Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En matière de prévision, le jugement est supérieur à l’intelligence. L’intelligence montre toutes lеs рοssibilités рοuvаnt sе рrοduirе. Lе jugеmеnt disсеrnе раrmi сеs рοssibilités сеllеs qui οnt lе рlus de chance de se réaliser.»  Gustave Le Bon

Observation des élections : les impressions à chaud de l’OIE

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • jeudi 17 novembre 2005 à 05h24min

L’Observatoire indépendant des élections (OIE), coordonné par Louise Gouba, a fait un point de presse pour livrer "ses premières impressions à chaud" sur la présidentielle. C’était hier en fin de matinée à son siège, à Ouagadougou.

L’Observatoire indépendant des élections (OIE) a déployé, grâce à l’appui financier de l’ambassade des Etats-Unis, 17 superviseurs et 300 observateurs à travers les 49 communes du Burkina et certains départements à l’occasion du scrutin du 13 novembre 2005.

En attendant le rapport définitif qui sera fait sur la base des fiches dûment remplies par ses équipes dépêchées dans les différentes zones, l’OIE a initié ce face-à-face avec les hommes de médias pour "livrer ses premières impressions à chaud".

Ainsi, Louise Gouba et son staff disent avoir constaté quelques insuffisances au niveau de l’organisation du scrutin : il s’agit, entre autres, de l’insuffisance du nombre de certains documents électoraux (liste électorale, arrêtés de nomination des membres des bureaux de vote), du manque de matériels électoraux (scellés), de l’inadéquation des locaux pour le vote et de la lenteur dans la réaction de certains démembrements de la CENI face à des problèmes.

Sur le déroulement du scrutin, l’OIE a fait ressortir qu’il y avait une faible représentation des délégués des candidats, dont certains manquaient d’expérience, et que des électeurs ont retrouvé difficilement leur bureau de vote (BV). Il a déploré également l’implication de certains éléments des forces de sécurité dans les opérations de vote, notamment leur participation au décompte des voix.

"C’est le cas, a indiqué Louise Gouba, dans les BV n°7 et n°8 respectivement à l’école communale de Ouidi et à l’ex-permanence cité An III de Ouagadougou".

Des indices de fraude ont également été signalés par les observateurs de l’OIE : par exemple la tentative d’un groupe de 20 jeunes de voter au bureau de vote n° 1 du secteur n°2 de Ouahigouya, avec des documents dont les références différaient de celles de la liste électorale, ainsi que des urnes non scellées au bureau de vote n°1 du secteur n° 11 de Ouagadougou et au bureau de vote n°3 du secteur n°3 de Pouytenga.

Face à tous ces constats, l’OIE recommande, entre autres, une relecture du fichier électoral pour le rendre plus fiable, une organisation plus rationnelle, une meilleure formation des délégués des partis politiques et une sélection rigoureuse suivie d’une formation adéquate des agents électoraux.

"Malgré les difficultés évoquées, l’OIE constate avec satisfaction une certaine maturité de l’électeur, une maîtrise relative des opérations électorales par la CENI, un comportement responsable des leaders et militants des formations politiques", conclut la coordonnatrice de l’Observatoire.

Adama Ouédraogo
Observateur Paalga

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés