Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Si quelqu’un fait un saut dans le feu, il lui reste encore un autre saut à faire. » Proverbe burkinabè

Société Générale Burkina Faso (SGBF) : « L’AUDACE » de se réinventer

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • lundi 17 janvier 2022 à 23h29min
Société Générale Burkina Faso (SGBF) : « L’AUDACE » de se réinventer

Société Générale Burkina Faso (SGBF) se transforme pour s’adapter aux nouvelles habitudes de consommation de sa clientèle. Elle a lancé ce vendredi 14 janvier 2022, son plan de transformation dénommé « AUDACE ». C’était au cours d’une conférence de presse digitale animée par Harold Coffi, Directeur Général de Société Générale Burkina Faso, Robert Diallo, Directeur Commercial Entreprises, Jean-Pierre Madiéga, Directeur Marketing et Communication et Alassane Zongo, Responsable Unité Commerciale Provinces et Canaux Alternatifs.

A travers le plan de transformation « AUDACE », Société Générale Burkina Faso veut offrir une meilleure expérience à ses clients. Des clients de plus en plus connectés, avisés et en demande de services bancaires simples d’accès partout au Burkina Faso et à tout moment. Pour donc faire face à ce nouveau paradigme et ne pas rater le tournant de la digitalisation, la banque classée leader au Burkina Faso dans le financement du commerce international se réinvente et ose l’Autonomisation des clients par la Digitalisation avec l’Ambition d’impliquer tous ses Collaborateurs afin de proposer une meilleure Expérience SGBF ; d’où l’acrostiche « AUDACE ».

Cette transformation a débuté en interne par un sous projet de « AUDACE » dénommé « Benkadi », qui consiste à améliorer l’équilibre vie privée et vie professionnelle, à s’adapter à l’état d’esprit individuel et collectif afin d’améliorer le bien-être et l’engagement des collaborateurs. En somme, comme l’a souligné le Directeur Général de Société Générale Burkina Faso, Harold Coffi, il s’agit d’améliorer l’expérience employé, mais également les conditions de travail et en termes de digitalisation, d’automatiser certaines tâches répétitives. Ce qui permettra à la banque de gagner en productivité et en efficacité.

Harold Coffi, directeur général de la SGBF

Six axes stratégiques pour mieux répondre aux attentes de la clientèle

Le plan transformation « AUDACE », selon le Directeur Général de Société Générale Burkina Faso , s’articule autour de six axes stratégiques reposant sur l’efficacité commerciale et opérationnelle, à savoir la proximité avec les clients autour d’un modèle relationnel omni canal et l’offre d’une gamme de produits et services aux meilleurs standards internationaux. Ce plan s’appuie également sur l’investissement dans l’innovation, les nouvelles technologies, la digitalisation et la numérisation en vue d’offrir des expériences clients renouvelées, adaptées et des parcours optimisés. Ces innovations permettent selon Robert Diallo, Directeur Commercial Entreprises, d’aller plus vite dans le traitement des requêtes et de diviser par trois le temps de traitement des dossiers.

Les autres piliers du plan consistent à faire évoluer l’organisation de la banque afin de favoriser l’agilité dans les prises de décisions, à accompagner les transformations positives du pays en tant qu’acteur responsable, engagé socialement et à améliorer l’expérience salarié SGBF.

Robert Diallo, Directeur Commercial Entreprises

Concrètement, Société Générale Burkina Faso a aussi amorcé sa transformation, par l’optimisation du réseau commercial à travers le déménagement des agences Kwamé N’Krumah et Prestige dans des locaux plus modernes, la construction d’un nouveau siège social, le lancement de l’application « SG Connect » en avril 2020. « SG Connect » est la nouvelle plateforme de banque à distance conçue pour permettre aux clients d’avoir accès 24h/7j aux informations de leurs comptes bancaires en temps réel sans se déplacer et d’être plus autonomes pour la réalisation de leurs opérations. La banque déploie également des Espaces libre-service aménagés pour permettre aux clients d’effectuer des opérations et transactions en toute liberté et en toute autonomie 24h/7j.

Le maitre-mot de toute cette transformation est l’autonomisation du client, notamment à travers la digitalisation des offres et la réduction du temps d’attente en agence. « On veut donner de l’autonomie à nos clients. Que tous ceux qui nous font confiance puissent avoir une grande autonomie de gestion au quotidien. Ensuite, lorsqu’on a des besoins spécifiques, comme par exemple rencontrer un gestionnaire, notre réseau d’agence à travers le pays reste disponible pour les appuyer », a expliqué le Directeur Général, Harold Coffi.

Photo de famille

La satisfaction du client, une priorité

Société Générale Burkina Faso a fait l’objet de plusieurs plaintes sur les réseaux sociaux. Prenant en compte ces plaintes, la banque a travaillé à améliorer ses services. A en croire donc Jean-Pierre Madiéga, Directeur Marketing et Communication de Société Générale Burkina Faso, la banque en plus d’apporter des réponses concrètes aux plaintes de chaque client, a renforcé les équipes de son call center et a mis en place un comité pour leur gestion. L’ensemble de ces mesures a permis de réduire considérablement les plaintes.

Tout compte fait, Société Générale Burkina Faso est résolument tournée vers l’avenir. C’est pourquoi, elle se réinvente pour répondre aux exigences de sa clientèle.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 janvier à 13:22, par HUG En réponse à : Société Générale Burkina Faso (SGBF) : « L’AUDACE » de se réinventer

    Sg connect ne marche sur ccertains portables et l application ne marche pas souvent sur les portables ou ca marche..Pire les guichet automatiques de billets ne marchent pas ou manque de billets surtout les fins de mois.A 110km sur l axe ouaga fada il y a un gab sur lequel on ne peut pas compter Le gros perdant. cest le client.il faut comprendre la souffrance des clients hors de ouaga et bobo.Que dire de l accueil ? En mars 2021 je e suis rendu à une agence à tenkodogo ou le manque de respect des clients eat one realite.Moi meme j ai eté victime de cela.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 16:25, par HUG En réponse à : Société Générale Burkina Faso (SGBF) : « L’AUDACE » de se réinventer

    Je vous parlait du GAB situé à 110km de ouaga .Il agit du GAB de zorgho qui devient bizarrement indisponible es fins du mois.On dirait qu une main invisible eteint ce gab laissant les clients dans le dessaroi.Pourtant celui de pouytenga fonctionne.Comment comprendre cela ? C est de la publicité mensongere cher sbbf.Depuis hier le GAB de zorgho est indisponible.Allons seulement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Commerce ambulant à Ouagadougou : Une activité de survie qui occupe de nombreux jeunes
Seydou Diakité : Faire briller le Burkina le Burkina dans le monde
Arouna Nikiema : Discrét et visionnaire
Appolinaire Compaoré : Un exemple de courage, de détermination et foi
Economie : L’union des entrepreneurs du Burkina en quête de solutions pour une relance économique
AFRICALLIA 2022 : 300 chefs d’entreprise attendus à Ouagadougou
Effets de la grippe aviaire au Burkina : Au bord de l’effondrement, Moablaou SA attend toujours la main tendue de l’Etat
Société Générale Burkina Faso et African Guarantee Fund facilitent l’accès au financement des PME burkinabè
Burkina : Le gouvernement attend du secteur privé une solidarité active dans la limitation de la hausse des prix
Contrôle des prix des produits de grande consommation : 111 tonnes de céréales et 22950 pagnes Faso Dan Fani saisis entre janvier et avril 2022
Lutte contre la concurrence déloyale au Burkina : Les journalistes à l’école de la facture normalisée
Embouteillage de boissons gazeuses : Coca Cola et Castel rompent leur partenariat
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés