Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 30 novembre 2021 à 21h00min
Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

Dans un décret en date du lundi 29 novembre 2021, le président du Faso, Roch Kaboré, a procédé à des nominations au sein de la gendarmerie nationale. De jeunes officiers ont été promus à des postes de responsabilité.

Le lieutenant-colonel Evrard Somda est désormais le commandant de la Légion spéciale de la gendarmerie. Les commandements des trois régions de Gendarmerie ont aussi été confiés à des jeunes officiers. Celui des écoles et centre de perfectionnement revient désormais au lieutenant-colonel Issa Yaguibou.

L’Unité spéciale d’intervention de la Gendarmerie est maintenant sous le commandement du Chef d’Escadron François Zoungrana. C’est aussi un Chef d’Escadron, en l’occurrence Youmandia Lompo, qui va commander le Groupement de gendarmerie départementale de Ouagadouou. A Gaoua, la tâche a été confiée au capitaine Salfo Bambara.

Le groupement des transports aériens sera piloté par un autre capitaine, Clément Kabré. Le Lieutenant-colonel Tanou Coulibaly sera aux commandes du Centre national de qualification des sous-officiers de gendarmerie.

Il faut noter que ces changements interviennent après l’attaque contre le détachement d’Inata qui a fait officiellement 53 morts. Au lendemain de ce drame qui a provoqué une colère populaire, le président du Faso avait annoncé une enquête et des actions d’envergure pour gagner le combat contre le terrorisme.

Lefaso.net


Vos commentaires

  • Le 30 novembre 2021 à 15:03, par le paysan En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    félicitation aux jeunes nouvellement promus
    que DIEU vous accompagne dans l’accomplissement de vos missions respective.
    que DIEU sauve mon cher Faso

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 15:06, par tengen-biiga En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Jeunes officiers, votre avenir est devant vous , battez-vous comme au dernier jour de votre vie

    Privez-vous des facilités de la vie de tous les jours !

    Restez concentrez sur les aspects de sécurité et vous trouverez l’inspiration nécessaire !

    Milles efforts Aujour’dhui suivis de mille efforts demain, tel doit être votre slogan.

    Imposez à l’envahisseur, le rythme de la guerre.

    J’ai confiance en vous !

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 15:25, par Danmama En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Espérons bien, espérons !!!
    Puisse Dieu les accompagner dans cette lourde responsabilité en faisant de sorte que l’esprit de l’ingratitude politique les habite en faisant d’eux des chefs soucieux de la sécurité de leur peuple, pas d’un certains nombre d’individus à qui ils voueront des cultes.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 15:31, par lagitateur En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Toutes mes félicitations à ces jeunes officiers pour la promotion si c’est vu ainsi, le charbon étant si ardent. Tous mes encouragements à vous pour le combat. Un coucou à mon jeune esclave Lompo qui a fait un bon stage à Ouahigouya.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 16:17, par lepaysvamal En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Toutes mes félicitations. Avec l’aide de dieu tout puissant et de la population je suis sûr et certain que vous allez réussir. Aussi que les politiciens vous permettent de travailler en évitant les intrusions

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 16:28, par HUG En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Que devriendront “les” anciens que seront ssous la direction de ces jeunes.Vous avez promis envoyer les hauts gradés au front et ils seront commandés par ces jeunes ! ?Monseur le president dans l armée on ne joue avec l anciennété.Neanmoins courage et bonne chance ux promus.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 16:45, par A qui la faute ? En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Dans ce pays, l’âge jadis était synonyme de sagesse, de compétences et d’expériences. Actuellement les "vieux" sont les pires incompétents et corrompus du pays dans tous les milieux y compris ceux qui paraissent incorruptibles...
    Roch connais bien ses compères pour comprendre dans la douleur que la génération Y malgré tout est paradoxalement plus soucieuse et consciente que sa génération.
    Ailleurs pour accéder à certains postes il faut avoir un certain âge minimum. Chez nous c’est l’inverse, il faut commencer à exclure la génération des revanchards pilleurs des rouages des affaires de l’Etat. L’argent ne leur suffit jamais, jusqu’à la tombe.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 17:01, par ancien En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Hop le ROCO.
    On dirait qu’il se réveille en fin.
    On attend le gouvernement resserré.
    On attend l’opération main propre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 17:54, par citoyen Lambda En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Je ne connais pas les autres ,mais des garçons comme SOMDA EVRARD sont effectivement les hommes de la situation et sa présence parmi ces jeunes officiers de gendarmerie responsabilisés me rassurent que au sérieux du président du Faso cette fois dans ses choix des hommes qu’il faut à la place qu’il faut Gloire à vous tous vaillants officiers de notre gendarmerie du BURKINA FASO .
    Maintenant ,il faut donner les moyens logistiques en hommes et équipements militaires appropriés à ces jeunes officiers vaillants pour leur permettre d’exécuter avec efficacité leur mission .
    Puisse Dieu Tout Puissant protège ces vaillants officiers dont je sais qu’ils sont prêts à prendre toutes les audaces et tous les risques pour sauver la Nation burkinabè au péril de leur vie .

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 18:09, par Vérité Indiscutable En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Le choix des jeunes qui ne sont pas pourris par le système est très louable. Mais s’ils n’ont pas les mains libres pour décider comme ils l’entendent, ce sera peine perdue. Qu’on leur donne avant tout la latitude d’action qui leur incombe et nécessairement les moyens qui accompagnent et ce sera bon.
    En dehors de ça, on recommencera sans fin.
    DONNEZ-LEUR LA LIBERTE D’ACTION DANS LA LIMITE DE LEURS RESPONSABIBILITES.

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2021 à 19:43, par KingBaabu En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

      Qui vous dit que ces jeunes "ne sont pas pourris par le système" ? Rappelles-toi le rôle que certains d’entre eux ont joué dans la défaite de Diendere. Vous croyez que le Rocco ne va pas manœuvrer pour mettre ces gens dans le beurre pour bénéficier de leur bienveillance et docilité ? J’en doute... Maintenant il faut souhaiter qu’ils aient encore de la fibre patriotiqie en eux. Sinon pour moi c’est une mesure populiste qui vient bouleverser l’équilibre hiérarchique au sein de la gendarmerie.

      Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2021 à 19:48, par KingBaabu En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

      Mon ami, la question que vous évitez tous de poser est la suivante : pourquoi la gendarmerie devrait-elle être aux avant-postes en zone de guerre ? Pourquoi pas l’armée régulière ? De votre réponse dépendra la suite de mon post.

      Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 18:18, par Tala En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Bon vent à tous ces nouveaux officiers qui viennent d’être nommés. Que la sagesse de Dieu vous accompagne dans ces nouvelles fonctions.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 18:32, par WAWANI En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Courage à ces officiers nouvellement responsabilisés.
    Une nomination est toujours une chance qu’il faut saisir pour marquer son empreinte.
    Bonne chance à vous et que Dieu vous assiste.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 18:55, par Gongoni En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Proposition concrète : Sélection ou recrutement immédiat de 2000 à 3000 gendarmes pour une formation accélérée en urgence d’au moins 3 mois aux techniques les plus dures de lutte contre le terrorisme à l’image des rangers aux USA ou du GIGN en France . Soit au niveau national en sollicitant la contribution de formateurs de pays amis sincères ,soit en les envoyer à des formations par groupe d’unités commandos dans un pays amis dans la discrétion totale .Cette légion sera placée sous le commandement du LCL SOMDA EVRARD et répartie aux quatre coins du BURKINA : Bobo ,FADA,OUAHIGOUYA, DORI KAYA BANFORA à raison de 300 à 500 éléments par site bien fortifiés et dotés d’équipements de détection et de vision nocturne à au moins 3 à 5 KM . Pour ce faire différer les recrutements non prioritaires de la fonction publique pour deux ans au moins .A la moindre alerte ou la moindre attaque des terroristes ,des unités spéciales issues de ces garnisons se déploient en une heure maximum pour aller croiser le fer avec les terroristes . Ce type de combattants doit être formé aux techniques de survie dans les pires conditions de bataille et dotés de kits de survie au dos contenant des trousses de soins pour blessures et de barres de nourritures modèles chocolat et de petites bouteilles d’eau . Au besoin appliquer la doctrine israélienne en poursuivant à travers des parachutages de commandos spéciaux les terroristes au delà de nos frontières pour aller les neutraliser notamment le long des frontières avec le Mali et le Niger .
    Seul problème et inquiétude :le double jeu de la France qui peut signaler les mouvements de nos unités aux terroristes .
    Néanmoins on peut éviter cela aussi avec un peu de vigilance
    Je sais que tout ça peut paraitre ridicule aux yeux de certains internautes ,mais je vous assure que ce sera très efficace . Savez que que les peuples vietnamiens ont vaincu les puissances comme la France et les USA malgré leur supériorité en armement ,à partir de petites idées géniales que l’art de la guerre classique n’avait jamais imaginé ? Du coup face au génie du peuple vietnamien ,ces puissances étaient tellement perdues qu’elles ne savaient plus par quel bout affronter ces maudits vietnamiens qui les tuent petit à petit et disparaissaient dans la nature comme par enchantement .
    Le peuple burkinabè a aussi un génie pour démolir et anéantir ces forces du mal en un temps deux mouvements à conditions de sortir des schémas classiques de la guerre à l’image de nos ennemis actuels

    Répondre à ce message

    • Le 1er décembre 2021 à 09:29, par Un Burkinabê En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

      Gongoni, vous me faites rire (ahahahah). En exposant vos idées sur la toile, votre plan ne marchera plus car l’ennemi mis au courant. Aussi l’ennemi n’est pas un envahisseur, ce sont nos frères burkinabé et africains ; donc vos plans ne pourront pas s’appliquer à eux.

      Répondre à ce message

    • Le 1er décembre 2021 à 10:04, par kwiliga En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

      @Gongoni
      Faire des propositions c’est bien !
      Néanmoins, quand vous écrivez : "ces puissances étaient tellement perdues qu’elles ne savaient plus par quel bout affronter ces maudits vietnamiens qui les tuent petit à petit et disparaissaient dans la nature comme par enchantement ", n’avez-vous pas l’impression de parfaitement décrire le contexte actuel que vit notre pays ? Il suffit dans votre propos de remplacer vietnamiens par : "terroristes", "djihadistes", "HANI", ... et on retrouve ce qui se produit dans notre sale guerre.
      Donc, faire des propositions, c’est bien, mais attention aux dérapages et aux parallèles trompeurs.

      Répondre à ce message

      • Le 1er décembre 2021 à 11:28, par Gongoni En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

        Oui j’admets que je me suis mal exprimé . En fait je voulais dire que les vietnamiens qui se battaient pour libérer leur pays de la domination coloniale ont pu vaincre des puissances comme la France et les USA malgré leur supériorité en armements , à partir de petites choses grâce à leur génie .
        Sinon ce n’était pas des terroristes au sens actuel du terme et le terme maudit ici était plutôt employés par les militaires de ces puissances à leur endroit .
        Merci donc pour votre remarque pertinente même si vous n’avez retenu que ça au lieu de l’esprit et de la pertinence des propositions elles mêmes . Merci

        Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 19:01, par Oudou En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Que que Dieu les protége et leur donne les stratégies juste pour combattre ce mal ki ronge nontre pays

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 21:15, par MyMy En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    - M. KABORE VA NOMMER LES JEUNES ET LES MOINS JEUNES QU’IL VEUT ET VOUDRA. IL S’Y PREND MAL. IL NE S’AGIT PAS ICI DE RÉPRIMER UN COUP D’ÉTAT IMAGINAIRE. IL NE S’AGIT PAS DE MALTRAITER SES FRÈRES D’ARMES QUI ONT DU RESTE DEJA BAISSÉ LES ARMES. DANS TOUS LES CAS, COURAGE ET PLEIN SUCCÈS A VOUS. VOUS ÊTES NOS DÉFENSEURS.

    - QUAND UNE ARMÉE RÉGULIÈRE EST MISE EN ARRIERE, ET QUE C’EST LA POLICE-MILITAIRE (Gendarmerie) QUI VA AU FRONT DE GUERRE, C’EST QU’IL Y A UN GROS PROBLÈME. C’EST QUE, UN SYSTÈME NE TIENT DèS SON ORIGINE, QUE PAR LA ROUILLE ET LA CORRUPTION. Là AUSSI, ALLONS SEULEMENT. ET COURAGE A TOUS.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 23:44, par Dibi En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Il faut craindre que ces incompétents et pourritures ne livrent pas cette jeunesse à l’hydre du terrorisme criminel et obscurantiste.
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort ! Même si ça vous met en rage.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2021 à 07:58, par lewang En réponse à : Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

    Mieux vaut tard que jamais. On avait prevenu le président dès le début. Les anciens militaires embourgeoisés feront tout pour susciter la colère de la troupe et des populations contre toi pour se venger. Malgré tout il a écarté les jeunes qui sont venus libérés le Burkina dans les griffes du RSP et Diendéré avec des calculs politiques que lui seul connait. Voilà qu’on l’a isole totalement. La crise d’INATA montre à souhait que le Président est tout seul face a ses pb ; les anciens militaires tapis dans l’ombre ont en tout cas réussi en parti avec le manque de vigilance du chef. Tout le monde n’a pas peur de DIEU comme vous excellence !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Grippe aviaire au Burkina : « Si l’on n’arrive pas à contrôler cette maladie, c’est un véritable drame qui s’apprête à frapper les éleveurs », Anatole Zabre
Coup d’Etat au Burkina Faso : La suspension des cours dans les établissements scolaires prolongée jusqu’au 29 janvier 2022
Thèse de doctorat unique en sciences de la population : Pengdewendé Maurice Sawadogo interpelle le public sur le problème de la malnutrition chronique
Conversion de Saint Paul : Le petit séminaire de Tionkuy célèbre son saint patron
Archidiocèse de Ouagadougou : Dédicace du sanctuaire marial notre Dame des pauvres de Saponé
Coton et textile : En mode hybride, la 3e édition du SICOT va réunir plus d’un millier de participants
Protection civile au Burkina : La France offre du matériel aux sapeurs-pompiers
Rentrée des médias diocésains au Burkina : « Rechercher l’unité et la cohésion dans votre communication », Monseigneur Justin Kientega
Burkina Faso : Un couvre feu décrété, les établissements scolaires fermés pour 48 heures
Burkina/Ouagadougou : Le siège de campagne du parti au pouvoir (MPP) vandalisé
Burkina/Ouagadougou : Réunis près de l’échangeur de l’Ouest, des manifestants expriment leur soutien à l’armée
Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés