Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Dr Pargui Emile Paré : « De toute façon, nous sommes prêt à poursuivre la démocratisation au Burkina Faso »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • samedi 19 novembre 2005 à 17h54min

Dr Emile Pargui Paré

Les résultats provisoires du scrutin présidentiel 2005 sont connus, depuis le 18 novembre dernier. Le candidat de l’Alliance socialiste (AS), Emile Pargui Paré, rejette ces résultats. Il crie à la fraude et se dit prêt à poursuivre malgré tout la démocratisation au Burkina Faso. Nous avons recueilli ses impressions tout juste après la proclamation des résultats provisoires par le président de la CENI.

Mes impressions confirment les critiques que je formulais dès la tombée des premiers résultats. Blaise Compaoré est élu dès le premier tour avec 80,30 % et le premier de l’opposition, Me Bénéwendé Stanislas Sankara avec moins de 5 %. Ce score est très ridicule à l’étape actuelle de notre processus démocratique. Partout en Afrique, au Niger, au Mali, au Ghana, vous ne verrez pas un président plébiscité comme Blaise Compaoré.

C’est très ridicule que 15 ans après le début du processus démocratique on se retrouve avec un tel score. Cela montre réellement que le Burkina n’a pas encore entrepris une phase de démocratisation. C’est pourquoi, je dis que nous sommes à la case départ en 1991. Le peuple ne peut pas donner sa caution jusqu’à 80 % à un seul candidat parmi les 12 candidats.

Pendant la campagne, chaque candidat a pu mobiliser autour de lui, un certain suffrage électoral mais le score ne reflète pas la réalité. Les élections sont fraudées, les scores sont préfabriqués. Le rang qu’on me donne, je m’y attendais parce que Blaise Compaoré n’a jamais voulu de ma candidature. Il a toujours dit qu’il va m’humilier et je crois qu’ils ont donné un score à la tête du client et ça ne me fait ni froid , ni chaud.

Je suis prêt à poursuivre ma lutte pour la démocratie au Burkina Faso et pour la réalisation de mon idéologie qu’est le socialisme. C’est dommage que nous soyons revenus à la case départ. C’est comme si Norbert Zongo est mort pour rien. Nous avons pensé qu’avec le drame de Sapouy et les réformes politiques engagées, le Burkina allait prendre un nouveau départ. Mais non ! Pour moi c’est très dommage, ces résultats, je ne peux pas les accepter, je vais les rejeter avec énergie. Je ne reconnais pas ces résultats ».

Attitude et suite à donner

« Les résultats, nous allons les rejeter car ils ne correspondent pas à la réalité du terrain, à la conscience réelle du peuple. Je suis organisé, candidat de deux partis MPS/PF et PSU, nous allons nous concerter et dans les jours à venir nous donnerons la conduite à tenir face à ces élections ».

Propos recueillis par Boureima SANGA (bsanga2003@yahoo.fr)
Sidwaya

P.-S.

Voir notre dossier :
Présidentielle 2005

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés