Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Journée internationale des droits humains : Les principes d’égalité et de non-discrimination au cœur de la célébration

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 18 décembre 2021 à 11h11min
Journée internationale des droits humains : Les principes d’égalité et de non-discrimination au cœur de la célébration

La direction de l’éducation aux droits humains, la direction générale de la promotion des droits humains en collaboration avec le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), ont organisé un panel le vendredi 17 décembre 2021 à Ouagadougou, dans le cadre de la commémoration en différé de la journée internationale des droits humains.

La journée internationale des droits de l’homme se tient cette année dans un contexte où le Burkina Faso est frappé par des attaques terroristes à répétition dans plusieurs régions laissant de nombreuses familles dans la désolation. À cela s’ajoute la crise de la pandémie du covid-19 avec ses impacts qui, au-delà du volet sanitaire, touchent plusieurs secteurs de la vie socio-économique. Ces crises, dans leur ensemble, occasionnent des violations des droits humains de part et d’autre accentuant par ricochet la pauvreté et les violences basées sur le genre. Néanmoins, la direction générale de la promotion des droits humains tenait à commémorer cette journée bien que cela soit en différé car elle représente une importante tribune d’interpellation.

« C’est l’occasion d’interpeller tous les acteurs sur le rôle de chacun dans la promotion, la protection et la défense des droits humains. C’est donc un jour très important pour tout acteur des droits humains. C’est pourquoi nous avons tenu à commémorer la journée », a affirmé Bénéwendé Camille Tapsoba, directeur général de la promotion des droits humains.

Bénéwende Camille Tapsoba, directeur général de la promotion des droits humains

Placée sous le thème : « égalité-réduire les inégalités- promouvoir les droits humains », la 73e journée internationale des droits humains est un arrêt pour évaluer et échanger sur la situation des droits de l’homme à la loupe des instruments juridiques ratifiés par le Burkina Faso.

Selon le représentant résident du PNUD au Burkina Faso, Mathieu Ciowela, ce thème en lien avec la situation sécuritaire et sanitaire met l’accent sur la nécessité de considérer l’égalité comme fondement du relèvement économique et social. « La protection des droits humains et des libertés fondamentales doit être au centre des efforts de relèvement, de développement et de consolidation de la paix. Dans un contexte où la cohésion sociale et la réconciliation nationale constituent des priorités pour le pays, il est primordial que les processus et mécanismes mis en place soit inclusifs et permettent la participation et la contribution de tous et toutes sans discrimination », a-t-il affirmé.

Le Représentant résident du PNUD au Burkina Faso, Mathieu Ciowela

Mutualiser les efforts afin de minimiser au mieux les inégalités

Dans la même lancée, Haoua Kafando/ Ganamé, directrice de cabinet de la ministre de la justice, a indiqué que cette commémoration se veut un cadre de réflexion pour l’ensemble des acteurs intervenant dans la promotion et la protection des droits humains pour mutualiser les efforts afin de minimiser au mieux les inégalités dans le contexte de crises sécuritaire et sanitaire que traverse notre pays actuellement. « Cette journée nous engage également à nous interroger sur les actions à mener dans ces moments difficiles dans le sens du respect et de la protection des droits fondamentaux de l’être humain, notamment le droit à la vie, le droit à l’égalité entre les hommes et les femmes, le droit à l’alimentation, le droit à la sécurité, le droit à l’égale protection devant la loi, le droit à la liberté d’expression », a-t-elle affirmé.

Haoua Kafando/ Ganamé, directrice de cabinet de la ministre de la Justice

Pour l’occasion, ce sont au total une cinquantaine d’associations qui discuteront autour de cinq communications en vue de faire des recommandations pertinentes dans le sens du renforcement de la promotion et de la protection des droits humains. Il est attendu, au sortir de cette activité, que la population s’engage à promouvoir et à protéger les droits humains et que les citoyens intègrent les valeurs de démocratie.

Pour mémoire, la journée internationale des droits de l’homme a été adoptée en 1948 par l’Assemblée générale des nations-unies lors de la Déclaration universelle des droits de l’homme, pour garantir la dignité humaine et faire respecter le principe de l’égalité pour tous. Elle est célébrée le 10 décembre de chaque année et offre l’occasion de réaffirmer l’importance de la promotion et du respect des droits de l’homme, dans la reconstruction du monde auquel l’humanité aspire.

Nado Ariane Paré (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
École burkinabè des affaires : Une conférence publique sur l’impact des crises sécuritaire et sanitaire dans la chaîne d’approvisionnement
Foire « Campus Team Europe » : Présenter aux étudiants burkinabè les opportunités de bourses offertes par l’Union européenne
Burkina : Quand des agents de liaison se prennent pour des demi-dieux…
Crise à la mine de Houndé : Il y a trois ans, en juin 2019, le CGD alertait sur la situation déjà explosive
Beguédo : Cinq ans de prison ferme pour onze personnes impliquées dans l’affaire des bars vandalisés
Forces armées nationales : Six gendarmes radiés pour convenance personnelle
Affaire Dabo Boukary : « Non à 32 ans d’impunité », clament les étudiants
Effondrement d’un bâtiment universitaire à Koudougou : Le tribunal administratif rejette la décision de l’ARCOP
Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso prêche l’engagement et l’unité dans la garnison de Bobo
Défis sécuritaires au Burkina : Le rôle des chercheurs examiné par le Haut conseil national de la recherche scientifique et de l’innovation
Dépolitisation de l’administration au Burkina : Une loi en cours d’adoption, selon le chef du gouvernement
Solenzo : Ecobank va plier bagages à compter du 30 mai 2022 (AIB)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés