Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse.» Nelson Mandela

Cas Nayabtigoungou Congo Kaboré : sévir pour l’exemple

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • vendredi 25 novembre 2005 à 08h17min

Nayabtigungu CongoKaboré

Le candidat Nayabtigoungou Congo KABORE est passible de poursuites judiciaires pour avoir enfreint l’article 46 du Code électoral en s’inscrivant frauduleusement trois fois sur la liste électorale. Il appartient à la CENI de prendre toutes les mesures possibles pour que l’intéressé soit traduit devant la justice et qu’il soit puni comme il se doit pour servir d’exemple.

Sous prétexte qu’il veut vérifier la fiabilité du fichier électoral, le candidat KABORE Congo Nayabtigoungou a bafoué la loi en s’inscrivant sous de fausses identités. Dans les trois bureaux de vote où il s’est inscrit, à chaque fois, il a changé d’identité pour tromper la vigilance des gestionnaires du fichier.
Dans le premier bureau de vote, il s’est présenté en donnant sa véritable identité KABORE Congo Nayabtigoungou, dans le deuxième bureau de vote, il s’est présenté sous l’identité KABORE Congo Nayabtigoungou Emmanuel et dans le troisième bureau de vote, il a tout simplement changé de localité et de naissance. A l’analyse, l’on se rend compte que l’individu a certainement utilisé plusieurs documents civils pour accomplir sa basse besogne. Pire, son objectif n’était pas de vérifier la fiabilité du fichier, mais, bel et bien une tentative de fraude, car rien ne prouve que le sieur Nayab n’a pas fait autant pour ses militants.

Que dit la loi ?
Le Code électoral dans son article 46 stipule que : « Nul ne peut être inscrit sur plusieurs listes ni être inscrit plusieurs fois sur la même liste ».
Cette disposition de la loi a donc été manifestement enfreinte par Nayab.

Comme l’a soutenue le président de la CENI, M. Moussa Michel TAPSOBA lors d’un passage télé. « Il serait mieux pour M. Nayabtigoungou Congo KABORE qu’il soit élu au soir du 13 novembre pour bénéficier de l’immunité présidentielle, sinon nous allons le poursuivre ». Nayab ayant donc recueilli 0, 31 % des voix et donc dernier des candidats, n’est sous la protection d’aucune immunité et peut bel et bien être poursuivi pour fraude. Il sied donc que les déclarations du président de la CENI ne restent pas lettre morte et que l’intéressé soit effectivement poursuivi. Cela servira d’exemple pour tous ceux qui auront d’aventure de telles velléités de fraudes.

Que risque M. Nayab ?
« Toute personne qui se fait inscrire sous un faux nom ou une fausse qualité ou qui, en se faisant inscrire a dissimulé une incapacité prévue par la loi ou qui se ferait inscrire frauduleusement sur plus d’une liste, sera punie d’un emprisonnement d’un mois à un an et d’une amende de dix (10 000) à cent mille (100 000) francs CFA ou l’une de ces deux peines ». Article 101 du code électoral. Le candidat malheureux pour reprendre le terme de l’autre était bien conscient de l’acte qu’il posait et des risques qu’il encourait. Mieux, l’intéressé a manifesté publiquement en exhibant ses trois cartes d’électeur dans le seul but de dénigrer l’institution en charge de l’organisation du scrutin mais surtout mettre à mal la crédibilité de l’élection.

Qui peut dire que l’acte qu’a posé M. Nayabtigoungou Congo KABORE n’a pas été suivi par d’autres ? La loi doit s’appliquer dans toute sa rigueur pour que de telles ignominies ne se répètent plus.
Que sera notre pays et notre démocratie si de tels personnages accédaient au pouvoir d’Etat ? Nayab a-t-il voté trois fois le jour du scrutin ? Autant de questions que le citoyen lambda se pose. Aux premiers responsables de la CENI de prendre toutes les dispositions pour que la loi soit appliquée et dans toute sa rigueur.

Par Frédéric ILBOUDO

L’Opinion

P.-S.

Voir notre dossier :
Présidentielle 2005

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés