Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Procès Thomas Sankara : Les réquisitions diversement appréciées par les avocats des différentes parties

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • LEFASO.NET • mardi 8 février 2022 à 13h56min
Procès Thomas Sankara : Les réquisitions diversement appréciées par les avocats des différentes parties

Incompréhension pour certains, soulagement pour d’autres, les réquisitions du parquet militaire ne font pas l’unanimité auprès des conseils des différentes parties. Me Julien Lallogo de la partie poursuivante ne comprend pas comment Elisée Yamba Ilboudo écope de 11ans de prison ferme, alors que le parquet reconnaît qu’il a coopéré en disant la vérité.

Il devrait, selon lui, bénéficier de circonstances atténuantes et donc d’une peine moins sévère. Me Lallogo s’étonne aussi quand le parquet dit ne pas disposer d’éléments à charge contre Ouédraogo Tibo, alors que l’instruction a démontré qu’il était celui-là qui avait été désigné pour exécuter le père de la révolution le 02 octobre 1987.

Me Anta Guissé également avocate de la partie civile, trouve incompréhensible les réquisitions du parquet, surtout en ce qui concerne Jean Pierre Palm pour qui il est requis 11 ans de prison avec sursis. L’avocate précise que la responsabilité de Palm, en ce qui concerne le chef d’accusation de complicité d’attentat à la sûreté de l’état ayant entraîné la mort de Thomas Sankara et de ses compagnons, est prouvée. Elle dit espérer que le tribunal prenne la mesure de l’incohérence de ces réquisitions et applique les peines appropriées.

Du côté des avocats de la défense, Me Zaliatou Awoba trouve assez sévères les réquisitions du parquet. "Au vu du déroulement du procès, si nous partons du fait que les parties civiles n’ont pas demandé une quelconque vengeance, mais que justice soit faite, je pense que dans la balance de la justice on doit mettre tous les éléments pour ce genre de décision". Confiante en la justice militaire, Me Awoba dit espérer que les peines qui seront infligées à leurs clients soient plus clémentes que celles demandées par le parquet.

Me Nebié, avocate de Ouédraogo Tibo approuve totalement la position du parquet sur son client. Pour elle, celui-ci n’a fait qu’exécuter des ordres et a tout mis en œuvre pour éviter une effusion de sang. Elle compte au cours de ses plaidoiries, consolider la thèse selon laquelle il n’y a pas d’éléments à charge contre son client.

L’audience reprendra le mardi 1er mars 2022 au tribunal militaire de Ouagadougou, après une suspension de trois semaines qui devra permettre aux avocats des mis en cause de peaufiner leurs arguments.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 février à 16:26, par Nyfou En réponse à : Procès Thomas Sankara : Les réquisitions diversement appréciées par les avocats des différentes parties

    Pou moi, le parquet devrait revoir les peines. Un monsieur comme Jean Marc Palm ne peut pas avoir une peine avec sursis. Il est l’un des cerveaux dans ce coup qui à endeuillé toute la nation Burkinabè en cette soirée du 15 Octobre. Lui, Gilbert Diedieré et Blaise Compaoré doivent tous croupir en tôle. Aussi, je voudrais avoir une idée sur l’avancée du dossier Norbert Zongo et compagnie. Un dossier qui doit voir la présence du petit président de tous les temps en son temps, je parle de François Compaoré.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dossier Thomas Sankara et autres : Le volet international en cours, l’inhumation des restes en perspective
Procès Thomas Sankara : Les accusés condamnés à payer 1 franc symbolique aux ayants droit du père de la révolution
Procès Sankara et compagnons : Quand les réclamations « fantaisistes » fâchent les avocats de la défense !
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : L’État réclame plus d’un milliard 145 millions de francs CFA pour les préjudices subis
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : La famille de feu Thomas Sankara réclame une "somme symbolique"
Procès Thomas Sankara : Sept personnes condamnées font appel
Procès Sankara et douze de ses compagnons : L’audience sur les intérêts civils est renvoyée au 25 avril 2022
Procès Thomas Sankara : « Au Burkina, quand on parle de réconciliation, on revient presque toujours à la question de la grâce ou de l’amnistie » (Me Boukary Willy)
Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale
Procès Thomas Sankara et douze autres : Justice enfin pour les familles !
Procès Thomas Sankara et douze autres : Ablassé Ouédraogo trouve le verdict humiliant pour certains condamnés
Procès Thomas Sankara et douze autres : Une victoire dans la lutte contre l’impunité, selon les avocats de la famille de l’ancien président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés