LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Vente illicite d’intrants à la SOFITEX : L’ex-directeur de l’audit interne condamné à payer une amende ferme de 544 millions F CFA.

Lefaso.net

Publié le mercredi 1er décembre 2021 à 19h25min

PARTAGER :                          
Vente illicite d’intrants à la SOFITEX : L’ex-directeur de l’audit interne condamné à payer une amende ferme de 544 millions F CFA.

La Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande instance de Bobo-Dioulasso a rendu son verdict, le 15 novembre 2021, dans l’affaire de vente illicite d’intrants à la Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX). Selon nos confrères de Sidwaya, le directeur de l’audit interne de contrôle de gestion de la société au moment des faits, Sylvestre Yaméogo, a écopé d’une peine de 60 mois (5 ans) de prison, dont 12 fermes avec mandat de dépôt et une amende ferme de 544 millions F CFA.

En rappel, c’est suite à des sorties louches d’intrants des magasins de la SOFITEX de Dédougou en fin d’année 2019 que des travailleurs sont montés au créneau pour dénoncer la manoeuvre. Notre confrère Le Reporter avait fait des révélations sur cette affaire dans laquelle était empêtré le directeur de l’audit interne de contrôle de gestion de la société. Selon Sidwaya, trois autres gros bonnets de la SOFITEX attendent leur jugement dans une autre affaire de détournement de deniers publics.

Lefaso.net
Avec Sidwaya

PARTAGER :                              

Messages

  • Pourvu que les sanctions soient appliquées. Si c’est condamner et autoriser la liberté provisoire après quelques mois, on avance pas et le pays ne s’en sortira pas. Il faudra commencer à vendre les biens des détourneurs des fonds publics pour le remboursement. De toute façon, on attend la mise en œuvre concrète des décisions prises lors du discours nocturne du président Kaboré.

  • Deux années : voilà le temps que dans notre pays un procès a pris le temps pour se tenir. Il faut préciser que ce sont les travailleurs regroupés au sein du COMITE CGT-B qui ont dénoncé, bloqué les camions transportant le butin, qui ont été gazés par les forces de l’ordre, qui ont été interrogés par les enquêteurs de la police, qui ont résisté, qui ce sont régulièrement rendus au TGI de Bobo, sans se décourager des multiples reports, qui ont témoigné pour qu’enfin le verdict tombe. La CGT-B a faire recouvrer au Trésor public des centaines de millions. Il faut rendre hommage à ces travailleurs et leur Centrale syndicale qui, contre vents et marées ont résisté aux intimidations pour que la vérité ne soit jamais une chimère dans notre pays. Tout comme le dossier de malversation flagrante à la CNSS que l’on tente de laisser passer. Vive la CGT-B, mal aimée des délinquants. Vive la justice pour qu’ilait progrès. Le Duc vous soutient.

  • Salut,
    Merci de rendre sa }

    photo bien visible (car elle doit être aussi nette que celle de son compaire dans le rouge) au niveau de Baromètre du Faso. Ca peut être perçu comme une volonté manifeste de la part de Baromètre du Faso ou de lefaso.net de protéger ou de couvrir un délinquant.
    Très cordialement.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Management des Entreprises par les Processus