, en Guinée, ou Tchad, au Burkina, je pense qu’il nous faudrait une bonne dose de parlementarisme et la décentralisation comme substitution aux régimes présidentiels qui ont quasiment tous échoué en Afrique francophone. Il faut effacer de ces parlementaires qui sont les anciens politiciens aux petits pieds alimentaires comme Ablassé Ouédraogo avec sa CODER, L.TIAO et autres (En effet, il n’est pas facile de trouver aujourd’hui des "personnes éclairés comme A. Barry et M. Kafando," Le curseur du premier ministre d’Albert Ouédraogo sur le choix de gouvernement doit se poser sur des personnes neutres.

      Conclusion : On vous regarde ! On sait très bien que les jeunes dirigeants et autres "opposants historiques" sont toujours pleins de bonnes résolutions et d’idées généreuses et "intègres" avant d’accéder au pouvoir, mais ils changent radicalement une fois qu’ils y sont. Outre la pourriture de l’Administration, il y a surtout le défi de la sécurité et la paix, et c’est au pied de ce mur-là qu’on attend le militaire professionnel et aguerri, dont on espère des résultats concrets, rapides et définitifs maintenant, du moment qu’il a utilisé une arme pour faire démissionner un président élu démocratiquement.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique