Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Rétrospective 2021 : Retour sur l’actualité économique du Burkina

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • mardi 4 janvier 2022 à 21h34min
Rétrospective 2021 : Retour sur l’actualité économique du Burkina

2021 touche à sa fin. Même s’il est encore trop tôt pour évaluer cette année dans son ensemble, on peut cependant faire le point sur les grands moments vécus dans le domaine économique, sur les mesures concrètes adoptées, mais aussi sur les grands points qui ont fait l’objet de régression durant ces douze derniers mois. Retour sur une année qui promettait une relance de l’économie burkinabè.

C’est une année riche en couleurs qui s’achève. Au nombre des points de satisfaction pouvant être relevés, l’activité́ économique en 2021 a enregistré une reprise de son rythme de croissance avec un taux de croissance du PIB réel qui ressortirait à 7,0% contre 2,5% en 2020. Cela s’explique par l’atténuation des effets de la crise sanitaire liée au covid-19, malgré́ la persistance de la crise sécuritaire.

En 2021, dans le domaine agricole selon l’UEMOA, les estimations de la campagne agricole 2020/2021 indiquent que pour le Burkina Faso, la production d’exportation a enregistré des hausses respectives de 31,6%. La bonne performance des cultures d’exportation s’explique, en partie, par des augmentations de 124,8% de la production de soja, de 63,5% de celle de l’arachide et de 14,5% de celle de coton. Ce tableau général comprend toutefois plusieurs nuances de couleurs.

L’économie essoufflée par la hausse du prix des hydrocarbures

Si l’on peut se féliciter pour certains aspects, on doit également s’interroger sur la pertinence de certaines décisions, notamment celle portant sur la hausse du prix des hydrocarbures. En mars 2021, les Burkinabè ont constaté une augmentation de 10 francs sur les prix à la pompe du carburant (super 91, gasoil et pétrole). Ainsi, le litre de super 91, du gasoil et du pétrole ont connu une hausse de 10 francs CFA de plus que le prix qui était pratiqué. Le prix du gaz, pourtant stable, a également connu une augmentation de 500 francs CFA sur la bouteille de gaz butane de 12,5 kg. Une situation qui n’était pas bien passée au niveau des populations. Rappelons que le prix des hydrocarbures à la pompe avaient diminué de 10 francs CFA à partir du 19 novembre 2020.

Biens et services miniers : les entreprises burkinabè désormais prioritaires

Le domaine minier a également connu une amélioration grâce à l’adoption d’un décret accordant une préférence aux entreprises burkinabè pour tout contrat de prestations de services ou de fournitures de biens dans les entreprises minières. Ce décret vise à faire en sorte que l’approvisionnement en biens et services des entreprises minières ne soit pas fait en grande partie par les entreprises étrangères pour que les activités minières puissent avoir des retombées sur l’économie nationale.

L’aéroport de Donsin : la convention PPP signée le 12 octobre

L’ingénierie-construction, estimée à 30 mois, devrait démarrer fin 2022, après la clôture financière. Le nouvel aéroport pourra accueillir un million de passagers par an, lors de sa mise en service. L’impact économique attendu du nouvel aéroport est estimé à 275 millions de FCFA, et la création de 5 000 emplois directs et indirects. Les emplois directement générés par les activités aéroportuaires devraient s’élever à environ 1 400 salariés pendant l’exploitation.

Bon en avant dans le domaine de l’innovation

Dans le domaine de l’innovation, 2021 a permis au Burkina Faso de faire un bond en avant. En effet, le 20 septembre 2021, l’indice mondial de l’innovation a présenté son dernier classement mondial de l’innovation de 132 économies. Dans ce classement, le Burkina Faso grappille des points. En 2021, le pays a gagné trois points. Il est passé de la 118e place à la 115e parmi les 132 pays étudiés. Publié chaque année, l’Indice mondial de l’innovation propose une évaluation des résultats selon leur écosystème en matière d’innovation.

Une autre innovation, et pas des moindres, a été enregistrée dès le début d’année. Sank Pay, une structure de transfert d’argent 100% burkinabè, fait son apparition. Crée et développé par deux jeunes Burkinabè, cette plateforme a pour but de faire économiser les populations puisque le dépôt et le transfert sont gratuits.

Promotion des produits locaux : la plateforme « Made in Burkina » lancée

Dans la dynamique de promotion et de protection de ses produits, le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (MICA) a mis en place une plateforme pour la visibilité et la compétitivité des produits « made in Burkina ». Le lancement officiel du site web Made in Burkina s’est tenu le 3 décembre 2021 à Ouagadougou. Comme objectif, il vise à identifier un produit burkinabè sur un marché donné, orienter et mettre en confiance les consommateurs désirant les produits originaires du Burkina Faso où qu’ils soient. En plus, il permet de renforcer la visibilité des produits du pays sur le marché national et international afin qu’ils soient priorisés par le consommateur.

La production d’or en hausse

2021, fut également une bonne année pour la filière or du Burkina avec une production des champs aurifères qui suit une très bonne dynamique. Sur les cinq premiers mois de l’année 2021, la production industrielle d’or du pays est ressortie à 27,09 tonnes, selon les données officielles du gouvernement. Comparé à fin mai 2020, ce volume est en forte progression de 20%. Et l’on relève que seulement sur le mois de mai 2021, ce sont 5,13 tonnes d’or, en hausse de 4,4% en rythme annuel, qui ont été produits. Un volume qui maintient le Burkina Faso dans le top 5 des pays africains producteurs d’or

Impôts et recettes fiscales : Un taux de recouvrement au-delà des espérances

2021 a également été marquée par des recettes fiscales supérieures aux prévisions. La direction générale des impôts a enregistré, à la date du 29 décembre 2021, un recouvrement record de plus de 1045 milliards 270 millions de francs CFA sur une prévision révisée à la hausse de plus de 956 milliards de francs CFA. Soit un taux de recouvrement de 109,26%. Si, ces résultats exceptionnels sont tributaires des efforts consentis par les agents de l’administration, ils sont surtout le fruit du civisme fiscal de bon nombre de contribuables qui ont compris l’importance de l’impôt.

Des rendez-vous manqués

En 2021, il y a eu également des rendez-vous très importants manqués. Celui de la conférence internationale des partenaires pour le financement du deuxième Plan national de développement économique et social (PNDES II). Initialement prévue les 2 et 3 décembre 2021 à Bruxelles en Belgique, la conférence a été reportée à une date ultérieure du fait de la maladie à coronavirus. Ce plan, qui doit permettre de réunir 19 000 milliards de FCFA s’inscrit dans la dynamique d’une meilleure sécurisation des populations, d’un renforcement de leur résilience, de la modernisation de l’administration et de l’amélioration du climat des affaires dans le but de créer les conditions optimales pour le bien-être des populations.

En dépit du contexte sécuritaire, sanitaire et humanitaire difficile, les ménages et les entreprises burkinabé ont fait preuve d’une capacité de résilience extraordinaire qui a permis à l’activité économique de repartir un tant soit peu. A l’orée de cette nouvelle année, si l’on peut s’inquiéter de ce qu’il adviendra de l’économie burkinabè compte tenu de la situation sécuritaire, on peut tout aussi légitimement se féliciter du parcours certes cahoteux, mais édifiant de l’année 2021, même si plusieurs aspects demeurent perfectibles.

Nado Ariane Paré (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Effets de la grippe aviaire au Burkina : Au bord de l’effondrement, Moablaou SA attend toujours la main tendue de l’Etat
Société Générale Burkina Faso et African Guarantee Fund facilitent l’accès au financement des PME burkinabè
Burkina : Le gouvernement attend du secteur privé une solidarité active dans la limitation de la hausse des prix
Contrôle des prix des produits de grande consommation : 111 tonnes de céréales et 22950 pagnes Faso Dan Fani saisis entre janvier et avril 2022
Lutte contre la concurrence déloyale au Burkina : Les journalistes à l’école de la facture normalisée
Embouteillage de boissons gazeuses : Coca Cola et Castel rompent leur partenariat
BCEAO : Le Burkinabè Norbert Toé nommé gouverneur par intérim
Direction générale des impôts : Daouda Kirakoya veut poursuivre l’œuvre de la digitalisation des services
Financement de la filière miel au Burkina : La Maison de l’entreprise met face à face banquiers et apiculteurs
Achat de véhicules neufs : Un bon investissement à long terme, selon Camille Ndessoko, directeur général de CFAO
Burkina : Le RENCOF délivre son rapport d’enquête relatif aux opérations de contrôle des commerces par le gouvernement à Ouagadougou
Ministère de l’Economie : Les nouveaux responsables du cabinet et du secrétariat général installés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés