LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Production du charbon écologique au Burkina : « Une alternative pour la préservation de l’environnement », selon Abdoul Dramane Conombo, agent des Eaux et Forêts

Publié le mardi 15 février 2022 à 21h32min

PARTAGER :                          
Production du charbon écologique au Burkina : « Une alternative pour la préservation de l’environnement », selon Abdoul Dramane Conombo, agent des Eaux et Forêts

Au Burkina Faso, particulièrement à Bobo-Dioulasso, beaucoup de foyers utilisent le charbon de bois comme source d’énergie pour la cuisson au quotidien. Ce, en raison du pouvoir d’achat qui ne leur permet pas d’utiliser le gaz ou d’autres types de ressources. Cependant, la production de ce combustible est à l’origine de la déforestation massive. C’est pourquoi Abdoul Dramane Conombo, contrôleur des Eaux et Forêts, propose une alternative écologique qui aide les ménages à disposer d’une ressource propre à bas prix et moins dangereuse que le charbon de bois.

Abdoul Dramane Conombo s’est lancé depuis quelques temps déjà dans la fabrication du charbon écologique. La production de ce combustible est, selon lui, une activité à la fois rentable et respectueuse de l’environnement. Il est obtenu grâce à un mélange de poudre de déchets végétaux brûlés et d’eau. A en croire Dramane Conombo, notre consultant formateur sur le charbon écologique, la consommation du charbon de bois peut entraîner des problèmes respiratoires.

Par ailleurs, la production du charbon de bois serait à l’origine de la déforestation massive. Une situation qui amène les forestiers à être sensibles à la préservation de l’environnement. C’est dans cette dynamique que Dramane Conombo propose cette alternative écologique qui va aider beaucoup de ménages. « Le charbon écologique a plus d’avantages que le charbon de bois. Il brûle bien, n’émet pas de fumée et cuit parfaitement les repas. Les tests comparatifs de combustion ont montré que le charbon écologique dure plus au feu que le charbon de bois. Et un peu de charbon écologique suffit pour cuire les aliments », a-t-il expliqué.

Abdoul Dramane Conombo, agent des eaux et forêts

Il a fait savoir aussi que la production du charbon écologique contribue à la préservation de l’environnement, en réduisant la désertification et en gardant toujours les forêts propres. C’est une activité qui contribue à la création de l’emploi pour les jeunes, mais aussi à assainir le milieu de vie, en débarrassant les industries de leurs déchets. En plus d’aider à sauver les forêts, cette activité permet à l’entrepreneur de gagner sa vie.

Un projet ambitieux pour préserver l’environnement

Alors qu’il était élève à l’école des eaux et forêts, Abdoul Dramane Conombo a décidé de mener la réflexion, dans le cadre de la réalisation de son mémoire, sur les bois d’œuvre de la ville de Bobo-Dioulasso. C’est dans ses recherches qu’il s’est intéressé à ce projet de charbon écologique, avec pour objectif de lutter contre la déforestation au Burkina Faso.

« Dans le cadre de mes recherches, j’ai eu à travailler avec des scieurs (menuisier) et dans mes tournées j’ai vu qu’il y avait suffisamment de résidu de sciure de bois stocké. Avec l’actualité, on entendait parler également de charbon écologique du Sénégal ou encore du Ghana. C’est sur YouTube (internet) que j’ai vu des vidéos d’un étudiant qui faisait une présentation et je me suis dit pourquoi ne pas me lancer en même temps dans ce domaine », a-t-il laissé entendre.

Des échantillons de charbons écologiques produits par Abdoul Dramane Conombo

C’est ainsi que Dramane Conombo approchera les responsables de la direction régionale de l’environnement à Bobo-Dioulasso, pour leur faire part de son projet. « C’est après leur avoir expliqué mon idée, qu’ils m’ont mis en contact avec des personnes auprès de qui j’ai appris la formation. Ainsi après ma formation, j’ai commencé les activités de production à domicile. J’ai des ambitions très grandes et je compte ouvrir ma propre production industrielle », a-t-il fait savoir.

A ce jour, Dramane Conombo a pu acquérir certains matériels à ses frais pour la mise en place de son usine, afin de faire de la production du charbon écologique, dit-il, une activité d’envergure pour réduire la désertification. Dans la même dynamique, il continue à se former dans le but de partager ses connaissances avec tous ceux qui veulent embrasser ce métier. A l’en croire, le fruit de ses recherches sur la production du charbon écologique avec des coques d’anacardes est la première en Afrique et la deuxième au monde après la Chine.

Abdoul Dramane Conombo, agent des eaux et forêts

Produire du charbon écologique avec des matières végétales

Pour Abdoul Dramane Conombo, contrôleur des Eaux et Forêts et par ailleurs formateur sur le charbon écologique, plusieurs procédés existent pour obtenir ce combustible. Ce, en fonction du type de déchet produit d’une localité donnée à une autre. « Parmi les déchets qu’on peut utiliser dans la production du charbon écologique, on a des coques d’anacarde ou d’arachide, les sons de riz, les tourteaux de karité, les feuilles ou les herbes, etc. », a-t-il renseigné.

Ces déchets seuls ne peuvent pas produire du charbon écologique. D’où la nécessité de les associer avec d’autres composantes. « De prime à bord, il faut associer des liants afin d’avoir une matière compacte. D’office il nous faut l’eau qui est l’une des matières premières. Après cela, il faut l’amidon qui est l’amidon de source manioc. Les gommes des arbres peuvent être associées également pour rendre la matière compacte. Il faut de l’argile blanche bien pilé qui sera mélangée aussi pour obtenir du charbon écologique », a-t-il expliqué.

Des échantillons de charbons écologiques produits industriellement

Après les mélanges, le charbon est obtenu de manière brute sans passer par la carbonisation ou par la carbonisation, qui est plus conseillée pour éviter les flammes et la fumée lors de son usage. « Pour cette deuxième étape, il faut mettre la matière obtenue dans les fours pour faire évacuer la majeure partie de l’eau qui s’y trouve. Ensuite nous passons au broyage. Après ça, nous passons au mélange du produit avec un liant (en fonction de la composition faite) pour maintenir la matière toujours compacte et moins mouillée. Le mélange devenu homogène, on passe à la fabrication avec les moyens de bord et en fonction de la moule dont on dispose », a indiqué Abdoul Dramane Conombo.

Le charbon écologique est utilisé de la même manière que le charbon ordinaire. Et il est conseillé de l’éteindre avec du sable une fois qu’on finit de l’utiliser. Selon Mr Conombo, ce charbon permet aux ménages d’économiser plus, puisqu’il est moins cher sur le marché et il dure longtemps au feu. Cette activité est donc saluée par des acteurs de la protection de l’environnement.

La production artisanale du charbon écologique

« Toute aide est la bienvenue pour agrandir mon activité »

Abdoul Dramane Conombo est très ambitieux. Toute chose qui l’amène à voir loin dans son projet en dépit des difficultés financières. Pour positionner son entreprise comme leader dans la fabrication du charbon écologique au Burkina Faso, il dit avoir besoin d’accompagnement. C’est pourquoi il multiplie les actions pour acquérir des équipements de production de masse. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Contacts :
_abdramanconombo@gmail.com
WhatsApp 71076842
76307916

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique