Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le bien se fait , mais ne se dit pas. Et certaines médailles s’accrochent dans l’âme et pas sur la veste» Jino Bartoli

Commission nationale des Droits de l’homme et des libertés fondamentales du Niger

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • Raport d’observation • jeudi 17 novembre 2005 à 05h21min

Le président de la Commission nationale des Droits de l’homme et libertés fondamentales (CNDHLF), Son Excellence Monsieur Lompo Garba a conduit une mission dans le cadre de la supervision de l’élection présidentielle 1er tour du 13 novembre 2005 au Burkina Faso.

La mission d’observation a été réalisée dans les secteurs 1, 2, 3, 4, 6, 11, et 16 de la capitale Ouagadougou où les observateurs ont visité cinquante quatre (54) bureaux de vote.

De l’organisation

D’une manière générale, l’observation a constaté que le matériel électoral était complet et que les bureaux de vote visités bénéficient d’un maximum de sécurité assurée par les forces de l’ordre.

Le matériel et les documents électoraux sont au complet dans tous les bureaux visités par la mission. La liste d’appel est déposée entre les mains du secrétaire du bureau de vote qui s’en sert pour la vérification de l’inscription des électeurs s’apprêtant à exprimer leur suffrage.

Du déroulement

Les bureaux de vote ont ouvert à l’heure c’est-à-dire à 06 h.

Par ailleurs, l’observation a constaté :

La présence effective des membres des bureaux de vote à leurs postes. Il faut noter une absence de certains délégués des partis politiques, le respect des dispositions de la loi électorale et la bonne maîtrise des opérations électorales par les membres des bureaux de vote et les électeurs, le calme et la discipline qui ont entouré les opérations de vote.

De l’observation

Dans les bureaux de vote visités par la mission, on notait la présence d’observateurs nationaux et internationaux qui ont excercé leur mandat en toute liberté.

Du déroulement

Dans le bureau où la mission s’est rendue pour le dépouillement qui a suivi la clôture du scrutin, celui-ci a été fait publiquement et le décompte a été effectué avec la bienveillance de scrutateurs choisis parmi les électeurs présents (article 94 à 96 du code électoral).

Conclusion

La mission de supervision de l’élection présidentielle 1er tour du 13 novembre 2005 reconnaît que le scrutin s’est déroulé dans le calme, la sérénité, la discipline et le civisme.

Les électeurs ont aussi administré la preuve de leur sens élevé du devoir citoyen singulièrement le devoir électoral.

De même, les membres des bureaux de vote ont effectué leur travail avec sérieux et responsabilité concourant ainsi au bon déroulement du scrutin.

Fait à Niamey le 14 novembre 2005

Le président,
Lompo GARBA

Sidwaya

P.-S.

Voir notre dossier :
Présidentielle 2005

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés