Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Si quelqu’un fait un saut dans le feu, il lui reste encore un autre saut à faire. » Proverbe burkinabè

Environnement : La stratégie nationale pour encadrer la gestion des zones humides en validation

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • mardi 14 décembre 2021 à 13h30min
Environnement : La stratégie nationale pour encadrer la gestion des zones humides en validation

Afin de définir un cadre consensuel pour fédérer les interventions dans les zones humides du Burkina Faso, une stratégie nationale couvrant la période 2022-2025 a été élaborée. Le document a été conçu sur la base des réalités nationales, révélées par un diagnostic participatif. Il intègre les priorités environnementales du gouvernement ainsi que les priorités sociales et économiques. Pour permettre aux acteurs intervenants dans la préservation et la valorisation des zones humides d’amender et valider ce référentiel, un atelier se tient ce mardi 14 décembre 2021 à Ouagadougou.

Les zones humides désignent les milieux naturels caractérisés par la présence permanente ou temporaire de l’eau. Elles contribuent non seulement à éviter les catastrophes naturelles telles les inondations et la sécheresse, mais aussi procurent des aliments et des moyens d’existence à des millions de personnes. De plus, ces milieux aquatiques abritent une grande diversité biologique et stockent plus de carbone que tout autre écosystème terrestre.

So-Manegré Nana, secrétaire permanent du Conseil national pour le développement durable

Au Burkina Faso, ce sont au total 125 zones humides, avec une superficie globale de plus de 1.940.000 hectares, qui ont été inscrites sur la liste des zones humides d’importance internationale. Et parce que ces zones sont, à en croire le secrétaire permanent du Conseil national pour le développement durable, So-Manegré Nana, au cœur des enjeux du développement économique, leur préservation revêt un caractère important. "Les zones humides sont un écosystème très fragile et très important. C’est là où tout se retrouve : elles rechargent les nappes phréatiques, regorgent de la biodiversité la plus importante et permettent d’irriguer l’agriculture", explique-t-il.

Une vue des participants

La mise en œuvre de la stratégie soumise à l’appréciation des participants, devrait permettre une gestion durable de ces zones. Et cela va se faire par la préservation et la restauration des zones humides, la valorisation et l’utilisation durable des services écosystèmiques des zones humides ainsi que l’amélioration de la gouvernance de ces zones.

Le secrétariat permanent du Conseil national pour le développement durable (CNDD), va coordonner cette mise en œuvre, avec l’implication de l’ensemble des acteurs que sont les usagers autour des points d’eau (éleveurs, agriculteurs, etc.).

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Préservation des ressources en eau : Les acteurs en concertation autour de la problématique
Lutte contre la dégradation de la biodiversité au Burkina : Le projet Biodev2030 fait le point des résultats engrangés
COP15 à Abidjan : Pari gagné pour Mariame Diaby, CEO d’Ayuf Holding
Pollution des sols et des eaux par l’orpaillage : La technologie de phytoremédiation, une solution de dépollution à portée de main !
Programme de développement intégré de la vallée de Samendéni : Le Premier ministre insatisfait de l’état d’avancement des réalisations
Changement climatique dans le bassin de la Volta : Un plan d’investissement en cours pour le renforcement de la résilience climatique
Environnement : Les membres de la coalition nationale pour la gestion durable des terres adoptent les documents de planification de l’organisation
Climat : Le Burkina Faso prépare ses participants à la Cop 15
Office national de l’eau et de l’assainissement : Gilbert Bassolé désormais directeur général
Saison pluvieuse 2022 : Les prévisions sont bonnes pour l’Afrique de l’Ouest
Lutte contre les effets néfastes des changements climatiques : Les capacités des personnes handicapées renforcées pour leur pleine participation
Pollution de l’air à Saaba 2021-2022 : Extermination massive silencieuse en cours (partie 3/3)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés