Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Procès « Thomas Sankara et douze autres » : 30 ans de prison requis contre Blaise Compaoré et 20 ans contre Gilbert Diendéré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • LEFASO.NET • mardi 8 février 2022 à 23h14min
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : 30 ans de prison requis contre Blaise Compaoré et 20 ans contre Gilbert Diendéré

Le parquet militaire a requis 30 ans de prison ferme contre l’ex-président Blaise Compaoré et l’adjudant à la retraite Hyacinthe Kafando, tous deux fugitifs dans le dossier de l’assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons. Quant au général Gilbert Diendéré, numéro 2 du Centre national d’entraînement commando au moment des faits, le parquet a requis contre lui, 20 ans de prison ferme.

La partie poursuivante a également requis 20 ans de prison contre les soldats Idrissa Sawadogo et Nabonswendé Ouédraogo et Bossobé Traoré, le soldat de la garde de Thomas Sankara, accusé d’avoir été la taupe au conseil de l’Entente.

Le parquet a requis l’acquittement pour les médecins militaires Diébré Alidou et Kafando Hamado pour cause de prescription de l’action publique. Le premier avait porté la mention « mort naturelle » sur le certificat de décès de Thomas Sankara tandis que le second est accusé également de faux en écriture publique ou authentique pour avoir apposé la mention « mort accidentelle » sur le certificat de décès de Bonaventure Compaoré, employé à la présidence.

Le parquet militaire a également requis l’acquittement pour trois militaires, accusés de complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat pour infraction non constituée. Il s’agit du colonel à la retraite, Tibo Ouédraogo, commandant de l’Escadron motocycliste commando (EMC) à Pô, de l’adjudant-chef Albert Pascal Sibidi Bélemlilga et de l’adjudant-chef major Diakalia Démé, tous les deux en service à l’EMC.

Quant au colonel-major, Mori Aldiouma Jean Pierre Palm, il est requis contre lui 11 ans de prison assorti de sursis. Onze ans de prison ferme ont également été requis contre Yamba Élysée, le soldat dont Me Prosper Farama a salué la sincérité dans la narration des faits. Trois ans de prison ferme et une amende ferme de 900 000 F CFA ont été requis contre Tondé Pascal, le chauffeur de Gilbert Diendéré, accusé de subornation de témoin.

A la fin des réquisitions, le parquet a demandé que les mandats d’arrêt internationaux contre Blaise Compaoré et Hyacinthe Kafando soient maintenus.

Après les réquisitions du parquet, les avocats de la défense ont demandé un mois afin de bien se préparer pour assurer la défense de leurs clients. Mais le tribunal leur accorde finalement trois semaines de préparation. L’audience reprendra donc le mardi 1er mars 2022.

LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dossier Thomas Sankara et autres : Le volet international en cours, l’inhumation des restes en perspective
Procès Thomas Sankara : Les accusés condamnés à payer 1 franc symbolique aux ayants droit du père de la révolution
Procès Sankara et compagnons : Quand les réclamations « fantaisistes » fâchent les avocats de la défense !
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : L’État réclame plus d’un milliard 145 millions de francs CFA pour les préjudices subis
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : La famille de feu Thomas Sankara réclame une "somme symbolique"
Procès Thomas Sankara : Sept personnes condamnées font appel
Procès Sankara et douze de ses compagnons : L’audience sur les intérêts civils est renvoyée au 25 avril 2022
Procès Thomas Sankara : « Au Burkina, quand on parle de réconciliation, on revient presque toujours à la question de la grâce ou de l’amnistie » (Me Boukary Willy)
Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale
Procès Thomas Sankara et douze autres : Justice enfin pour les familles !
Procès Thomas Sankara et douze autres : Ablassé Ouédraogo trouve le verdict humiliant pour certains condamnés
Procès Thomas Sankara et douze autres : Une victoire dans la lutte contre l’impunité, selon les avocats de la famille de l’ancien président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés