Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On a beau n’être pas envieux, on rage toujours quand les autres chaussent vos souliers et vous écrasent.»  Emile Zola

Petite irrigation au Burkina Faso : L’Agence française de développement octroie plus de 16 milliards de FCFA

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mercredi 22 décembre 2021 à 14h52min
Petite irrigation au Burkina Faso : L’Agence française de développement octroie plus de 16 milliards de FCFA

Le ministre de l’économie, des finances et du plan, a procédé, dans la soirée du mardi 21 décembre 2021, à la signature d’une convention de financement d’un montant total de 16,3 milliards de FCFA avec l’Agence française de développement (AFD). Ce financement entre dans le cadre du Projet d’appui à la petite irrigation dans le grand ouest et la région de l’Est (PIGO+).

Le développement de l’irrigation est un des leviers de la lutte contre l’insécurité alimentaire et économique en pays sahélien. En effet, l’agriculture irriguée est une opportunité non négligeable de développement de l’agriculture au Burkina Faso en raison de sa vulnérabilité face aux effets des changements climatiques.

Considérant la nécessité de développer ce type d’agriculture au Burkina, l’Agence française de développement (AFD) a procédé à la signature d’une convention de crédit pour le financement du Projet d’appui à la petite irrigation dans le grand-ouest et dans la région de l’Est (PIGO+).

D’un montant de 16,39 milliards de FCFA, cet accord de financement sous forme de prêt vient en complément des ressources déjà mobilisées à travers un contrat de subvention signé entre le gouvernement burkinabé et la coopération allemande (KFW).

Ce projet a pour objectif global d’augmenter durablement les capacités de production agricole grâce à la petite irrigation et à la création de possibilités de transformation et de commercialisation pour les petits agriculteurs dans certains bassins de production des régions du grand-ouest et de l’est du Burkina.

le ministre de l’agriculture, chargé de la mise en œuvre du PIGO+

Selon l’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade, cette initiative est une d’une grande importance non par son montant mais par son contenu. « Ce programme va permettre d’apporter une aide aux populations, d’apporter un peu d’espoir, et un peu de revenus aussi aux populations afin qu’elles puissent faire face aux difficultés du moment et surtout accomplir les objectifs qui ont été fixés par le président du Faso lui-même qui est d’améliorer la production agricole notamment de produire un million de tonnes de riz à travers le pays. »

Dans la même lancée, le ministère en charge de l’agriculture a affirmé que le projet PIGO+ contribuera à l’amélioration de la sécurité alimentaire des populations rurales autour des bas-fonds aménagés et des petits périmètres irrigués, et à l’augmentation de leurs revenus pour contribuer à la réduction de la pauvreté en milieu rural car 80% des populations pauvres sont du milieu rural.

Les principaux résultats attendus de ce projet sont, entre autres, la création de 40 000 emplois directs, la réalisation de 2 950 ha de bas-fonds aménagés ainsi que leur mise en valeur, 682 ha de périmètre irrigués à aménager, 45 magasins de warrantage assortis d’aires de séchage, 20 magasin d’oignons, quinze boutiques d’intrants, l’acquisition d’équipements agricoles dont 30 tracteurs, 50 motoculteurs, 100 batteuses et quinze unités de transformation y compris leurs équipements. La zone d’intervention s’étend aux régions des Cascades, du Sud-ouest, des Hauts-Bassins et de l’Est, pour une durée d’exécution de cinq ans allant de 2021 à 2026.

Nado Ariane Paré (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Kaya : le PNUD renforce les compétences de 30 productrices sur l’approche « SHEP »
Coopération Nations unies/Burkina : Le Plan cadre pour le développement durable 2023- 2026 officiellement lancé
Réformes politiques, programmes et projets de l’UEMOA : La 7e revue annuelle salue la performance de leurs mises en œuvre au Burkina Faso
Diplomatie : Hadrammah M. Sidibeh, nouvel ambassadeur de la République de Gambie dans notre pays
Diplomatie : Mohamed Abdallah Al-Khalidi pour la consolidation de l’axe Ouagadougou-Koweit City
Coopération Burkina Faso-Norvège : Vegar Sundsbo Brynildsen, nouvel ambassadeur du royaume dans notre pays.
Burkina Faso-Roumanie : un nouvel ambassadeur pour renforcer la coopération entre les deux pays
Coopération Burkina Faso/Suède : un nouvel ambassadeur à Ouagadougou
Coopération Burkina Faso-Côte d’Ivoire : un nouvel ambassadeur au Burkina Faso
Diplomatie : Le Royaume des Pays-Bas accrédite un nouvel ambassadeur au Burkina Faso
Coopération : Un nouvel ambassadeur du Ghana au Burkina Faso
Burkina Faso - Canada : Un nouvel ambassadeur pour renforcer la coopération
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés