Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On a beau n’être pas envieux, on rage toujours quand les autres chaussent vos souliers et vous écrasent.»  Emile Zola

Report de l’organisation du 11 décembre : « La magouille, le déséquilibre, la méchanceté et le manque de considération contre les populations ... doivent s’arrêter » Pr. Abdoulaye SOMA

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • dimanche 28 novembre 2021 à 10h30min
Report de l’organisation du 11 décembre : « La magouille, le déséquilibre, la méchanceté et le manque de considération contre les populations ... doivent s’arrêter » Pr. Abdoulaye SOMA

Le Mardi 22 novembre 2021, plusieurs manifestants ont exigé le report de la célébration du 11 décembre 2021 à Ziniaré, dans la Région du Plateau central. Le lendemain, mercredi 23 novembre 2021, à l’issue du Conseil des ministres, le gouvernement annonçait la décision du report de la fête de l’indépendance, comme exigé par les manifestants.

Cette décision confronte violemment l’attitude du gouvernement face à une sollicitation similaire des ressortissants de la Région des Cascades. En effet, le 11 décembre 2020 était la célébration de la fête de l’indépendance dans la Région des Cascades.

Par une pétition démocratique et des démarches d’élégance républicaines, plusieurs centaines de grands leaders de la Région des Cascades avaient demandé le report de la célébration, précédemment concédé à la Région du centre Nord, invoquant en appui la crise sanitaire et la crise sécuritaire qui avaient compromis les préparatifs. Le gouvernement a opposé une fin de non-recevoir et est allé bâcler les choses. Le 14 décembre 2020, nous avons produit une déclaration critique à cet égard, sans considération du gouvernement.

Cette attitude du gouvernement indique deux choses catastrophiques dans la gestion d’un Etat.
-  Que c’est la violence, plutôt que l’élégance, qu’il écoute.
-  Que les régions du Pays ne sont pas traitées sur le même pied d’égalité dans la gouvernance.

Il faut noter que les populations des différentes localités ont le droit de manifester leur volonté sur les affaires qui les concernent en premier, et le gouvernement a le devoir de les écouter. Donc ce qui se passe pour Ziniaré dans la Région du Plateau central est normal, et nous le soutenons.

Cependant, nous n’admettons pas et nous n’admettrons plus cette duplicité, ce double standard discriminatoire du gouvernement dans l’attention qu’il accorde, ou n’accorde pas, aux préoccupations des populations des différentes localités. La magouille, le déséquilibre, la méchanceté et le manque de considération contre les populations d’une partie du Pays, en l’occurrence le Grand Ouest, doivent s’arrêter dans la gouvernance de notre Pays commun.

En tout état de cause, cette attitude du gouvernement ne manquera pas de susciter une réaction vigoureuse de notre part, ainsi que toutes les attitudes du même genre dans l’avenir de notre pays.
Vive la République !

Ouagadougou, le samedi 27 novembre 2021
Pour les intéressés
Pr. Abdoulaye SOMA

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Le couvre-feu met à mal les activités de la soirée
Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya
Froid et climatisation en Afrique : « Un secteur méconnu mais pourtant porteur d’espoirs », selon Madi Sakandé
Journée internationale de l’Education 2022 : Ensemble pour tenir nos promesses vis-à-vis des enfants
Coup d’État au Burkina : Les cours suspendus dans les universités et instituts supérieurs jusqu’au 29 janvier 2022
Grippe aviaire au Burkina : « Si l’on n’arrive pas à contrôler cette maladie, c’est un véritable drame qui s’apprête à frapper les éleveurs », Anatole Zabre
Coup d’Etat au Burkina Faso : La suspension des cours dans les établissements scolaires prolongée jusqu’au 29 janvier 2022
Thèse de doctorat unique en sciences de la population : Pengdewendé Maurice Sawadogo interpelle le public sur le problème de la malnutrition chronique
Conversion de Saint Paul : Le petit séminaire de Tionkuy célèbre son saint patron
Archidiocèse de Ouagadougou : Dédicace du sanctuaire marial notre Dame des pauvres de Saponé
Coton et textile : En mode hybride, la 3e édition du SICOT va réunir plus d’un millier de participants
Protection civile au Burkina : La France offre du matériel aux sapeurs-pompiers
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés