LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina/Gouvernement Lassina Zerbo : Huit ministères fusionnent, un autre voit le jour

LEFASO.NET

Publié le mardi 14 décembre 2021 à 22h20min

PARTAGER :                          
Burkina/Gouvernement Lassina Zerbo : Huit ministères fusionnent, un autre voit le jour

Vingt-cinq ministres dont deux ministres délégués. Voici la composition du nouveau gouvernement du Premier ministre Lassina Zerbo, dont la liste a été dévoilée, lundi 13 décembre 2021. Il s’agit d’une nouvelle équipe plus resserrée Comparée à la précédente équipe qui était composée de 31 ministres dont 7 ministres délégués. Dans cette nouvelle configuration, l’on note la création d’un nouveau ministère, la fusion de certains et le baptême d’autres.

Il n’existe plus un ministre de la Sécurité de plein exercice. Ce département fusionne désormais avec l’administration territoriale et la décentralisation. Cette fusion n’est pas une première. Dans le premier gouvernement de Paul Kaba Thiéba, ce ministère a été dirigé par Simon Compaoré avant la scission.

Le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, qui a perdu sa qualité de porte-parole du gouvernement, récupère le portefeuille de la Culture, des Arts et du Tourisme. Et il sera épaulé par un ministre délégué.

Le ministère des ressources animales et halieutiques a également fusionné avec le ministère de l’Agriculture, des Aménagements hydroagricoles et de la Mécanisation. Il passe aux commandes d’une nouvelle tête, Moussa Kaboré.

Le ministère de la Jeunesse de la Promotion de l’Entrepreneuriat et de l’Emploi n’existe plus. Il a fusionné avec celui des Sports qui, lui, perd son complément « Loisirs ». Désormais, on parlera de ministère des Sports, de l’Autonomisation des Jeunes et de l’Emploi, dirigé par l’avocat Mathias Tankoano.

Un ministère refait surface dans ce gouvernement. Il s’agit du ministère de la Prospective et des Réformes structurelles confié à Abdoulaye Bamogo. La Prospective n’est pas un terme si nouveau que ça, car dans le dernier gouvernement de Christophe Dabiré, Pauline Zouré/Kaboré était chargée de cette question et de l’Aménagement du territoire. Mais c’était en qualité de ministre délégué, agissant sous l’autorité du ministre de l’Économie, des Finances et du Développement.

Plusieurs ministères font peau neuve à travers un baptême. Ainsi, on ne parle plus de ministère de la Défense nationale, mais de ministère des Armées comme en France. L’adjectif « Anciens combattants », lui, demeure.

En plus de la Santé, le ministre Charlemagne Ouédraogo est celui de l’Hygiène publique et du Bien-être. Cette appellation existe chez des nos voisins en Côte d’Ivoire et au Togo.

De la Transformation digitale, l’on est passé à la « Transition digitale » en y adjoignant le terme « communications électroniques ». Il va sans dire que la ministre Hadja Fatimata Ouattara/Sanon reste dans son biotope.

Le département de l’Environnement a, lui aussi, reverdi. Hier ministère de l’Environnement, de l’Économie verte et du Changement climatique, aujourd’hui ministère de la Transition écologique et de l’Environnement.

L’on assiste également à des jeux de mots dans la nouvelle appellation de certains ministères. Par exemple, le terme « Urbanisme » a laissé place au « développement urbain » dans le ministère resté aux mains de Me Bénéwendé Stanislas Sankara. Désormais, l’intitulé, c’est ministère du Développement urbain, de l’Habitat et de la Ville.

Au ministère dirigé par Dr Ismaël Bachir Ouédraogo, il faudra également parler cette fois-ci de Transition énergétique en lieu et place de « Énergie », en n’oubliant pas les Mines et les Carrières.

Autre jeu de mot : on ne parle plus de ministère de la femme, mais de ministère du « Genre » auxquel s’ajoutent toujours “ la Solidarité nationale, de Famille et l’Action humanitaire”.

Dans ce nouveau gouvernement, seul Zéphirin Diabré porte la casquette de ministre d’État. Cette qualité qui avait été également taillée pour Clément Sawadogo ne sera pas attribuée à son successeur Maxime Koné qui, rappelons-le, porte la casquette de ministre de l’administration territoriale en plus de celle de la Sécurité.

HFB
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Moi je déplore que l’on parle de <> . Le terme "Genre" collé à ce ministère porte en lui les germes de toutes les velléités de légitimation des déviations morales.

    • .
      Il est pourtant temps de reconnaître que tout le monde ne se reconnait pas dans le moule étroit de "votre" morale.

      Ministère du genre suppose en effet la reconnaissance des personnalités trans-genres, et ce n’est en rien une déviation, mais pour ceux, comme vous, qui le déplore, une nécessaire ouverture d’esprit !

    • Là je reconnais l’individu de base de base, sa préoccupation c’est le bas ventre des autres. Je crois qu’en terme de moralité les occidentaux n’ont rien à nous envier avec toute la corruption, l’infidélité et la prostitution qui gangrene nos villes. Mais non le problème c’est 2 personnes du même sexe qui veulent faire ce qu’ils veulent de leurs corps.
      Regardez où vous vous situez dans la pyramide de Maslow.

    • Vision assez pertinente en effet.
      Le scénario est souvent le même : d’abord un pieds dans la porte, et dès que le verre sera dans le fruit.... et bah feu à volonté sur les valeurs morales.

  • Moi, je suis SAMO, avec le gouvernement annoncé, mon frère ZERBO est mal parti pour échouer.
    Frère tu n’aurais pas dû accepter ce mission car les burkinabés que je connais très bien leur mentalité ne te comprendront jamais.
    Bonne chance dans ce rêve tumultueux.

  • Bon vent au nouveau gouvernement ZERBO Lassina
    un gouvernement de combat
    on attend au pied du mur ce que chaque ministre aura a construire.
    un bon casting déjà .
    toutes mes félicitations au gouvernement en général
    et à S.E.M RMCK

  • @internaute 1 Sabaabo :
    Vos propos malsains de légitimation des déviations morales sont Intolérants et discriminants et n’ont pas leur place dans un débat moderne au 21e siècle. Ce sont des êtres humains, ils ont absolument le droit de vivre leurs vies (comme vous d’ailleurs), alors, je vous invite à vous ressaisir ! le ministère du Genre est la dénomination la plus originale de ce gouvernement et même dans le monde : Vive Le Progrès.

  • Si Marshall avait su qu’un jour son sg allait prendre sa place ,elle allait ecouter ceux qui s’opposaient à sa nomination . Tu proposes quelqu’une contre vents et marée et paf elle vient prendre ta place.
    En tout cas félicitations au nouveau gouvernement .

  • Quelqu’un disait que enfant à l’école, dans une pièce de théâtre, il jouait le rôle d’un "pauvre misérable", et qu’apparemment Dieu aurait pris ça au sérieux quand il a grandi, parce qu’il tire le diable par la queue.
    Dans ce gouvernement, nous avons, la "Transition digitale", la "transition écologique" et la "transition énergétique". J’espère juste que ce soit un gouvernement de défis et un non un "gouvernement transitaire" ! Courage et sérieux donc les gars !

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique