Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Cinéma au Burkina : "Mme l’ambassadrice", le deuxième long métrage d’Augusta Palenfo

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • lundi 20 décembre 2021 à 12h07min
Cinéma au Burkina :

"Mme l’ambassadrice" est le titre du nouveau film d’Augusta Palenfo. La réalisatrice a organisé une projection de presse le samedi 18 décembre 2021 au ciné Burkina, à Ouagadougou. Elle est à son deuxième long métrage.

Amélia Zoungrana est l’épouse de l’ambassadeur du Burkina en France. Elle a le goût du luxe et rejette son identité culturelle. « Au Burkina, il y a beaucoup de poussière, les mets locaux ne sont pas raffinés », aime-t-elle à répéter. Sa vie bascule lorsque son époux, Jacques Zoungrana, est démis de ses fonctions. La plupart de ses amis la lâchent. "Mme l’ambassadrice", ce nom qu’elle s’est attribué, est prête à tout pour éviter « la honte ».

Elle a recourt à des pratiques mystiques et des tentatives de corruption pour regagner Paris, sa ville de rêve. Son mari, un homme intègre, finit par apprendre ses magouilles, il fait un malaise. Consciente d’être allée trop loin dans sa quête, elle décide de se remettre en cause. Amélia Zoungrana commence à porter des tenues traditionnelles et ambitionne ouvrir un restaurant spécialisé en mets locaux...

La réalisatrice s’est inspirée d’une histoire réelle

Ce film valorise le consommons burkinabé. Avec un beau décor et une touche humoristique, Augusta Palenfo a voulu inciter les Africains à revendiquer leur identité culturelle. « On n’a pas besoin de forcement réussir ailleurs, on doit essayer de réussir chez nous. Tous ceux qui partent veulent revenir après au pays. Il y a des gens qui refusent tout contact avec leurs origines. C’est une manière de rappeler aux autres qu’on doit être toujours fier de ses origines. Dans ce film, je valorise tout notre patrimoine culturel », a-t-elle martelé.

Augusta Palenfo a fait la promotion du made in Burkina dans le film

Pour elle, c’est également une manière de valoriser le corps diplomatique. Elle a souligné que les diplomates abattent un travail formidable et qu’ils méritent d’être honorés. La réalisatrice dit s’être inspirée d’une histoire réelle. Le temps de tournage a pris un mois et a couté entre « 45 à 50 millions de francs CFA » avec essentiellement des fonds propres. Parmi les acteurs principaux, Mahamadou Zoungrana, Moise Tiemtoré, Olivia Marie Douamba, Aoue Nion, Désiré Yaméogo, Azoumi Laure Guiré.

L’équipe de tournage de "Mme l’ambassadrice"

Le rôle d’Amélia Zoungrana est incarné par la réalisatrice elle-même. Dans ce film, la chance a été donnée à de jeunes acteurs. Augusta Palenfo invite les populations à venir regarder son chef d’œuvre qui sortira en salle du 20 décembre 2021 au 02 janvier 2022. Amoureuse du 7e art, elle est connue pour ses talents d’actrice. Elle s’est découvert un nouvel hobby, la réalisation. "Mme l’ambassadrice" est son deuxième long métrage.

Samirah Bationo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Cinéma au Burkina : "Naras City", le premier long métrage de Malick Naboalga dénonce l’injustice, l’insécurité et les conflits fonciers
Visite du parc d’exposition du SIAO : « La commission est prête à 98% » Serge Poda, ministre de l’artisanat
Musique au Burkina : Jules O s’offusque du désordre avec son titre ‘’Zoundzandé ’’
Bobo-Dioulasso : Des artisans redoutent « une mort programmée du pagne koko dunda »
SIAO 2023 : « Les foires, c’est en même temps une école où on part découvrir, vendre et se faire connaître », foi des créateurs
Koudougou : L’entreprise François 1er, une opportunité d’emplois pour les étudiants
MCCAT/DGCA : Trois nouveaux promus prennent leurs fonctions
11e édition du Festival international de danse de Ouagadougou : Une vingtaine de compagnies de danse attendues
Culture : Le musée communal Sogossira Sanou, un musée touristique instructif
16e édition du SIAO : Les stylistes sont les mieux représentés
Dramane Tou, DG du SIAO : « Le report de la 16e édition a eu un impact positif et négatif à la fois »
16e édition du SIAO : Des maroquiniers en pleins préparatifs espèrent tirer leur épingle du jeu
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés