Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • jeudi 30 décembre 2021 à 12h54min
Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

L’Alliance pour la défense de la patrie (ADP) a dénoncé les complicités internes qui constituent une entrave à la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso. Elle les a évoquées lors d’une conférence de presse qu’elle a initiée ce jeudi 30 décembre 2021 à Ouagadougou.

Face à cela, elle a appelé les Burkinabè à la prise de conscience dans ce combat et a invité le chef de l’État à s’affirmer contre les iniquités des accords militaires avec l’Occident. « Vous connaissez l’histoire des hélicoptères qui ont été commandés puis livrés et qui devaient être militarisés par un Burkinabè », a rappelé Abraham Badolo, président de l’ADP

« Ce dernier a encaissé l’argent et n’a rien fait, connaissant l’urgence de la situation. S’il avait pu faire son travail, pensez-vous que cela n’aurait pas sauvé des vies ? », a-t-il renchéri. L’ADP a interpellé les citoyens à se remettre en cause en contribuant significativement à freiner l’avancée des hommes armés dans le pays.

« Circulez à Ouagadougou, vous verrez que les gens ne savent même pas que la situation sécuritaire est inquiétante. Les gens sont assis dans les maquis, boivent la bière et insultent les autres sur Facebook », s’est indigné M. Badolo.

Sur la question des accords militaires, l’organisation de la société civile (OSC) a déploré le fait que depuis sept ans, de l’armement commandé par le Burkina en Occident, n’ait toujours pas été livré. Il faille donc estime-t-elle, que les autorités prennent leurs responsabilités en vue de lever les goulets d’étranglement qui handicapent la fourniture des armes dans les meilleurs délais.

Des décisions entreprises par le président du Faso, pour sortir de la crise sécuritaire, l’ADP relève que les mesures comme celles de l’opération mains propres et le déploiement des hauts gradés de l’armée sur les théâtres d’opérations, n’ont pas connu un début effectif.

Si l’OSC reconnaît les efforts consentis par l’exécutif dans les changements intervenus au sein de l’armée, elle suggère qu’il sied de donner de l’espoir aux populations à travers une montée en puissance progressive des forces de défense et de sécurité sur les terrains de combat.

Dans la même dynamique, elle souhaite qu’une suite soit donnée sur le dossier des hélicoptères en vue d’évoquer ses tenants et aboutissants pour ramener la sérénité dans l’esprit des Burkinabè.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 décembre 2021 à 13:05, par Nick En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

    Il fallait acheter deux hilico bien equipes au lieu de payer 4 et essayer de les transformer par des amateurs. C’etait seulement un moyen pour que les colonels et generaux puissent detourner. Manque de reigueur et de serieux dans tout ce qu’on fait pauvre burkinabe !

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2021 à 13:18, par kgssi En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

    en réalité les Ouagalais ne prennent pas la chose au sérieux hors pourtant soit en sur que l’affaire es presque arrivé a waga…..assisez vous seulement dans vos bar et continuez de publier de n’importe quoi sur les réseau sociaux

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2021 à 13:25, par HUG En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

    Vous demandez aux gens aux main nues de se remettre en cause pour freiner l avancé des terroristes.Comment s y prendre. J avais dit une fois sur le fasonet que les terroristes veulent isoler titao parce qu ils auraient donné un ultimatum au gens de tougou qui est environs 25 km de ouahigouya et environ 20 km de titao de quitter les lieux.Qu est ce qui a ete fait pour eviter que la population de tougou abandonne la commune ? Quelque moments apres nous suivons avec tristesse de ce qui se passe dans cette partie du territoire que jaime bien comme les autres zones en proie a l insecurité.Monsieur Badolo qu il y ait des complicités internes ou pas il revient au pouvoir du mpp de llocaliser ces traitres et les chatier a la hauteur de leur forfait.Rechercher les traitres deguisés entre nous et les livrer a la justice pour qu ils puissent etre chatiés a la hauteur de leur forfait revient a ceux qui ont juré de nous proteger.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2021 à 14:10, par Pleure Oh pays bien aimé En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

    Vraiment, les Burkinabè je ne les comprends plus !

    Quand on dit qu’il y a la famine ce n’est plus la peine de dire que le riz , le mil, haricot sont finis !

    Quand on dit que les dirigeants ont été incapables, incapable c’est incapable ! ce n’est pas un manque de respect !
    Incapables de prévenir la crise
    incapables d’organiser la riposte
    incapables de trouver des armes
    incapables de réorganiser l’armée
    incapables de savoir qui nous attaque et pourquoi
    incapable de nous protéger !
    Concernant le burkinabè qui devrait militariser les hélicos, est tu sure qu’il a tout empoché ? comment peut on remettre de telle sommes d’argent sans un minimum de précautions ? ( première livraison , caution, garantie)
    Nous avons de grands ingénieurs dans notre armée, on pouvait envoyer une dizaine faire une telle formation quelque part discrètement et revenir faire ce boulot efficacement !
    Si on veut bien faire, il y a toujours des solutions, 2 exemples :
    - Quand SANKARA a sollicité l’argent pour les rails de Tambao et le FMI a refusé, il a trouvé solution et les rails sont arrivés à KAYA
    - Pendant la guerre de Noël , en capacité aérienne nous n’étions pas forts, mais il semblerait nous avons reçu de l’appui d’un pays voisin et frère (raid sur Sikasso)

    SVP arrêtons d’accuser quelqu’un d’autre d’être responsable de notre situation !

    Ce que tu n’a pas défendu avec tes armes, ne crois pas les garder avec tes larmes !
    A vaincre sans périr on triomphe sans gloire !

    Dans tout combat dans la vie, il y a un prix à payer,
    Pour notre patrie, nos enfants, nos femmes, nos mamans, notre liberté, il y a un prix à payer, alors engageons nous !
    Avec DIEU comme sauveur, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2021 à 14:17, par Sidpassata-veritas En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

    Tout à fait d’accord avec vous @HUG. C’est curieux que des gens restent là à décrire des situations que tout le monde connaît. Que l’ennemi se soit trouvé des complices dans nos rangs, c’est de bonne guerre ! Le problèmes c’est plutôt en 6anw de guerre nos chefs n’aient pas trouvé les moyens d’ avoir eux aussi des complices efficaces dans nos rangs et dans les rangs de l’ennemi.
    La raison c’est que les politiques burkinabè ont habitué les gens à ne fonctionner qu’avec l’argent et l’ennemi qui a compris cela do ne beaucoup à leurs complices dans nos rangs, alors que nos politiques veulent tout garder pour eux et d distribuer que des miettes en attendant la prochain ecampagne électorale.
    Quand on dit que la défense du territoire est l’ affaires tous alors que la corruption et l’affairisme poursuivent leur cours et qu’on n’organise pas concrètement la résistance nationale, de qui se moque-t-on.? Moi aussi, je fais partie de ces burkinabè qui dont le cœur saigne, vu l’inaction de nos dirigeants pour penser la mobilisation nationale. Notre malheur et notre problème, c’est l’incompétence de nos chefs qui ne so t pas des chefs de de guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2021 à 14:52, par ZIRIPIGDA En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

    LE VENT A CHANGE DE DIRECTION
    EEEH BURKINA FASO !!!
    C’EST PAS MIEUX QUE D’ETRE UN VA-T-EN GUERRE ?
    Ouiiih Djibril n’est plus inquiété.
    SO IS LIFE

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2021 à 15:02, par Lom-Lom En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

    Merci de réaffirmer cette vérité de Lapalisse : sans une complicité interne des populations au niveau local et sans la.complicite de quelques apatrides dans l’armée nationale, appuyés par des puissances extérieures hostiles au Burkina Faso ( chacun saura ou se ranger), le terrorisme ne peut prospérer dans notre pays. Mais la vérité est cruelle, ceux qui ont perdu le pouvoir en Octobre 2014, qui ont lamentablement échoué dans le foireux coup d’Etat de Mr DIENDERE Gilbert et qui n’ont plus d’autres moyens pour punir leur ancien camarade Roch Marc Chrsitian KABORÉ, ont décidé de faire souffrir et périr d’innombrables populations innocentes, tuant femmes, enfants et vieillards inoffensifs ! Mais l’histoire des Peuples est également cruelle envers les criminels et le cas des pays comme le Liberia, la Sierra Leonne finira par.juger tous ceux qui ont trempé.leurs mains dans ce bain de sang inutile ! Merci pour la vérité dite et réaffirmée !

    Répondre à ce message

    • Le 30 décembre 2021 à 18:43, par Baoyam En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

      @Lom lom et autres vuvuzelas du MPP,
      Ce disque est rayé : celui qui consiste à dire aux gens d’affronter mains nues des terroristes armés jusqu’aux dents pour que vous puissiez continuer de souper le pouvoir tranquillement, celui qui consiste à accuser les partisans de Compaoré et Djendjerré d’être responsables des attaques. Ce disque est rayé.

      On n’a pas une armée et un chef suprême des armées pour rien. Ils n’ont pas encore lancé un appel à la mobilisation sans que des gens ne se presentent sous le drapeau. C’est à ceux qui sont au pouvoir d’organiser les gens pour qu’ils se defendent. Ca s’appelle l’autorité de l’Etat. Si les responsables ne peuvent pas, qu’ils s’en aillent pour que d’autres prennent leur place. Une bagarre se fait un contre un. Une guerre se fait groupe contre groupe. Où se trouve le Chef de notre groupe pour nous organiser ?

      Si les partisans de Compaoré nous attaquent, qu’avez-vous fait depuis les 5 ans pour les retrouver et les punir : ca s’appelle de l’incapacité. Que pensez-vous que Compaoré aurait fait ? Taisez-vous au lieu de nous pomper l’air dans un flot continue de deuils juste pour rester au pouvoir.

      Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2021 à 16:44, par HUG En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

    Internaute burkinabé qui a abattu le 4 ieme avion ?il parait que ce sont les passagers qui etaient dans l avion qui se sont accripés aux terroristes dans la cabine de pilotage et qui a obligé l avion à s ecraser.Ce qui est normal car c etait une question de survie de soi meme. Une autre source affirme que l avion a été abattu par larmée car elle se dirigeait droit vers la maispn blanche. Le contexte est diffirent ici car en tant que citoyen nous contribuons aussi. C est pourquoi sans rien connaitre d l armée j ai dit maintes fois sur ce forum qu il serait difficile pour nous de gagner cette guerre tant l armee ne ppassera pas à l offensive . Nous avez suggere de regrouper les gens dans les grands centres et quiconque qu on trouvera dans la zone ou on suppose pas la presence d individu une personne sera traitê comme terroristes.Cette derniere voie semble empruntée par le benin obligeant des nigeriens a rentrer chez eux. On a tous interet à vaincre les terroristes car beaucoup commz moi ont eu des connaissants qui sont morts dans cette histoire de terrorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2021 à 17:20, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

    Voici des leaders d’opinion, sans originalité intellectuelle, qui ne savent même ce que c’est qu’une petition de principe. Chaque chose a son temps et evitons les lachetés de source anachronique. En Mooré, on dit que "celui qui accepte de blottir dans un mortier doit s’attendre à qu’on le pile !"
    A bas Dieu et vive l’universalité d’Esprit.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2021 à 18:30, par Gongoni En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

    Visiblement ce BADOLO a changé de langage depuis un certain temps et il m’étonnerait que ce soit fortuitement et gratuitement . Certainement une contrepartie en enveloppe bourrée et bourrue de CFA
    Eh burkinabè quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2021 à 22:02, par Mathieu En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

    Nous sommes tous des lâches, civils et militaires...politique et apolitique. En 60 ans d’indépendance, nous sommes incapables d’aller négocier une assistance en satellitaire pour nous assister dans cette lutte. Aussi lâche à ne pas affronter des tirailleurs barbus. Peux être que le sauveur gaulois aura encore pitié et nous viendra en rescousse.
    À qui irions nous, Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier 2022 à 03:21, par Roch Laterreur du Faso En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo

    Excuser moi hein mais quand je vois ce jeune rondouillard, c’ est le protoptype du mangeur. Badolo, ne raconter pas des clous. Moi je n’ irai pas es mains nues contre des terroristes surarmer devant lesquels nos officiers n’ osent meme pas aller. Ils n’ ont pas gagne leur galons dans les bureaux feefeetises pour mourir, hein ! Caporaux et sergents, faut comprendre. Si vous vous mourez ou bien vous vivez, c’est pas la meme chose ? Un commandant coute cher quand meme !
    Roch achete des avions civiles pour monter des bougredandouille dessuys et faire ses jeretiens et c’ est les pauvres types qui vont aller se trouer la peau ? Roch, vous voulez faire quoi de ce beau pays ?
    Roch est plus dangereux que les terroristes. MPP ou Cedepe, pig pa son noun.
    Ils ont fait la guerre aux autres pays pour piller leurs ressources, ca npous revient en plein visage comme un boumeran. Karma existe. Karma collectif ou karma individuel.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Insécurité au Burkina : « Le gouvernement a intérêt à prendre à bras le corps la situation de la région de l’Est », estime Marcel Ouoba, journaliste
Est du Burkina : L’armée et les volontaires pour la défense de la patrie repoussent une attaque terroriste
Insécurité dans le Sahel : L’armée burkinabè déjoue une attaque et tue une quinzaine de terroristes (Communiqué)
Région des Cascades : Les corps sans vie de quinze passagers découverts suite à un enlèvement par des hommes armés
Crise sécuritaire et humanitaire au Burkina : La situation dans le Sourou offre « un spectacle désolant et très préoccupant », indiquent des ressortissants
Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Burkina : Une centaine de terroristes neutralisés par l’armée aux environs de Gourcy
Reconquête du territoire national : La situation s’est améliorée, selon le service communication des Armées
Libération des 66 femmes enlevées à Arbinda : "Les recherches se poursuivent pour identifier les auteurs", promet le gouvernement
Insécurité au nord du Burkina : « Ceux qui tentaient de se cacher étaient froidement abattus », témoigne un rescapé de Bouloulou
Lutte contre le terrorisme au Burkina : Enlèvement des femmes à Arbinda, un acte de guerre à valeur castratrice
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Les douaniers veulent contribuer à l’effort de guerre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés