Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Si quelqu’un fait un saut dans le feu, il lui reste encore un autre saut à faire. » Proverbe burkinabè

60e sommet de la CEDEAO : Quel sort pour le Mali et la Guinée ?

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Lefaso.net • dimanche 12 décembre 2021 à 13h20min
60e sommet de la CEDEAO : Quel sort pour le Mali et la Guinée ?

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) tient depuis hier samedi 11 décembre 2021, son 60e sommet.

Un sommet qui se penche en priorité sur la situation politique du Mali et de la Guinée. Les deux pays ont respectivement six mois pour organiser les élections et transmettre le pouvoir à un civil.

En effet, la transition au Mali est censée organiser les élections en fin février 2022. Mais jusqu’à ce jour, aucun calendrier électoral n’a été dévoilé par les autorités. C’est aussi le cas de la Guinée qui, jusqu’à ce jour, n’a pas précisé la durée de sa transition encore moins un chronogramme électoral.

Les deux pays étant dirigés par des militaires qui ont pris le pouvoir par Coup d’État, sont sous sanctions de l’institution régionale depuis un moment.

Dans une correspondance adressée au Président de l’institution par le chef de la transition malienne, le Président Assimi Goïta, s’engage à présenter un calendrier électoral d’ici fin janvier 2022. Il justifie ce retard par la nécessité de se retrouver pour "crever l’abcès de certaines plaies".

La Guinée quant à elle, est restée muette et sans nouvelle lors de ce sommet.

La CEDEAO sera-t-elle clémente ou rigide sur ses sanctions concernant les deux pays ?

La réponse sera connue à la clôture des activités ce dimanche 12 décembre 2021.

Source RFI

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 décembre 2021 à 16:33, par TANGA En réponse à : 60e sommet de la CEDEAO : Quel sort pour le Mali et la Guinée ?

    En rappel après la pendaison de personnes condamnées au Nigéria, un embargo avait été décidé contre ce pays. Mais aucun pays voisin n’avait fermé sa frontière avec le Nigeria. Simplement par ce que nos populations avaient ce besoin d’aller au Nigeria pour acheter et vendre.
    Maintenant il s’agit du Mali et de la Guinée. Qu’est ce que vous allez décider ?
    Nous avons à faire à des peuples souverains qui acclament leurs dirigeants et qui sont avec eux ; la CEDEAO ne se fatigue t elle pas ? La CEDEAO ne montre t elle pas aux jeunes qui seront dirigeants demain qu’ ne faut pas compter avec elle ?
    De toutes les façons, ces deux pays sans la CEDEAO ne sont elles pas capables d’avancer ? Et puis, qui peut dire que sa frontière peut être hermétique ? Les populations savent mieux que les dirigeants pas où passer. La preuve, c’est les fermetures de frontières à cause de COVID.
    Allons seulement. On verra qui de la CEDEAO ou des ces pays aura le dernier mot.
    Là où le bas blesse, c’est les demande de la France à la CEDEAO de faire des sanctions.
    Nos pays sont ils esclaves de la France ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2021 à 18:09, par Negblanc En réponse à : 60e sommet de la CEDEAO : Quel sort pour le Mali et la Guinée ?

    Le Mali et la Guinée pas forcément traités de la même manière et pour cause... CEDEAO : L’UE supporte la France face au Royaume Unie pour leur différend sur la pêche, ici vous vous supporter la France avec l’UE contre un pays frère. Même si ce dernier fait fausse route (je dis même SI) est-ce la manière de régler nos affaires en famille ? Évidemment l’institution ne survivra pas à l’arrêt des financements UE et autres, on vous comprend dès lors... Mais n’oubliez pas le retour de bâton...!

    Répondre à ce message

    • Le 13 décembre 2021 à 09:30, par kwiliga En réponse à : 60e sommet de la CEDEAO : Quel sort pour le Mali et la Guinée ?

      @Negblanc
      Vous écrivez : "Le Mali et la Guinée pas forcément traités de la même manière et pour cause" et c’est très juste.
      Si je souscris en grande partie aux explications que vous amenez par la suite, il me semble utile de rajouter que, concernant le cas Malien, la situation est très complexe.
      Tout d’abord, et contrairement à ce qu’affirme Tanga, le gouvernement malien est loin d’être soutenu par l’ensemble de sa population.
      Ensuite, le lancement de consultations nationales pour la transition censées mener à des élections, a été largement dénoncé par de nombreux mouvements maliens, notamment le Cadre stratégique permanent, qui y voit une organisation unilatérale par le gouvernement qui exclu les mouvements signataires de l’accord d’Alger.

      Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2021 à 22:23, par Sacksida En réponse à : 60e sommet de la CEDEAO : Quel sort pour le Mali et la Guinée ?

    Il faudrait nos gouvernants dits chefs d’Etat Africains cessent enfin d’etre des caisses de resonances de leurs maitres neocoloniaux Occidentaux et devraient considerer les interets generaux des Peuples Africains. Car on ne peut etre eternellement sous la pression inavouable de ce conglomerats d’exploiteurs et d’oppresseurs politiques et economiques d’un Banditisme ou terrorisme d’Etat.
    Finalement, les dispositions des conventions et traites devraient s’appliquer en tenant compte des realites nationales concretes. Qui vous dit que le pouvoir politique doit echoir uniquement aux civils et pas au militaires ? Cessez de singer l’occident car nous n’avons pas la meme trajectorie historique. Salut

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Journée de l’Afrique : Le Burkina Faso demande la levée de sa suspension des instances de l’Union africaine et de la CEDEAO
Commémoration de la journée de l’Afrique : Message de Ragnaghnèwendé Olivia ROUAMBA, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur
Journée de l’Afrique : Le Burkina Faso demande la levée de sa suspension des instances de l’Union africaine et de la CEDEAO
Financement des collectivités territoriales dans l’espace UEMOA : Le Centre d’études et de recherches sur l’intégration économique en Afrique pose le débat
Coopération Burkina/Etats-Unis : Le Président du Faso échange avec l’Ambassadeur Sandra CLARK
Coopération Arabie Saoudite-Burkina : Bientôt un grand projet au profit des personnes déplacées internes
Burkina Faso : « La situation humanitaire et sécuritaire reste toujours difficile au Burkina Faso », constate le président de la commission de la CEDEAO
Mise en œuvre de la Transition : La République populaire de Chine réaffirme son soutien
Processus de Transition : Le Canada engagé à accompagner le Burkina Faso
G5 Sahel : « Le retrait du Mali marque la fin de l’organisation », Siaka Coulibaly
Coopération Burkina Faso-Royaume d’Arabie Saoudite : un Conseiller royal reçu par le Président du Faso
Santé : La coopération italienne offre des équipements sanitaires à l’hôpital Saint-Camille de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés