Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Que chacun apprenne à porter son fardeau tête nue, car dans certains lieux, il n’y a pas de chiffons» Proverbe burkinabè

Burkina Faso : Malia, le jus 100% naturel

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • vendredi 24 décembre 2021 à 19h30min
Burkina Faso : Malia, le jus 100% naturel

Le directeur général de la société Afridia Industries, Abdoul-Aziz Nassa, a organisé un cocktail dinatoire, le jeudi 23 décembre 2021, pour présenter à ses partenaires, la gamme de jus Malia.

Le nombre de sociétés de production de jus de fruits s’est agrandi au Burkina Faso avec la naissance de Afridia Industries. Spécialisée dans la transformation des matières premières locales en général et celles des fruits tropicaux en particulier, cette unité agro-industrielle installée à Bobo-Dioulasso précisément à Logofourou-so a nécessité un investissement de plus de 15 milliards de F CFA. Elle est dotée d’une capacité de production de cinq tonnes/heure de purée et concentrée de mangues, 6000 litres/heure de nectar et jus de fruits en carton Elopack, 6000 litres/heure de jus et nectars en Doypack, 9000 bouteilles par heure d’eau minérale et 10 000 litres/heure de boissons gazeuses en bouteille PET. Si une chose définit la mission de la société, c’est d’apporter une réponse au déficit constaté entre l’offre et la demande nationale en jus de fruits. Pour accomplir cette mission, le directeur général, Abdoul-Aziz Nassa a mis le paquet double qui constitue sa particularité.

La vision du DG est d’être la référence dans le domaine de la brasserie en Afrique

« L’ensemble de nos intrants de production proviennent de l’Europe. Ce sont des emballages primaires de grandes qualités recyclables produits selon les normes européennes afin de garantir la sécurité sanitaire des populations. Egalement, notre matière première principale qui est la mangue fraîche, est produite sur le territoire national par des producteurs de mangue avec qui nous sommes en étroite collaboration », a défendu le DG. Ce jeune entrepreneur faisait murir son projet depuis cinq années, en collaboration avec des PTF expérimentés dans le domaine aussi bien sur le plan des équipements industriels que sur les recettes de production. A titre d’exemple, il a cité l’Abnorm, le Laboratoire national de sante publique, le Bumigeb, la Direction générale de la protection de l’environnement. Ce jeudi 23 décembre 2021, la gamme de jus Malia a été présentée aux PTF dans une ambiance conviviale. Des propos du responsable-vente pour la région de l’Est, il ressort que le jus Malia comporte cinq saveurs : orange ; mangue-ananas-passion ; mangue-banane ; mangue-orange, et nectar de mangue.

Les participants lors de la présentation de l’usine

Ces différentes saveurs existent en Elopack 1 litre et 0,5 litre. Le prix détaillant conseillé par Afridia industries se situe entre 1000 et 1100 F CFA pour le pack de 1 litre et 650 F CFA pour le pack de 0, 5 litres. Le premier responsable s’est engagé dans une démarche qualité. « Avant de déployer la gamme de nos produits sur le marché, nous avons procédé à un certain nombre de dégustation qui ont réuni plus de 400 personnes et qui ont donné des avis divers sur les différentes recettes que nous avons soumises à leur appréciation. Cela a fait l’objet de comparaison également avec la concurrence. Sur la base des différentes appréciations des gens, nous avons à travers notre équipe très expérimentée, développé des recettes qui sont appréciées par la grande majorité de nos consommateurs aujourd’hui », a confié M. Nassa. Il est d’autant plus satisfait qu’environ quatre-vingt-dix-huit personnes apprécient la gamme de jus Malia. Selon le DG, l’unité devrait permettre de générer deux-cent-trente-neuf emplois directs et plus de 5000 emplois indirects. La société réserve des surprises à court, moyen et long terme.

L’ambiance était conviviale

A court terme, notamment courant avril 2022, elle envisage de mettre sur le marché burkinabè, les petits Malia. Le projet à moyen terme est relatif à la production d’eau minérale. Les boissons gazeuses sont également en perspective.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 décembre 2021 à 19:57, par Yako En réponse à : Burkina Faso : Malia, le jus 100% naturel

    Félicitations à vous.Comme quoi, par fois il y a de bonnes nouvelles au pays des hommes intègres et celle-ci en est une. Si conseil il y’a, c’est d’interpeller la direction et le syndicat à plus de rigueur car nous avons les mauvaises habitudes qui résistent au travail bien fait : RETARD,MICRO-DEAL,HYGIÈNE ET AUTRES PRÉTENTIONS SALARIALES QUI NE TIENNENT PAS COMPTE DE CONTEXTE ÉCONOMIQUE...En tout cas les 1ères années s’appellent SACRIFICE ET RIGUEUR. Quand au prix il est à portée de main.Felicitations et encore bravo. Yako

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2021 à 23:29, par Savadogo boukari En réponse à : Burkina Faso : Malia, le jus 100% naturel

    Il devait miser plus sur le design de l’emballage contenant le jus, et surtout le prix. Il y’a d’autres anciens produits équivalents au même prix. Il y’a une concurrence qui est là.

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2021 à 13:00, par BFOU En réponse à : Burkina Faso : Malia, le jus 100% naturel

    Malia, le jus 100% naturel« L’ensemble de nos intrants de production proviennent de l’Europe.

    Répondre à ce message

    • Le 27 décembre 2021 à 09:59, par sidwaya En réponse à : Burkina Faso : Malia, le jus 100% naturel

      "L’ensemble de nos intrants de production proviennent de l’Europe". Ah ! le DG a plombé lui-même son entreprise par cette phrase ! l’africain est toujours complexé je ne sais pas pourquoi ??? Tout ce que vous importez de l’Europe peut être mieux fait ici en Afrique et ajouté du plus-value à vos produits. Dommage ! De plus en plus la jeune africaine consciente n’est pas "made en Europe".

      Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2021 à 15:51, par jeunedame seret En réponse à : Burkina Faso : Malia, le jus 100% naturel

    BRAQVO NASSA ! À court terme de petits malias en vente ! Mais qui va acheter malia pour moi derrière Gomboussougou ? Mr Nassa, quelle politique d’écoulement ? Vente en ligne avec livraison gratuite ? Situez moi. Je veux bien boire malia mais pas à Ouaga seulement. Décentralisez les boîtes ; même au Ghana ! À Wuhan !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Justice : Onze magistrats admis à la retraite reçoivent des hommages
Comité interprofessionnel de l’anacarde du Burkina : Ibrahim Sanfo préside désormais aux destinées de la structure
Trésor public : Un deuxième plan stratégique 2021-2025 en soutien au PNDES II
Développement des entreprises au Burkina : Une formation continue pour renforcer les compétences des agents
Gestion budgétaire et comptable au Burkina : Les innovations du nouveau cadre juridique, financier et comptable expliquées aux acteurs des EPE et du Trésor public
Finances : Coris Bank International souffle sa 14e bougie
Rétrospective 2021 : Retour sur l’actualité économique du Burkina
2e édition du prix de l’excellence de la DGI : 34 agents et neuf personnalités morales distingués
Burkina/Etats-Unis : Naissance de l’association BurkinaBe In Action pour fédérer les investisseurs
Burkina Faso : Pôle de croissance de Bagré, vers une promotion des économies locales
Sécurisation foncière : La direction générale des impôts lance une nouvelle plateforme numérique
Commerce transfrontalier : Des acteurs formés en négociation commerciale et procédures administratives
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés