Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On ne peut penser à être acceptable aux yeux des autres avant de l’être pour nous-mêmes.» MALCOLM X

Burkina : Le Mouvement le Faso, ma patrie (MFP) resserre les rangs derrière les autorités du MPSR

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • lundi 28 février 2022 à 20h05min
Burkina : Le Mouvement le Faso, ma patrie (MFP) resserre les rangs derrière les autorités du MPSR

Le Mouvement patriotique pour la restauration et la sauvegarde (MPSR) continue d’enregistrer l’expression des soutiens populaires pour poursuivre sereinement ses actions qu’il envisage pour le Burkina Faso. Le dimanche, 27 février 2022 à Ouagadougou, lors d’une assemblée générale, le Mouvement le Faso, ma patrie (MFP), coalition composée de 56 associations, a sonné la mobilisation de ses membres pour plancher sur la situation nationale. A l’issue des réflexions, la faîtière a réaffirmé son « soutien sans faille » aux autorités du MPSR pour la conduite des affaires selon la feuille de route qu’il a déclinée au peuple burkinabè.

« Mobilisation des organisations de la société civile pour la réussite des actions de la transition. Quelle contribution du Mouvement le Faso, ma patrie (MFP) ? ». C’est sous ce thème que Honoré Samandoulougou, président du Conseil d’orientation du MFP et son équipe ont échangé. Selon le premier responsable, cette session extraordinaire vise à apporter la contribution de l’organisation au pouvoir du MPSR dans sa marche de construction d’un Burkina de paix, un Burkina réconcilié et un Burkina qui a recouvré ses valeurs d’antan.

« L’idée, c’est d’apporter notre contribution pour le rayonnement du MPSR. Il s’agit, en clair, de voir comment nous allons mobiliser la société civile derrière nos nouvelles autorités afin qu’elles réussissent dans leur projet. (…). Le MPSR est le vecteur de la paix et va répandre cette paix tant cherchée par le peuple burkinabè sur toute l’étendue du territoire national. Le MPSR va lutter contre l’insécurité générée par le grand banditisme et la délinquance urbaine. Le MPSR est la solution à la corruption généralisée », a soutenu Honoré Samandoulougou.

C’est d’ailleurs au regard de la situation nationale, préalablement dépeinte par les responsables du MFP, marquée par une dégradation au plan de la gestion des affaires publiques et qui a poussé la prise en mains par l’armée, que les membres de l’organisation ont décidé de ce « soutien ferme et sans réserve ».

Honoré Samandoulougou

« Nous sommes prêts à être aux côtés des autorités sur tous les terrains de lutte lorsque le besoin se manifestera. Nous appelons les autorités du MPSR à sereinement travailler pour la reconquête des zones occupées par l’ennemi afin de créer les conditions d’un retour des personnes déplacées internes dans leurs localités. Nous plaçons en eux notre entière confiance et appelons toutes les populations à ne pas se laisser distraire et à rester soudées pour le bien de notre chère patrie », ont exprimé des responsables membres du MFP.

Selon Honoré Samandoulougou, après un mois à la tête du pays, le MPSR est d’abord en phase d’organisation pour mieux opérer sur le terrain, car, de son avis, l’organisation est capitale pour une bonne marche. Il demande donc qu’on laisse les nouvelles autorités se mettre à l’œuvre.

« Le MPSR est la solution tant attendue par tous les Burkinabè épris de sécurité et de paix, qui souffraient de voir le nombre de morts augmenter de jour en jour, tant au sein de la population civile qu’au sein des Forces de défense et de sécurité (FDS). Le MPSR est la solution à ces innombrables deuils nationaux qui commençaient à faire partir du quotidien des hommes intègres. Le MPSR est le vecteur de paix et va répandre cette paix tant cherchée par le peuple burkinabè sur toute l’étendue du territoire national », convainquent les participants (voir au bas de page, l’appel de l’assemblée générale).

O.H.L
Lefaso.net

 L’acte qui a sanctionné l’assemblée générale du MFP :

1 – Considérant l’objectif noble que s’est donné le MPSR à savoir la sauvegarde et la restauration de notre chère patrie ;

2 – Considérant l’engagement ferme du MPSR et de son président le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA à travailler à la réconciliation nationale et à ramener la sécurité sur l’ensemble du territoire ;

3 – Considérant l’urgence et la nécessité de toutes les composantes de la société civile et militaire d’accompagner le MPSR pour la réussite de ses actions ;

4 – Considérant la nécessité de l’unité nationale ;

Décide

1 – Du soutien ferme et sans réserve de toutes les associations membres du Mouvement le Faso, ma patrie aux actions entreprises par la transition ;

2 – D’être prêt aux côtés des autorités sur tous les terrains de lutte lorsque le besoin se manifestera ;

3- D’inviter les autorités à travailler à l’union sacrée de toutes les filles et fils du pays autour du développement ;

4- D’inviter les autorités à rendre la réconciliation nationale une réalité pour un retour véritable à la paix ;

5 – D’appeler toutes les composantes de la société burkinabè à s’unir autour du MPSR pour une transition réussie ;

6- D’appeler les autorités à travailler pour la reconquête des zones occupées par l’ennemi afin de créer des conditions de retour des personnes déplacées internes dans leurs localités ;

6 – D’engager toutes les associations membres à développer des actions, des projets de développement pour accompagner les actions du MPSR ;

7- D’inviter les autorités à lutter avec toutes leurs forces contre la corruption, la mal gouvernance et les inégalités sociales

Fait á Ouagadougou, le 27 février 2022

Honoré SAMANDOULOUGOU

Président du Conseil d’orientation du Mouvement le Faso, ma patrie

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Politique : « Nous ne sommes pas insensibles à ce qu’on entend dans l’opinion, que ce soit fondé ou pas », a confié Zéphirin Diabré au sortir d’une visite au MPP
Burkina : L’Assemblée législative de transition "cuisine" le gouvernement sur la sécurisation des régions
Burkina : « On doit tous revoir nos attitudes des temps de paix pour adopter une attitude de temps de guerre », propose Dissan Boureima Gnoumou du PPS
Gestion de la crise sécuritaire : L’ex-président Roch Kaboré n’a pas répondu à une lettre de Mélégué Traoré
Burkina : « Ce sont des fantassins qui sont aujourd’hui au pouvoir, s’ils ne réussissent pas, qui va réussir ? », s’interroge Eddie Komboïgo
Burkina/Situation sécuritaire : « Notre constat est celui de tous les Burkinabè » (Zéphirin Diabré)
Burkina/Politique : « Le CDP reste et demeure le seul et unique parti fort de ce pays », clame Eddie Komboïgo
Dialogue politique au Burkina : « En politique on ne gagne jamais le combat seul, il faut mutualiser les forces », Zéphirin Diabré lors d’une visite de courtoisie à l’AGIR
Burkina-UPC-NTD : « Il est question de voir la contribution que nous pouvons apporter pour sauver le pays » (Vincent Dabilgou)
Alliance “Ensemble pour le Faso” : « Notre objectif, c’est de proposer un nouveau projet politique alternatif », lance Me Guy Hervé Kam
Terrorisme au Burkina : « On ne peut pas négocier en état de faiblesse », prévient Ahmed Aziz Diallo
Alliance “Ensemble pour le Faso” : « Notre objectif c’est de proposer un nouveau projet politique alternatif », lance Me Guy Hervé Kam
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés