Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Que chacun apprenne à porter son fardeau tête nue, car dans certains lieux, il n’y a pas de chiffons» Proverbe burkinabè

Transition au Mali : Une prorogation de six mois à 5 ans

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • jeudi 30 décembre 2021 à 22h37min
Transition au Mali : Une prorogation de six mois à 5 ans

C’est l’une des principales conclusions des Assises nationales de la refondation de l’Etat (ANR), qui ont eu lieu à Bamako, du 27 au 30 décembre 2021.

En effet, les participants à ces assises nationales de la refondation de l’Etat ont recommandé la prorogation de la transition ‘’afin de pouvoir réaliser les réformes institutionnelles structurantes et, par conséquent, permettre des élections crédibles, équitables et transparentes’’.

Pour ce faire, un délai de 6 mois à 5 ans a été recommandé.

Outre la durée de la transition, la question de la réforme de l’armée a aussi constitué l’une des grandes recommandations de cet évènement d’envergure nationale. Les différents acteurs ont souhaité, entre autres, la continuation de la formation spécialisée des forces de défense et de sécurité en fonction des menaces ; l’implantation de nouveaux camps aux effectifs conséquents en fonction de la nouvelle carte sécuritaire et stratégique ; le développement de nouveaux partenariats militaires avec des puissances militaires pour mieux défendre la souveraineté ; le déploiement des officiers supérieurs sur le terrain et non dans les ministères et la militarisation de la Police.

Selon le site d’information malien, maliweb, plus de 70 000 personnes ont été consultées pour cet évènement. Plusieurs dizaines de partis politiques, y compris des partis de poids, ont refusé d’y prendre part, tout comme les groupes armés signataires de l’accord de paix de 2015. Elle a regroupé toutes les couches sociales du Mali.

Lisez in extenso le rapport

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 31 décembre 2021 à 16:43, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie En réponse à : Transition au Mali : Une prorogation de six mois à 5 ans

    MErci beaucoup le Faso.Net pour ce partage très utile et d’elan panafricaniste. Je vous encourage à aller de l’avant.

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier à 00:42, par West En réponse à : Transition au Mali : Une prorogation de six mois à 5 ans

    ``Transition au Mali : Une prorogation de six mois à 5 ans``
    Du n’importe quoi, attendez-vous à la même chose en Guinée et encouragements à la prise illégale du pouvoir ailleurs. Quelle honte !

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 15:49, par Gorgadji En réponse à : Transition au Mali : Une prorogation de six mois à 5 ans

    C’est bien fait pour la CEDEAO. c’est ce qui arrive quand on ne condamne pas les coups d’état constitutionnels mais qu’on s’érige en défenseur de la constitution quand c’est un coup militaire. Les inconséquences et les partis pris par rapport aux formes de coup d’états, ceux qu’on adoube et ceux qu’on veut coûte que coûte sanctionner pour des intérêts inavoués et téléguides par des puissances tutélaires.
    Laissez les maliens mener leur transition comme ils l’entendent, d’ailleurs, la démocratie ne s’impose ni ne s’improvise pas. Lorsque la situation sécuritaire reviendra à la normale, le peuple saura imposer un retour à l’ordre constitutionnel.
    Sinon le genre de "démocratie" que la La communauté internationale à apporté à la Lybie, le Mali n’en veut point.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : « Le Burkina Faso risque de payer le plus gros tribut », prévient Idrissa Ouédraogo
Décès d’IBK au Mali : Des chefs d’État saluent la mémoire d’un "ami"
Mali : L’ancien président Ibrahim Boubacar Keita est décédé ce dimanche 16 janvier 2022 à Bamako
« Le Mali et la CEDEAO, père et fils », le cours d’histoire du Premier ministre malien Choguel Maïga
Mali : Air France autorisée à reprendre le trafic Paris - Bamako - Nouakchott et retour
Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : L’Union africaine des consommateurs craint une hausse des prix des produits de première nécessité
Mali : Après les sanctions, la junte et la CEDEAO doivent reprendre le dialogue
Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !
Crise politique au Mali : « La hantise des coups d’Etat plane sur tous nos pays », estime Pr Ousséni Illy, enseignant-chercheur à l’université Thomas Sankara
Situation au Mali : L’Alliance africaine pour le développement (ALIAD) condamne les sanctions de la CEDEAO
Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : « Les dirigeants africains font montre d’une morbide condescendance », estime le Cadre d’expression démocratique
Mali : « Nous avons fait le choix d’être sincères afin de prendre notre destin en main », déclare Assimi Goïta
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés