Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Le général Diendéré a-t-il envoyé son chauffeur chez un témoin ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • Lefaso.net • mercredi 8 décembre 2021 à 19h09min
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Le général Diendéré a-t-il envoyé son chauffeur chez un témoin ?

Parmi les chefs d’accusation retenus contre le général Gilbert Diendéré dans l’affaire Thomas Sankara, il y a la subornation de témoin. Appelé à la barre, ce mercredi 8 décembre 2021, le témoin Abderrahmane Zétiyenga a fait des révélations accablantes sur son ancien chef du conseil de l’Entente.

Dans sa déposition, le témoin a déclaré qu’il était au village lorsqu’il a appris par son frère que l’ex-chauffeur de Diendéré, Ninda Pascal Tondé alias Manga Naaba était à sa recherche. M. Tondé, accusé de subornation de témoin était soldat de 1re classe au moment du coup d’État du 15 octobre 1987.

Selon Abderrahmane Zétiyenga, Pascal Tondé était porteur d’un message du général Gilbert Diendéré en 2017. « Si le juge d’instruction m’appelait pour m’auditionner, il voulait que je dise que je n’étais pas là le 15 octobre 1987. Il voulait que je dise que j’étais en ville et que je ne suis venu au conseil de l’Entente qu’après la cessation des tirs. J’ai posé la question trois fois à Tondé Pascal de savoir si c’était vraiment le général Diendéré qui l’envoyait et il a dit oui », a déclaré Abderrahmane Zétiyenga.

À la question du président de la Chambre de jugement de savoir si le témoin était vraiment proche de Pascal Tondé comme le prétendent certaines personnes, le témoin répondra par la négative en précisant qu’il n’avait pas son contact téléphonique. Il rappellera au passage que lorsqu’il était le voisin de chambre de Gilbert Diendéré dans le bâtiment “Côte d’Ivoire” du conseil de l’Entente. « Tondé était à ce moment notre homme de main. Il nous faisait à manger et faisait nos courses », a indiqué Abderrahmane Zétiyenga avant de suggérer la piste des opérateurs de téléphonie Pour vérifier s’il y avait ou pas des échanges téléphoniques avec le sieur Tondé.

Dans sa déposition, le témoin a pourtant relaté que lorsque les tirs ont commencé, il était bel et bien en poste au Conseil de l’Entente, près de la radio nationale. Il avait rejoint ce lieu sur instruction du lieutenant Diendéré après la réunion de 9h dont il avait suggéré la tenue pour trouver des solutions afin que « Thomas et Blaise fument le calumet de la paix ». Mais à cette réunion, les soldats qui étaient sur place (tous étaient de la garde de Sankara sauf Hamidou Maïga qui était de la sécurité de Blaise Compaoré, ndlr) ont fait des propositions. Selon Zétiyenga, Gilbert Diendéré n’a pas dit un seul mot à cette rencontre si ce n’est lui donner la parole au début et clore la rencontre.

Pourtant lors de son interrogatoire, Gilbert Diendéré avait indiqué au tribunal que c’est lui qui a pris l’initiative d’organiser cette rencontre à laquelle ont pris part les gardes rapprochées des deux leaders de la révolution et les éléments de la sécurité du conseil. L’objectif, à l’en croire, était de calmer les tensions entre les éléments de Compaoré et de Sankara qui se regardaient en chiens de faïence.

Après cette rencontre, Gilbert Diendéré aurait dit à Abderrahmane Zétiyenga détenir un message de catégorie A selon lequel Thomas Sankara projetait un complot dans la soirée du 15 octobre à 20h. Et pour éviter le bain de sang, Diendéré lui aurait dit qu’il allait prendre les devants en procédant à l’arrestation de Thomas Sankara.

L’audience a été suspendue. Elle reprendra le jeudi 9 décembre 2021 toujours avec l’audition d’Abderrahmane Zétiyenga qui sera certainement confronté avec le général Gilbert Diendéré et Pascal Tondé.


Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Les restes de Sankara retrouvés à 45 centimètres de profondeur
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Ousmane Ouédraogo, le frère d’une victime que le chauffeur de Blaise Compaoré a manqué de renverser
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Ma mère est partie malheureuse », témoigne la fille du journaliste Paulin Bamouni
Témoignage des victimes des évènements du 15 octobre : « La défunte mère de Sawadogo Amadou aurait voulu connaître la vérité et faire son deuil », Sawadogo Issa
Assassinat de Thomas Sankara et ses compagnons : Trois types de munitions utilisées, selon les experts en balistique
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : La vidéo de la reconstitution des faits projetée
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : La première pièce à conviction présentée
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Stephen Smith, le journaliste américain déclaré persona non grata pendant six ans en 1987
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Selon Vincent Sigué, Blaise Compaoré projetait de prendre le pouvoir le 4 août 1983
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Moussa Diallo convaincu de l’implication de Gilbert Diendéré dans le coup du 15 octobre 1987
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Être commando, c’est savoir observer l’ennemi pendant très longtemps », l’anecdote sur Blaise Compaoré
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Si Sankara ne m’avait pas envoyé chez Blaise, je serais mort », feu Salifou Diallo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés