Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • LEFASO.NET • mercredi 8 décembre 2021 à 23h10min
Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

L’attaque du Bataillon d’intervention aéroportée (BIA), le 27 octobre 1987 à Koudougou, est revenue lors des débats, au cours de l’audition du témoin Léonard Gambo. Commandant de la première compagnie du 1er Bataillon d’intervention rapide, il faisait partie de la mission partie de Ouagadougou.

En venant déposer en tant que témoin des événements du 15 octobre 1987, le colonel major à la retraite Léonard Gambo ne s’attendait pas à répondre à des questions sur l’attaque du Bataillon d’intervention aéroportée (BIA), alors dirigé par Boukary Kaboré dit « Le lion », dans la matinée du 27 octobre 1987 à Koudougou.

Mais le président de la Chambre de jugement rappellera au témoin que cette question du BIA ressort dans l’arrêt de renvoi devant la Chambre de Contrôle du Tribunal Militaire de Ouagadougou. Me Prosper Farama dira plus tard au général Diendéré que cette attaque du BIA fait partie de l’organisation du complot qui visait à consolider le pouvoir du Front populaire.

Après cette mise au point, le témoin dira qu’il a été envoyé en mission avec d’autres hommes à Koudougou pour empêcher le BIA de venir à Ouagadougou. « L’unité (le BIA) a été mise en déroute. Il y a eu quelques tirs. Il n’y a pas eu de combats comme ça. Le BIA n’a pas opposé beaucoup de résistance. Il n’y a pas eu de morts de mon côté », a déclaré Léonard Gambo. Répondant à une question de Me Séraphin Somé de la partie civile, le témoin a raconté qu’il a appris le décès de son « très grand ami » Élisé Sanogo. Capturé lors de l’attaque, il aurait été abattu après une tentative de fuite.

Appelé pour une confrontation, le général Gilbert Diendéré a déclaré que les instructions pour cette mission de Koudougou ont été données par le commandant en chef des forces armées populaires, Boukari Lingani. Des instructions qu’il s’est contenté de répercuter aux hommes qui devaient y prendre part. Selon Diendéré, cette mission était dirigée par un commandant de groupement qui était feu Alain Bonkian qui rendait compte au commandant Lingani.

Pour le témoin Léonard Gambo, les déclarations de l’accusé ne sont pas justes. Ayant été de la mission, il ne se souvient pas avoir eu affaire à un commandant de groupement. « J’étais le plus ancien de tous les officiers qui y étaient. Il y avait Alain Bonkian et Gaspard. Je ne vois personne parmi ces officiers qui était commandant du groupement des forces. Au cours de l’opération, c’est au lieutenant Gilbert Diendéré que je rendais compte. C’est lui qui coordonnait la mission. », a déclaré le témoin.

A la fin de son audition, Léonard Gambo est revenu sur les événements du 15 octobre 1987. Pour le jeune officier qu’il était, cela a été traumatisant. « Ça a été un véritable choc de savoir que dans notre armée, on pouvait mourir banalement sans que ce ne soit au front. Ça a été un choc de savoir qu’on pouvait être enterré pas par des frères d’armes et sans les honneurs. Pour moi c’était une désillusion. Cela n’a pas été facile pour nous ».

Après sa déposition, le président de la Chambre de jugement a fait appel au 35e témoin, Lankoandé Arzouma.

LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 décembre 2021 à 15:46, par Il est vraiment mauvais, ce faux général En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    C’est bel et bien Diendéré qui coordonnait la mission punitive sur Koudougou. Selon les infos, il avait même ordonné de tirer sur tout ce qui bouge. Si le BIA était à Yako dans sa province, allait-il ordonner de tirer sur tout ce qui bouge ? Venir prendre des pauvres militaires sans armes en tenue civile pour aller exécuter comme des chiens à cause de ce cruel et faux général. Regardez ses yeux, on dirait les yeux du serpent cracheur mortel. Comment on peut être foncièrement mechant, cruel envers son semblable ? Depuis sa sortie comme sous-lieutenant jusqu’à faux général, Diendéré s’est spécialisé dans les vrais et faux coups d’Etat, dans les affaires louches qui ont occasionné des morts d’hommes. Le coup d’Etat qui a renversé le Président JBO, celui qui a occasionné la mort du Président TS, le faux coup d’Etat inventé pour tuer BL et HZ, pour finir par le coup d’Etat le plus bête de 2015. Tout a une fin. Et c’est sa fin qui est arrivé comme ça. Dire que ce gars là dormait pratiquement à l’église La Rotonde tous les dimanches. Et dans tout ça, il se trouve des marcheurs qui clament haut et fort : "Libérez Diendéré, libérez Diendéré". Après le jugement de son coup d’Etat bête, le voilà dans ce jugement. Après il sera dans celui de l’assassinat du journaliste NZ et de ses compagnons. Lui, il est quel genre de personne, quand même.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2021 à 16:01, par HORUDIAOM En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    A la fin de son audition, Léonard Gambo est revenu sur les événements du 15 octobre 1987. Pour le jeune officier qu’il était, cela a été traumatisant. « Ça a été un véritable choc de savoir que dans notre armée, on pouvait mourir banalement sans que ce ne soit au front. Ça a été un choc de savoir qu’on pouvait être enterré pas par des frères d’armes et sans les honneurs. Pour moi c’était une désillusion. Cela n’a pas été facile pour nous ».
    C’est vraiment triste ! C’est tout ça qui suit le pays aujourd’hui et on se cherche. Trop de sang versé inutilement ! Je dis inutilement parce que ce n’était pas pour l’intérêt de la nation mais des règlements de compte entre frères d’armes pour le pouvoir. Quel pouvoir même ? Il faut exorciser le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 9 décembre 2021 à 10:48, par nidale En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

      Curieusement, on parle de « vérité et réconciliation dans tous les segments de la société sauf.... dans l’armée » qui a pourtant payé le plus lourd tribu de nos turbulences politiques.

      Répondre à ce message

    • Le 9 décembre 2021 à 13:40, par Tembi En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

      Oui, mais en disant cela, Gambo est inconséquent ou feint la mémoire courte parce qu’il y a eu avant le 15 octobre plusieurs événements qui indiquaient que des militaires pouvaient mourir banalement sans que ce ne soit au front et être enterré pas par des frères d’armes et sans les honneurs. ça été le cas de Nézien, de somé, de Guébré, Sawadogo, des suppliciés de la pentecôte.

      Après tous ces cas, le 15 octobre n’était plus un scénario a exclure dans les règlements de différends entre militaires. Gambo le sait d’autant plus que malgré sa désapprobation des évènements du 15 octobre, il a accepté une mission de neutralisation du BIA. Pourquoi ? C’est pour ne pas subir le même sort que le PF et les autres militaires assassinés s’il refuse la mission.
      C’est triste mais c’est ça. Ce sont les militaires eux mêmes qui ont crée la chienlit dans l’armée et dans le pays et cela en banalisant les premiers crimes commis avec les mêmes explications, à la con, versées à nos figures : "accidents, tentative d’évasion, tentative de coup d’état" et c’est les mêmes salades qu’ils nous ont servi le 15 octobre.

      Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2021 à 16:18, par M.S. En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    Lefaso.net, vraiment mention spéciale à toute l’équipe. Félicitations et merci pour le travail titanesque que vous abattez au quotidien pour nous informer en général et particulièrement pour permettre à ceux et celles qui ne peuvent être au palais de justice délocalisé à la Salle des Banquets de Ouaga 2000, de suivre le procès...Ma voix se joint à celles qui m’ont déjà devancé pour vous dire courage et bonne suite. Puisque celui ou celle qui écoute ou qui lit n’est pas bête, les différents témoignages permettent de se faire une idée sur le degré de dignité, de l’honneur, de responsabilité des hommes...

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2021 à 16:30, par ZIGANI En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    Ce messieurs n est pas sérieux il ne n’accuse que des morts. il n’est vraiment pas honnête. Pour un général c’est lamentable.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2021 à 16:37, par SOME En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    Oui M Gambo c’est malheureusement ce qui est quand des individus n’ont rien de la militarité. Comment voulez vous qu une armée s’en sorte : on en voit les résultats aujourd’hui alors que le pays est attaqué et presque occupé par des mercenaires sans que rien ne vienne de l’armée comme réaction. Bien au contraire !

    M Gambo on comprend que vous cherchiez à déballer la vérité pour vous soulager la conscience c’est déjà une bonne chose.

    Bonkian ou Gaspard étaient ils plus gradés que Gambo pour commander le groupe ? Il est peu probable que Gambo vu son grade ne se souvienne pas qu il y ait un autre gradé dans le groupe, encore pire d’un grade supérieur à lui. Si ce n’était ni Gaspard ni bonkian il y avait tout de même un commandant : c est qui ? Puisque il ne dit pas en être le commandant mais un membre du groupe alors qu il était le plus ancien.
    on Aura remarqué que les morts sont toujours accusés.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2021 à 19:13, par Nabiiga En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    Le sourire implacable et intraitable affiché par Gilbert à l’entame de ce procès, non seulement s’est-il volatilisé mais aussi et surtout, a laissé la place à un regard lointain, pensif et perdu. Tout se paie ici-bas. Ce groupe de malfaiteurs, sanguinaires, sans foi ni loi, qui ont semé la terreur au sommet de notre état, n’ont jamais cru que ce jour-ci adviendra où ils seront appelés à rendre compte de toutes les peines qu’ils ont causé aux gens. Je dis que le fait Diendéré se pose devant quelqu’un pour répondre aux questions de cette personne dans ce pays, est déjà un exploit titanesque. Mieux, il n’est pas libre de ses mouvements mais écroué comme un vilain criminel de tous les jours. Oui, et oui, tout se paie ici-bas.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2021 à 21:57, par HUG En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    Ah. Le general accuse les morts rien que des morts.allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2021 à 23:42, par Ka En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    Monsieur Diendéré Gilbert ne peut pas se dérober à ce qui s’est passé avec les morts des soldats de la BIA à Koudougou. Comme je l’ai déjà dit ; Le mensonge court vite et prend l’ascenseur, mais la vérité qui va beaucoup plus lentement, et qui prend les escaliers fini toujours par rattraper et même dépasser le mensonge.
    Voilà un message fondé que j’ai dit a ce Félon au début de ce procès.

    ’’’’’’’Monsieur Gilbert Diendéré, avant de berner les juges militaires et prendre le peuple Burkinabé pour un idiot, il fallait retourner et voir les figures les familles des victimes et le publique dans la salle.

    Si les juges te laisser échapper à cause de tes mensonges, la justice divine est là pour tout rectifier. Car tu ne peux nier le massacre des éléments de la BIA de koudougou, et ceux dont tu as balayé pour le pouvoir. Et pour te réveiller la mémoire, relisons dans l’Evènement No 9 de Février 2002.
    ’’’’’’’La confession du sergent Sibiri Gabriel Yaméogo sur les péripéties qui ont émaillé le drame d’Octobre 1987, surtout les évènements du 27 Octobre 1987 de Koudougou.’’’’’’’’

    La question que le journal l’Evènement a posée au Sergent Sibiri Gabriel yaméogo était :
    ‘’’’’’’’Comment ça s’est passé exactement pour qu’on vous mette en route pour Koudougou ?’’’’’’’’

    Le sergent Sibiri Gabriel Yaméogo a répondu, qu’il y a eu une réunion au camp Guillaume Ouédraogo a l’issue de laquelle il a été décidé d’attaquer Koudougou le 27 Octobre à 6h. Et c’est le colonel Gilbert Diendéré qui a donné l’ordre d’attaque. Après, le sergent a expliqué comment les éléments de koudougou ont été éliminés. Tous ceux qui veulent savoir la cruauté de ce félon qui se cache derrière ses mensonges peuvent lire le témoignage et la confession du Sergent Sibiri Gabriel Yaméogo dans le numéro indiqué du journal l’Evènement. Quand on est innocent, on ne donne pas l’ordre d’attaquer le camp de ses frères d’armes et de tuer tout ce qui bouge. La justice divine te jugera comme les fuyards qui se croient protégé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2021 à 03:35, par cemga vrai En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    Gambo a oublié de dire que Elysée a été tué dans son propre véhicule de commandement, une Peugeot bâchée (don du Nigeria). Il est mort d’une balle tirée par le Caporal BC alors que Gambo était assis dans la cabine. Il fut abattu avant d’arriver au lieu d’exécution. C’est Gilbert qui a dirigé les opérations de Koudougou sous la supervision du Commandant Lingani. Il y avait 4 officiers Bonkian, Gambo Leonard, Balama Sibiri et Some Gaspard. Le plus ancien était Bonkian Alain.
    C’est une honte que des officiers refusent de dire la vérité ... mais comme l’instruction a été baclée....

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2021 à 08:11, par Le Vigilent En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    @Nabiiga, au début du procès, Diendere affichait effectivement un sourire, une arrogance, une posture et un discours tendant à convaincre les plus septiques encore qu’il a et qu’il demeure toujours le plus compétent et le plus valeureux de tout ce qui a existé, qui existe et qui existera comme militaire dans ce pays. Il a eu la même posture au début du procès du putsch de septembre 2015. Pour le procès en cours, le type était convaincu que les manifestations pour la démission de RMC Kabore pour mauvaise gestion de la situation sécuritaire allaient aboutir à sa libération comme le demandaient ceux qui ont infiltré les groupes de manifestants. N’a-t-il pas dit à un des avocats de la partie civile de lui citer ne serait-ce qu’un seul militaire aussi valeureux que lui dans ce pays. Ne s’est pas « dressé sur ses ergots » pour dire qu’il est en tenue de combat prêt à aller au front pour libérer le pays du terrorisme comme le croient naïvement ceux qui appellent à sa libération ? Mais comme la mayonnaise « Roch dégage + libérez Diendere » semble de moins en moins pouvoir prendre, notre « militaire le plus valeureux du Burkina » commence à perdre le sourire, l’arrogance, la posture de « l’homme de la situation » etc. Les internautes @caca’ @Chasseur d’insrrescrots et autres admirateurs aveuglés du général semblent avoir égaré leurs plumes. L’étau se resserre de plus en plus sur le général, avec le défilé des témoins. Et ce n’est pas encore fini !!!

    Répondre à ce message

    • Le 9 décembre 2021 à 11:54, par Nabiiga En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

      @ Vigilant

      Chapi ! Plus rien à dire.

      Les Caca, les chasseurs de ne sais quoi et les autres basses figures qui empoisonnent internaute, ont désormais des feuilles mouillées ; incapable de s’envoler. Son regard est bien celui d’une inquiétude, de l’inconnu, et de faire face aux révélations qu’il croyait ne verraient jamais le jour mais les voilà au grand jour. Il n’avait aucune idée l’étendu de ceux qu’on a sur la liste des témoins donc, pour lui, comme d’habitude d’ailleurs, c’était le moment de se faire voir, de faire passer un message. Hélas, l’étau se resserre très fermement autour de son cour.

      Répondre à ce message

      • Le 9 décembre 2021 à 15:49, par caca En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

        Mon cher Nabiiga ! Nul comme apport. Le Gal Diendéré l’homme rationnel qui a su apporter la lumière des événements du 15 octobre 1987.
        Nous savons tous à la fin du procès politique de la transition récupérer par le MPP qui se croyait tirer profite. Mais cette justice taillée sur mesure en condamnant des accusés avant même des contradictions est un jugement de poubelle. Je rappelle que certains avocats de la partie civile ne s’expriment plus après avoir écouter la démonstration de force argumentaire du Gal Diendéré.

        Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2021 à 08:53, par lewang En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    Je pensais que mon général allait etre plus courageux que son chef qui n’a pas daigné se présenter mais hélas !

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2021 à 09:16, par Joe papis En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    Bonjour felicitations a toute l’equipe du fasonet bravo de nous avoir permit de vivrent ce proces chaque jour qui passe chapeau a vous 💗💗💗💗💗😅😅😅

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2021 à 15:39, par Dyospyros M. En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    Souhaitez du courage aux juges car leur boulot n est pas facile. Resistez au pouvoir du dieu argent, dieu des cadaux et promesses pour dire le droit et condamner avec rigueur, c est pas donné. L’argent n a jamais cessé de couler depuis la Cote d Ivoire... jamais. Mais tout ne s achete pas et le peuple connait tout. Le peuple vous surveille. la justice est le premier et le dernier rempart de la vie en societé. Notre salut depend de l integrité de nos juges. Dieu le tout puissant aussi vous retribuera vos faits. Amen...

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2021 à 17:52, par Tagrou En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    Moi, j’étais de ceux de la presse qui avaient accompagné Gilbert Guenguéré et ses hommes à Koudougou.
    Je me rappelle encore comment les rues étaient vides ce jour et comment les quelques personnes qui avaient eu le courage de sortir pour diverses raisons ont pris la poudre d’escampette dès que le convoi a fait son entrée dans la ville. Exactement comme dans la bande dessinée "Lucky Luc", où les gens se barricadaient quand les frères "Dalton"faisaient leur entrée..
    Les "libérateurs" s’étaient d’abord rendus au BIA où ils trouvèrent Gaspard Somé et Alain Bokian. Le premier était allongé sur le capot (ou ce qui lui ressemble) d’un char garé à l’intérieur et devisait avec son binôme. Très rapidement, ils se retirèrent dans un coin du palais pour certainement faire le point aux hommes venus de Ouaga. Puis, départ pour la mairie de Koudougou pour une rencontre d’’explications avec les autorités locales et la population, toujours sous la conduite de Guenguéré. Au cours de cette réunion assez tendue, des éléments venaient par moments murmurer à l’oreille du Chef de mission.C’était pour lui annoncer la neutralisation de certains chefs du BIA comme le Lieutenant Ky Bertoa et Daniel Kéré, l’adjoint du Lion à cette époque.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2021 à 20:53, par Just En réponse à : Attaque du BIA à Koudougou : Selon un témoin, c’est Gilbert Diendéré qui coordonnait la mission

    Boukary Kaboré est un patriote un brave homme tout comme Thomas Sankara il n’a voulu détruire la terre de ces encêtres. Merci le Lion pour ton amour ta sagesse. Si tu descendais à Ouaga l’histoire t’aura vu autrement. Au lieu que tu partes c’est les perdants qui sont venus.Tu aimes ton pays et l’histoire retiendra !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dossier Thomas Sankara et autres : Le volet international en cours, l’inhumation des restes en perspective
Procès Thomas Sankara : Les accusés condamnés à payer 1 franc symbolique aux ayants droit du père de la révolution
Procès Sankara et compagnons : Quand les réclamations « fantaisistes » fâchent les avocats de la défense !
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : L’État réclame plus d’un milliard 145 millions de francs CFA pour les préjudices subis
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : La famille de feu Thomas Sankara réclame une "somme symbolique"
Procès Thomas Sankara : Sept personnes condamnées font appel
Procès Sankara et douze de ses compagnons : L’audience sur les intérêts civils est renvoyée au 25 avril 2022
Procès Thomas Sankara : « Au Burkina, quand on parle de réconciliation, on revient presque toujours à la question de la grâce ou de l’amnistie » (Me Boukary Willy)
Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale
Procès Thomas Sankara et douze autres : Justice enfin pour les familles !
Procès Thomas Sankara et douze autres : Ablassé Ouédraogo trouve le verdict humiliant pour certains condamnés
Procès Thomas Sankara et douze autres : Une victoire dans la lutte contre l’impunité, selon les avocats de la famille de l’ancien président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés