Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Gilbert Diendéré n’assume jamais ses responsabilités », soutient Me Prosper Farama

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • LEFASO.NET • lundi 7 février 2022 à 12h52min
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Gilbert Diendéré n’assume jamais ses responsabilités », soutient Me Prosper Farama

Lors de ses plaidoiries, Me Prosper Farama a tenté de décrire la personnalité des trois principaux accusés dans le procès sur l’assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons. Il s’agit de Blaise Compaoré, accusé d’attentat à la sureté de l’Etat, complicité d’assassinat et recel de cadavre ; de Hyacinthe Tousma Kafando, accusé d’attentat à la sureté de l’Etat et d’assassinat et de Gilbert Diéndéré accusé d’attentat à la sureté de l’Etat, complicité d’assassinat, recel de cadavre et subornation de témoins.

Selon Me Prosper Farama, Blaise Compaoré, absent de ce procès, est connu pour être un homme calme, discret mais froid à l’action. Avec Gilbert Diendéré, ils ont été violents pourtant ils ont dit que Thomas Sankara était violent et avait fait tuer des gens. Ils ont dit que Thomas Sankara gouvernait seul et avait le culte de personnalité. Sous Blaise, ce n’était pas de l’autocratie mais de la dictature. La psychologie des gens méchants, c’est de toujours justifier leurs actions.

S’appuyant sur les déclarations d’autres accusés, Me Prosper Farama dira que Hyacinthe Kafando était capable « pour un rien » d’abattre qui il voulait. « C’était un dieu après Dieu ou plutôt un diable après Dieu. Il était indiscipliné, non maîtrisable. Mais je crois que tout ça, c’était après le coup d’Etat. Pour avoir permis de mettre des gens au pouvoir, il pouvait prendre ses aises », pense l’avocat.

« Gilbert Diendéré, je ne le connais pas. Mais de ce que j’ai pu lire ou entendre, c’est un homme calme, sympathique sauf si ce n’est qu’une apparence. Il est très intelligent même s’il a fait ce qu’on appelle le coup d’Etat le plus idiot du monde. Mais l’un de ses défauts est qu’il a mal à la responsabilité. Ayant été au cœur d’un système, il n’assume jamais ses responsabilités », a déclaré Me Farama.

Et pour étayer ses propos, il évoque l’affaire Dabo Boukari du nom de cet étudiant en 7e année de médecine torturé au conseil de l’Entente, assassiné le 19 mai 1990 et dont les restes ont été retrouvés à 10 km de Pô. Selon l’avocat, même si Gilbert Diendéré n’est pas accusé dans ce dossier, il refuse de reconnaître sa responsabilité. Idem dans l’affaire David Ouédraogo, employé de François Compaoré, torturé jusqu’à mort par des soldats de l’ex-régiment de sécurité présidentielle dont il était le chef.

« Gilbert Diendéré et Blaise Compaoré, c’est une amitié de longue date. Le général Diendéré est loyal. Il est le pendant et répondant militaire de Blaise. Il était ses yeux, ses oreilles et sa peau car quand vous touchez à Blaise, vous touchez à Diendéré », a lancé Me Prosper Farama avant de tenter de donner une explication à la loyauté du général Gilbert Diendéré envers Blaise Compaoré.

Selon l’avocat, l’ex homme de main de l’ancien président, vient d’un village nommé Song-naaba qui signifie « aider le chef ». A en croire Me Prosper Farama, cela expliquerait le fait qu’il n’ait jamais voulu du pouvoir ou que sa tentative de renverser les autorités de la Transition ne se soit soldée par un échec en 2015. « Sans lui, Blaise n’aurait jamais accédé au pouvoir et n’aurait pas fait 27 ans de règne », conclut Me Farama.

LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 février à 13:05, par Klamou En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Gilbert Diendéré n’assume jamais ses responsabilités », soutient Me Prosper Farama

    J’ai l’impression que pour Me Prosper Gilbert Diéndéré est un élémi à abattre.
    Pourquoi cette acharnement sur lui.
    Nous avons besoin sans doute de la vérité , mais là j’ai doute fort.

    Quelle haine !

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 14:02, par HUG En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Gilbert Diendéré n’assume jamais ses responsabilités », soutient Me Prosper Farama

    _Comme le jugement du coup d etat de 2015 Mr diendere refuse de s assumer.Un homme affronte son ddestin il ne le fuit pas.Comme son mentor qui a pris la nationalite ivoirienne.Norbert Zongo disait qu on doit avoir le courage de s assumer.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 14:12, par SIDNABA En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Gilbert Diendéré n’assume jamais ses responsabilités », soutient Me Prosper Farama

    NON et NON internaute Klamou. Me Farama n’a dit que la pure vérité sur cet officier félon qui a fait le coup d’Etat le plus bête du monde. Il n’y aucune haine de la part de Maître Farama. C’est vrai, depuis ce procès il ne fait que divaguer sans jamais assumer ses responsabilité souvent évidentes en tant que chef du Camp du Conseil de l’Entente. C’est triste pour quelqu’un qui porte un grade de Général.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 14:34, par Sheikhy En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Gilbert Diendéré n’assume jamais ses responsabilités », soutient Me Prosper Farama

    C’est une plaidoirie. Il n’y a pas affaire haine. Sinon, connaissant le président, il allait recadrer. Quand on suit bien la technique de Me Farama, il donne les côtés positifs des personnes avant de commenter leurs mauvais actes. Et il a raison parce que ces gens là auraient pu servir leur pays de la bonne manière si ils avaient voulu. Ce qu’il décrit correspond à ce que je pense aussi. Et le Golf avait vraiment assumer ses responsabilités depuis le début, on aurait éviter beaucoup de choses dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 17:14, par Ka En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Gilbert Diendéré n’assume jamais ses responsabilités », soutient Me Prosper Farama

    ‘’’’’’’’’’’’’’’’’’’’« Gilbert Diendéré, je ne le connais pas. Mais de ce que j’ai pu lire ou entendre, c’est un homme calme, sympathique sauf si ce n’est qu’une apparence. Il est très intelligent même s’il a fait ce qu’on appelle le coup d’Etat le plus idiot du monde. Mais l’un de ses défauts est qu’il a mal à la responsabilité. Ayant été au cœur d’un système, il n’assume jamais ses responsabilités », a déclaré Me Farama.’’’’’’’’’’’’’’’’’’

    Merci maître : Comme je l’ai déjà dit, Gilbert Diendéré, Jean P. Palm, Tamini, Blaise Compaoré, n’échapperont pas aux juges militaires qui les connaissent mieux que quiconque au Faso.

    Pour ces criminels en puissance le droit sera dit car, Le canari de chacun d’eux est cassé. impossible de le reconstituer en l’état. Ils sont condamné a payer, car, les cris des morts sont entendus par Dieu. Il vaut mieux n’être pas ne que d’avoir a subir le courroux de Dieu. Il est donc temps pour Diendéré Gilbert d’oublier ses mensonges et payer cette lourde dette. Avec son complice Blaise Compaoré ils ont eu 27 ans de jouissance et d’honneur. Il aura l’éternité pour payer. Les remarques incongrues de Klamou et autres n’y changeront rien. Le temps de pénitence et de supplice sans fin est arrivé. Comme on dit la fin d’une chose vaut mieux que son début.

    Maître, il est inutile de prêcher dans le désert avec un menteur comme ce félon. Vouloir qu’un menteur vous dise la vérité, c’est comme on ne peut réveiller celui qui ne dort pas. « Le mensonge dégrade la dignité de l’homme, il suppose dans celui qui l’emploie le dessein prémédité de vouloir tromper. De quel œil le menteur peut-il être regardé dans le monde par les gens sensé et raisonnables ? Aucun ne doute, les juges militaires ont déjà calqué les mensonges des trois meneurs Diendéré, Jean P. Palm, Tamini de ce crime odieux, et ils méritent des condamnations à la hauteur de leurs actes.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 18:10, par Dedegueba Sanon En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Gilbert Diendéré n’assume jamais ses responsabilités », soutient Me Prosper Farama

    Maître Farama, en règle générale vos interventions sont empreintes d’une apparente connaissance du droit et d’une rigueur scientifique.. Mais faire ici le parallèle entre le village d’origine de Golf et l’échec de son putsch ne me paraît pas pertinent. Je crois savoir que la métaphysique n’a pas droit de cité en droit. Je ne trouve aucune haine dans votre discours envers Golf, mais la référence à son village, qui justifierait sa fidélité à Blaise est surprenante de votre part. Moi j’aurais tendance à mettre leur amitié sur le compte du fait que Tom Sank avait sanctionné Fatou DIALLO (alors fiancée de Golf), pour légèreté au Congo alors que Blaise avait soutenu Golf contre Tom Sank...
    Effectivement Song Naaba est à peine 5km de Yako sur l’axe Yako Latoden. Maintenant, si Golf a violé un interdit en prenant le pouvoir par son putsch foireux, alors il ne devrait s’en prendre qu’à lui même... Je me rappelle qu’on disait à Yako, que les vieux du village lui avaient prédit qu’entre lui et Hyacinthe, dans leur rivalité pour être le bras droit de Blaise, le premier qui quitterait la présidence ou s’éloignerait de Blaise, perdrait la partie. Il semblerait donc que Golf aurait bien suivi les recommandations de ses vieux, en refusant les stages militaires et la direction de la Sonabhy, mieux il a réussi à écarter KAFANDO grâce à un faux stage, pour défaire son équipe. C’est ainsi qu’on avait "Kafcidenté" Otis, le bras droit de Hyacinthe, dès que celui ci fut hors du pays.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dossier Thomas Sankara et autres : Le volet international en cours, l’inhumation des restes en perspective
Procès Thomas Sankara : Les accusés condamnés à payer 1 franc symbolique aux ayants droit du père de la révolution
Procès Sankara et compagnons : Quand les réclamations « fantaisistes » fâchent les avocats de la défense !
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : L’État réclame plus d’un milliard 145 millions de francs CFA pour les préjudices subis
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : La famille de feu Thomas Sankara réclame une "somme symbolique"
Procès Thomas Sankara : Sept personnes condamnées font appel
Procès Sankara et douze de ses compagnons : L’audience sur les intérêts civils est renvoyée au 25 avril 2022
Procès Thomas Sankara : « Au Burkina, quand on parle de réconciliation, on revient presque toujours à la question de la grâce ou de l’amnistie » (Me Boukary Willy)
Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale
Procès Thomas Sankara et douze autres : Justice enfin pour les familles !
Procès Thomas Sankara et douze autres : Ablassé Ouédraogo trouve le verdict humiliant pour certains condamnés
Procès Thomas Sankara et douze autres : Une victoire dans la lutte contre l’impunité, selon les avocats de la famille de l’ancien président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés