Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On a beau n’être pas envieux, on rage toujours quand les autres chaussent vos souliers et vous écrasent.»  Emile Zola

Cinéma au Burkina : « L’homme qui plante les baobabs », le film documentaire de Michel Zongo

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • mercredi 29 décembre 2021 à 12h30min
Cinéma au Burkina : « L’homme qui plante les baobabs », le film documentaire de Michel Zongo

Le documentariste Michel Zongo a procédé à une projection-débat de son film « L’homme qui plante les baobabs » le lundi 27 décembre 2021 à Ouagadougou. Ce documentaire met en avant El Hadj Salifou Ouédraogo, qui a planté 3000 baobabs dans l’Ouest du Burkina.

Douze minutes de zoom sur Salifou Ouédraogo, ce héros anonyme. C’est l’histoire d’un avant-gardiste dans la lutte pour le reboisement au Burkina Faso. Agée de 80 ans, il peut se vanter d’avoir planté 3 000 baobabs. Ce natif de Titao a quitté son village à cause de la sécheresse dans les années 70. Arrivé à Solenzo, il décide de planter des baobabs. Impensable pour les habitants. En effet, il est dit que planter cet arbre empêche d’avoir une longue vie. Incompris, il ne se laisse tout de même pas décourager. Aujourd’hui, le fruit de son travail s’étend sur 14 hectares.

El Hadj Salifou Ouédraogo a passé 50 ans de sa vie à planter ces arbres qui, selon les scientifiques, ont une durée de vie de 1000 ans

C’est à la suite d’un article de presse sur cet amoureux de la nature, que la réalisateur Michel Zongo a décidé de lui rendre hommage. Pour lui, El Hadj Salifou Ouédraogo est dans le pragmatisme, contrairement aux dirigeants du monde qui sont toujours hésitants face à la réponse contre le réchauffement climatique. « Il a pensé au climat, à la terre et aux générations futures. C’est une brave personne, un connaisseur de la nature qui doit être reconnu comme un acteur principal de la lutte contre le réchauffement climatique. Il est une université à ciel ouvert. Il a impacté l’environnement », a-t-il souligné. Au-delà du service rendu à la planète, l’homme nourrit son village. A certaines périodes, il ouvre son jardin aux villageois, afin qu’ils puissent cueillir les feuilles du baobab.

Pour le documentariste Michel Zongo, il est important qu’on soutienne les actions de Salifou Ouédraogo

L’Afrique expliquée par les Africains

Son amour pour la nature, El Hadj Salifou Ouédraogo, le transmet à ses enfants et petits-enfants. En surpassant les préjugés sur le fait que planter des baobabs ne donnent pas une longue vie, il a donné l’exemple.

Aujourd’hui d’autres ont lui ont emboité le pas dans la communauté. Michel Zongo souhaite qu’à travers ce documentaire, ce champion de la nature soit apprécié à sa juste valeur et qu’on le soutienne dans son combat, long de 50 ans. « L’homme qui plante les baobabs » a été tourné en deux semaines.

Les journalistes à la projection-débat

Ce documentaire entre dans le cadre du projet ‘’Africa Direct ‘’du média Al Jazeera. L’objectif est que les Africains racontent eux-mêmes leur histoire. Cela en montrant l’actualité optimiste du continent. Le réalisateur Michel Zongo fait partie des personnes approchées pour produire les contenus du projet. Sa renommée a fait de lui, l’un des membres du collège des Oscars. Dans son palmarès, on compte des films tels que : ’’Pas d’or pour Kalsaka ‘‘,’’La Sirène de Faso Fani ’’, ’’Sôodo ’’, ’’Oulimine Imdanate ’’, ’’Espoir voyage ’’, ’’Sibi, l’âme du violon ’’, ’’Ti Tiimou ’’.

Pour voir le documentaire en entier, cliquez ici : https://youtu.be/cv8keCMr0WU

Samirah Bationo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Féenose : Entre entrepreneuriat et Musique
Mode au Burkina : Un nouveau Showroom pour la marque ’’François premier ’’
Éleveurs et agriculteurs du Burkina : ‘’Tond la Taaba’’ pour promouvoir la cohésion sociale
Festival international de danse de Ouagadougou (FIDO) : La 10e édition aura lieu du 22 au 29 janvier 2022
Entrepreneuriat au Burkina : La chanteuse Féenose se lance dans l’évènementiel et la production
Performance artistique : Nezaket Ekici, combine mode, chorégraphie et danse
Musique au Burkina : Kandy Guira revient avec "Nagtaba"
Succès exceptionnel en salles pour le film Les Trois Lascars en Afrique subsaharienne
Mode au Burkina : Lucie Toé, du mannequinat au stylisme
Dori : Alberic Cissé prône la paix par sa musique
Année 2021 au Burkina : Un secteur culturel en effervescence, malgré la double crise sanitaire et sécuritaire
« L’art n’est pas un métier, mais un refuge pour mon âme », soutient le conteur burkinabè Mao Zybamba
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés