LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Les OSC à Kosyam : Le président du Faso invite les acteurs à une autocritique

Lefaso.net

Publié le mercredi 9 février 2022 à 19h20min

PARTAGER :                          
Les OSC à Kosyam : Le président du Faso invite les acteurs à une autocritique

(Ouagadougou, 9 février 2022). Le président du Faso, le Lieutenant-Colonel Paul- Henri Sandaogo Damiba a échangé ce matin, avec des représentants d’Organisations de la société civile (OSC) burkinabè. Une rencontre voulue par le chef de l’Etat pour expliquer la vision du Mouvement patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) à ces acteurs et les inviter à une pleine participation à l’œuvre de construction nationale.

Selon le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, la situation que vit actuellement le Burkina Faso, « n’est pas seulement l’échec des acteurs politiques mais également l’échec de beaucoup d’institutions et de structures ». Il a donc invité les membres des OSC à une autocritique, et à être les acteurs du changement que nous voulons pour notre pays. « C’est le lieu de se critiquer dans le but de voir objectivement les pans sur lesquels on doit, ou on peut revoir sa manière d’agir », a-t-il déclaré.

Les OCS présentes à cette rencontre ont réaffirmé leur soutien aux nouvelles autorités du pays et exposé quelques préoccupations au chef de l’Etat. Ces préoccupations se rapportent entre autres à la sécurisation du pays, au retour de tous les déplacés internes dans leurs localités et à la prise en compte des OSC et des jeunes dans la construction du Burkina nouveau entamée par le MPSR.

Le président du Faso a rassuré les membres des OSC de sa disponibilité à travailler avec toutes les filles et tous les fils du pays, dans un élan patriotique pour un Burkina de paix et de sécurité retrouvées pour tous. Seul l’intérêt supérieur de la Nation doit guider notre action a conclu le chef de l’Etat.
 
Direction de la communication de la présidence du Faso

PARTAGER :                              

Messages

  • Je vois que la salle était archicomble. Soonb la wagda comme on le dit en mooré !

  • Meme l OSC de El hadj CONOMBo, l OSC maman des FDS ont fait allegence a la junte.Seul le M21 me semble etre la.seule OSC a rester egale a elle meme sans rejoindre la soupe du Mpp et acolytes.Il y a trop d osc cameléon dans ce pays.

  • Pour le bon fonctionnement de la transition et une bonne concentration pour s’attaquer aux préoccupations et priorités du pays, j’invite le Président du Faso à inviter les OSC
    à s’abstenir d’organiser une quelconque marche pour soutenir le MPSR. Tout le peuple est déjà derrière le MPSR y compris les OSC. Donc plus besoin d’organiser quoi ce soit pour soutenir le pouvoir.

  • On va soutenir le MPSR à condition qu’il se démarque de la FranceAfrique. Barkhane, forces spéciales françaises, on ne veut plus voir ces gens sur le territoire burkinabè. En plus, par rapport au Mali, que le MPSR se démarque des valets de la CEDEAO. Le Burkina doit collaborer étroitement avec le Mali pour contrer les sanctions de la cedeao.

    • Bonjour Jean Paul
      Hum, prenons exemple sur le Mali...
      Mettons les français dehors...
      Difficile de s’y retrouver. Quel exemple nous donne le Mali ?
      Expulser l’ambassadeur français en conservant la coopération avec Barkhane, se faire protéger par les mercenaires de Wagner, tout en niant leur présence, Chasser le contingent danois de Takuba tout en réalisant des opérations militaire conjointes avec cette même force dans le Liptako, alors que la veille, Choguel Maïga les dénonçait comme cherchant la partition du Mali.
      La virulence des propos, les fâcheries diplomatiques, ne seraient-elles que des démonstrations de force virtuelles, pendant que la junte évolue comme elle peut entre ses anciens et ses nouveaux maitres et que le peuple malien souffre déjà des discordes engendrées par les putschistes ?

    • Kwuiliga soit tu n’as rien compris à ce qui se passe au Mali soit tu es de mauvaise foi. Mais je pencherais plus pour le fait que tu n’as pas compris vu tes analyses
      SOME

  • Si DAMIBA prend de fortes décisions et si ces décisions rencontrent de la résistence sous-régionale et internationale, nous sortirons manifester tous ensemble pour le Soutenir.
    On ne gaspille pas deux fois sa chance. Nous avons massacré Sankara et Norbert Zongo. Nous n’allons pas abandonner DAMIBA, au grand Jamais. Mais si la marche de soutien s’avère indispensable, on la fera de la meilleure manière qu’aucune autre au monde !
    Toutes mes Félicitations à DAMIBA et au MPSR.
    Jusqu’à présent, zéro faute.
    J’apprécie énormément.

  • Le MPSR à travers son président convainc et séduit chaque jour les burkibabè à travers des à les concrets.
    La mise en place d’une commission bénévole pour proposer une charte et une feuille de route de la transition, le franc parler devant les partis politiques pour keur dire que pour le moment il ne ompte oas les inclure, la dissolution des collectivites locales dont des partis politiques s’étaient partagés en installant leurs militant pour la vente des parcelles, la sommation aux membres du précédent gouvernement de libérer les illustrations cousues ministérielles ou pendant six mois des anciens ministres pouvaient jouir des avantages liés au fonctionnement tions de ministres même en étant plus fonction, le retour des V8 blindés au oarc de l’état et de tout le materiel (téléphones, ipad, micro ordinateurs etc.).
    La suspension des missions et ateliers dont certains DG
    Faisaient signer des ordres de missions oar leur chauffeur dans les régions sans qu’eux mêlés E déplacent, le ministère du commerce fuge d’exemples à cet effet. Le MPSR devra surtout faire attention aux hygiène, lions, déguisés en brebis pour entrer dans la bergerie. Les pirouettes de certaines osc telles que celles d’un certain prince koanda, de mouvement endogène et biens d’osc rées et entretenues par des partis politiques qui aujourd’hui veulent hanter et faire le griotisle avec le MPSR. Même les activistes précipitamment rentrés des grands pays ne devront pas faire l’objet d’une attention quelconque. Les hommes de tenue qui ont pris le risque de perpétrer ce coup d’état savent qu’ils n’ont pas droit à l’erreur. C’est une action bien murie, réfléchie avec un objectif bien fixé : assurer la sécurité du peuple Burkinabé, assurer la libération des zones occupées par l’ennemi, et assurer le retour des populations déplacées dans leur localités avec l’administration sociale, scolaire, sanitaire, agricole etc.
    Les histoires de mission même de Dubzï 2020 ne sont pas prioritaires pour le moment. Nous avons des ambassadeurs dans la région qui pourront représenter ke Burkina Faso à ces événements. C est d’ailleurs leur rôle. Ol faudra geler les missions et ne permettre que celles qui sont d’un intérêt certain pour le pays.
    Vive le MPSR,
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

  • Chacun peut faire son autocritique, y compris celui qui oriente le pays actuellement.
    Est ce que les ONG nombreuses qui interviennent au Burkina pour soutenir le développement vont rester au Burkina ou au Mali ?
    Elles vont aller dans des contrées plus tranquilles en Afrique, comme le Sénégal.
    Le Burkina a tout à perdre et La Chine ou La Russie vont profiter de venir s’installer pour en tirer largement du profit.
    Dans les villages, les terroristes trouvent du soutien car ils distribuent de l’argent. Il faut comprendre que l’argent est l’origine de bien des maux.

  • Bonjour,

    @Jean Paul, nous sommes parfaitement d’accord avec vous.
    L’armée Française et alliés doivent quitter le Burkina le plus tôt possible pour permettre à nos autorités de payer leurs propres hélicoptères de combat comme le Mali.
    Nous n’avons plus besoin de Barkhane et son convoi, les impérialistes et leurs valets locaux.
    Les autorités actuelles doivent prendre ce volet au sérieux car c’est ce volet qui a poussé le peuple à haïr le régime déchu : « payez des hélicoptères civils pour transformer en hélicoptères militaires car les mauvais accords nous empêchent de payer nos propres hélicoptères ». Quelle honte pour un pays souverain, libre et indépendant.
    Nous ne voulons plus voir l’armée française sur le sol burkinabè, c’est très sérieux car nous ne voulons plus perdre nos frères et sœurs à cause de ces bêtises.

    La Patrie ou la mort, nous vaincrons !!!!!
     !

  • Tans pis pour le MPRS s’il se laisse prendre dans le jeu macabre de ces fausses OSC. Elles sont plus nocives que les partis politiques et Mr s’en rendra compte dans peu de temps. Les OSC, c’est la nouvelle et terrible plaie du Burkina Faso et à quelques exceptions près, elles sont constituées de truands adeptes de la courte échelle pour vivre en sangsue sur le dos peuple. Mais comme toute stratégie malhonnête, les fausses seront découvertes par le peuple et disparaîtront d’elles-mêmes. Révisait ezekiel l’histoire récente du BURKINA et vous confirmerez ! Damiba est averti !

  • La logique voulait qu’on emprisonne un certain nombre d’individus pour les permettre de réfléchir. Ces gens sont à 70% responsables de nos échecs, pour avoir soufflé le chaud et le froid et œuvrés à influencer certains responsables.
    Le MPSR devait ignorer ces troubles développements.

  • Bonjour à tous les internautes,
    Merci Zoeyande, car nombreuses sont ces OSC qui n ont pu promouvoir de bonnes pratiques dans tel ou tel domaine.....
    Mais le MPSR doit justement ouvrir l’ œil et ne pas se laisser divertir.
    Jugez en vous même : le nombre de maquis sur toutes les grandes artères, les adolescents et adolescentes qui fréquentent des dancing et qui boivent au point de se ruiner, la prostitution à ciel ouvert le soir venu aux abords des lycées et collèges, les chambres closes en pleines maisons d’habitations, dans les quartiers Dapoya, Paspanga, ouidi.... et j’ en passe, les attroupements bizzars en ce temps d insécurité qui méritent d’ être démantelés chauqe fois que la police est contactées mais rien...... les plaintes adressées aux maires n’ ont produit aucun effet.......heureusement que la police nationale a commencé à se faire sentir pour ce qui est de la circulation des poids lourds.....
    Un pays en lambeau tellement l’ incivisme et le raccourci ont pris le dessus sur tout...
    Des enfants qui décrètent des grêves pour un oui ou un non, des kermesses qui donnent lieu à la consommation de CHINCHA, alcool et stupéfiants......qui l’ aurez cru si Thomas Sankara était toujours vivant.
    Nous avons tous démissionné face à tous ces maux.........
    Messieurs du MPSR, le combat intérieur contre les maux de notre société doit faire partir de vos prérogatives, comme l’ insécurité avec mes mérréants.

  • Allons seulement, que chacun se rappelle sincèrement et honnêtement de ses propos à l’heure de l’évaluation. évitons l’hypocrisie et les préjugés stigmatisants.
    chaque acteur est dans son rôle.

  • Monsieur Jean Paul ; on ne veut même de ton soutient.
    Tu as soutenu BLAISE, il est tombé et parti en Cote d’Ivoire
    Tu as soutenu ,ZIDA il est tombé et parti au CANADA
    Tu as soutenu ,Rock il est tombé et attend d’aller à la MACO pour détournement massif des fonds publiques.
    Tu veux maintenant soutenir DAMIBA : !!!!
    NON NONO ET NON

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique