Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Si quelqu’un fait un saut dans le feu, il lui reste encore un autre saut à faire. » Proverbe burkinabè

Burkina : « Si on n’organise pas les municipales, on va reculer de 30 ans », prévient Adam Régis Zougmoré des Compétences électorales africaines

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • dimanche 16 janvier 2022 à 22h40min
Burkina : « Si on n’organise pas les municipales, on va reculer de 30 ans », prévient Adam Régis Zougmoré des Compétences électorales africaines

Par une conférence de presse qu’elle a animée ce samedi 15 janvier 2022 à Ouagadougou sur le sujet, l’association Compétences électorales africaines (CEA) a souhaité la tenue des élections municipales au cours de l’année 2022, pour ne pas faire un recul démocratique.

Initialement prévues pour mai 2022, les élections municipales pourraient être reportées, si l’on se réfère à la proposition du dialogue politique national qui préconise qu’elles soient ramenées à novembre 2022. Cette position est partagée par l’association Compétences électorales africaines (CEA), qui exhorte donc le gouvernement burkinabè à poursuivre le processus électoral par un réaménagement du calendrier pour le mois de novembre 2022. Elle incite également à l’implémentation d’un scrutin séquentiel étalé sur plusieurs phases, aux fins de sécurité et de maîtrise intégrale des zones.

Pour l’organisation, dirigée par Adam Régis Zougmoré, expert électoral, report certes, mais tenue du scrutin pour entre autres raisons que le Burkina ne doit pas donner l’impression d’un pays qui s’est résigné face à l’ennemi et qui recule au plan démocratique.

La CEA préconise également la création d’un observatoire de la démocratie pour résister au recul démocratique face aux menaces internes et externes (terrorisme, libertés individuelles, tentative de coups d’Etat et les différents procès…). « Ce cadre, constitué des organisations de la société civile, sous l’égide du CGD (Centre pour la gouvernance démocratique) évaluera annuellement les avancées démocratiques dans notre pays et fera de pertinentes recommandations pour performer notre processus démocratique », justifient les conférenciers.

« Si on n’organise pas les municipales, on va reculer de 30 ans », pèse Adam Régis Zougmoré, principal animateur de la conférence pour qui ériger des délégations spéciales dans un pays qui a plusieurs années d’expériences en matière de décentralisation n’est pas à envisager. Selon les conférenciers, il faut donc, et simplement, proroger le mandat des conseils municipaux.

L’actualité sécuritaire n’a pas échappé à l’analyse des conférenciers et sur ce plan, ils ont suggéré la refondation du G5 Sahel en G8 sahel par l’ajout du Togo, Bénin et de la Côte d’Ivoire, avec pour « partenaires stratégiques », l’Algérie et le Nigéria.

*********************************************************************

Lire aussi CENI : « Si on ne ramène pas l’institution sur les rails, ça va être compliqué en 2020 », (anciens commissaires à la CENI)

*********************************************************************

O.L.

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : « Nous n’allons pas surfer sur la détresse des Burkinabè pour nous refaire une image », scande le président du MPP, Bala Alassane Sakandé
Burkina : « Depuis le 24 janvier 2022, nous avons reculé d’une décennie par rapport aux problèmes du pays », Newton Ahmed Barry
100 jours du président Damiba : « La transition n’aura pas droit à l’erreur », prévient le capitaine Alissi Ouédraogo
Roch Kaboré en résidence surveillée : « Le MPP s’élève contre ce déni de justice que rien ne saura justifier », porte Bala Alassane Sakandé
Succès Masra, leader politique tchadien : « Plus jamais, les impossibilités ne feront partie de notre vocabulaire »
Insécurité au Burkina : « Juger le MPSR en l’espace de 100 jours, c’est de l’arbitraire » Achille Tapsoba, premier vice-président du CDP
Transition au Burkina : Le chef de l’Etat demande l’accompagnement des populations des Hauts-Bassins
Politique : Démissionnaire de l’UPC, Rabi Yaméogo dépose ses valises au PPS
Mouvement SENS : Les jeunes s’engagent à lutter contre la corruption
Politique de partenariat sécuritaire au Burkina : « Le pays est libre de nouer des partenariats avec ceux qui peuvent l’aider à se développer », clame le président Damiba
CDP : Le récépissé « qui bloque » la visite de Zéphirin Diabré ?
Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés