Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • jeudi 13 janvier 2022 à 13h40min
Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

Depuis l’annonce des sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA contre le Mali, la junte et ses soutiens au plan national, s’organisent à divers niveaux pour faire face à la situation. Mais l’atmosphère inquiète de nombreux analystes et spécialistes, y compris maliens, pour qui, la situation sera intenable, notamment en matière de flux monétaires.

En effet, les autorités maliennes devraient lever, dans les jours à venir, un emprunt de 30 milliards FCFA sur le marché financier. Mais, les sanctions portent un coup à cet élan ; l’État malien n’ayant plus accès à la BCEAO. Selon les explications, si les autorités maliennes qui avaient senti venir le couperet ont pris des dispositions, il n’en demeure pas moins que les réserves du Trésor malien ne tiendront pas longtemps.

C’est aussi le regard de cet économiste du Centre de Recherche, d’Analyse politiques, économiques et sociales (CRAPES) et Professeur d’économie à l’Université de Bamako, Etienne Fakaba Sissoko, qui se projette dans le temps. « Aujourd’hui, les banques ne sont approvisionnées que lorsqu’elles justifient que le décaissement demandé à la BCEAO est destiné à financer les exceptions édictées dans les sanctions de la BCEAO. (…). Même si le Trésor malien a constitué des réserves de guerre, le pays ne tiendra pas longtemps en autarcie financière. Nous avons la possibilité d’un point de vue des liquidités de tenir un mois. Au-delà de deux, c’est intenable », explique le spécialiste à travers les ondes de RFI.

En ce qui concerne les alternatives qui s’offrent au Mali, Pr Etienne Fakaba Sissoko scrute : « par exemple en Guinée (Conakry, ndlr), le port n’est pas suffisamment outillé pour recevoir le trafic commercial du Mali. Donc, en cas de redirection de l’économie du Mali vers ce port-là, c’est deux à trois jours avant qu’il n’y ait des débordements (engorgements, ndlr) à ce niveau. Par rapport à l’Algérie, il faudrait passer par le Grand Nord qui échappe au contrôle de l’Etat. Et de l’autre côté, vous avez la Mauritanie avec laquelle nous n’avons même pas de routes fiables ».

Du côté de Bamako, l’on s’apprête à organiser, ce vendredi, 14 janvier 2022, un « grand meeting de dénonciation » de ces sanctions. Plusieurs appels à mobilisation ont été à cet effet lancés par des organisations. « Il est temps de montrer ce que nous sommes, des héritiers de Modibo Keita. (…). Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga lira la déclaration finale à la place de l’Indépendance », clame un des organisateurs, l’ancien député Moussa Diarra, dont les propos sont relayés par le site malien, maliweb.net.


Lire aussi : Mali : Les sanctions de la CEDEAO contre la transition


Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 janvier à 15:01, par hum En réponse à : Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

    Le problème n’est pas être descendant de Modibo Keita ou pas !
    D’ailleurs MODIBO KEITA (paix à son âme ) n’était pas un dirigeant avanturier.
    L’héritage de MODIBO KEITA et de Kwamé kRUMAH est à l’échelle africaine et ne peut servir des intérêts de putchiste qui prennent leur peuple en otage.
    Même la classe politique malienne rejette les ans proposés

    Répondre à ce message

    • Le 13 janvier à 16:25, par Yennega fils En réponse à : Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

      Une junte militaire patriotique vaut mille fois mieux qu’un dirigeant élu << valet local>> de la France.

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier à 17:18, par Mafoi En réponse à : Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

      @hum,il me semble que les vrais aventuriers sont ces dirigeants vassaux qui sont à la tête de nos Etats puisqu’ils sont à la solde de la France.Pour mémoire,rappelle-toi de cette histoire de monnaie appelée "éco" qui semblait être un projet de monnaie unique des quinze pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et qui a fait grand pschitt parceque concoctée par la France et son valet,sa satrape,son vassal,son criminel ado.Donc c’est pour te dire que cette histoire n’ira pas loin puisqu’on retrouve les mêmes acteurs,à savoir les ennemis de notre vraie émancipation et qui se permettent même de prendre en otage les autres dirigeants.En effet je ne connais pas notre président puisque je ne l’ai jamais vu ni de près,ni de loin à part à la télé,est-ce que tu penses qu’il va fermer notre frontière déjà poreuse au peuple malien ?Je dis non puisque les échanges commerciaux se poursuivront comme si de rien n’était.Quant à notre ambassadeur au Mali,il ne sera jamais appelé à revevir au bercail ou alors qu’on me fasse signe du jour de son départ sur le sol malien car j’ai toujours pensé que ce machin "cedeao" est constitué d’une bande de plaisantins.Point,barre !

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier à 20:03, par Peuple insurgé En réponse à : Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

      @ Hum,
      Un militaire patriote vaut mille fois mieux qu’un gars comme IBK "démocratiquement" élu. Le problème actuel du Mali ce n’est rien d’autre que le désarroi de l’Occident face au déploiement du soutien Russe. Sinon c’est Macron même qui est parti superviser le coup d’état du fils de Deby au Tchad. Pourquoi les africains refusent de réfléchir un peu ? Pourtant tout devient de plus en plus limpide dans le jeu occidental dans le Monde.

      Répondre à ce message

      • Le 14 janvier à 07:40, par kwiliga En réponse à : Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

        @Peuple insurgé
        Il va quand même falloir faire l’effort de discernement qui consiste à ne pas confondre le "soutien Russe", qui lui est parfaitement légitime et existe depuis longtemps ; et le groupe de mercenaires nazi Wagner.
        La répétition des amalgames, n’aide pas à la clarification de situations déjà complexes.

        Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 15:24, par TANGA En réponse à : Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

    C’est l’Homme qui a peur ; si non, il n’y a rien !
    Le Mali va s’en sortir et même allé très loin de l’avant.
    Wait and see.
    On ne vous dira pas comment pour ne pas permettre aux dérangeurs de faire d’autres plans diaboliques ;

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 17:27, par Vérité Indiscutable En réponse à : Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

    Je me demande pourquoi nous qui sommes partie de cette population de la CEDEAO tombons dans le piège de la France avec son RFI ? Au lieu de penser le pire pour le Mali, pourquoi ne pas investiguer dans le sens des possibilités de s’en sortir ? Vous aussi nos journalistes... M’bon, je me tais. Mais ce qui est sûr, je préfère le prophète du bien au prophète de malheur.
    A bon entendeur...

    Répondre à ce message

    • Le 14 janvier à 09:38, par SOME En réponse à : Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

      mon frere tu vois bien que cet article vise un but : semer la panique. Le journaliste ne fait aucune analyse mais juste du catastrophisme. Il n’est pas besoin de reflechir pour voir que le mali avait preparé la suite et qu’il allait quitter le CFA depuis longtemps. Mais le voir ne lui aurait pas permis de faire peur comme il le veut.
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 19:01, par Le Mali- Ba En réponse à : Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

    Le Mali est redevenu le Maliba. Trop de respect pour vous freres maliens. L’ oMicron francais a peur. Un jeune qui dort avec son arriere- grand- mere, cest l’ homme ca ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 19:33, par Nanéma En réponse à : Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

    Mali, CEDEAO, Afrique : quelles limites à la mystification ?

    Depuis les décisions fortes de la CEDEAO contre les manipulations politiques de la junte pour se maintenir au pouvoir au Mali, se développe un art consommé de transformer la ruse machiavélique d’un putschiste désireux de s’éterniser au pouvoir en légitime et salutaire guerre de libération du peuple malien. Jamais la communication n’a été autant synonyme de manipulation et de chantage. Tantôt on invoque la souveraineté nationale (droit à l’isolement pour conduire des assises nationales qui pourtant excluaient des acteurs importants) et tantôt on fait appel au sentiment panafricaniste pour atteindre ses objectifs dans la sphère internationale. Par la même occasion, on crie à l’aliénation de ceux qui ne marchent pas au pas (ce dont des traîtres de la cause africaine) et on vilipendé ceux qui ne s’en laissent pas conter.
    Franchement, on se demande s’il faut en pleurer ou en rire. Il paraît que le ridicule ne tue pas, surtout chez nous. En attendant la grande manipulation des consciences africaines est en marche, on nous achète pas cher avec le fanion brandi de l’africanisme / panafricanisme sûr que beaucoup mordront à l’hameçon.
    On peut aimer le peuple malien, vouloir son bien, sa libération de toute tutelle néocoloniale sans être dupe des substances frelatées qu’on cherche à nous vendre, sans se sentir obligé de cautionner une imposture politique qui cherche à se statufier et à devenir l’évangile du jour. Le pire c’est le fait pour beaucoup de gens de bonne foi de contribuer à préparer le lit de l’islamisme qui peut désormais compter sur le rejet frénétique de la démocratie et de ses valeurs pour s’imposer en toute quiétude. Il est fort surprenant que l’Afrique pense sa libération du joug néocolonial comme un retour dans une nouvelle servitude ....

    Répondre à ce message

    • Le 14 janvier à 07:47, par kwiliga En réponse à : Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

      @ Nanéma
      C’est un plaisir de vous lire.
      Parfois, j’en arrive à me dire que c’est notre négritude, nos complexes accumulés d’anciens esclaves, d’anciens colonisés, qui nous poussent a rechercher dans le premier petit tyran venu, ce nouvel envoyé messianique qui viendra apporter l’émancipation aux peuples africains.
      C’est à désespérer.

      Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 20:29, par Yovis En réponse à : Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

    Il ne s’agit pas de trop parler et de développer des thèses pseudo révolutionnaires. Faites le bilan des forces et du pouvoir du Mali et même des pays de la CEDEAO. Les forces capables d’imposer nos pays au reste du monde. Vous verrez qu’il n’y a pratiquement pas de quoi bomber un biceps.
    Commençons déjà à faire du travail consciencieux notre leitmotiv. C’est le travail qui nous affranchira, pas nos gueules.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 13:53, par Vérité En réponse à : Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !

    La résistance s’organise pour faire quoi ? Personne n’a attaqué, il est seulement demandé d’organiser les élections, pas si difficile que ça !!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Crise politique au Mali : Le "Mouvement je suis Burkinabè" prône la recherche de la paix
Pyongyang annonce une possible reprise de ses essaies nucléaires et balistiques
Monrovia (Libéria) : Près de 30 personnes perdent la vie dans un rassemblement religieux
Le Testament politique d’Ibrahim Boubacar Keita : « Qu’aucun sang ne soit versé pour mon maintien aux affaires »
Embargo contre le Mali : L’Unité d’Action Syndicale du Burkina condamne les décisions suicidaires de la CEDEAO et de l’UEMOA
Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : L’initiative de soutien au peuple malien s’en offusque
Mali : Une délégation ministérielle en Mauritanie après une visite en Guinée
Relations internationales : Le président chinois propose « d’avancer avec confiance et courage pour bâtir un monde meilleur de l’après covid-19 »
Opération "KELETIGUI" au Mali : Plus de 30 terroristes neutralisés et plusieurs de leurs bases détruites entre le 10 et le 16 janvier 2022
CEDEAO-Mali : Je t’aime, moi non plus !
Mali : Neuf terroristes neutralisés et deux de leurs bases logistiques détruites
Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : « Le Burkina Faso risque de payer le plus gros tribut », prévient Idrissa Ouédraogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés